Profil de Axelrod > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Axelrod
Classement des meilleurs critiques: 3.724
Votes utiles : 103

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Axelrod

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
La tragédie de l'Union Européenne : Désintégration ou renaissance ?
La tragédie de l'Union Européenne : Désintégration ou renaissance ?
par Georges Soros
Edition : Broché
Prix : EUR 17,50

3.0 étoiles sur 5 Contrepoint utile aux analyses europhobes, 20 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La tragédie de l'Union Européenne : Désintégration ou renaissance ? (Broché)
Livre intéressant trouvé par hasard dans une librairie (pardon Amazon !). Le financier et philanthrope George Soros qui a fait fortune en spéculant contre la livre, puis s'est racheté une conduite en créant l' «Open Society Foundation» (je les ai vu faire en Lituanie où ils étaient assez efficaces et appréciés localement) livre ses réflexions à un journaliste du Spiegel : Soros recommande que l'Allemagne prenne réellement la tête de l'Europe et encourage Angela Merkel à assumer ses responsabilités : mutualiser les dettes (essentiellement celles des pays du sud) et accepter la création d'Eurobonds : «que l'Allemagne dirige ou quitte l'euro». Un contrepoint ou complément utile à toutes les analyses expliquant qu'il faut sortir de l'euro, en particulier celles de Jacques Sapir. Ses réflexions sur l'Ukraine sont dépassées, l'interview ayant été réalisée avant Maidan.


Mais où sont passés les Indo-Européens ? : Le mythe d'origine de l'Occident
Mais où sont passés les Indo-Européens ? : Le mythe d'origine de l'Occident
par Jean-Paul Demoule
Edition : Broché
Prix : EUR 27,00

28 internautes sur 38 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Don Quichotte contre les Indo-Européens, 17 novembre 2014
Jean-Paul Demoule, archéologue et historien "officiel" de la préhistoire européenne (professeur à la Sorbonne) poursuit son travail idéologique étrange en commettant un livre où il explique que les Indo-Européens n'ont jamais existé et que le concept lui-même est une construction idéologique de l'Europe coloniale et raciste. Etrange, car si les dérives ont bien existé et ont été bien documentées (comme dans bien d'autres domaines scientifiques d'ailleurs), le concept d'« indo-européen » n'est pas remis en cause par la majorité des chercheurs internationaux : c'est la restitution, par des procédures extrêmement fines et sans cesse améliorées, d'une proto-langue d'où sont issues, par un processus d'évolution banal, la majeur partie des langues de l'Europe (latin, grec, germanique, slave, celtique, etc.) et d'une partie des langues de l'Asie (iranien, sanskrit, etc.). S'il y a eu une langue, il y a eu aussi des gens pour la parler. S'il y avait des gens, il y avait une culture.

La partie linguistique de son livre est extraordinairement faible et même navrante, sachant qu'elle vient d'un universitaire. Il faut rappeler que Demoule a été l'initiateur dans les années 90, d'une campagne de diffamation contre Georges Dumézil juste après sa mort (courageusement), en expliquant qu'il était un nazi. Le sociologue Didier Eribon a fait voler tout cela en éclat dans un livre remarquable "Faut-il brûler Dumézil ?" (Flammarion 1992) : « L'archéologue Demoule reprend la polémique qu'il mène depuis longtemps contre l'idée qu'auraient existé une langue et une civilisation indo-européenne archaïque. C'est son droit. Mais dans le cadre de sa démonstration, il ne cesse de faire jouer le soupçon politique pour renforcer ses arguments scientifiques. Pour triompher de l'hypothèse indo-européenne, Demoule essaye de la discréditer politiquement [...] Jean-Paul Demoule croit-il sérieusement qu'il aura raison de l'ensemble des linguistes préhistoriens, archéologues et mythologues qui rejettent son point de vue ? [...] Car les vues de Dumézil sur le fait qu'il a existé une civilisation et une langue indo-européennes sont très largement partagées par la communauté scientifique » (p. 51). Les grands centres de recherche sur la civilisation indo-européenne sont situés aujourd'hui à Harvard, à l'UCLA (Los Angeles), à l'Université de Copenhague, de Leyde, de Prague et de Moscou. Le lecteur français n'en saura rien. Jean-Paul Demoule n'est jamais cité dans leur publications. Le lecteur qui aurait des doutes peut suivre en video une série de conférences données à l'Université de Copenhague en 2012 par les plus grands archéologues spécialistes de la question (Jim Mallory, David Anthony, K. Kristiansen) : [...] (Bonne connaissance de l'anglais requise).

Il ne s'agit pas là du livre d'un scientifique mais d'un idéologue qui se bat contre des moulins-à-vent et qui, malheureusement, enseigne. Il est notable que, à peine sorti, son livre a immédiatement fait la couverture des grands médias établis : Libération et France-Culture. Misère de l'Université française !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (13) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 24, 2014 4:02 PM CET


Les somnambules
Les somnambules
par Christopher Clark
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Description d'un suicide, 22 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les somnambules (Broché)
Pourquoi l'Europe s'est-elle suicidée en 1914 ? Qu'est-ce qui a conduit à la destruction d'un ensemble culturel et politique qui avait atteint le sommet de la civilisation et de l'intelligence et que l'on n'a jamais retrouvé depuis ? Tous les avancées scientifiques, toutes les grandes découvertes, en physique, en mathématiques en astronomie, en philologie, en historiographie, en psychologie - sur lesquelles nous vivons encore aujourd'hui - ont été produits entre 1850 et 1914. En Allemagne essentiellement, il est vrai, mais pas uniquement. Tous les développements ultérieurs, et jusqu'à maintenant, n'en sont que la mise en application. Vienne, Paris, Berlin d'avant 1914 : un monde englouti qui ne reviendra pas.

Il y a donc une énigme que les historiens postérieurs, à mon avis, n'ont pas résolue.

Destruction de l'équilibre des puissances inauguré en 1815 et rompu par l'expansionisme de Guillaume II ? Croyance dans chaque camp que la guerre serait 'courte et joyeuse' et qu'on avait toutes les chances de l'emporter ? Sans doute. Mais le livre de Christopher Clark ne répond pas à la question. C'est un déroulé minutieux, jour par jour et presque heure par heure, de la façon dont la guerre s'est déclenchée, s'est imposée dans les esprits des décideurs comme inéluctable, chacun espérant en tirer un profit, puis finalement a été acceptée par les chancelleries et les états-majors. Travail magistral, incroyablement documenté, jamais ennuyeux. Certitude : on a la guerre quand on veut la guerre.

Mais si, dans les causes, Christopher Clark minimise - à juste titre et documents à l'appui - le 'bellicisme allemand", souligne la psychose anti-germanique de la France et de la Russie et celle, plus raisonnée, de la Grande-Bretagne, la folie nationaliste serbe et le bon droit qu'avaient les Autrichiens à châtier les gangsters balkaniques qui avaient assassiné leur futur souverain, les raisons ultimes pour lesquelles des chefs d'Etats raisonnables, intelligents, cultivés et méfiants ont lancé leurs peuples à la boucherie pour aboutir à la destruction d'une vieille civilisation reste pour moi une totale énigme. La mécanique des alliances est une fausse explication et cette catastrophe qui ouvrira la voie aux criminels communistes puis nazis, s'apparente plus à la description du déraillement d'un train.

Un livre essentiel d'histoire diplomatique à lire et à conserver.


Wékwos, N° 1/2014 :
Wékwos, N° 1/2014 :
par Romain Garnier
Edition : Broché
Prix : EUR 39,00

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellente revue, 3 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wékwos, N° 1/2014 : (Broché)
Première revue française consacrée à l'étude des Indo-Européens, peuple qui est à l'origine des langues et des cultures de l'Europe ancienne et d'une partie de l'Asie. Les responsables de la revue, un jeune universitaire brillant qui publie surtout à l'étranger et un chercheur indépendant spécialiste du gaulois, expliquent qu'ils répondent, en publiant cette revue, à un besoin exprimé par des universitaires qui n'arrivent pas à s'exprimer dans les canaux traditionnels. L'université française est en effet dominée par la croyance stupide, issue en ligne directe de l'idéologie marxiste recyclée dans l'idéologie mondialiste "anti-raciste", que les Indo-Européens sont les "Aryens" des nazis et ne méritent donc pas une étude scientifique. Le porte-parole de cette croyance quasi-officielle en France est un certain Jean-Paul Demoule, archéologue assez médiocre très peu cité à l'étranger mais bien en place à Paris et «qui se répand sous les préaux d'écoles pour expliquer que les Indo-Européens n'ont jamais existé» (p. 7) et qui a été à l'origine, il y a une vingtaine d'année d'une campagne de diffamation contre Georges Dumézil. Les éditeurs de la revue font la comparaison intéressante avec la cosmologie et la théorie du «Big Bang», conséquence directe de l'observation du mouvement des galaxies, qui avait été passionnément refusée par les astronomes soviétiques et autres sympathisants marxistes car elle ressemblait trop au mythe biblique de la création : misère de l'Université française ! Le premier numéro est à forte dominante italo-celtique et on notera une très intéressante édition de la longue inscription vénète d'Este par Sophie Magnin et un article très novateur par Didier Calin sur l'utilisation de l'anatolien (hittite, louvite, etc.) dans la restitution de la phraséologie (la "poétique") indo-européenne. On espère que les numéros suivants traiteront d'autres branches de la famille (iranien, germanique, balte) et développeront les pistes ouvertes en mythologie comparée par Dumézil, Benveniste, Campanile et quelques autres.


La Parabole d'Esther : Anatomie du Peuple Élu
La Parabole d'Esther : Anatomie du Peuple Élu
par Jean Bricmont
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Livre essentiel, 4 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Parabole d'Esther : Anatomie du Peuple Élu (Broché)
Livre essentiel pour comprendre à la fois les juifs et l'antisémitisme. Ecrit par un artiste israélien écoeuré par son pays et par le lobbying incessant de "la tribu" qui mène le monde à la catastrophe. Il y a cependant une question à laquelle Atzmon ne répond pas : comment se peut-il que tant de personnes qui se veulent politiquement correctes acceptent les agissements d'une communauté guidée par un racisme existentiel parfaitement repoussant ("l'Election")? La critique des "juifs de gauche" par Atzmon est à cet égard tout à fait intéressante. A lire avec les livres de Shlomo Sand, d'Israel Shamir et d'Ilan Pape, tous Israéliens qui ont quitté "la tribu".


American Heritage Dictionary of Indo-European Roots, Third Edition
American Heritage Dictionary of Indo-European Roots, Third Edition
par Calvert Watkins
Edition : Broché
Prix : EUR 18,66

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Livre essentiel, 5 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Heritage Dictionary of Indo-European Roots, Third Edition (Broché)
J'ajoute au commentaire d'A. Rivière que c'est aussi un livre essentiel pour les indo-européanistes, car Watkins trace la longue histoire des mots jusqu'à leur prototype, qu'il reconstruit sous forme traditionnelle (avec des voyelles longues en omettant les laryngales qui ne sont pas indispensables ici).
C'est aussi un livre indispensable pour les romanistes : sachant que plus de la moitié du vocabulaire anglais est constitué de mots d'origine française ou latine, on pourra avoir la longue histoire d'un mot français en cherchant dans ce dictionnaire à l'emprunt que l'anglais a fait (par exemple 'belfry' < vieux-français 'berfrei' > français 'beffroi' < germanique 'berg-frij-' < indo-européen 'bhergh- + prî-)
Les dictionnaires étymologiques du français dont en général écrits par des littéraires sans formation en linguistique comparée pour lesquels le fin du fin se résume à citer le premier texte où le mot est attesté (voir par exemple le catastrophique 'Dictionnaire historique du français' d'Alain Rey) et le petit volume de Watkins y suppléera avec profit.


Etymological Dictionary of Proto-Germanic
Etymological Dictionary of Proto-Germanic
par Guus Kroonen
Edition : Relié
Prix : EUR 286,82

3.0 étoiles sur 5 Un must pour tout germaniste, 21 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Etymological Dictionary of Proto-Germanic (Relié)
Enfin un dictionnaire moderne de proto-germanique qui remplace celui de Falk-Torp paru au début du 20e siècle. On a là un bon produit de l'école de Leyde qui en inclut les travers (refus des phonèmes a et â pour le PIE). Les notices incluent très peu de référence bibliographiques ce qui est regrettable bien que l'auteur soit en général au courant des propositions étymologiques récentes (voir par ex. l'entrée *aikwernan- 'écureuil'). L'auteur refuse le traitement b en germanique de la labiovélaire aspirée *gwh-. Les notices sont brèves et on se reportera aux dictionnaires étymologiques des autres langues germaniques pour des vues plus détaillées (Lloyd-Springer pour le vieil-allemand, Feist-Lehmann pour le gotique, etc.). Ce dictionnaire ne dispense pas d'utiliser l'autre dictionnaire récent de proto-germanique, le "Handbook of Germanic Etymology" de Vladimir Orel publié en 2003 chez le même éditeur, moins soumis aux modes doctrinales.
Un regret : les langues scandivaves modernes sont passées à l'as, à l'exception du dialecte elfdalien ! Il faut donc pour cela utiliser le récent et excellent dictionnaire étymologique de norvégien par Björvand et Lindeman ('våre arveord - etymologisk ordbok', Oslo 2000), qui est en fait un dictionnaire d'indo-européen avec des entrées en norvégien.
Point noir : le prix scandaleusement élevé de ce livre (260 €) qui conduira tout étudiant sensé à le télécharger sur un site russe !


Point Zéro
Point Zéro
par Antoine Tracqui
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Bon mais trop long, 8 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Point Zéro (Broché)
Bon polar politico-fantastico-historique avec un suspense mien mené et une documentation irréprochable. L'argument historique est excellent. Mais c'est beaucoup trop long, ça finit en jus de boudin et ça frise souvent le grotesque (en particulier quand nos héros qui ont faim rejoignent en Dornier des années 30 une station subspatiale pour piquer les sandwichs des filles qui l'habitent !).
Dommage.


Sky Crash Throughout Time: A Continued Investigation into the Rendlesham UFO Mystery
Sky Crash Throughout Time: A Continued Investigation into the Rendlesham UFO Mystery
par Philip Kinsella
Edition : Broché
Prix : EUR 17,44

1.0 étoiles sur 5 Rendlesham chez les allumés, 26 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Voir ma critique en anglais sur Amazon Royaume-Uni : livre inutile si l'on s'intéresse à l'affaire étrange de Rendlesham. C'est une biographie de la première enquêtrice, Brenda Butler, qui a l'air sévèrement allumée.


La Poterie Antique Parlante: Monographie Contenant Plus de 1800 Noms Et Marques de Potiers Gallo-Romains, 37 Planches Interessant L'Aube, La Cote--
La Poterie Antique Parlante: Monographie Contenant Plus de 1800 Noms Et Marques de Potiers Gallo-Romains, 37 Planches Interessant L'Aube, La Cote--
par Th Ophile Hapert
Edition : Broché
Prix : EUR 27,70

4.0 étoiles sur 5 Toujours utile, 26 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Excellente idée de republier ce livre bien oublié où l'on trouve des sigillées inédites ailleurs, même chez Oswald ou chez Holder.
Indispensable pour toute personne étudiant l'anthroponymie gallo-romaine.


Page : 1 | 2