undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_Hercules Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Axelrod > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Axelrod
Classement des meilleurs critiques: 4.951
Votes utiles : 201

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Axelrod

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Aventures dans l'au-delà
Aventures dans l'au-delà
par William Buhlman
Edition : Broché
Prix : EUR 24,75

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Le paradis n'est pas ce que l'on croit, 7 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aventures dans l'au-delà (Broché)
William Buhlman est comme Robert Monroe ou Marc Auburn, un type qui sort de son corps involontairement en faisant des siestes. Moi ça m'arrive jamais...
Il plane pas mal dans les mondes extérieurs et nous raconte tout ça. Comme pour les deux autres, l'expérience semble authentique ; ce n'est pas une variété de rêve ou un produit atypique du cerveau, comme l'idéologie matérialiste dans laquelle nous sommes formatés et qui filtre toute notre compréhension du réel voudrait nous faire croire : la conscience est indépendante du corps, elle n'est pas "locale", liée au cerveau et donc périssable. Son premier bouquin "Voyage au-delà du corps" (2006, préface de Raymond Moody) était très intéressant et recoupait largement ce que disent Auburn et Monroe. Dans son dernier livre en date, "Aventures dans l'au delà" (2015, traduit au Canada), il nous raconte sous forme démarquée après avoir subi un coma profond (il met en scène un personnage qui vient de mourir), son arrivée dans un paradis protestant, où il finit par s'emmerder (Dieu, Jésus et ses anges n'apparaissent jamais) et dont il s'enfuit pour accéder à une réalité bien plus complexe. C'était un sas de désintoxication. Le livre est plein d'informations intéressantes qui complètent son premier ouvrage, mais je ne mets que 3 étoiles car il s'agit manifestement d'une compilation où il scénarise différentes expériences qu'il a eues. Je préfère les descriptions cliniques, datées, qualiment journalistiques de son précédent livre, ou de ceux de Monroe et d'Auburn. Une bonne lecture de vacance.


Histoire illustrée de l'informatique
Histoire illustrée de l'informatique
par Emmanuel Lazard
Edition : Relié
Prix : EUR 36,00

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre à avoir chez soi., 28 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Histoire illustrée de l'informatique (Relié)
Ce livre est sans doute la première histoire complète de l’informatique. Il s’adresse à la fois au grand public qui souhaite comprendre « notre monde numérique » et aux informaticiens, jeunes ou chevronnés, curieux de mieux connaître leur propre histoire. Les deux auteurs, un historien et un informaticien, ont su admirablement fusionner leurs compétences pour écrire des textes clairs, souvent surprenants et distrayants, et commenter de façon éclairante une extraordinaire collection d’illustrations.

Bien au-delà de l’informatique proprement dite, le livre nous emmène des origines du calcul (à Sumer et en Grèce ancienne) jusqu’à Internet et aux changements de modèles économiques actuels.

Chaque chapitre de ce livre éclaire d’un jour nouveau des épisodes célèbres ou oubliés : ainsi, il faut voir l’horloge comme une machine qui transforme de l’énergie mécanique en information, y aviez-vous pensé ? Le contexte politique, économique et social de chaque invention est exposé et analysé, le processus d’innovation est décortiqué. Les aspects les plus théoriques, comme le problème de la décidabilité ou la théorie de la NP-complétude, ne sont pas éludés, leur présentation est succincte mais donne envie d’aller y voir. Des diagrammes de circuits et de processeurs sont présents, le logiciel libre n’est pas oublié, et le livre se clôt sur les révélations d’Edward Snowden et l’émergence des objets connectés.

L'abondance des illustrations, qui va de l'astrolable d'Anticythère aux téléphones modernes en passant par l'ENIAC et le Mac+, fait de ce livre un document d'une extraordinaire richesse pour les personnes passionnées par l'histoire des techniques.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 4, 2016 9:49 PM MEST


Mutilations animales - Ovnis et "Empire secret"
Mutilations animales - Ovnis et "Empire secret"
par Daniel Robin
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 LE GOUVERNEMENT DE L'OMBRE ?, 17 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mutilations animales - Ovnis et "Empire secret" (Broché)
L'idée que l'histoire n'ait aucun sens, qu'elle se développe de façon erratique, chaotique, imprévisible est proprement insupportable à la plupart des gens. Les personnes éduquées cherchent des explications aux grands évènements du monde, qu'elles soient chrétiennes, marxistes, évolutionnistes, spiritualistes, behavioristes ou autre, et scrutent les «causes» de la première guerre mondiale et de l'autodestruction de l'Europe, de la chute de l'Empire Romain ou de l'Union Soviétique et globalement de la disparition des cultures (cf. à ce sujet le beau livre de Jared Diamond, "Effondrement" / "Collapse"). C'est, au final, une quête de sens qui vise à la satisfaction mentale, à l'établissement d'une "zone de confort" explicative.

C'est exactement la même démarche qui anime l'homme de la rue et les «intellectuels du peuple» qui développent des théories explicatives qualifiées avec mépris par les précédents de «conspirationnistes» : il y a, selon eux, derrière les grands évènements du monde une «main cachée» qui planifie et manipule tout. L'Histoire Hantée.

Une des variantes de cette théorie est la croyance à un «gouvernement caché». Chez les ufologues, que je suis d'assez près, se développe un courant intéressant qui spécule sur l'existence d'une "humanité du dehors" que le chercheur américain Richard Dolan appelle "break-away civilisation", un groupe occulte qui aurait développé depuis des décennies des technologies très supérieures aux nôtres : anti-gravitation, ovnis, contrôle mental, contrôle social. Selon les variantes, ils auraient établi des liens avec les extra-terrestres, déjà exploré tout le système solaire (d'où l'arrêt de la conquête lunaire, inutile) et engagé un processus de réduction drastique de la population humaine. Ce serait un groupe international étroitement lié au "complexe militaro-industriel" qu'avait dénoncé Eisenhower en fin de mandat. Il aurait engagé une politique active du secret et de désinformation afin de protéger ses opérations. C'est la croyance, mainte fois réitérée de l'astronaute Edgar Mitchell qui vient de nous quitter et de l'ancien ministre de la défense canadien Paul Hellyer. Cette "théorie" a un avantage : elle permet d'expliquer les incohérences apparentes du phénomène ovni. Elle remplit les cases vides. Elle "donne du sens".

Je viens de lire un petit livre de Daniel Robin « Mutilations animales - Ovnis et 'Empire secret' » (Le Temps Présent, 2015, 167 pp.) qui reprend ce thème à l'occasion d'une étude sur le phénomène énigmatique, et bien réel, des mutilations de bétail ; leur ampleur et leur durée ne permettent pas d'explications triviales. Elles seraient dues à ce fameux groupe occulte. Le chapitre 9, "L'humanité du dehors", est un bon résumé de cette théorie.

Peut-être sommes nous en effet a un moment clé de l'évolution de l'humanité dont une grande partie sera laissée pour compte, sans avenir, sans issue, ignorante de ce qui l'attend. L'homme de Néanderthal a-t-il jamais sû qu'il serait exterminé par le Cro Magnon ?


Petite chronique d'une intervention extraterrestre
Petite chronique d'une intervention extraterrestre
par Jean de Raigualgue
Edition : Broché
Prix : EUR 26,36

4.0 étoiles sur 5 Excellent thriller soucoupique, 28 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petite chronique d'une intervention extraterrestre (Broché)
Je viens de lire un excellent bouquin : "Petite chronique d'une intervention extra-terrestre" par Jean de Raigualgue (pseudo), citoyen de Grasse, qui décrit sous forme romancée l'activité des "Ummites" pour contrecarrer les visées planétaires néfastes du MJ12 (ici le G15), aidé par un ET malsain et télépathe récupéré à Roswell, d'origine reptilienne. C'est puisé aux meilleures sources soucoupico-conspirationistes, c'est bien écrit, le suspense est excellent, digne de Dan Brown. Moment fort de l'histoire, quand un officier ummite rencontre les membres intrigués du MJ12 et leur fait une démonstration de force avec des ovnis sur la base de Groomlake. L'ummologie étant une des branches importantes de la soucoupologie française, c'est un livre à lire pour ceux qui s'intéressent à cette affaire. On peut dire sous forme romancée des choses qui ne passeraient pas sous forme "essai". On sent que l'auteur connaît bien le sujet, et comme il sait écrire et a bâti un bon scénario, on passe un bon moment.


La tragédie de l'Union Européenne : Désintégration ou renaissance ?
La tragédie de l'Union Européenne : Désintégration ou renaissance ?
par Georges Soros
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Contrepoint utile aux analyses europhobes, 20 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La tragédie de l'Union Européenne : Désintégration ou renaissance ? (Broché)
Livre intéressant trouvé par hasard dans une librairie (pardon Amazon !). Le financier et philanthrope George Soros qui a fait fortune en spéculant contre la livre, puis s'est racheté une conduite en créant l' «Open Society Foundation» (je les ai vu faire en Lituanie où ils étaient assez efficaces et appréciés localement) livre ses réflexions à un journaliste du Spiegel : Soros recommande que l'Allemagne prenne réellement la tête de l'Europe et encourage Angela Merkel à assumer ses responsabilités : mutualiser les dettes (essentiellement celles des pays du sud) et accepter la création d'Eurobonds : «que l'Allemagne dirige ou quitte l'euro». Un contrepoint ou complément utile à toutes les analyses expliquant qu'il faut sortir de l'euro, en particulier celles de Jacques Sapir. Ses réflexions sur l'Ukraine sont dépassées, l'interview ayant été réalisée avant Maidan.


Mais où sont passés les Indo-Européens ? : Le mythe d'origine de l'Occident
Mais où sont passés les Indo-Européens ? : Le mythe d'origine de l'Occident
par Jean-Paul Demoule
Edition : Broché
Prix : EUR 27,00

76 internautes sur 96 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Don Quichotte contre les Indo-Européens, 17 novembre 2014
Jean-Paul Demoule, archéologue et historien "officiel" de la préhistoire européenne (professeur à la Sorbonne) poursuit son travail idéologique étrange en commettant un livre où il explique que les Indo-Européens n'ont jamais existé et que le concept lui-même est une construction idéologique de l'Europe coloniale et raciste. Etrange, car si les dérives ont bien existé et ont été bien documentées (comme dans bien d'autres domaines scientifiques d'ailleurs), le concept d'« indo-européen » n'est pas remis en cause par la majorité des chercheurs internationaux : c'est la restitution, par des procédures extrêmement fines et sans cesse améliorées, d'une proto-langue d'où sont issues, par un processus d'évolution banal, la majeur partie des langues de l'Europe (latin, grec, germanique, slave, celtique, etc.) et d'une partie des langues de l'Asie (iranien, sanskrit, etc.). S'il y a eu une langue, il y a eu aussi des gens pour la parler. S'il y avait des gens, il y avait une culture.

La partie linguistique de son livre est extraordinairement faible et même navrante, sachant qu'elle vient d'un universitaire. Il faut rappeler que Demoule a été l'initiateur dans les années 90, d'une campagne de diffamation contre Georges Dumézil juste après sa mort (courageusement), en expliquant qu'il était un nazi. Le sociologue Didier Eribon a fait voler tout cela en éclat dans un livre remarquable "Faut-il brûler Dumézil ?" (Flammarion 1992) : « L'archéologue Demoule reprend la polémique qu'il mène depuis longtemps contre l'idée qu'auraient existé une langue et une civilisation indo-européenne archaïque. C'est son droit. Mais dans le cadre de sa démonstration, il ne cesse de faire jouer le soupçon politique pour renforcer ses arguments scientifiques. Pour triompher de l'hypothèse indo-européenne, Demoule essaye de la discréditer politiquement [...] Jean-Paul Demoule croit-il sérieusement qu'il aura raison de l'ensemble des linguistes préhistoriens, archéologues et mythologues qui rejettent son point de vue ? [...] Car les vues de Dumézil sur le fait qu'il a existé une civilisation et une langue indo-européennes sont très largement partagées par la communauté scientifique » (p. 51). Les grands centres de recherche sur la civilisation indo-européenne sont situés aujourd'hui à Harvard, à l'UCLA (Los Angeles), à l'Université de Copenhague, de Leyde, de Prague et de Moscou. Le lecteur français n'en saura rien. Jean-Paul Demoule n'est jamais cité dans leur publications. Le lecteur qui aurait des doutes peut suivre en video une série de conférences données à l'Université de Copenhague en 2012 par les plus grands archéologues spécialistes de la question (Jim Mallory, David Anthony, K. Kristiansen) : [...] (Bonne connaissance de l'anglais requise).

Il ne s'agit pas là du livre d'un scientifique mais d'un idéologue qui se bat contre des moulins-à-vent et qui, malheureusement, enseigne. Il est notable que, à peine sorti, son livre a immédiatement fait la couverture des grands médias établis : Libération et France-Culture. Misère de l'Université française !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (32) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 9, 2016 11:36 AM MEST


Les somnambules
Les somnambules
par Christopher Clark
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Description d'un suicide, 22 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les somnambules (Broché)
Pourquoi l'Europe s'est-elle suicidée en 1914 ? Qu'est-ce qui a conduit à la destruction d'un ensemble culturel et politique qui avait atteint le sommet de la civilisation et de l'intelligence et que l'on n'a jamais retrouvé depuis ? Tous les avancées scientifiques, toutes les grandes découvertes, en physique, en mathématiques en astronomie, en philologie, en historiographie, en psychologie - sur lesquelles nous vivons encore aujourd'hui - ont été produits entre 1850 et 1914. En Allemagne essentiellement, il est vrai, mais pas uniquement. Tous les développements ultérieurs, et jusqu'à maintenant, n'en sont que la mise en application. Vienne, Paris, Berlin d'avant 1914 : un monde englouti qui ne reviendra pas.

Il y a donc une énigme que les historiens postérieurs, à mon avis, n'ont pas résolue.

Destruction de l'équilibre des puissances inauguré en 1815 et rompu par l'expansionisme de Guillaume II ? Croyance dans chaque camp que la guerre serait 'courte et joyeuse' et qu'on avait toutes les chances de l'emporter ? Sans doute. Mais le livre de Christopher Clark ne répond pas à la question. C'est un déroulé minutieux, jour par jour et presque heure par heure, de la façon dont la guerre s'est déclenchée, s'est imposée dans les esprits des décideurs comme inéluctable, chacun espérant en tirer un profit, puis finalement a été acceptée par les chancelleries et les états-majors. Travail magistral, incroyablement documenté, jamais ennuyeux. Certitude : on a la guerre quand on veut la guerre.

Mais si, dans les causes, Christopher Clark minimise - à juste titre et documents à l'appui - le 'bellicisme allemand", souligne la psychose anti-germanique de la France et de la Russie et celle, plus raisonnée, de la Grande-Bretagne, la folie nationaliste serbe et le bon droit qu'avaient les Autrichiens à châtier les gangsters balkaniques qui avaient assassiné leur futur souverain, les raisons ultimes pour lesquelles des chefs d'Etats raisonnables, intelligents, cultivés et méfiants ont lancé leurs peuples à la boucherie pour aboutir à la destruction d'une vieille civilisation reste pour moi une totale énigme. La mécanique des alliances est une fausse explication et cette catastrophe qui ouvrira la voie aux criminels communistes puis nazis, s'apparente plus à la description du déraillement d'un train.

Un livre essentiel d'histoire diplomatique à lire et à conserver.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 10, 2015 7:57 AM CET


Wékwos, N° 1/2014 :
Wékwos, N° 1/2014 :
par Romain Garnier
Edition : Broché
Prix : EUR 39,00

5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellente revue, 3 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wékwos, N° 1/2014 : (Broché)
Première revue française consacrée à l'étude des Indo-Européens, peuple qui est à l'origine des langues et des cultures de l'Europe ancienne et d'une partie de l'Asie. Les responsables de la revue, un jeune universitaire brillant qui publie surtout à l'étranger et un chercheur indépendant spécialiste du gaulois, expliquent qu'ils répondent, en publiant cette revue, à un besoin exprimé par des universitaires qui n'arrivent pas à s'exprimer dans les canaux traditionnels. L'université française est en effet dominée par la croyance stupide, issue en ligne directe de l'idéologie marxiste recyclée dans l'idéologie mondialiste "anti-raciste", que les Indo-Européens sont les "Aryens" des nazis et ne méritent donc pas une étude scientifique. Le porte-parole de cette croyance quasi-officielle en France est un certain Jean-Paul Demoule, archéologue assez médiocre très peu cité à l'étranger mais bien en place à Paris et «qui se répand sous les préaux d'écoles pour expliquer que les Indo-Européens n'ont jamais existé» (p. 7) et qui a été à l'origine, il y a une vingtaine d'année d'une campagne de diffamation contre Georges Dumézil. Les éditeurs de la revue font la comparaison intéressante avec la cosmologie et la théorie du «Big Bang», conséquence directe de l'observation du mouvement des galaxies, qui avait été passionnément refusée par les astronomes soviétiques et autres sympathisants marxistes car elle ressemblait trop au mythe biblique de la création : misère de l'Université française ! Le premier numéro est à forte dominante italo-celtique et on notera une très intéressante édition de la longue inscription vénète d'Este par Sophie Magnin et un article très novateur par Didier Calin sur l'utilisation de l'anatolien (hittite, louvite, etc.) dans la restitution de la phraséologie (la "poétique") indo-européenne. On espère que les numéros suivants traiteront d'autres branches de la famille (iranien, germanique, balte) et développeront les pistes ouvertes en mythologie comparée par Dumézil, Benveniste, Campanile et quelques autres.


La Parabole d'Esther : Anatomie du Peuple Élu
La Parabole d'Esther : Anatomie du Peuple Élu
par Gilad Atzmon
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Livre essentiel, 4 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Parabole d'Esther : Anatomie du Peuple Élu (Broché)
Livre essentiel pour comprendre à la fois les juifs et l'antisémitisme. Ecrit par un artiste israélien écoeuré par son pays et par le lobbying incessant de "la tribu" qui mène le monde à la catastrophe. Il y a cependant une question à laquelle Atzmon ne répond pas : comment se peut-il que tant de personnes qui se veulent politiquement correctes acceptent les agissements d'une communauté guidée par un racisme existentiel parfaitement repoussant ("l'Election")? La critique des "juifs de gauche" par Atzmon est à cet égard tout à fait intéressante. A lire avec les livres de Shlomo Sand, d'Israel Shamir et d'Ilan Pape, tous Israéliens qui ont quitté "la tribu".


The American Heritage Dictionary of Indo-European Roots, Third Edition
The American Heritage Dictionary of Indo-European Roots, Third Edition
par Calvert Watkins
Edition : Broché
Prix : EUR 20,36

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Livre essentiel, 5 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : The American Heritage Dictionary of Indo-European Roots, Third Edition (Broché)
J'ajoute au commentaire d'A. Rivière que c'est aussi un livre essentiel pour les indo-européanistes, car Watkins trace la longue histoire des mots jusqu'à leur prototype, qu'il reconstruit sous forme traditionnelle (avec des voyelles longues en omettant les laryngales qui ne sont pas indispensables ici).
C'est aussi un livre indispensable pour les romanistes : sachant que plus de la moitié du vocabulaire anglais est constitué de mots d'origine française ou latine, on pourra avoir la longue histoire d'un mot français en cherchant dans ce dictionnaire à l'emprunt que l'anglais a fait (par exemple 'belfry' < vieux-français 'berfrei' > français 'beffroi' < germanique 'berg-frij-' < indo-européen 'bhergh- + prî-)
Les dictionnaires étymologiques du français dont en général écrits par des littéraires sans formation en linguistique comparée pour lesquels le fin du fin se résume à citer le premier texte où le mot est attesté (voir par exemple le catastrophique 'Dictionnaire historique du français' d'Alain Rey) et le petit volume de Watkins y suppléera avec profit.


Page : 1 | 2