Profil de The Biakko > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par The Biakko
Classement des meilleurs critiques: 767
Votes utiles : 283

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
The Biakko
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
pixel
Hedge Fund - tome 1 - Des Hommes d'argent
Hedge Fund - tome 1 - Des Hommes d'argent
par Tristan Roulot
Edition : Cartonné
Prix : EUR 12,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le côté sombre de la finance enfin expliqué en BD, 21 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hedge Fund - tome 1 - Des Hommes d'argent (Cartonné)
Hong Kong, début des années 2000.

Frank Carvale est un trentenaire français travaillant pour une grande société d'investissement. Mais il n'a pourtant rien d'un golden boy. Ayant fui la France pour échapper à un redressement judiciaire, Frank n'est qu'un petit VRP sans envergure, vivant presque au jour le jour.
Mais sa rencontre avec Bilkaer, un magnat de la finance qui décide de le prendre sous son aile, va transformer sa vie. En apprenant les rouages de la bourse, des investissements et des salles de marchés, Frank devient un de ces fameux "traders", le succès et la richesse s'offrent alors à lui.
Mais que recherche exactement Bilkaer en offrant cette vie à Frank ?

Scénarisé par de véritables experts de la finance, cette nouvelle série est un vent de fraîcheur dans la collection "Troisième Vague" de Lombard. Le scénario est très réaliste et extrêmement bien documenté. Les dialogues sont percutants et bien éloignés du politiquement correct habituel, pour mieux nous faire découvrir le véritable visage du monde de la finance.
On apprend ainsi beaucoup de choses, mêmes techniques, sur l'univers de la bourse et son fonctionnement. Émotionnellement on est pas en reste avec des scènes très intenses, servies par un dessin de qualité proche du style "comics américain".

Cette nouvelle série plaira à tous les curieux de l'économie, et à ceux qui ont aimé Largo Winch, I.R.$. ou le plus récent H.S.E.

Vivement la suite !


Les 7 vies de l'épervier, Troisième époque, tome 1 : Quinze ans après
Les 7 vies de l'épervier, Troisième époque, tome 1 : Quinze ans après
par Patrick Cothias
Edition : Cartonné
Prix : EUR 13,99

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 15 ans après... l'esprit des 7 vies de l'Épervier n'y est plus tellement., 5 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Paris, 1642.
Après 15 ans d'aventures aux Amériques, Ariane de Troïl est de retour en France par la volonté de son père Gabriel, alias le Chevalier Condor. Elle profite de cette situation pour tenter de découvrir ce qu'est devenue sa fille, qu'elle croyait morte-née 15 ans plus tôt. Alors que d'anciens ennemis resurgissent, elle découvre étape par étape, à l'aide de Beau et Germain, ce qui est arrivée à sa progéniture.
Pour les connaisseurs, ce nouveau cycle tente de faire le lien entre la fin de la série "Plume aux Vents" et celle de "Ninon Secrète".

Étant un fan de la première heure de Cothias et des "Cycles des 7 vies de l'Épervier" (j'ai quasiment découvert la BD grâce à cette série), je ne pouvais naturellement pas passer à côté de cet événement. Pour rappel, le dernier tome de cette anthologie était le tome 6 de "Ninon Secrète", parue en 2004 !
Las, force est de constater que la lecture de ce nouvel album ne m'a pas entièrement satisfait.

Si on ne peut rien reprocher au trait splendide de Juillard, l'histoire en elle-même n'est pas à la hauteur.
Tout d'abord, l'époque choisie pour aborder ce nouveau cycle n'est pas celle qui manque le plus à l'anthologie. Découvrir la jeunesse de Gabriel de Troïl aurait par exemple été plus intéressant et aurait constitué un meilleur sujet. Par ailleurs l'histoire de cet album présente quelques incohérences avec les précédents cycles. Celles-ci se portent sur des détails, je vous l'accorde. Et ce n'est d'ailleurs pas la première fois au sein des Cycles.
Mais on pourra aussi et surtout regretter le manque d'originalité du scénario, qui fait "du neuf avec du vieux" et ne comporte pas autant de scènes dantesques ou de répliques cinglantes comme Cothias nous y avait habitué dans ses précédents cycles. On retrouve toujours les mêmes personnages et les rôles joués par ceux-ci frisent parfois la caricature (Gabriel réduit à l'état de vieil acariâtre, Germain la brute sans cervelle, Beau le serviteur fidèle avec toutes les qualités, le gros méchant rancunier...).

En clair, cet album est réservé aux fans de la série, qui connaissent l'histoire des cycles sur le bout des doigts. Les autres seront perdus ou s'ennuieront, même s'ils adorent les récits de cape et d'épée.


Le Tueur, Tome 12 : La main qui nourrit
Le Tueur, Tome 12 : La main qui nourrit
par Luc Jacamon
Edition : Album
Prix : EUR 11,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 L'instinct de mort, 23 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Tueur, Tome 12 : La main qui nourrit (Album)
Contraint par son ancien associé Mariano d'avoir assassiné un agent étranger, le Tueur commence à émettre de sérieux doutes sur les liens qui les unissent encore. Sur les conseils de Haywood, son actuel associé, notre cher assassin décide de se "mettre au vert". Ou plutôt au bleu puisqu'il choisit de sillonner les mers des Caraïbes avec sa femme et son fils. Mais très vite l'instinct du prédateur reprend le dessus, et le Tueur se sent traqué. Et les choses ne vont pas aller en s'arrangeant puisque Haywood revient avec de biens mauvaises nouvelles : Mariano a disparu. Il faut partir à sa recherche...

Ce 3ème cycle des aventures du Tueur se poursuit donc, avec les mêmes ingrédients qui ont fait la force de cette série jusqu'à ce 12ème tome : un anti-héros charismatique, de profondes réflexions nihilistes sur la société moderne et le genre humain, de l'action et de la violence omniprésente.
Du Mexique à la Colombie, en passant par la Martinique, on suit le Tueur dans ses pérégrinations. Pour autant on peut regretter un scénario qui manque d'ambition par rapport aux deux précédents cycles, où le suspense était plus présent, et l'ambiance plus sombre.
Le dessin de Jacamon est, lui, encore plus impressionnant, comme à chaque nouvel album.

En espérant que la conclusion sera à la hauteur du reste de la série.


XIII - tome 22 - Retour à Greenfalls
XIII - tome 22 - Retour à Greenfalls
par Yves Sente
Edition : Relié
Prix : EUR 11,99

8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La mémoire dans la peau, 22 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : XIII - tome 22 - Retour à Greenfalls (Relié)
Retenus en otages en Afghanistan par les mercenaires d'USAfe, dirigés par la séduisante mais non moins dangereuse Julianne, Jason, Jones et Carrington tentent de résister au chantage qui leur est imposé. Mais face à la détermination de leurs geôliers, qui ne reculent devant rien, XIII est contraint de collaborer. Il se retrouve alors rapatrié clandestinement aux États-Unis, où la mystérieuse Fondation va s'intéresser de près au processus d'hypnose par électrochocs, qui a déjà permis à XIII de retrouver quelques bribes de sa mémoire. Mais quel peut être le rapport entre les souvenirs de XIII et la Fondation ?
De son côté, Betty continue son enquête, ce qui va l'amener à retrouver d'anciennes connaissances de Jason, et même à visiter certains lieux de son enfance...

Cet album est dans la lignée des deux précédents. Si le début de la nouvelle saison vous a plu, aucune raison que ce nouveau tome ne vous plaise pas. Le scénario lève le voile sur de nombreux points restés obscurs jusqu'ici (le but de la Fondation, le rôle de Jason, l'identité du mystérieux "parrain"...) et on commence à voir clairement sur quels terrains cette nouvelle saison va nous embarquer. Avec cela on retrouve plusieurs personnages du cycle précédent, et le déroulement de l'intrigue nous laisse penser qu'il y aura d'autres "revenants".
Sente a bien exploité les zones d'ombre laissées par le scénario original de Van Hamme pour créer une nouvelle intrigue, avec une nouvelle histoire de complot qui s’imbrique parfaitement à la précédente. Rien à voir avec les XIII Mystery qui ne respectent pas (ou si peu) l'oeuvre originale, et inventent des histoires abracadabrantes pour justifier de nouveaux albums. Pour autant on sent bien que l'on est encore au début de l'intrigue et on aurait pu espérer un scénario encore plus mystérieux, avec un peu plus de suspense et d'action.

Le dessin de Jigounov est quant à lui toujours au top, largement au-dessus de Vance. Rien à redire là-dessus.


Les Aigles de Rome - tome 4 - Livre IV
Les Aigles de Rome - tome 4 - Livre IV
par Enrico Marini
Edition : Cartonné
Prix : EUR 13,99

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Mort à Rome !, 18 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Aigles de Rome - tome 4 - Livre IV (Cartonné)
Germanie, l'an 9 apr. J.-C.

Alors qu'il est parvenu à échapper au piège d'Arminius, Falco doit se réfugier dans son avant-poste. Mais son répit sera de courte durée...
De son côté, Arminius continue de comploter habilement pour mobiliser les germains et ses auxiliaires contre la présence des Romains, tout en se faisant bien voir de Varus, le gouverneur. La guerre paraît imminente...

Ce qui distingue cet album des trois précédents, c'est clairement le changement de rythme. Alors que l'auteur nous avait habitués à de fréquents bonds en avant dans la chronologie, rien de tout cela ici. L'action reprend immédiatement après la dernière case du 3ème tome et le temps s'écoule lentement, scène après scène.
Pour autant l'histoire n'est pas en reste avec des scènes de batailles d'un réalisme saisissant. Le scénario est de son côté toujours superbement documenté.
Marini est vraiment un des auteurs les plus doués de sa génération, avec un trait superbe, des couleurs à l'aquarelle réalistes, mais également un don de scénariste.

On pourra juste regretter un nombre de scènes "marquantes" moins élevé que dans les précédents tomes. Mais ne vous y trompez pas : "Les aigles de Rome" est une série culte pour tous les amateurs de Peplum, à ranger dans votre bibliothèque au même niveau que "Vae Victis" et "Murena".
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 23, 2013 5:33 PM CET


Alpha - tome 12 - Petit tour avec Malcolm
Alpha - tome 12 - Petit tour avec Malcolm
par Iouri Jigounov
Edition : Relié
Prix : EUR 12,00

2.0 étoiles sur 5 Changement de dessinateur + Scénario confus = Aïe !, 20 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alpha - tome 12 - Petit tour avec Malcolm (Relié)
Alpha, alias Dwight Taylor, est en fâcheuse posture. Accusé de haute trahison, il est traqué sans relâche par la CIA et toutes les polices du pays. Il parvient tant bien que mal à se réfugier en Alaska, chez une vieille connaissance. Mais des tueurs sont sur ses traces, ainsi que Sheena, son ancienne équipière. Comment sortir de ce piège ?

Fan de la première heure de cette série, ce 12ème album est pour moi une sacrée déception. Dès la première page on prend une claque graphique, dans le mauvais sens du terme. Le dessin ultra-réaliste de Jigounov (parti reprendre la série XIII) est remplacé par celui de Lamquet (Alvin Norge). Malgré les efforts de ce dernier pour imiter le style de son prédécesseur, le constat est frappant. Les traits sont moins précis, les expressions moins crédibles, les couleurs fades et mal choisies. Seuls les décors s'en sortent bien.

Ensuite au niveau du scénario, c'est un véritable coup d'arrêt par rapport au tome précédent. On se contente ici d'évoquer des souvenirs (qui toutefois éclaircissent certains mystères des albums précédents) entre deux courses-poursuites. Certains personnages, encore centraux dans le tome 11, passent ici quasiment à la trappe. Et ce n'est pas le retour d'un personnage insupportable de la saison 1 qui apporte quelque chose à l'intrigue. Les réactions des héros ne sont pas réalistes pour un sou et l'intrigue n'avance pas. On sait juste que la saison est partie pour durer.

En espérant que les prochains tomes seront de meilleures factures, tant au niveau graphique que scénaristique.


Sarkozy-Kadhafi : Histoire secrète d'une trahison
Sarkozy-Kadhafi : Histoire secrète d'une trahison
par Catherine Graciet
Edition : Broché
Prix : EUR 19,50

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un ouvrage bien documenté mais qui survole trop de points, 28 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sarkozy-Kadhafi : Histoire secrète d'une trahison (Broché)
Catherine Graciet est journaliste free-lance, spécialisée sur le Maghreb.

Dans cet ouvrage courageux, celle-ci tente de "faire le point" sur les relations franco-libyennes. Pour comprendre comment les choses se sont déroulées avant, pendant, et après l'insurrection, elle a interviewé de nombreuses personnes de tous les bords : libyens pro-kadhafi en exil, hommes d'affaires français spécialistes de la Libye, hommes politiques français, anciens de la DGSE...
L'auteure nous livre ainsi une longue série d'anecdotes et de témoignages éclairant plusieurs points de ce sombre dossier : les relations historiques de la France et de Kadhafi, le rôle des "intermédiaires" dans les grands contrats, l'affaire des infirmières bulgares et le rôle de Cécilia Sarkozy, le présumé financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, les contrats d'armement, la formation des services secrets libyens par la DGSE... La liste est exhaustive.
On apprend en outre comment s'est déroulé le revirement de la France, la traque finale de Kadhafi, et ce que sont devenus ses fidèles n'ayant pas réussi à fuir à l'étranger.

Pour autant, on peut regretter que l'auteure ne soit pas plus précise sur certains points, comme le rôle du Qatar dans la révolution. De même il manque des précisions sur le sujet du financement de la campagne de 2007 ou des négociations dans les contrats d'armement. Connaissant moi-même ce pays, je regrette le survol de ces points, dont beaucoup mériteraient à eux seuls l'édition d'un livre.

En somme, cet ouvrage est un bon complément à l'excellent "La République des Mallettes" de Pierre Péan. On y retrouve d'ailleurs les mêmes "personnages" dans les "affaires". A lire si le fonctionnement des affaires troubles de la France en Afrique vous intéresse.


Utoya
Utoya
par Laurent Obertone
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

39 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une plongée glaçante dans la tête d'Anders Breivik, 24 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Utoya (Broché)
Le 22 juillet 2011 dans le quartier gouvernemental d'Oslo, capitale de la Norvège, une camionnette remplie d'une tonne d'explosif artisanal saute, tuant 8 personnes, en blessant des dizaines d'autres, et endommageant une dizaine de bâtiments. Un peu plus tard dans la journée, un homme lourdement armé, déguisé en policier, abat 69 personnes sur l'île d'Utoya, où se tenait un rassemblement de la Ligue des jeunes travaillistes (parti de la gauche norvégienne). Cet homme, c'est Anders Breivik.

Qui est Anders Breivik ? Qu'est-ce qu'il l'a poussé à agir ainsi ? Pourquoi a-t-il choisi ces cibles en particulier ? Comment s'est-il préparé à l'acte ? Cet ouvrage répond à toutes ces questions avec une précision stupéfiante.
Laurent Obertone a épluché le manifeste de 1500 pages de Breivik, les comptes-rendus de la police, les témoignages des survivants et des psychiatres pour livrer ce rapport édifiant, permettant ainsi de cerner dans les moindres recoins la personnalité d'Anders Breivik et son cheminement vers l'acte.
Si le premier quart de l'ouvrage raconte la tuerie d'Utoya quasiment à la seconde près, le reste est consacré à la vie de Breivik, sa jeunesse sans histoire, sa radicalisation, ses thèses sur la sauvegarde de la race européenne, le multiculturalisme, la société et la justice, sa volonté de "changer les choses". On découvre alors comment cet homme mystérieux, au QI de 135, sans ennemis, pas vraiment solitaire, initié à la Franc-Maçonnerie, fan de jeux vidéo, sans aucune admiration pour les tueurs et les assassins, faisant partie d'un Ordre des Templiers bien réel, a pu commettre "l'acte par lequel le XXIème siècle a vraiment commencé".
Plus de considération politique ici. Entrecoupé de témoignages de survivants, de policier et de psychiatres, l'ouvrage nous livre une analyse sans concession du monde contemporain, du genre humain et de son évolution, à travers les yeux d'un homme se disant prêt à se sacrifier pour sa cause. SA cause...
Si bien qu'au fil du récit, les thèses de cet homme que l'on croyait fou à lier finissent par prendre du sens, rendant même le cheminement de son acte... cohérent ! Au final, le lecteur finira même par éprouver pour lui une certaine forme de... sympathie, aussi incroyable que cela puisse paraître.

Vous l'aurez compris, changement radical de style pour Laurent Obertone, l'auteur du controversé (mais non moins courageux) "La France Orange Mécanique", qui traitait de la banalisation de la violence en France. Le journaliste se glisse ici dans la peau du tueur, pour livrer un récit à la première personne d'une précision remarquable, qui ne laisse pas insensible. Un ouvrage choc, peut-être à ne pas mettre entre toutes les mains, qui appelle irrémédiablement à réfléchir sur le bien-fondé de certaines actions politiques. Voulons-nous vraiment regarder notre avenir en face ? Et si l'Europe comptait des milliers de Breivik prêts à passer à l'acte ? Avons-nous vraiment les moyens d'éviter continuellement toute violence ? Ces questions interpelleront bien des lecteurs.

Pour autant cet ouvrage n'est pas exempt de reproches. On regrettera le fait que la partie du procès de Breivik soit presque entièrement oubliée, alors que ce passage paraissait aussi intéressant, voire plus, que le reste du cheminement.
De même, le récit étant à la première personne, on n'a pas accès aux références de l'auteur. On ne peut donc savoir dans quelle mesure les thèses et la pensée de Breivik sont fidèlement retranscrites. Les ennemis bien-pensants de Laurent Obertone ne manqueront pas de le faire remarquer et l'accuseront sûrement de se servir du personnage de Breivik pour véhiculer ses propres idées.

Mais je recommande ce livre sans retenu, si vous aussi vous cherchez à lever le voile sur le pourquoi et le comment de la mystérieuse tuerie d'Utoya.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (8) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 30, 2013 10:21 AM CET


Jour J T13 - Colomb Pacha
Jour J T13 - Colomb Pacha
par Fred Duval
Edition : Cartonné
Prix : EUR 14,50

1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Album raté, 18 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jour J T13 - Colomb Pacha (Cartonné)
Et si la Reconquista avait échoué ? Et si une grande partie de l'Europe avait basculé sous le règne des musulmans au XVème siècle ?
C'est à ces questions que ce tome tente de répondre, sous l'angle de la découverte des Amériques.

1491. Christophe Colomb, converti à l'Islam quelques années plus tôt afin d'obtenir les faveurs de l’Émir de Cordoue, met pied avec son expédition sur une terre inconnue de l'autre côté de l'Atlantique. Mais très vite, des événements inattendus s'enchaînent. Cette terre serait-elle déjà habitée ? Et par qui ? Colomb Pacha et ses hommes n'ont pas le choix : ils vont devoir explorer cette terre pour en percer les mystères.

Ce qui caractérise cette série, c'est clairement la différence de qualité entre ses albums. Après un 12ème tome plutôt réussi, je ne saurais conseiller celui-ci.
Alors qu'on tenait une idée de départ très intéressante pour le scénario, celle-ci est très mal exploitée. L'intrigue est irréaliste et cousue de fil blanc. Vers la fin on vire même dans le n'importe quoi. Les textes n'ont rien de passionnant. Seul le dessin s'en sort à peu près.

Vraiment dommage, espérons que les prochains seront mieux réussis.


Prométhée T8 - Necromanteion
Prométhée T8 - Necromanteion
par Christophe Bec
Edition : Cartonné
Prix : EUR 13,95

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un album pour rien, 1 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Prométhée T8 - Necromanteion (Cartonné)
La formule commence à perdre de sa saveur. Onzième jour des événements paranormaux, avec comme d'habitude son phénomène inexplicable et inexpliqué. En coulisses, ça s'agite beaucoup à tous les niveaux, mais il n'y a finalement que peu d'avancées concrètes.

La longueur de cette série commence à se faire ressentir. Les auteurs auraient franchement pu fusionner cet album avec le précédent, tant l'intrigue n'avance pas. On n'a toujours pas de réponses concrètes, les personnages sont toujours aussi peu développés, les intrigues s'entremêlent de façon confuse.

Il serait temps de conclure cette série. Là ça devient du remplissage. Vraiment dommage car l'idée de départ était intéressante.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5