undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici nav_WSHT16 Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Kinks > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Kinks
Classement des meilleurs critiques: 622
Votes utiles : 306

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Kinks
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
The 1957 British Hit Parade Part 2
The 1957 British Hit Parade Part 2
Prix : EUR 68,00

5.0 étoiles sur 5 Toujours Parfait, 16 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The 1957 British Hit Parade Part 2 (CD)
Ces 4 CD regroupent tous les morceaux classés au top 40 britannique durant le deuxième semestre 1957 (89 titres). Comme sur le coffret du 1er semestre 1957 on trouve principalement des artistes américains comme Elvis Presley avec 7 succès, The Everly Brothers avec « Bye bye lov » » et « Wake up Little Suzie », Fats Domino avec notamment l’excellent « Valley of tears », Paul Anka avec notamment « Diana », l’énergique Little Richard avec « Jenny Jenny », Buddy Holly avec « That’ll be the day » et « Peggy sue », Jerry Lee Lewis avec l’incomparable « Great balls of fire » et bien sur son piano. Dans un autre registre on peut apprécier Pat Boone dans de magnifiques ballades, Harry Belafonte avec l’inoubliable « Mary’s boy child » ou Frank Sinatra. Parmi tous ces américains on peut découvrir les débuts de Petula Clark avec « With all my heart » (#4 UK) et « Alone » (#8 UK), Lonnie Donegan (Skiffle) ou les débuts de Shirley Bassey . On est encore très loin de la british invasion mais le plaisir est vraiment là. Pour ma part je vais continuer avec les années suivantes. L’avantage de cette collection du top 40 britannique est d’avoir pratiquement tous les hits US de l’époque plus ceux de la Grande Bretagne. A acquérir sans retenue, c’est vraiment complet.


Vol.1-1957 British Hit Parade:
Vol.1-1957 British Hit Parade:
Prix : EUR 20,65

5.0 étoiles sur 5 Plus que Parfait, 7 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol.1-1957 British Hit Parade: (CD)
Heureuse initiative que cette collection qui regroupe l’ensemble des succès britanniques du top 40, quel que soit le label d’origine (PYE, EMI, Decca, …..), du premier semestre 1957. Bien sur certains morceaux sont moins attrayants que la plupart mais c’est un choix exhaustif. Cela me permet d’avoir enfin les hits de certains artistes au nombre de succès restreint mais qui sont bons (voire très bons) que l’on ne trouvait pas dans les anciennes compilations. Cela me rappelle le bon vieux temps lorsque j’écoutais à la BBC le top twenty le dimanche, en fin d’après-midi, sur la BBC G.O. malgré une qualité du son très moyenne. Je conseille ce disque sans retenue au nostalgique de cette époque transitoire avant l’arrivée de la « British invasion ». On peut sentir l’influence US avec Elvis Presley, Fats Domino, Little Richard, Bill Haley, Chuck Berry ou Harry Belafonte, les Platters, Pat Boone et bien d’autres. On peut apprécier également le charme de certains interprètes britanniques comme Lonnie Donegan ou Shirley Bassey. Pour ma part je vais continuer avec les années suivantes.


The Complete U.S.a. Singles 1954-62
The Complete U.S.a. Singles 1954-62
Proposé par Skyvo Direct
Prix : EUR 16,17

5.0 étoiles sur 5 Magnifique coffret de 100 titres de la meilleure époque, 31 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Complete U.S.a. Singles 1954-62 (CD)
Ce coffret de quatre CD contient tous les simples d’Elvis Presley sortis aux USA entre 1954 et 1962. Manquent deux simples sortis seulement en GB en 1957 « Party » (#2 UK) et « Got a lot O’ livin’ to do » (#17 UK). Ces huit années sont parmi les meilleures d’Elvis Presley avec des succès inoubliables comme les hits « Heartbreak hotel », “I want you, I need you, I love you”, « Hound dog », « Don’t be cruel », « Love me tender », « Too much », « All shook up », « Teddy bear », « Jailhouse rock », “Don’t”, « Hard headed woman » « Stuck on you », “It’s now and never”, “Are you lonesome tonight”, “Surrender” et “Good luck charm” pour n’évoquer que les N° 1. Les cinquante simples présents sont accompagnés de leur face B qui sont aussi appréciables que les face A.
Ce coffret est vraiment complet et les enregistrements sont très bons. A acquérir sans aucune hésitation. Si un coffret similaire couvrant les 9 années suivantes (1963 à 1972) parait je le commande immédiatement. Il est vrai que les années suivantes sont un peu décevantes.


Best Of
Best Of
Prix : EUR 15,57

4.0 étoiles sur 5 Une très bonne et complète compilation, 5 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Of (CD)
Ce CD rassemble tous les succès US des Shirelles. Les hits britanniques se limitent à trois d'entre eux « Will you love me tomorow » (#4 UK) en 1961, « Soldier boy » (#23 UK) en 1962 et « Foolish little girl » (#38 UK) en 1963.
Le CD commence par « Dedicated to the one I love » (#3 US) 1961 dont les “Mamas & Papas” feront une reprise magistrale en 1967 (#2 UK et #2 US) complété par sa face B. Ensuite deux hits US de 1960 « Tonights the nights » (#39 US) et « Will you love me tomorrow » (#1 US) ainsi que sa face B « Boy » qui sera repris par les Beatles dans leur premier album en 1963. Encore un autre succès avec « Mama said » (#4 US) 1961. Le simple suivant « A thing of the past / What a sweet thing » ne sera pas classé bien que plaisant.
De nouveau un succès, mais modéré, avec « Big John » (#21 US) 1961 avant « Baby it’s you » (#8 US) de 1962 également repris par les Beatles dans leur premier album « Please, please me ». L’année 1962 est également marquée par le hit « Soldier boy » (#1 US) qui est une excellente ballade suivi d’une autre « Welcome home baby » (#22 US), « Stop the music » (#36 US) avec une bonne orchestration et son excellente face B de David/Bacharach. Le plaisir continue avec l’original « Everybody loves a lover » (#19 US). L’année 1963 sera l’année de leurs derniers succès avec l’excellent « Foolish little girl » (#4 US) et « Don’t say goodnight and mean goodbye » (#26 US). Le reste du CD qui couvre leur carrière jusqu’en 1968, bien que plaisant, ne comporte plus de succès. On trouve néanmoins « Sha La La » de 1964 qui sera repris la même année (bien mieux que l’original) avec succès par Manfred Mann (#3 UK).
On constate que de nombreux morceaux des Shirelles ont été repris avec réussite par de nombreux groupes très connus. CD à acquérir pour revivre quelques bons moments du début des 60'.


What Do You Want to Make Those
What Do You Want to Make Those
Prix : EUR 17,34

3.0 étoiles sur 5 Complète et excellente compilation (1959 à 1962), 4 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : What Do You Want to Make Those (CD)
Emile Ford est un chanteur de rock anglais à la voix agréable, quelque soit le style de musique, bien accompagné par les Checkmates avec des arrangements musicaux bien faits. Deux CD, le CD1 commence par son hit de 1959 « What do you want to make those eyes at for me? » (#1 UK) et sa face B suivis de son deuxième succès en 1960 « On a slow boat to China » (#3 UK) et sa face B. Il comprend également l'intégralité de son premier LP « New track with Emile » non classé mais tout de même très plaisant avec un bon slow « So many ways », une bonne version de « To know her is to love her », un autre bon slow avec « My wish came true », une bonne interprétation de « Be my guest » de Fat Domino et l'original « Wiggle wiggle ». Ce CD se termine par quatre simples à succès avec leur face B, pour 1960 l'excellent « You'll never know what you're missin' til you try » (#12 UK), « Them there eyes » (#18 UK), deux classiques de l'époque « Counting teardrops » et « White Christmas » en face B (#4 UK) et son premier succès de 1961 « What am I gonna do » (#33 UK).
Le CD2 commence par un EP (5 titres) qui comprend notamment le très connu « Over and over » de Bobby Day repris également avec succès par le Dave Clark Five en 1965 (#45 UK), « Smoke gets in your eyes » des Platters et une plaisante ballade « When the swallows come back to Capistrano ». Suit le succès « Half of my heart » (#42 UK) de 1961, jolie ballade avec une face B aussi valable avec « Gypsy love ». Suivent deux simples sans classement avant l'intégralité de son deuxième LP de 1961 « Emile » de 12 titres. Il commence par une bonne version de « Fever » mais moins percutante de celle d'Elvis Presley. Il contient également « Don't » une excellente composition de Leiber / Stoller, une excellente ballade « Scarlet Ribbons » qui fait penser à Harry Belafonte, autre bon morceau avec « Vaya Con Dios » avant deux classiques « Trouble » et « Lawdy Miss Clawdy » moins énergiques que par Elvis. Encore deux excellentes ballades avec « Danny boy » dans le style des Bee Gees et « Yellow bird ». L'album s'achève avec l'original « Buona sera ». Suivent le rythmé « I wonder who's kissing her now » (#43 UK en1962) avec en face B un bon twist « Doin' the twist ». Le CD s'achève par 2 simples de 1962 non classés.
On retrouve sur ce double CD l'ensemble de la courte carrière d'Emile Ford & The Checkmates de 1959 à 1962.


With All My Heart
With All My Heart
Prix : EUR 8,57

3.0 étoiles sur 5 Pour ses premiers succès de 1954 à 1957, 1 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : With All My Heart (CD)
Je recherchais les premiers succès de Petula Clark en Grande Bretagne jusqu’en 1957 et ce double CD, qui couvre cette période, les contient tous sur le CD1 avec pour 1954 « The little shoemaker » (#7 UK), pour 1955 « Majorca » (#12 UK) et « Suddenly there’s a valley » (#7 UK) enfin pour 1957 « With all my heart » (#4 UK) et « Alone » (#8 UK). Ils sont tous plaisants à écouter (pour un coût très raisonnable) mais l’intérêt des autres morceaux reste modeste. Ses vrais succès interviendront à partir de 1961 avec notamment « Sailor » (#1 UK).


Reaching for the Stars
Reaching for the Stars
Prix : EUR 15,47

4.0 étoiles sur 5 Version galloise de Barbara Streinsand, 29 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Reaching for the Stars (CD)
Deux CD qui couvrent le début de la carrière de Shirley Bassey de 1956 à 1962. Dès 1956 elle se dévoile comme une interprète remarquable par sa voix, sa sensibilité et son sens du rythme comme Barbara Streisand. Son style est influencé par la variété américaine de l’époque comme beaucoup d’interprètes britanniques des années 50’.
Le premier CD propose 28 morceaux de 1956 à 1959 de qualité homogène. Ses premiers succès apparaissent en 1957 (elle a alors 20 ans) avec tout d’abord la reprise réussie de « The banana boat song » (#8 UK) d’Harry Belafonte suivie par l’entrainant « Fire down below » (#30 UK) très variété US et le plus britannique « You, you, Romeo” » (#29 UK). Le premier simple de 1958 « Hands across the sea » est bon mais c’est sa face B « As I love you » qui obtiendra le succès majeur en 1959 (#1 UK). Le joyeux “Kiss me, Honey honey, kiss me” est très apprécié en 1958 (#3 UK). En 1959 elle n’obtient pas d’autre succès malgré une bonne reprise d’Edith Piaf « If you love me » (Hymne à l’amour). « The gypsy in my soul » est bon tout comme « Cry me a river » et « They can’t take that away from me » qui achèvent la premier CD extraits du LP de 1959 « The fabulous Shirley Bassey » qui n’a connu le succès qu’en 1961 (#12 UK).
Le second CD de 25 morceaux commence magnifiquement par la reprise de « With this hands » (#31 UK) avec une assurance certaine et une face B délicate avec « The party’s over ». Suit un deuxième succès mélancolique de l’année 1960 avec « As long as he needs me » (#2 UK) et encore une bonne face B avec « So in love ». Le plaisir continue avec les mélodieux « All at once » et « Too late now) extraits du 2ème LP classé en 1961 « Shirley » (#9 UK) avant un nouveau hit « You’ll never know » (#6 UK) en 1961. Double réussite avec « Reach for the stars » (#1 UK) et « Climb ev’ry mountain » (#1 UK) extraits de la musique du film “The sound of music” qui a connu un énorme succès en GB. Autre hit de 1961 « I’ll get by (As long as I have you) » (#10 UK) avant celui de 1962 avec la reprise de “Tonight” extrait de « West side story » (#21 UK). Autres bons résultats avec « Till » qui sera repris avec bonheur en 1971 par Tom Jones (#2 UK) et avec l’interprétation de « Ave Maria » (#31 UK). Sa version de « You’ll never walk alone » est également remarquable sans obtenir le succès des « Gerry & the Pacemakers » (#1 UK en 1963). Encore deux hits avec « Far away » (#24 UK) et la reprise du classique de Gilbert Bécaud “Et maintenant” qui devient « What now my love » (#5 UK).


The Imperial Singles Collection
The Imperial Singles Collection
Prix : EUR 7,00

5.0 étoiles sur 5 Parfaite compilation de ses succès., 4 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Imperial Singles Collection (CD)
Ce coffret de trois CD comprend 75 morceaux dont tous les succès britanniques ou américains de Fat Domino sauf trois.
En 1956 « I’m in love again » (#12 UK et #03 US), « Blueberry hill » (#06 UK et #02 US), « Ain’t that a shame» (#23 UK et #10 US), « Bo Weevil » (#25 US), « My blue heaven » (#19 US) et « When my dreamboat comes home » (#14 US) avec un seul manquant « Honey chile » (#29 UK).
En 1957 « Blue monday » (#23 UK et #05 US), « I’m walkin’ » (#19 UK et #04 US), « It’s you I love » (#6 US), « Valley of tears » (#25 UK et #08 US), « When I see you » (#29 US), « Wait and see » (#23 US), « The big beat » (#20 UK et #26 US) et « I want you to know » (#32 US).
En 1958 « Sick and tired » (#26 UK et #22 US) et « Whole lotta loving » (#06 US).
En 1959 « I’m ready » (#16 US), « Margie » (#18 UK), « I want to walk you home » (#14 UK et #08 US), « I’m gonna be a wheel some day » (#17 US), « Be my guest » (#11 UK et #08 US) et « I’ve been around » (#33 US)
En 1960 « Country boy » (#19 UK et #25 US), « Walkin to New Orleans » (#19 UK et #06 US), « Don’t come knockin’ » (#21 US), « Three nights a week » (#45 UK et #15 US) et « My girl Josephine » (#32 UK et #14 US) avec un seul manquant « Natural born lover » (#38 US).
En 1961 « It keep rainin’ » (#49 UK et #23 US), « Let the four winds blow » (#15 US), « What a party » (#43 UK et #22 US), « Jambalaya » (#41 UK et #30 US), « What a price » (#22 US), « Ain’t that just like a woman» (#33 US) et « Shu Rah » (#32 US).
En 1962 « You win again » (#22 US).
En 1963 « Red sails in the sunset » (#34 UK et #37 US) est manquant.
Fat Domino, auteur-compositeur-interpréte remarquable, a inspiré de nombreux groupes du british blues qui m’ont permis de le découvrir progressivement avec intérêt. Ce coffret comprend notamment des morceaux comme « I hear you knocking » repris avec succès par Dave Edmunds (#1 UK en 1970), « I’m in love again » et « I’ve been around » magnifiquement repris par “The Animals” ou « Hello Josephine » par “The Them” en 1966. Egalement deux morceaux ont été repris par Georgie Fame « Blue monday » et « Sick and tired » dans son album “Sweet things” en 1966 qui comprend aussi « No no » et « So long » non présents dans cette compilation.
A acquérir sans hésitation et la qualité de l’enregistrement est très bonne.


The best of Eddie Cochran
The best of Eddie Cochran
Prix : EUR 13,99

5.0 étoiles sur 5 Complète et excellente compilation, 28 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The best of Eddie Cochran (CD)
Concernant le contenu on retrouve tous ses hits britanniques très connus avec bien sûr « Summertime blues » (#18 UK et #8 US) en 1958, « C'mon everybody » (#6 UK et #35 US) et « Something else » (#22 UK) pour 1959, « Hallelujah, I love her so » (#22 UK), bonne reprise de ce standard de Ray Charles et les succès posthumes avec « Three steps to heaven » (#1 UK), « Lonely » (#41 UK) en 1960, « Weekend » (#15 UK) et « Jeannie, Jeannie, Jeannie » (#31 UK) en 1961 tout comme « My way » (#23 UK) en 1963. Il convient d'ajouter le premier succès US avec l'excellent « Sittin' in the Balcony » (#8 US) en 1957.
Les autres morceaux sont tous bons avec un plus pour les excellentes ballades « Three stars » et « Tell me why » ainsi que le slow « I remember ». Bonne interprétation de « Blue suede shoes » et de « Long tall Sally ». Un morceau original avec « Cherished memories », un blues avec l'instrumental « Eddie's blues » et sa tendre composition « Dark Lonely street » de 1957. Le deuxième CD se termine par le plaisant « Think of me ».
Cet excellent compositeur-interprète à la voix juste, avec une tonalité comparable à celle d'Elvis Presley et un sens du rythme hors du commun qui lui permit d'interpréter des rocks et des slows avec une égale réussite. Sa carrière a été courte mais dense, et plus importante en Europe qu'aux USA. Sa vie a malheureusement été écourtée suite à un accident de voiture en avril 1960.
Ce double CD (40 titres) est vraiment une réussite et représente parfaitement sa courte carrière. La qualité de l'enregistrement est correcte pour l'époque. Plaisir assuré.


Very Best of,the
Very Best of,the
Prix : EUR 18,11

4.0 étoiles sur 5 Compilation très complète, 16 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Very Best of,the (CD)
La remastorisation est remarquable, on a l’impression d’écouter un enregistrement récent alors qu'il date des années 1958-60. Bravo !
Concernant le contenu on retrouve quasiment tous les hits US et britanniques de Gene Vincent. Bien sûr « Be bop a Lula » (#16 UK et #7 US), « Race with the devil » (#28 UK) et « Bluejean bop » (16 UK) pour l’année 1956. Ensuite il faut attendre 1960 pour retrouver des succès avec « Wild cat » (#16 UK), « My heart » (#16 UK), « Pistol packin’ Mama » (#15 UK) puis en 1961 « She she Little Sheila » (#44 UK) mais « I’m going home (to see my Baby) » (#36 UK) manque à l’appel. On trouve également d’autres succès des USA de 1957 « Lotta lovin » (#13 US) et de 1958 avec « Dance to the bop » (#23 US). Curieusement il n'a jamais été dans le top 10 britannique.
Les autres morceaux sont de qualité similaire avec alternance de ballades attachantes comme « Unchained melody », « Jezebel », « Beautiful brown eyes », « Over the rainbow », « Wedding bells », « Important words », « I sure miss you », « In my dreams », « You never walk alone » qui ne vaut pas la version de Gerry & the Pacemakers et de nombreux rocks plus ou moins endiablés comme « Teenage partner », « Baby blue », « Say Mama », « Crazy legs » à la Chuck Berry, « Ain’t she sweet » plus classique que la reprise des Beatles.
Cet excellent musicien à la voix juste, agréable et un sens du rythme hors du commun a interprété des rocks et des slows avec égale réussite. Sa carrière a été courte mais dense, et plus importante en Europe qu’aux USA. Dommage il n’a pas su évoluer notamment avec l’arrivée du british blues.
Ce double CD est vraiment plaisant à écouter et représente bien l’époque du rock de la fin 50’ et le tout début des 60’.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20