Profil de Alatriste > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Alatriste
Votes utiles : 888

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Alatriste

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-19
pixel
Pièce centrale de table Trophée de Star du Cinéma Hollywood
Pièce centrale de table Trophée de Star du Cinéma Hollywood
Proposé par Party Showroom
Prix : EUR 3,63

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Très bon produit, 25 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pièce centrale de table Trophée de Star du Cinéma Hollywood (Jouet)
Dans le collège où j'enseigne, nous avons acquis une dizaine de ces statuettes pour récompenser 2 films en compétition réalisés par une classe de 4ème avec le concours d'un professionnel, lors d'une cérémonie de remise de trophées. Elles ont fait un très bel effet et ont vraiment fait plaisir aux lauréats. Certes c'est du plastique, mais bien suffisant pour l'usage auquel elles étaient destinées : marquer le coup en imitant les cérémonies prestigieuses du cinéma pour récompenser le travail des élèves et du réalisateur tout en donnant fière allure au projet pédagogique, mais sans se prendre au sérieux. Soirée réussie pour la seconde année consécutive.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 30, 2015 8:35 PM MEST


La French [Édition Double]
La French [Édition Double]
DVD ~ Jean Dujardin
Prix : EUR 17,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La France excelle dans le polar, 23 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La French [Édition Double] (DVD)
Il y a longtemps que je n'ai plus été transporté par un polar "made in France". "La French" vient d'y remédier.

Réalisé par le marseillais Cédric Jiménez, tourné dans la cité phocéenne avec une photographie superbe, une reconstitution pointilleuse des années 70 début 80, avec une implication totale des acteurs principaux comme des seconds rôles, le film se révèle rythmé, sans temps mort et tient le spectateur éveillé pendant plus de deux heures. Certes il est réalisé avec cette "french touch" tellement délicieuse, mais filmé à l'américaine avec une efficacité indéniable.

Basée sur des faits réels, librement interprétés et romancés, l'histoire du juge Pierre Michel parti en croisade contre la French Connection qui sévissait à Marseille passionne autant qu'elle émeut et bouleverse. Jean Dujardin y est remarquable. Face à lui, Gilles Lellouche, alias Gaëtan Zampa, figure de proue du milieu, lui oppose un personnage charismatique et crédible. Sans oublier une distribution soigneusement choisie de seconds rôles incarnés parfois par des acteurs du cru par souci d'authenticité. Rien à redire.

Image et son sont irréprochables. En bonus, j'ai particulièrement apprécié le making-of de 50 mns qui fait entrer dans les coulisses du tournage et témoigne de cette implication collective dont je parlais plus haut, avec interventions du réalisateur, des acteurs et de certains membres de l'équipe technique. Passionnant.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 23, 2015 5:13 PM MEST


Pas de répit pour les salauds
Pas de répit pour les salauds
DVD ~ José Coronado
Prix : EUR 10,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Du vrai polar au tempérament ibérique comme je l'aime., 11 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pas de répit pour les salauds (DVD)
Déjà plébiscité par le public espagnol pour son polar « La Caja 507 », Enrique Urbizu récidive en 2011 avec un nouveau thriller qui récolta pas moins de 6 récompenses lors de la cérémonie des Goyas et livre un polar sombre, violent, sans état d'âme ni concession, brutal mais efficace et décapant.

Madrid, de nos jours. L'inspecteur Santos Trinidad, jadis promis à un avenir brillant dont la carrière a amorcé un virage à 180 ° suite à une bavure, noie désormais son désespoir et sa solitude dans l'alcool et la nuit.. Suite à une incursion dans un bordel un soir de beuverie, il se retrouve mêlé à un triple homicide avec le principal témoin en fuite et découvre une affaire dont les enjeux dépassent tout ce qu'il avait pu imaginer jusque-là. Il va partir en chasse pour tenter d'effacer les preuves et se disculper. Dans le même temps, l'implacable juge Chacón secondée par l'inspecteur Levia, jadis collègue de promo de Santos, tentent de résoudre le triple homicide et de démêler les fils d'une l'intrigue qui se révèle tortueuse..

Construit avec rigueur, précision et soin, le scénario de ce film épatant (que n'auraient pas renié Olivier Marchal ou Michael Mann) suit en parallèle l'enquête de Santos qui a mis le doigt sur une affaire où drogue et terrorisme islamiste sont intimement liés, et la mécanique implacable mise en place par l'institution judiciaire pour confondre le coupable d'un triple meurtre. Le spectateur, happé dès le début du film, se ballade d'un camp à l'autre en attendant la rencontre hypothétique qui va faire basculer l'ensemble dans la noirceur absolue et devient le témoin privilégié d'une histoire qui navigue tout le temps entre bien et mal sans parti-pris. C'est à ça que tient le grande réussite de ce polar.

Sans oublier une photographie particulière, qui rappelle souvent l'esthétique du polar des années 80 avec ces éclairages au néon si particuliers

José Coronado, acteur habitué à la transformation physique dans la plupart de ses rôles, se révèle excellent dans celui de Santos : flic «Borderline », antihéros parfait prêt à tout pour sauver ses fesses. Mais le travail collectif du reste de la distribution est à signaler car aucun acteur ne démérite dans ce polar sidérant.

Un film impeccable, au scénario huilé, présenté sur un dvd à la photographie soignée, au son pêchu et dynamique (du moins en VO espagnole qui est la seule version que j'ai visionnée) et avec pour bonus une interview de 20 mns du réalisateur et des acteurs principaux. Rien à redire.


Después de Lucía - Après Lucia
Después de Lucía - Après Lucia
DVD ~ Tessa Ia
Prix : EUR 13,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Glaçant, brutal, cruellement réaliste, 28 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Después de Lucía - Après Lucia (DVD)
A l'ère de l'ultra-communication incarnée par internet, les réseaux sociaux et les téléphones portables "Después de Lucìa" constitue un véritable coup de poing pris en plein visage, dont le traitement laisse une empreinte amère sur le spectateur que je suis. Non pas que j'ai détesté, mais ma sensibilité face au calvaire subi par le personnage principal Alejandra a été mise à rude épreuve.

D'abord destiné à faire réagir face au comportement d'une génération trop gâtée et baignant dans un univers amoral, le film de Michel Franco ne regorge pourtant pas d'excès malsains ou de complaisance sadique, mais se contente de montrer les choses brutalement, sans détours ni mise en scène excessive. Ici c'est le réalisme qui prime et chaque scène sert un ensemble brutal et glaçant et malheureusement terriblement contemporain. Il suffit ici d'un regard, d'une parole, d'une attitude ou d'une façon d'être "hors-norme" pour que s'enclenche le mécanisme implacable du harcèlement à l'école.

Oui, l'axe central du film est le harcèlement que subit une adolescente par ses camarades de lycée à la suite d'ébats filmés lors d'une soirée arrosée et relayés sur les réseaux sociaux. Où comment l'enfer va se déchaîner sur une jeune fille fragilisée, évoluant dans une cellule mono-parentale, tentant de survivre après la perte tragique d'un être cher.

L'acharnement sadique des camarades et l'attitude résignée de leur victime face aux vexations et humiliations subies ne font que renforcer le sentiment d'isolement et de mutisme destructeur et, naturellement, la colère du spectateur devenu témoin impuissant de son calvaire.

Quant à la fin brutale et glaçante, elle laisse planer longtemps un sentiment de malaise..

Il s'agit d'un film terrible, remarquablement juste et très bien interprété, mais à ne pas mettre entre toutes les mains, et surtout pas les plus sensibles d'entre vous, car le choc est brutal à l'arrivée.

Film proposé en VO espagnole uniquement : son soigné, clair et sans excès.
Image propre, lumineuse et équilibrée, rien à redire sur le plan technique.

Bonus : les vaches maigres ... 3 bandes-annonces de films distribués par Bac Films et c'est tout.


La Isla Mínima
La Isla Mínima
DVD ~ Javier Gutiérrez
Proposé par Discos Totem
Prix : EUR 13,74

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une moisson de récompenses pour un film remarquable, 8 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Isla Mínima (Blu-ray)
Grand vainqueur de l'édition 2015 des Goyas avec pas moins de 10 récompenses raflées sur la totalité du palmarès décerné, « La Isla Mínima » sorti en 2014 fait une entrée fracassante dans la famille du thriller policier et constitue une belle récidive du réalisateur andalou Alberto Rodríguez, déjà remarqué il y a 2 ans pour son excellent polar « Grupo 7 » devenu « Groupe d'Elite » lors de l'exploitation française et malheureusement sorti en catimini.

En quelques mots, l'histoire :
Septembre 1980 : Juan et Pedro, deux inspecteurs madrilènes que tout oppose d'un point de vue moral, idéologique, politique et sanctionnés par leur hiérarchie sont expédiés au sud de Séville pour résoudre le double homicide de deux adolescentes assassinées lors de la fête de leur village.
Très vite, les deux hommes vont devoir mettre de côté leurs différences pour arrêter un tueur en série qui sévit depuis plusieurs années dans un coin reculé où les secrets enfouis ne sont pas forcément bons à déterrer...

Pourquoi ce film mérite-t-il d'être vu ?

Ce thriller « happe » littéralement le spectateur par une entrée en matière rapide, qui prend à peine le temps de présenter les personnages et le plonge directement au coeur de l'enquête, grâce à un plan de survol magnifique du lieu de l'action , aussi attirant que dangereux.

Puis, par une mise en place par touches subtiles du contexte politique, économique et policier, l'histoire prend forme et embarque le spectateur dans l'enquête qui se révèle tout sauf facile pour les protagonistes au fur et à mesure que se multiplient les pistes à explorer. Il y est à la fois question de meurtres sauvages, trafics, pornographie et sexe , revendications sociales, tensions familiales.... Les thèmes ne manquent pas dans ce film au montage efficace qui va à l'essentiel et n'égare jamais le spectateur, le tout sur une musique tendue et obsédante pour mieux coller aux images. La guitare espagnole avec ses accords lancés sèchement y est pour beaucoup.

Juan, flic de la vieille école au passé trouble,chien de garde du régime franquiste disparu (et qui hante encore les mentalités) aux méthodes sexistes et violentes enquête donc avec Pedro, jeune flic et futur père de famille éloigné de sa femme par sa mutation-sanction, haïssant profondément le fascisme et farouche partisan de la jeune démocratie naissante. Deux policiers « borderline » si opposés et pourtant si complémentaires. Pour les incarner, deux acteurs criants de vérité tous deux nominés dans la même catégorie : Raúl Arévalo et Javier Gutiérrez. Deux excellents choix en somme comme celui de tous les rôles secondaires sans qui l'alchimie ne fonctionnerait pas, avec une mention particulière pour Nerea Barros, dans le rôle de la mère des 2 victimes.

Autre véritable personnage de l'intrigue au même titre que les inspecteurs en charge de l'enquête, cette région marécageuse du fleuve Guadalquivir, appelée « Marismas » et située au sud de Séville, près de son embouchure, restitue une ambiance poisseuse, oppressante, où la nature sauvage, splendide et hostile à la fois rivalise depuis des siècles avec les hommes. Le superbe travail de photographie d' Álex Catalán a d'ailleurs été justement récompensé lors des Goyas 2015. L'action se déroule dans le sud de l'Espagne, mais elle pourrait tout aussi bien le faire dans le bayou de Louisiane, comme dans cette série télévisée « True detective » à laquelle le film ne cesse de faire penser avec ces deux personnages déracinés obligés de collaborer avec les autorités et la population locales souvent hermétiques dans un environnement qui l'est encore davantage.

Bien sûr, on regrettera peut-être une fin conventionnelle et à mon avis « expédiée », non pas qu'elle soit mauvaise, mais que l'on aurait souhaité davantage aboutie pour rester plus longtemps dans l'ambiance du film. Heureusement elle ne remet absolument pas en cause les qualités d'interprétation ni de réalisation de ce long-métrage qui se déguste avec grand appétit sur toute sa durée.

D'un point de vue technique :

Ce combo blu-ray DVD est une édition réservée à l'Espagne et que j'ai achetée sur place car ce film n'a pas encore été présenté ni exploité dans l'hexagone. Il n'y a donc pas de français disponible dessus (ni langue ni sous-titres) et il s'adresse à un public hispanophone surtout.

Langues proposées : espagnol stéréo et 5.1 HD multicanal
Sous-titres : espagnol pour malentendants et anglais avec possibilité de les désactiver.

Image : aux petits oignons. Rien à redire. Splendide, équilibrée et colorée sur tous les plans. Le superbe travail de photographie est respecté.

Son : Puissant HD multicanal qui restitue à la perfection les sons naturels (insectes, oiseaux, grondements du tonnerre, pluie) et humains (dialogues extrêmement nets et audibles) pour une immersion absolue dans cet environnement particulier, avec une musique remarquablement choisie et qui colle à la perfection aux images à chaque instant.

Bonus (présents sur le blu-ray et le dvd) : making-of ; scènes coupées ; journal de tournage ; coulisses et anecdotes. Modérés et variés à la fois.

Palmarès du film : (cérémonie Goyas 2015)
-Meilleur film
-Meilleur réalisateur Alberto Rodríguez
-Meilleur acteur Javier Gutiérrez
-Meilleure actrice (révélation) Nerea Barros
-Meilleur scénario
-Meilleure musique
-Meilleure photographie
-Meilleur montage
-Meilleure direction artistique
-Meilleurs costumes

Une belle moisson de récompenses méritées pour un film inconnu, pour le moment, de ce côté-ci des Pyrénées et qui ne devrait pas le rester, du moins je l'espère.


Trilogía del Baztán (pack)
Trilogía del Baztán (pack)
Prix : EUR 19,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Triple succès pour une romancière à suivre, 23 février 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trilogía del Baztán (pack) (Format Kindle)
Voici réunis dans cette trilogie intitulée « Trilogía del Baztán » les trois romans « El Guardián Invisible » « Legado en los Huesos » et « Ofrenda a la Tormenta » écrits par Dolores Redondo , véritable succès littéraire et éditorial au-delà des Pyrénées depuis 2013, date de publication du premier volet.
Le succès est tellement au rendez-vous qu'une adaptation du tome 1 sous la forme d'un roman graphique a même vu le jour en 2014.

Trois romans soit trois enquêtes policières menées par l'héroïne torturée l'Inspectrice Amaia Salazar, avec de multiples recoupements et un fil directeur extrêmement bien tissé qui font de cette trilogie un régal pour les amateurs de littérature qui transporte et fait frémir à la fois. Certes, par moment, c'est noir comme « Le Silence des Agneaux » qui a sans doute influencé la romancière sans en être la copie conforme, mais l'histoire présente suffisamment d'originalité et de surprises pour maintenir l'esprit éveillé jusqu'au bout.

Donc l'intrigue, sombre et dérangeante à souhait (à l'image de ce climat glacial hostile dans lequel évoluent en permanence les personnages) se dévoile méthodiquement autour d'un lourd secret familial, de créatures légendaires issues du folklore local du nord de L'Espagne, entre Navarre et Pays Basque, de superstitions effrayantes et d'un suspense croissant qui incite à ne lâcher les romans qu'une fois les réponses attendues apportées.

Le tout est écrit dans une langue fluide et riche , avec des descriptions réalistes, parfois assez saignantes, et un style tout à fait agréable à lire, avec la présence de nombreux termes liées au lexique de la police scientifique au fur et à mesure que les enquêtes progressent, mais cela ne nuit en rien à la compréhension générale, bien au contraire. Néanmoins, il faut disposer d'un niveau de langue solide pour suivre sans difficulté majeure le récit.

Un excellent moment de lecture en version originale, dans une édition KINDLE irréprochable, à prix raisonnable pour trois romans réunis dans un seul pack, qui coûtent le triple en cas d'achat à l'unité en version papier.


Les 7 vies de l'épervier - Intégrale noir & blanc
Les 7 vies de l'épervier - Intégrale noir & blanc
par Patrick Cothias
Edition : Album
Prix : EUR 39,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 BD historique devenue un classique, 12 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les 7 vies de l'épervier - Intégrale noir & blanc (Album)
Création artistique issue de l'imagination de Patrick Cothias et André Julliard, cette intégrale éditée en novembre 2014 réunit les sept tomes de cette saga historique devenue un classique et parue entre 1983 et 1991.

Les éditions Glénat proposent donc un ouvrage aux planches en noir et blanc -bien qu'il comporte de magnifiques illustrations en couleurs dans l'apostille présente après le tome 7- très élégant dont la couverture imitation cuir rappelle immanquablement ces ouvrages classiques soigneusement blottis au sein de bibliothèques somptueuses, à l'abri des ravages de la lumière et du temps, que l'on ouvre avec la plus grande délicatesse.

Même s' il est un peu frustrant de ne disposer que de planches en noir et blanc, alors que les gravures présentes en fin d'ouvrage sont colorisées, cela n'entame en rien le plaisir de la lecture d'une saga devenue mythique dans l'univers de la BD historique, grâce au talent graphique et narratif des auteurs. Lire les 7 volumes des Sept Vies de l'Epervier, c'est donc entrer dans une page de l'Histoire de France (La fin du règne d'Henri IV et la Régence) dans une époque troublée qui portait encore les stigmates des guerres de religion et des injustices sociales.

Mêlant petite et grande histoire, cette bande-dessinée met en parallèle le destin du futur Louis XIII au milieu des intrigues politiques de la cour de France avec celui d' Ariane de Troïl, jeune noble auvergnate éprise de liberté et ayant soif de justice, dont les agissements sont motivés par le symbole que représente le mystérieux justicier masqué nommé l'Epervier.
Dans la grande tradition du roman classique de cape et d'épée, la bande-dessinée entraîne donc le lecteur dans une aventure palpitante de 360 pages où la tragédie se mêle à la cruauté et à l'héroïsme, sans oublier une pointe récurrente de fantastique, jusqu'à la fin poignante et romanesque,digne des meilleures romans ou séries historiques, dont je refuse de dévoiler le dénouement pour ne pas gâcher le plaisir de la lecture à ceux d'entre vous qui n'ont pas encore eu le plaisir de le faire.

Une très belle intégrale en noir et blanc donc, vendue à prix raisonnable au regard de la beauté de l'objet, à re(lire) encore et encore, tout en faisant réviser avec plaisir des faits un peu oubliés de la complexe histoire de France.

N.B. : Pour ceux qui souhaitent prolonger l'aventure, elle se poursuit dans les sagas "Coeur Brûlé" et "Plume aux vents", du même scénariste, qui constituent le cycle des "Sept Vies de l'Epervier". Mais hélas, il est devenu très difficile de se procurer les intégrales à prix raisonnable.


Soldier [Blu-ray]
Soldier [Blu-ray]
DVD ~ Kurt Russell
Proposé par moviemars-amerique
Prix : EUR 8,03

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Peut-être une série B mais qui dispense du plaisir, 24 janvier 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soldier [Blu-ray] (Blu-ray)
Sorti en 1998, dirigé par le réalisateur de "Mortal Kombat" et "Le vaisseau de l'au-delà", avec en vedette le monolithique Kurt Russell dont le talent avait déjà explosé dans "New York 1997" "Les aventures de Jack Burton" et "Stargate la Porte des Etoiles", "Soldier" est à la SF ce que la série B est au cinéma d'auteur : complémentaire et conçu pour les amateurs. Car -je vais l'avouer sans honte ni détours- j'y ai pris du plaisir et j'en fais partie.

Excellente série B mêlant action et SF, dopée à la testostérone, alternant action guerrière et franche émotion, "Soldier" est un film à (re)considérer aujourd'hui. Imaginez le croisement improbable entre "Demolition man" "Universal Soldier" "Starship Troopers" "Aliens" avec une touche de "Mad max" pour coller au genre SF post-apocalyptique. Certes, le résultat n'est peut-être pas révolutionnaire, mais l'histoire accroche d'emblée et le jeu des acteurs, gentils comme méchants, est loin d'être mauvais. Bravo à Kurt Russell qui parvient à faire exister son personnage avec un nombre limité de répliques. Preuve que l'émotion peut se dispenser de dialogues à rallonge

Le cinéma étant aussi et surtout pensé pour le plaisir des yeux, le contrat satisfaction est ici rempli : les décors futuristes sont souvent soignés et réussis, les effets spéciaux tiennent encore la route et la photographie est élégante. Inutile de préciser que ce blu-ray à l'image en HD fourmille de détails qui rendent justice à l'effort esthétique voulu par le réalisateur.

Pour le son, c'est de la HD aussi, puissante, tonique pour mettre en relief dans les enceintes les nombreux bruits d'explosions, d'armes et de fracas de combats à mains nues. Langues proposées : anglais version originale. Sous titres : anglais, français, espagnol.

Une édition importée du Royaume-Uni, lisible sur tous les lecteurs blu-ray sans restriction de zone géographique, au prix très raisonnable. Un produit minimaliste, il est vrai, dépourvu de bonus, mais au plaisir immédiat et sans limite


Corto Maltese, l'intégrale. Coffret 7 volumes : La ballade de la mer salée ; La jeunesse ; Sous le signe du Capricorne ; Corto toujours un peu plus ... Tango ; Les helvétiques ; Mu, la cité perdue
Corto Maltese, l'intégrale. Coffret 7 volumes : La ballade de la mer salée ; La jeunesse ; Sous le signe du Capricorne ; Corto toujours un peu plus ... Tango ; Les helvétiques ; Mu, la cité perdue
par Hugo Pratt
Edition : Broché

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le prix est correct, le coffret est beau et l'intégrale est là., 24 janvier 2015
Sorti en fin d'année 2014 et regroupant l'intégralité des aventures en couleur du gentilhomme de fortune dessiné par Hugo Pratt, ce coffret d'un très bel effet sur une étagère ou dans une bibliothèque présente l'avantage de réunir, à prix correct (99 euros lors de sa mise en vente initiale sur le marché fin novembre 2014) une intégrale en 7 volumes. Car acheter les aventures de Corto Maltese séparément revient sans doute nettement plus cher.

S'embarquer dans la lecture d'un album de Corto Maltese, c'est mettre le cap sur l'aventure, vers des destinations exotiques ou des îles lointaines, en compagnie d'un anti-héros par excellence, tantôt nonchalant ou cynique, marin et aventurier souvent bien plus motivé par l'appât du gain que par sa conscience, amené à côtoyer des personnages douteux qui n'hésitent pas à tuer et toujours au coeur d'intrigues troublantes. Corto Maltese, c'est souvent une splendide invitation au voyage, un dépaysement au coeur des soubresauts de la 1ère moitié du XXme siècle. Voilà près de vingt ans qu'Hugo Pratt nous a quittés, mais il nous a laissé une oeuvre unique à lire et relire sans modération. Je n'aime pas forcément tous les albums des aventures de Corto Maltese, car je trouve certaines aventures moins exaltantes que d'autres, mais j'apprécie l'ensemble et sait lui reconnaître une spécificité, un "je ne sais quoi" que d'autres BD n'ont pas.

D'ailleurs ma préférence va clairement à "Sous le signe du Capricorne" "Fable de Venise" "Tango" "Mû la cité perdue".

J'ai lu avant de le commander le mécontentement de certains internautes qui reprochent un manque de qualité ou de consistance à ce coffret, jugements que je respecte, mais je m'estime bien heureux de l'avoir reçu comme cadeau de Noël. Lire l'intégralité des aventures de ce personnage emblématique de la BD m'a permis de combler un manque culturel que j'avais avant de le recevoir et pour rien au monde ne me séparerais de ce bel objet qui complète désormais ma collection de bandes dessinées.

Un coffret recommandé (au prix de vente initial fixé par l'éditeur) en attendant la sortie d'un nouvel album prévu à l'automne pris en main par deux dessinateurs espagnols. Peu de choses ont filtré jusqu'à présent et normalement l'effet de surprise devrait être là. Affaire à suivre...


La Planète des Singes : L'Affrontement [Blu-ray]
La Planète des Singes : L'Affrontement [Blu-ray]
DVD ~ Andy Serkis
Prix : EUR 13,61

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Equilibre parfait, 14 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Planète des Singes : L'Affrontement [Blu-ray] (Blu-ray)
Ce second volet sorti fin juillet sur les écrans, après un premier destiné à poser les bases d'une nouvelle histoire en 2011, constitue un remarquable blockbuster estival dans lequel le réalisateur très appliqué, a su trouver l'équilibre parfait entre action et émotion.

10 ans après l'émergence du virus ayant anéanti la race humaine, les singes menés par Caesar vivent à présent dans la forêt, à l'écart des villes, où ils ont bâti une civilisation structurée autour de la nature, jusqu'à ce qu'un groupe d'humains faisant partie d'une colonie de rescapés entre accidentellement en contact avec eux. Dès lors, une succession d'évènements tragiques va menacer l'équilibre voulu par Caesar et l'existence même des 2 races, les conduisant vers une inévitable confrontation. Humanisme et intégrisme présents chez les deux espèces vont ainsi finir par se mêler dans un combat destructeur...

Inscrit dans la continuité directe de "La planète des singes, les origines", ce second volet étonne encore davantage que le premier par le jeu d'acteurs des singes- pour la plupart virtuels- encore plus abouti que dans le précédent volet, conférant aux personnages"simiesques" davantage de substance et de relief qu'aux humains. Choix qui n'a rien d'involontaire bien sûr!

Pour la technique
-Sur cette édition blu-ray l'image est totalement exempte de défaut : couleurs éclatantes, détails foisonnants de jour comme de nuit (les décors post-apocalyptiques de San Francisco sont réellement impressionnants) image lisse et propre. Un sans-faute.

-Film visionné en VO anglais DTS HD 7.1. Son puissant, clair, aéré et donnant toute son authenticité à l'interprétation des acteurs. A nouveau un sans-faute.Le discours des singes est beaucoup plus structuré en VO qu'il ne l'est en VF. Ainsi la perception du spectateur est toute autre.

- Enfin ,bonus fournis et variés que je n'ai pas encore pris le temps d'explorer mais qui devraient rassasier les amateurs. Rien à redire non plus.

Un excellent film qui fait trépigner d'impatience en attendant la sortie d'un prochain volet relayé par une excellente édition.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-19