Profil de Gnarfman > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Gnarfman
Classement des meilleurs critiques: 7.869
Votes utiles : 105

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Gnarfman (Créteil)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Les Disparues de Juarez
Les Disparues de Juarez
par Sam Hawken
Edition : Broché
Prix : EUR 21,00

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Sam Hawken, par KO!, 19 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Disparues de Juarez (Broché)
Ciudad Juárez, ville devastée de la frontière mexicano-americaine où suintent la misère, les cadences infernales des maquiladoras (firmes américaines qui surexploitent la main d'oeuvre locale), les trafics des cartels, les forces policières véreuses, l'incurie politique et les disparitions meurtrières de femmes...
Le décor était tellement évident pour planter l'intrigue d'un polar qu'il se révélait être piègeux: comment éviter les clichés surmédiatisés tout en restituant cette atmosphère de chaleur poussièreuse desespérée?

Pour son premier roman, Sam Hawken auteur nord-américain a frappé un grand coup. Disons le d'emblée, la première partie du roman est d'anthologie: une fulgurante et suffocante plongée dans les bas-fonds de Juárez. Pour l'écriture de la première partie du livre, Sam Hawken a convoqué avec brio les esprits de Dashiell Hammett et de Jim Thompson, maîtres du Hard Boiled. Une lente et traumatisante descente aux enfers vécue par Kelly Courter un boxeur borderline nord-américain : le style efficace est terriblement réaliste. La seconde partie du roman est plus classique mais tout aussi convaincante : elle met en scène Sévilla, un vieux flic mexicain qui n'a plus rien à perdre puisqu'il a déjà tout perdu...

(Je conseillerai aux futurs lecteurs de ne pas lire la 4ème de couverture qui à mon avis en dit trop)


Guide Polar: 200 romans
Guide Polar: 200 romans
par Fnac
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Polartissime : une Bible, 4 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Guide Polar: 200 romans (Broché)
Publié en 2006, ce guide du polar de 250 pages est beaucoup plus qu'un choix exhaustif de 200 romans.

Ainsi, ce guide commence par un rappel historique du polar qu'il découpe en trois périodes :
- 1840-1945: Des origines aux grands classiques.
- 1945-1975: Les avant-gardes.
- 1975-à nos jours: L'exposion du genre.
Les auteurs et les romans les plus emblèmatiques sont référencés pour chacune de ces périodes: une grosse
centaine de livres.

Viennent ensuite les 200 romans choisis avec un très grand soin : chaque roman est présenté sur sa propre page où figurent entre autre le genre auquel il appartient :
- noir
- historique
- enquête
- saignant
- décalé
(Un même roman peut appartenir à plusieurs genres). Un résumé ne dévoilant rien de l'intrigue explicite le choix de sa sélection.
Initiative très interessante : en bas de page, il y a une nouvelle entrée intitulée "si vous avez aimé, vous aimerez..." qui présentent 3 à 5 livres que l'on peut affilier au roman. C'est vraiment très utile : par exemple, je suis un inconditionnel de l'oeuvre de Donald Westlaque et de son infortuné cambrioleur Dortmunder; le bas de page d' "Histoire d'os" de donald Westlake renvoyait à "Casse du siècle" de Jay Cronley, un auteur que je ne connaissais pas. Bref, c'est environ 1000 romans qui sont présentés grâce à cet astucieux renvoi. Quand aux 200 romans proposés c'est un véritable régal: du "87ème district" d'Ed McBain aux "Coeurs solitaires" de John Harvey en passant par Déon Meyer, James Lee Burke et Thierry Jonquet c'est un feu d'artifice des plus fines gachettes de la planète polar.

10 écrivains ont droit à une double page qui présente non pas un de leur roman mais l'ensemble de leur oeuvre: James Ellroy, Fred Vargas, Robin Cook, Jean-Patrick Manchette, Ian Rankin, Arturo Perez-Reverte, Donald Westlake, Dennis Lehane, Chuck Palahniuk, Pierre Pécherot.

Les rédacteurs de ce guide très complet auraient pu s'arrêter ici, mais ils proposent sept thèmes (qu'ils intitulent "passerelles") qui permettent d'effectuer un choix plus ciblé avec de nouvelles références:
- Polars gravitant dans le monde de l'Art, de la cuisine, ehno-polars, polars urbains etc...(et nous voilà repartis pour quelques trois cents livres...)

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce guide ne date pas car une grande majorité des écrivains référencés publient toujours aujourd'hui et un nombre incalculables des 200 romans proposés (sans parler des dix oeuvres) sont devenus de véritables classiques.

Le guide se ponctue par une petite sélection de DVD d'adaptations cinématographiques de polars présentés dans le guide et par un index des titres et des auteurs.


Barnum TV
Barnum TV
par Colin Thibert
Edition : Poche
Prix : EUR 7,10

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Férocement hilarant, 2 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Barnum TV (Poche)
Ce livre a fichu le bourdon à l'ensemble de l' état-major de TF1 que je soupçonne d' avoir acquis les droits pour...en éviter toute adaptation! Une brochette de personnages hystérico-maniaco-dépressifs qui fomentent des plans pour assouvir leur ambition dignes du coyote du dessin animé. Mention spéciale à Jérôme Thibault de Grangeneuve numéro trois de Télémax véritable décalque de Patrick Le Lay (souvenez-vous: "Passez une émission culturelle sur une chaîne commerciale à 20h30, c'est un crime économique" ou encore "Ce que nous vendons à Coca Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible")...
Le rythme du livre est trépidant, les situations cocasses s'imbriquent les unes aux autres serties de dialogues frappadingues...Je conseille aux futurs lecteurs de ne pas lire la 4ème de couverture qui lève une grande partie du voile de l'intrigue.
Un roman à s'en faire péter les zygomatiques: Donald Westlake is dead? Vive Colin Thibert!


Under Armour Team Duffel PTH Victory / 1217555 Sac de sport 62 x 32 x 29 cm
Under Armour Team Duffel PTH Victory / 1217555 Sac de sport 62 x 32 x 29 cm

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Pratique, solide et esthétique, 11 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Pratiquant la course à pieds, j'avais besoin d'un sac de sport avant tout fonctionnel et solide. Ce modèle a parfaitement répondu à mes attentes. Il présente plusieurs poches de rangement : la poche centrale est spacieuse (un survêtement + short + maillot + baskets y tiennent sans problème). Le sac est aussi doté de trois poches latérales permettant d' y ranger les bouteilles d'eau, les pommades, les gels, le dossard et le carnet de plan d'entraînement. Must: il y a deux petites pochettes intérieures très pratiques pour les clefs et les attaches de dossards. Le sac est très agréable a porter avec sa poignée confort. Le modèle est disponible en plusieurs coloris et le rapport qualité/prix est optimal. Un investissement que je recommande chaudement.


Du 10 km au marathon
Du 10 km au marathon
par Renaud Longuèvre
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Remarquable et très vite indispensable, 10 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Du 10 km au marathon (Broché)
Ce livre est avant tout un ouvrage de passionné. Remarquablement structuré autour des trois distances phares de la course à pied sur route (10 Kms, Semi et Marathon), il est destiné à tous ceux qui souhaitent débuter, se perfectionner ou encore améliorer à un niveau plus élevé leurs performances. Ainsi, chaque distance s'adresse à trois niveaux de coureurs : débutants (Cool Runners), confirmés (Mid Runners), compétiteurs (Hard Runners). Pour chaque distance et chaque niveau, il propose des plans d'entraînements pour atteindre un temps donné. Par exemple pour le 10 KMS et au niveau débutants: 1H10, 1H05, 1HOO avec deux entraînements par semaine très progressifs échelonnés sur un mois et demi.
Les explications sont claires, précises et surtout très rassurantes. Le vocabulaire est très simple car Renaud Longuèvre se met vraiment à la portée de celui qui n'y connaît pas grand-chose. Chaque nouvelle notion abordée est explicitée et est mentionnée dans un petit lexique en fin de livre.
Au delà des plans d'entraînements, de multiples aspects liés à la course à pied sont abordés : équipement (chaussures, cardiofréquencemètre), diètétique, étirements,renforcement musculaire...
Personnellement, je pratiquais occasionnellement la course à pied pour me maintenir en forme. La lecture de cet ouvrage m'a incité à m'inscrire sur des courses sur route: les temps ont été conformes à ceux annoncés dans ce livre pour une préparation donnée. C'est vaiment un excellent investissement.


1948
1948
par Yoram Kaniuk
Edition : Broché
Prix : EUR 19,50

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Shoah et Naqba, 28 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1948 (Broché)
Plutôt qu'une reconstitution historique, "1948" offre un témoignage autobiographique de Yoram Kaniuk sur la guerre d'indépendance de l'Etat d'Israël. Né en Palestine sous mandat britannique, l'auteur se remémore son engagement clandestin à 17 ans au sein du Palmah (= "unité de choc"; ancêtre de tsahal l'armée officielle d'Israël).

Le récit restitue pleinement la confusion régnant sur le théâtre des opérations: loin d'un front clairement défini les forces combattantes des deux camps procèdaient par raids et coups de force. L'auteur ne s'appuie que sur ses souvenirs (et parfois même des bribes) pour nous conter ce qu'a été ce conflit sans ignorer les exactions commises par les deux camps.

La force de ce témoignage réside en grande partie dans l'absence de manichéisme de Yoram Kaniuk qui nous explique qu'il était dès cette époque favorable à la création d'un Etat binational. Il subira d'ailleurs les brimades de ses camarades pour ses aternoiements moraux incompatibles avec l'idée de guerre qui tend à l'anéantissement total de l'adversaire (ou supposé tel) qu'il soit soldat ou civil, homme ou femme, enfant ou vieillard...

Le final particulièrement éloquent décrit le chassé-croisé des Palestiniens expulsés de leurs villages et l'installation dans ces mêmes villages de réfugiés juifs souvent rescapés des camps de la mort. Ce téléscopage dramatique de la Shoah ("catastrophe" en hébreux) et de la Naqba ("catastrophe" en Arabe) est à l'origine d'un conflit qui voit encore deux légitimités s'affronter plutôt que de s'associer pour élaborer une solution pacifique vivement souhaitée par l'auteur.


Pour seul cortège
Pour seul cortège
par Laurent Gaudé
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le retour de la...Momie!!!, 10 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pour seul cortège (Broché)
Présenté par de nombreux critiques comme l'un des livres incontournables de cette rentrée littéraire 2012, "Pour seul cortège" ne tient pas toutes ses promesses. Bien sur, il y a le style de Laurent Gaudé : fluide et simple avec un souffle épique idéal pour conter la lente agonie du mythique Alexandre-le-Grand. Le récit s'embourbe malheureusement très vite dans un cortège funéraire que l'auteur fait basculer dans des hallucinations fantastiques pas très crédibles...A réserver en priorité aux fans des films "La Momie" dont Laurent Gaudé a écrit ici un nouvel épisode.


Imagina
Imagina
Prix : EUR 9,99

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Universel, 10 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Imagina (CD)
Le 1 Juin 2012 au Trianon de Paris, alors que le CD n'était pas encore sorti, I Muvrini a consacré une grande partie du concert à jouer les titres extraits de ce nouvel album ; le public dont je faisais parti a d'emblée été conquis par les nouvelles chansons.

« Imagina » est un immense album, selon moi le sommet discographique des I Muvrini : des chansons inspirées aux mélodies lumineuses et incantatoires. Rien n'est à jeter. Les thèmes abordés dans les chansons composées par Jean-François Bernardini creusent un peu plus le sillon d'une conscience humaniste à fleur de peau. La Shoah est ainsi incarnée dans une « Pieta » polyphonique et abyssale. La déforestation de l'Amazonie et ses conséquences non seulement pour les indigènes mais par ricochet pour l'humanité sont transcendées dans deux magnifiques chansons (« Planet `s spring », « Lurra »). Le désespoir de la petite paysannerie mondiale quelle soit africaine, brésilienne, indienne ou corse est magnifié dans deux titres (« Pè quantu mi vendi », « Dammi »). « 53 » interpelle les pouvoirs publics sur le sort des prisonniers incarcérés sur le continent loin de leurs familles. Mandela est cité en exergue de « Fora » qui témoigne que les résultats d'un certain parti d'extrême droite aux dernières présidentielles dans l'île (et en métropole) ne peuvent pas laisser indifférent... l'étranger et la tolérance sont célébrés dans « Mondimei » comme pour mieux enfoncer le clou. Bach himself est invité par le frangin Alain Bernardini pour un autre grand moment de grâce (« Alegria di l'omi »)...

Je ne parle ni ne comprends le corse... qu'importe, car outre l'ensemble des paroles traduites dans le livret du CD, il suffit de se laisser voguer dans l'univers onirique de chaque chanson pour « imaginer »...


A Whole Lotta [Coffret 4CD]
A Whole Lotta [Coffret 4CD]
Prix : EUR 33,73

18 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Vraiment superbe : quelle voix!, 15 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Whole Lotta [Coffret 4CD] (CD)
J'ai longtemps hésité avant de commander ce coffret: comme beaucoup de monde en France je connaissais Jerry Lee Lewis pour ses performances au piano de standarts du Rock'n'roll; le Killer déchaîné pieds sur le clavier éructant l'écume aux lèvres Great Balls of Fire. J'avais donc l'image (le préjugé?) d'un Jerry Lee pionnier du R'n'Roll et gardien d'un répertoire limité aux Boogie Woogie calibrés pour sa dextérité au piano...jusqu'à l'écoute des 106 titres de ce coffret.

Disons-le tout de suite : quelle surprise! Pensant trouver un acolyte de Presley (ce qui n'est déjà pas mal), j'y ai trouvé bien plus que cela : le digne descendant de Hank Williams. Un sens de la mélodie extraordinaire, des balades poignantes ("Come as you well","No more hanging on"...) qui n'ont pas été sans me rappeller le Johnny Cash des American Recordings (la guitare en moins/le piano en plus), une grande maîtrise du répertoire classique américain ("Over the Rainbow", "I'm so lonesome i could cry"...); du rock, bien entendu, du blues, mais aussi de la Country dans ce quelle a de plus authentique (Willie Nelson), du bluesgrass, du folk-rock...en fait cette "définitive restropective" couvrant plus de 60 ans de carrière, nous présente un Jerry Lee Lewis eclectique revisitant les grands courants de la musique traditionnelle américaine avec une égale maîtrise. La voix est habitée d'un supplément d'âme que je ne pensais pas trouver dans ce magnifique coffret.

Fort, vraiment très fort.


La peau de l'autre
La peau de l'autre
par David Carkeet
Edition : Broché
Prix : EUR 20,20

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Bof Bof, 14 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La peau de l'autre (Broché)
C'est en lisant la quatrième de couverture que j'ai acheté LA PEAU DE L'AUTRE avec beaucoup d'enthousiasme. En voici un extrait:

"Comédie policière enlevée, LA PEAU DE L'AUTRE explore brillamment toutes les facettes du comique de situation, dans le registre débridé de certains romans de Donald Westlake." (...)

Fan absolu du regretté Donald Westlake et de son infortuné Dortmunder, je suis tombé dans l'argument marketing (= arnaque) la carte bleue rutilante...Pour excuse, je faisais confiance à la Collection POLICIERS SEUIL qui compte dans son écurie quelques fines gachettes de la planète polar (Henning Mankell, Déon Meyer, Georges Pelecanos, Michaël Connelly...) et que j'estimais en conséquence au dessus d'un racolage aussi grossier...

Disons-le tout net: si vous embarquez LA PEAU DE L'AUTRE dans un RER aux heures de pointe (le test ultime) vous ne risquez à aucun moment de passer pour le ravi de la crèche réprimant péniblement un éclat de rire en pouffant dans votre barbe. Loin de la poilade promise ce premier roman de David Carkeet (d'où la seconde étoile) est un enchaînement lourdingue de situations totalement irréalistes assaisonnées d'un pathos ras les pâquerettes. Totalement indigeste et je ne me rappelle pas avoir souri une fois...

Afin d'être constructif, je conseillerai "CASSE DU SIECLE" de J. CRONLEY (édit. Rivages Noir) aux amateurs de Donald Westlake.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 12, 2012 4:06 AM CET


Page : 1 | 2 | 3