Profil de diana76 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par diana76
Classement des meilleurs critiques: 3.278
Votes utiles : 126

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
diana76

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
pixel
L'arbre à pain
L'arbre à pain
par Christian Laborie
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

4.0 étoiles sur 5 Voici un roman bien campé raconté par l’un des acteurs «Samuel»., 28 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'arbre à pain (Poche)
L’action se passe dans les Cévennes dans une famille de paysans.
C’est à la ferme du Castenet accrochée à flanc de montagne que vivent trois générations. Nous y découvrons, le grand père Elie Monteil, son fils Etienne et sa femme Marthe ainsi que ses trois petits enfants : Isaac, Eliane et Samuel.

C’est Samuel qui nous explique comment se déroule la vie dure et simple de sa famille dans cette région où la terre est aride et les récoltes peu abondantes. C’est une région pauvre où vivent de peu et y meurent des gens pauvres.

Le châtaignier (l'arbre à pain) est très important dans cette contrée.
Il est source de vie car on le consomme de différentes manières quand d’autres denrées manquent. C’est ainsi que l’on découvre les diverses façons de le préparer et le consommer.

Isaac le fils ainé est très attaché à cette terre mais aussi à la vigne qu’il désire implanter dans l’espoir de récolter du vin de qualité.
Pendant ce temps Eliane travaille chez les Dubreuil qui viennent de s’installer dans la région. Ceux-ci ont deux enfants: Robert et Elisabeth (Lisa).
Eliane est très appréciée de ses patrons et se lie d’amitié avec leur fille Lisa. Peu à peu, elle s’intègre à cette famille puis est attiré par le fils.

Samuel vient de temps à autres l’aider. Celui-ci rêve de faire des études afin de partir vers d’autres horizons.
La guerre viendra tout bouleverser mais la famille Monteil restera soudée pour le pire et le meilleur.

Voici un roman bien campé raconté par l’un des acteurs «Samuel».


Arbre d Or (l')
Arbre d Or (l')
par Christian Laborie
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

4.0 étoiles sur 5 Notre héros, Damien se bat contre vents et marées pour défendre son honneur bafoué, 28 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Arbre d Or (l') (Poche)
Louis Lacombe vit avec sa femme Noélie et ses quatre enfants (Damien, Aline, Lucie et Edmond) dans les Cévennes à Saint Jean au Castandel.
Noélie s'occupe des magnans aidée de Damien pendant que Louis ramasse les feuilles de mûrier et s'attelle à labourer puis ensemencer la terre hérité de ses ancêtres.
Alors que l'orage gronde et que Damien aide, dans les champs, son père il est attiré par des cavaliers qui s'approchent du domaine.
Peu de temps après, la foudre s''abat très près du domaine agricole.

Martial Chabert et sa sœur Héloïse voient leurs chevaux effrayés se sauver.
C'est ainsi qu'ils vont se réfugier chez les Lacombe.
Noélie les accueille chaleureusement et avec l''accord de Louis leur offre le gîte et le couvert.
Damien n'a d''yeux que pour la petite Héloïse. Martial imbu de sa personne, fils de Lucien Chabert filateur connu et réputé, n''a de cesse de rabaisser ses hôtes.
Quelques années plus tard Damien et Héloïse se revoient et peu à peu l''amour finit par les lier.

Quand Martial le découvre il devient fou et agressif mais Damien résiste pour son malheur.
Il doit bientôt aller au tirage au sort pour son incorporation militaire. Le sort ne lui fut pas favorable. Il est incorporé pour 7 ans en Algérie. Pendant cette période Lucien Chabert cherche un mari pour Héloïse afin dit-il de laver son honneur qu'elle a souillé.

La vengeance de Martial ne s'arrêtera pas là, il poursuit Damien où qu'il aille et tente par tous les moyens de lui nuire'

Encore une histoire bien ficelée sur fond de magnanerie, de filature et plus tard de tissage de la soie à Lyon.

Notre héros, Damien se bat contre vents et marées pour défendre son honneur bafoué.


Les Rochefort
Les Rochefort
par Christian LABORIE
Edition : Poche
Prix : EUR 8,10

4.0 étoiles sur 5 Deux familles attachantes...., 24 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Rochefort (Poche)
Ce roman met en scène deux familles:

1°) Anselme Rochefort est l’héritier d’une famille d’industriels du textile à Nîmes. La situation de son entreprise est critique, seul un mariage avec une jeune femme fortunée lui permettra de rebondir. C’est ainsi qu’il épouse par intérêts Eléonore Letellier qui a perdu ses parents et plus récemment son fiancé capitaine de l’armée coloniale tué lors d’une embuscade en Algérie.
Celle-ci donnera naissance à Catherine qui sans ce mariage serait une enfant naturelle. Quelque de temps après elle se suicide.
Après trois ans de deuil, Anselme rencontre Elisabeth langlade, fille cadette d’un entrepreneur de travaux publics, elle devient sa seconde épouse et lui donnera quatre enfants: Jean-Christophe, Elodie, Sébastien et Faustine.

2°) Donatien Rouvière riche paysan a hérité de son père la ferme familiale «la Fenouillère» à Tornac près d’Anduze dont les terres agricoles jouxtent le domaine des Rochefort «le Clos de Tournel». Constance son épouse lui donnera trois filles: Louise, Julie et Aline. Donatien avait espéré avoir un garçon qui lui succèderait. Un autre accouchement serait fatal à son épouse. D’un commun accord ils vont adopter dans un orphelinat un jeune garçon nommé Vincent Janvier qu’il considère aussitôt comme le leur.

Les deux chefs de chaque famille s'accordent pour «arranger» le mariage de leurs enfants Jean-Christophe et Louise.
Au début de cette union tout semble se dérouler de la meilleure des façons. Louise va bientôt déchanter.

Pendant ce temps Vincent et Faustine se lient d’une tendre amitié.

C’est sur fond de de vignoble, de transhumance, de culture de magnans, de tissage d’une étoffe particulière qu'on appelle «serge denim », de tractations financières, que se déroule la vie des membres de ces deux familles.
Encore un roman qui nous plonge dans une époque où certains s’enrichissent par la ruse, la tromperie et le mensonge, tandis que d’autres maintiennent et agrandissent leur exploitation en travaillant loyalement et courageusement.


La nuit de l'amandier
La nuit de l'amandier
par Françoise BOURDON
Edition : Poche
Prix : EUR 6,80

4.0 étoiles sur 5 Un livre qui délasse et se lit facilement., 10 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nuit de l'amandier (Poche)
1890, Anna Donat vit avec son père Aimé et sa tante Brune, sœur de sa mère décédée peu après sa naissance. Sa passion ce sont les amandiers qui sont soumis au caprice du temps.

Cette jeune adolescente de 16 ans est éprise de Martin Bonafé fils d’une famille de la bourgeoisie d’Apt qui sont producteurs de fruits confits.
Les parents de Martin, Marius et Lucille ont eu deux garçons Martin et Guy.
Ce dernier s’apprête à épouser Matilde, la fille du notaire Achille Camparède, qui apporte avec elle une très belle dote.

Martin, lui, a émis le souhait d’épouser Anna mais un terrible drame va le détourner de sa promesse.
Anna ne comprend pas, pourtant sa tante Brune lui a suffisamment dit qu’ils n’étaient pas du même monde…
Cette déception la laisse triste et désabusée un moment.

Puis elle rencontre Armand Jouve. Celui-ci la demande en mariage à plusieurs reprises avant qu’elle ne se décide à créer une famille avec lui. Ils s’attachent, tous deux, à trouver le moyen de créer un nougat d’excellence avec des produits de qualité.

Un roman sur fond de culture d’amandiers, de fabrique de fruits confits et de création d’un nougat au goût raffiné.
Des métiers où la passion et la créativité ont une place prépondérante.

Un livre qui délasse et se lit facilement.


Rendez-vous à Fontbelair (Les Noces de soie, Tome 3)
Rendez-vous à Fontbelair (Les Noces de soie, Tome 3)
par Jean-Paul Malaval
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

4.0 étoiles sur 5 Une suite semblerait en attente…, 6 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rendez-vous à Fontbelair (Les Noces de soie, Tome 3) (Poche)
Nous sommes en 1900. Silvius, qui jusqu’alors se battait pour être reconnu pour son travail et ses compétences passe par une phase de dépression. Il vit seul, n’arrive à pas à reconstruire une vie de famille depuis qu’il est séparé de Roxane.
Florine, sa demie sœur, très affectueuse lui parle sans détour afin qu’il reprenne au plus vite ses activités.
Depuis que Romain Pleynet s’est dégagé de la Société « Colomier – Pleynet» les Colomier sont ruinés.
Ils ont été obligés de vendre la maison de la Juiverie pour combler les dettes de la société.
France Lazaret la secrétaire et maîtresse de Francisque quitte le «bateau».
Octave et Cyril se ligue contre leur père, ils exigent la remise de leur héritage afin de sauver l’Entreprise.
Maxime Prenat amant de Roxane et coureur de jupons la gâte et l’entretient mais ce n’est pas sans contre - partie. Celle-ci avait pourtant tenté de se réconcilier avec son mari à la villa des Thérébinthes.
C’est Berto Soarès qui donnera à Silvius l’occasion de rebondir avec la construction d’une nouvelle entreprise à Vaise, terrain à l’abandon près d’une source d’électricité.
Eugénie quitte l’éducation nationale et s’installe à Fontbelair. Elle rumine sa vengeance contre Daremberg qui l’a trahie.

Ce tome tourne autour des personnages connus depuis le début de ce roman et nous plonge dans le monde des finances étroitement lié aux cercles où il fait bon être vu.
Certains paragraphes peuvent sembler ennuyeux mais sont nécessaires à la bonne compréhension de l’ambiance de l’époque dans le monde de la bourgeoisie.
Nous arrêtons ce livre à l’aube de la guerre 1914-1918.

Une suite serait possible…Jean-Paul MALAVAL nous fera, peut-être, bientôt cette belle surprise.


La Villa des térébinthes (Les Noces de soie, tome 2)
La Villa des térébinthes (Les Noces de soie, tome 2)
par Jean-Paul Malaval
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 La fin du livre appelle la suite…, 26 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Villa des térébinthes (Les Noces de soie, tome 2) (Poche)
Dans cette suite l’auteur nous replonge dans la vie des familles Andromas, Sidbon, Colomier, Pleynet.

Depuis la mort de Théodore, Mariette Andromas est seule à Fontbelair avec son ouvrier Fausto qui en est amoureux.
Julianas Martinet, sa sœur, revient à Chauzit avec sa fille Florine. Elle n’avait pas revu celle-ci depuis 20 ans.

Silvius a épousé Roxane Colomier. Il est ambitieux et courageux mais il est rejeté de sa belle-famille, il ne fait pas partie du «leur monde» et même s’il fait beaucoup d’efforts pour s’intégrer, on ne manque pas de l’humilier quand l’occasion se présente.
Roxane est versatile, c’est une jeune femme capricieuse et rebelle.qui vit de manière dissolue.

La rencontre avec l’ancien associé de Francisque Colomier, Romain Pleynet changera du tout au tout sa vie.
Il prend la direction de la fabrique du "Chariot d’or" qu’il modernise.
Avec l’arrivée de l’électricité, le monde de l’industrie change. Il faut s’adapter ou disparaître…

Ce tome est très fourni de détails sur les histoires de ses nombreux acteurs, nous passons de l’un à l’autre sans transition.

La fin de cet opus appelle la suite…


Les Noces de soie
Les Noces de soie
par Jean-Paul Malaval
Edition : Poche
Prix : EUR 7,10

5.0 étoiles sur 5 L’l’histoire ne se limite pas à un roman entre deux êtres., 14 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Noces de soie (Poche)
1875 à Chauzit dans l’Ardèche,Théodore Andromas, le maître de «Fontbelair», court à travers la campagne pour annoncer à tous qu’il a enfin un fils pour assurer la reprise de son entreprise, une magnanerie où il élève des vers à soie avec sa femme Mariette et sa belle-sœur Juliana. Ils ont déjà deux filles Eugénie et Pauline.
Même son voisin Barthélemy Sitbon, propriétaire du «Maillazet», le félicitera bien que leurs Aïeuls dans le passé se vouaient une haine féroce.

Théodore n’a vu son fils Silvius que deux jours après sa naissance, Mariette semble fâchée et Juliana ne comprend pas son comportement.
Elle ne reconnaît pas sa sœur si douce habituellement. Peu de temps après elle saura le fin mot de l’histoire à ses dépens.

Son voisin Barthélémy est vigneron. Il a deux fils Léonet et Albin qui partagent leurs jeux avec Eugénie, Pauline et Silvius. Il a dû vendre des terres pour dégager de l’argent afin de combattre les calamités qui agressaient les vignobles (Mildiou, Philoxéras …)

Les «magnans», en sériculture les vers à soie, demandent beaucoup d’attention, une nourriture en quantité suffisante (feuilles de mûrier, bruyère…) et une chaleur constante de 20 à 25° au moment de la production du fil à soie. Il faut sans cesse combattre les maladies (la pébrine, la flâcherie, la muscardine…)
Plus tard Eugènie vive et intelligente sera institutrice pendant que sa sœur Pauline sera placée dans l’usine Beauchamp où elle est corvéable à merci.

Théodore méprise ses filles, bat sa femme et s’alcoolise de plus en plus.
Silvius écoute les conseils de son père tout en ayant une correspondance assidue avec Roxane Colomier, la fille Francisque, riche soyeux de Lyon, qu’il a rencontré non loin de Privas lors d’un gros orage où ils furent bloqués car les routes étaient défoncées par les fortes pluies diluviennes.

L’l’histoire ne se limite pas à un roman entre deux êtres.
L’intérêt réside dans la manière dont on vit à cette époque, la description de la région des monts du Vivarais et le fonctionnement des métiers anciens tel que l’ont vécu les acteurs de ce livre.

Pour connaître la suite de cette histoire, il faudra lire les 2 tomes suivants:
«La villa des Térébinthes» et «Rendez - vous à Fontbelair».


Les tisserands de la licorne
Les tisserands de la licorne
par Françoise BOURDON
Edition : Poche
Prix : EUR 6,80

4.0 étoiles sur 5 Une histoire attachante, dans la région de Sedan, avec en fond la vie difficile des tisserands et tisseurs., 21 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les tisserands de la licorne (Poche)
A Saint Blaise, petit village des Ardennes, Catherine ne compte pas les heures passées sur son métier à tisser. Elle doit assurer la survie des cinq enfants de sa sœur Aurélie qui est morte « en couches ».
Bien sûr leur père Guy Tartel est en vie mais c’est un ivrogne peu courageux et brutal.
Joséphine, à dix - sept ans, étouffe dans cet environnement.
Sa tante le comprend d’autant mieux qu’elle-même n’a pas eu ce choix.
Il a fallu que son père soit odieux et menaçant pour que Georges, son ami, colporteur lui propose de l’emmener à Sedan.
C’est dans la cour de la fabrique de draps de la Licorne que par un malencontreux hasard elle fait la connaissance de Jérôme Desprez fils unique des propriétaires de cette entreprise.
Les deux jeunes gens sont épris l’un de l’autre. La grand-mère de Jérôme, Adélaïde, qui est sous le charme entreprend de transformer la jeune fille en femme accomplie.
Par contre les parents du jeune homme qui rêvent d’un beau mariage pour leurs fils sont opposés à cette union, ils nourricent une haine farouche envers Joséphine
En 1870 Napoléon III déclare la guerre à Bismarck. Les soldats bavarois forts de leur victoire s’acharnent contre la population de cette région.
C’est après l’épisode meurtrier de Bazeille que la vie du couple bascule….


Les sarments de la colère
Les sarments de la colère
par Christian Laborie
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

5.0 étoiles sur 5 Merci, Christian Laborie pour ces instants de plaisir., 18 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les sarments de la colère (Poche)
Adrien Mazel arrive au crépuscule sa vie. Une vie bien remplie où il a dû sans cesse se battre pour arriver à s’élever au-delà de sa condition de paysan.
Le cadet de cinq enfants se souvient que son père Augustin Mazel qui possède une petite vigne atteinte de la « dame blanche » a tout fait pour découvrir le remède à cette « plaie ». A ses 10 ans il est fier de l’accompagner avec son frère Simon au Château de Frontillargue domaine du Marquis de Froissac pour les vendanges.
Adrien est très intéressé par tout qui se rapporte à la vigne et la vinification il est en admiration devant le maître de chais Henri Colas. Celui-ci propose à son père de le prendre comme apprenti pendant 2 ans.
C’est pendant cette période qu’Adrien rencontre Camille la fille d’Eugène Delcourt et d’Eléonore de Sumène et aussi petite fille du Marquis de Froissac. A la mort de celui-ci la propriété revient à Eléonore qui laisse son mari gérer le domaine. Celui-ci licencie tous les employés protestants et républicains.
Adrien, Simon et son père se retrouvent sans travail. Et ce qui est plus difficile pour Adrien c’est de ne plus voir sa tendre amie. Il se rend chez Armand Vidal voisin du châtelain et propriétaire d’un vignoble de taille moyenne afin de lui demander de l’embaucher. Il y est accueilli comme le fils qu’ils n’ont pas eu.
Toute l’histoire se déroule sous fond de vigne, de vendanges et de vinification. Tout au long de ces années de 1860 à 1910 les vignes sont atteintes de maladies et bactéries dévastatrices (mildiou, Oïdium, Phylloxera …etc..) pour lesquelles à cette époque on ne connait pas de remèdes efficaces.
Dans ce roman les acteurs évoluent dans le monde de la viticulture au rythme des aléas des périodes difficiles ou fastes. Selon que les raisins soient de bonne qualité et bien fournis ou rabougris et en quantité médiocre. Au fil de l’histoire l’auteur nous fait connaître le métier difficile de vigneron avec beaucoup de précision. On sent bien qu’il a fallu qu’il se documente pour rester au plus juste de ce dur métier.
Merci, Christian Laborie pour ces instants de plaisir.


Drailles Oubliees (les)
Drailles Oubliees (les)
par Christian Laborie
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

4.0 étoiles sur 5 C’est le premier roman de cet auteur que je lis. Je compte bien en découvrir d’autres., 28 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Drailles Oubliees (les) (Poche)
La mobilisation des jeunes de Querac Mathieu, Maurice, Jérémie et Fabien (François est encore trop jeune) appelés à défendre le pays obligera les anciens et les femmes à gérer le quotidien dans l’angoisse d’une mauvaise nouvelle.
Avec cette guerre terrible tout le monde se soutient et fait corps.

Jérémie, fabien et Guillaume y resteront en laissant derrière eux le chagrin.
Mathieu est déclaré disparu, sa femme Lucie quittera la ferme en laissant son enfant pour aller à sa recherche et ne reviendra pas avant de l’avoir retrouvé.

La vie reprendra après ce terrible conflit.
La famille s’agrandira peu à peu sans jamais se désolidariser. Matilde l’institutrice prendra sa part dans la vie de cette famille soudée.

Les bergers peu à peu achèteront leurs troupeaux et ne seront plus simples métayers.

Puis vient le conflit de 1939-1945 où chacun à sa manière s’implique pour défendre ses idées et sa Patrie.

La modernité des années 1950 et 1960 apporte une autre vision de la vie des bergers et de la transhumance des moutons et brebis.
La saga ainsi développée avait commencé avant 1900 alors que Mathieu a 6 ans et se terminera avec les enfants, petits - enfants et arrières petits - enfants d’Antoine et de Joseph.
La plupart ont émigré vers la ville. Seul les anciens Mathieu (80 ans) et Maurice seront fidèles à leurs convictions pendant que leurs fils ont fini de convaincre leurs pères de s’adapter à la modernité.

Un roman où il se passe beaucoup d’évènements…on pourrait presque déplorer que certains passages à des périodes cruciales de l’histoire ne soient pas suffisamment développés.
C’est le premier roman de cet auteur que je lis. Je compte bien en découvrir d’autres.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9