Profil de louga de montelimar > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par louga de monte...
Classement des meilleurs critiques: 642
Votes utiles : 523

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
louga de montelimar "louga-de-montelimar" (france)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Picciola
Picciola
par Saintine
Edition : Poche

3.0 étoiles sur 5 Anti-Monte-Christo, 24 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Picciola (Poche)
La quatrième de couverture nous apprend que cet ouvrage, grand succès de l'époque, parut quelques années avant " Le comte de Monte Christo", et comme il s'agit de l'histoire d'un Comte envoyé en prison, on imagine qu'il va lui aussi s'évader et se venger. Que nenni, celui-ci s'y passionne pour une fleur poussant dans la cour de sa prison, et remercie finalement le créateur de l'avoir envoyé en prison où il a réalisé qu'il était auparavant un monstre d'orgueil, aveugle des joies véritables de l'existence. C'est plein de bons sentiments, réellement touchant parfois, un peu longuet et ampoulé par moment, mais c'est une curiosité qui, par contraste, devrait amuser les amateurs du Comte de Monte Christo (et malgré les longueurs, ça se lit plus vite...)


Hollywood Zero
Hollywood Zero
par Dominique Forma
Edition : Poche
Prix : EUR 8,15

3.0 étoiles sur 5 Polar violent, 24 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hollywood Zero (Poche)
On me l'a offert, auréolé du prix du polar de Sud-Ouest. J'ai été déçu par cette histoire de la dérive d'un cambrioleur français parmi les arnaqueurs de L.A. On peine à s'intéresser à des personnages antipathiques et très violents, qui m'ont semblé peu crédibles. L'envers du décors hollywoodien et la violence (réaliste?) des personnages peut intéresser les amateurs, mais ni le style (réaliste, parfois caricatural, volontairement sans humour) ni l'intrigue n'ont réussi à me captiver.


7 Classic Albums
7 Classic Albums
Prix : EUR 10,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Varié, 27 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 7 Classic Albums (CD)
Comme toujours chez cet éditeur low cost, les notes de pochette sont réduites à leur minimum (titre des chansons, des albums et quelques musiciens) et peu fiables, ainsi Bud Shank est crédité à la flute et au sax alto sur l'album intitulé "bud shank plays tenor".
La distribution des albums sur les cd n'est pas très heureuse non plus, le "plays the music from the james dean story" est coupé entre deux cd, et surtout le dernier cd n'est pas un disque de Bud Shank, mais un album de Ravi Shankar! Bud Shank y apparaît sur certains titres dont le superbe "Fire Night".
Outre cet album de musique indienne, je trouve assez réussi l'album de reprise du film sur James Dean, plus que celui de reprises des thèmes d'émission TV. On y trouve aussi un album de Bossa Nova qui n'est pas génial mais apporte encore un peu de variété (Sax+piano en solistes ici).
Un album de jazz classique, un de balades et un au sax ténor complètent cette sélection.


L'homme que l'on croyait "Ajar".
L'homme que l'on croyait "Ajar".
par PAVLOWITCH PAUL
Edition : Broché

3.0 étoiles sur 5 Ajar/Gary vu de l'intérieur, 11 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'homme que l'on croyait "Ajar". (Broché)
Paul Pavlowitch qui se défini comme un lecteur (mais a publié plusieurs livres) raconte comment est née et comment s'est déroulée l'imposture Ajar. Il raconte toute l'histoire de ce qui ne fut pas qu'un canular littéraire, ses relations (tendues) avec Gary, son rôle dans l'affaire.
La fin, avec les morts de Jean Seberg et Romain Gary est particulièrement émouvante, le reste du livre intéressera surtout ceux que "l'affaire Ajar" a passionné, ou ceux qui ne connaissent presque rien de l'affaire (n'ayant lu ni "Pseudo" dont la genèse occupe une grande partie du texte, "ni vie et mort d'Emile Ajar" le point de vue de Gary) et qui en découvriront les nombreuses péripéties et complications.

Pavlowitch qui a une connaissance très pointue de l'oeuvre de Gary livre aussi une critique intéressante des romans que Gary publia sous son propre nom à la même période.


La double mort de Frédéric belot...
La double mort de Frédéric belot...
par Aveline C
Edition : Poche

4.0 étoiles sur 5 Un bon roman policier classique, 5 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La double mort de Frédéric belot... (Poche)
Claude Aveline s'est frotté tardivement mais avec talent au roman policier, et ce tome qui clôt sa suite policière en est un bon exemple.
"L'abonné de la ligne U" témoignait d'une grande virtuosité, que l'on retrouve à l'oeuvre ici. Claude Aveline réussissant à surprendre son lecteur sans ce départir des procédés classiques du roman de détection et d'aventure.


L'abonne de la ligne u
L'abonne de la ligne u
par Claude Aveline
Edition : Reliure inconnue

5.0 étoiles sur 5 Belle surprise, 5 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'abonne de la ligne u
Je ne connaissais pas Claude Aveline, apparemment un auteur "sérieux", et c'est par hasard que j'ai acheté ce roman, qui débute sa "suite policière" dans laquelle il s'amuse à bâtir des intrigues policières en jouant avec les codes du genre; et le résultat est excellent. Ce n'est pas une parodie des roman de détection, mais un chef d'oeuvre du genre.
L'inspecteur Frédéric Belot est moins connu que Rouletabille, mais les amateurs de ce dernier ne devraient pas être déçus par "l'abonné de la ligne U" ou "la double mort de Frédéric Belot".

Par contre, à ma connaissance ils ne sont pas réédités.


Mon gourou et son disciple
Mon gourou et son disciple
par Christopher Isherwood
Edition : Poche

3.0 étoiles sur 5 Autobiographie spirituelle, 4 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon gourou et son disciple (Poche)
Récit basé sur de nombreux extraits de son journal, des relations entre Christopher Isherwood et son Swami, de ses hésitations à se faire moine (dans l'Hindouisme, le Védanta plus précisément) de leur collaboration sur des ouvrages tendant à accroître la popularité des maîtres du Védanta, jusqu'à la mort de Swami.

Isherwood y parle très librement de son homosexualité, son pacifisme (durant la guerre), de ses doutes et de ses pratiques religieuses, de son amour pour Swami (qu'il moque de temps à autres) des personnalités qui gravitaient à Hollywood autour du monastère hindou (Aldous Huxley, Greta Garbo, Sommerset Maugham...).

Si on aborde l'ouvrage comme l'un des romans (toujours très autobiographique) d'Isherwood, on risque fort d'être déçu (c'est très philosophique et un peu ennuyeux) mais si on se pose les mêmes questions que l'auteur sur Dieu et la méditation, c'est intéressant.


Marcel Zanini
Marcel Zanini
Prix : EUR 19,36

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Bonne surprise, 29 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Marcel Zanini (CD)
Certes Zanini à près de 80 ans et ça s'entend à la voix, mais c'est du bon jazz, vivifiant, plein de bonne humeur et de paroles tristes. On peut regretter que Zanini n'ait pas sur la fin de sa vie le même succès qu'a eu Henri Salvador, le style de cet album étant assez proche (balades jazzy, textes tendres) des derniers albums de celui-ci. En un peu plus jazz et un peu plus loufoque (certains textes font penser à Nino Ferrer).

Je l'ai acheté un peu par hasard et je ne le regrette pas.


La malédiction d'Edgar
La malédiction d'Edgar
par Marc Dugain
Edition : Broché
Prix : EUR 9,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Très intéressant mais partiel et partial?, 24 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Broché)
Dans un style d'une grande sobriété (comme le personnage, N°2 du FBI, qui sert de narrateur) Marc Dugain donne a lire 50 années de turpitudes au niveau de la présidence des USA, en se concentrant essentiellement sur les liens entre la famille Kennedy (Joe d'abord, puis son fils ainé, puis John et Bobby) et Hoover.
Choix judicieux vu le nombre effarant de cadavres qui traînent dans les placards de la famille Kennedy (je ne les connaissais pas tous, loin de là).
Mais du coup, on passe rapidement sur la plupart des autres affaires auxquelles Hoover fut mêlé (Lindbergh, Dillinger...) et surtout, Marc Dugain semble détenir la vérité sur l'assassinat de Marilyn Monroe, de JFK, de Robert Kennedy, et comme son narrateur doit réellement connaître ces vérités, on y croît, mais Marc Dugain se base-t-il sur des vérités historiques avérées? La forme romanesque l'en dispense, mais l'intérêt de la lecture y perd beaucoup.


La renaissance du Temps : Pour en finir avec la crise de la physique (Quai des Sciences)
La renaissance du Temps : Pour en finir avec la crise de la physique (Quai des Sciences)
Prix : EUR 16,99

3.0 étoiles sur 5 Sortir la physique de l'impasse mathématique, 7 août 2014
Comme souvent dans ce type de livre, où un scientifique de premier plan expose sa vision de l'univers ou de la science, la première partie qui critique les failles des théories actuelles est beaucoup plus convaincante que la seconde partie dans laquelle l'auteur expose le coeur de sa propre théorie. D'autant que Lee Smolin reconnaît lui même que celle-ci n'est pas complète et qu'elle soulève presque autant de questions qu'elle n'en résout.

L'un des arguments majeurs de cet ouvrage consiste à dire que la mécanique quantique n'est qu'une approximation d'une loi plus générale qui reste inconnue (et qui évolue dans le temps?) , que celle-ci donne des résultats indubitables au niveau microscopique mais qu'elle n'est pas transposable à des système plus complexes (comme un chat, tant pis pour l'exemple de Shroedinger), en raison des failles de ce qu'il appelle la "physique dans une boîte", c'est à dire l'utilisation de théorie valable dans des systèmes isolés alors que rien n'est vraiment isolé (passages de neutrinos, de photons...)
Lee Smolin cible particulièrement ses collègues qui tirent des lois de la mécaniques quantique toutes les conséquences possibles conduisant à des univers parallèles (comme Max Tegmark qui chez le même éditeur publie "notre univers mathématique", ainsi p7: "nous[...]rencontrerons des affirmations comme "l'univers est une variété topologique d'espace-temps à quatre dimension", nous serons à la dérive dans le brouillard. [...] nous serons la proie facile des mystificateurs qui veulent nous vendre du fantasme métaphysique radical sous l'appellation science", ou encore p273 " la physique ne peut plus être comprise comme la quête d'un double mathématique [...] de l'univers. Ce rêve doit maintenant être vu comme un fantasme métaphysique qui peut avoir inspiré des générations de théoriciens mais qui maintenant bloque le chemin vers plus de progrès" ). Il souligne aussi que les théories avec multivers, même si elles s'avéraient exactes seraient invérifiables, ce qui les place, selon lui, hors du champ de la science.

La base de la résolution des problèmes de la cosmologie est selon lui (dans une seconde partie plus ardue, j'avoue avoir décroché sur certains points comme "les cerveaux de Boltzman" ) c'est que le temps, dont la réalité a été atténuée voire niée depuis la découverte de la relativité et du concept d'espace temps, est un phénomène réel non émergeant, contrairement à l'espace qui lui se trouve nettement moins bien défini dans cette nouvelle théorie (ou piste pour une nouvelle théorie).

Parmi les concepts nouveaux exposés il faut signaler le fait que les lois évoluraient dans le temps (ce qui permet de résoudre le paradoxe de la présence de vie dans notre univers, les tenants de la théorie classique y voient un merveilleux hasard (mais parmi une infinité d'univers, il y a forcément de merveilleux hasards) tandis que Lee Smolin l'explique par l'évolution des lois physiques vers une complexité croissante du fait d'une sorte "de sélection naturelle") ainsi que le fait qu'une loi ne soit pas universelle, mais dépende de conditions initiales dont le temps.
Les détails, et les failles de sa théorie sont développés assez précisément, mais à mon avis, ne sont pleinement intelligible que par des personnes un peu spécialisées (ce qui n'est pas mon cas).


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20