undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères
Profil de louga de montelimar > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par louga de monte...
Classement des meilleurs critiques: 822
Votes utiles : 621

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
louga de montelimar "louga-de-montelimar" (france)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
The Moldy Peaches
The Moldy Peaches
Proposé par westworld-
Prix : EUR 21,37

4.0 étoiles sur 5 Adam Green en génèse, 19 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Moldy Peaches (CD)
A la première écoute on a un peu l'impression de s'être fait avoir, que les musiciens, très jeunes bâclent volontairement tous les titres dont certains sentent le foutage de gueule, et c'est vrai, mais les mélodies, la qualité des titres finit par emporter l'adhésion, et ce sentiment c'est finalement celui qu'on retrouve à l'écoute des disques solo d'Adam Green, un surdoué qui semble pouvoir enchaîner un album complet de tubes potentiels, mais dont la nonchalance orgueilleuse irrite parfois.


Gilles Peterson Presents Sun Ra and His Arkestra : to Those of Earth... and Other Worlds
Gilles Peterson Presents Sun Ra and His Arkestra : to Those of Earth... and Other Worlds
Prix : EUR 21,00

4.0 étoiles sur 5 Selection intéressante et chantante, 19 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Une compilation de la musique de Sun Ra c'est toujours une bonne idée vu le nombre de disques publiés par l'artiste, leur diversité de genre, de qualité sonore et musicale.
On trouve quelques live inédits (dont un curieux solo de moog) et dans l'ensemble des morceaux intéressants (et aucun ne figurant sur le "greatest hits" publié par Saturn, du coup ça peut intéresser les fans comme ceux qui veulent découvrir la musique de Sun Ra) se concentrant sur les titres un peu planants et chantants (June Tyson se fait beaucoup entendre, on a aussi droit à un Doo Wop, pas le meilleur des deux figurants sur la compilation saturn "les singles") tout en faisant l'impasse sur les albums les plus "pop" de Sun Ra; les solos de Gilmore et Marshall Allen se font plutôt rares par contre.
Une sélection accessible et intéressante qui ne ferme pas la porte à d'autres compilations dans la même collection...


Ruby, Ruby (Verve Originals Serie)
Ruby, Ruby (Verve Originals Serie)
Prix : EUR 9,00

2.0 étoiles sur 5 Barbieri en trop nombreuse compagnie, 18 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ruby, Ruby (Verve Originals Serie) (CD)
On peut distinguer plusieurs périodes chez Barbieri, une première ou il flirte avec le free jazz (Fenix, third world), puis un jazz qui tout en s'inspirant des musiques traditionnelles sud-américaines se fait plus pop, avec notamment la série chez Impulse où il bâtit une sorte de tissu musical (percussion, piano électrique, guitare...) sur lequel le son si particulier de son saxophone ténor se détachait pour des envolées lyriques, recette qu'il réédita avec succès dans des albums encore plus accessibles comme caliente ou bolivia, et puis une fin de carrière ou le côté pop tourne de mon point de vue à la caricature (Barbieri souffle très fort dans son saxo, sur fond de soupe synthétique, par exemple sur Que Pasa avec Philippe Saisse aux synthétiseurs). J'ai peur que cet album marque le basculement: Aucun titre ne se distingue à mon goût, aucune mélodie ne se retient, le fond sonore domine tous les morceaux, il faut dire que l'orchestre est bien garni (avec sections de cuivres, de cordes, jusqu'à trois guitaristes...) dont une pléiade de musiciens jazz/pop (Lee Rithenour, Steve Gadd, B Purdy...) et les morceaux choisis peu intéressants (morceaux peu connus de Stevie Wonder et Marvin Gaye , composition d'Herb Alpert qui signe en partie les arrangements) et Barbieri peine à surnager dans cette soupe épaisse.
J'aime beaucoup d'albums de Barbieri , mais celui-ci est une vraie déception.


La poire sur un plateau. ( black is the fashion for dying ). collection : serie noire n° 648
La poire sur un plateau. ( black is the fashion for dying ). collection : serie noire n° 648
par LATIMER JONATHAN.
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Latimer à Hollywood, 18 mai 2016
La comparaison avec "Je hais les acteurs" de Ben Hecht qui figure en 4ieme de couverture de l'édition 10/18 est assez bien trouvée, Latimer signe ici une satire d'un studio hollywoodien dans les années 50 avec ses producteurs véreux, ses acteurs cabotins, les scénaristes fatigués et la star tyrannique et déclinante.
Le nombre important de personnages (sans que la lumière ne soit dirigé vers l'un d'eux en particulier (au début du moins) ) rend la lecture un peu compliquée, pas de détective (Crane en général pour Latimer) en personnage principal , mais une galerie de suspects qui intriguent les uns contre les autres. Les dialogues sont souvent drôles, et si la résolution du crime passe au second plan au niveau de l'intérêt, c'est quand même (comme souvent chez Latimer) un bon vieux crime en local clos, et un relativement convaincant.


Comment ils nous ont volé le football : La mondialisation racontée par le football
Comment ils nous ont volé le football : La mondialisation racontée par le football
par François Ruffin
Edition : Broché
Prix : EUR 7,00

5.0 étoiles sur 5 Intéressant, grand public, et d'un militantisme pas trop démonstratif., 15 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ecrit par Francois Ruffin (réalisateur du très drôle et fort subversif film "merci patron!") et Antoine Dumini, journalistes et économistes (à Fakir et au Monde Diplomatique, donc clairement des militants anti-capitalisme) ce livre raconte, une décennie après l'autre, la génèse du foot spectacle et de ses dérives ultra capitalistes dans des termes simples (qui le rende accessible à un large lectorat et lui on valut le prix 2015 du livre économique des lycéens).
On y retrouve l'ascension de Havelange puis de Blatter, l'arrêt Bosman, les déficits faramineux des clubs, leur entrée en bourse, les joueurs comme objets de spéculation financière, l'importation en Europe des jeunes africains...et quelques raisons de ne pas désespérer de ce sport (Socrates, la révolte des supporters de Manchester...).
je l'ai dévoré deux jours sans être gêné par le ton très militant (un peu trop pour moi) que l'on retrouve parfois dans Fakir ou surtout dans le monde diplomatique.

Un hommage à Antoine Dumini, décédé de maladie à 27 ans vient compléter dans cette seconde édition le texte initial.


Philips Epilateur Satinelle Advanced avec 8 Accessoires - Version Italienne
Philips Epilateur Satinelle Advanced avec 8 Accessoires - Version Italienne
Prix : EUR 89,99

4.0 étoiles sur 5 Bon épilateur, 15 mai 2016
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Testé par ma compagne qui utilise habituellement un silk epil de calor, elle l'a trouvé très agréable, et même un peu moins douloureux à utiliser que le silk épil, et très complet même si certains des accessoires sont un peu gadget. Par contre on l'a ensuite confié à sa soeur qui n'a pas l'habitude des épilateurs, et ce modèle n'a pas réussi à la convaincre d'abandonner l'épilation à la cire, même si elle est très satisfaite de la tête de rasage.


Le Contre-manuel de la politique
Le Contre-manuel de la politique
par Matthieu Verrier
Edition : Relié
Prix : EUR 11,95

3.0 étoiles sur 5 Bétisier de la politique, 4 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Contre-manuel de la politique (Relié)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Le titre devait déjà être pris, parce qu'il conviendrait mieux au projet de ce livre qui n'a pas grand chose d'un "contre-manuel" et tout du bêtisier de la politique, principalement de la politique récente, mais des anecdotes parmi les plus savoureuses remontent jusqu'à De Gaulle (et Lecanuhet, on l'avait oublié Lecanuhet) et même avant.
Les habitués de la page 2 du canard enchaîné (et du petit journal de canal plus) n'apprendront pas grand chose, mais les anecdotes compilées sont assez drôles (et parfois signifiantes) ce qui en fait une lecture agréable pour patienter quelques minutes (idéal pour une bibliothèque de salle d'attente, de location de vacances, de WC... ou pour faire un cadeau qui présente bien (reliure épaisse) et pas trop cher pour le cousin qui se lance dans les élections municipales.)
Pas indispensable, mais fort sympathique.


La saison des pluies - NE - Pavillons poche
La saison des pluies - NE - Pavillons poche
par Graham GREENE
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

4.0 étoiles sur 5 Très beau roman, 18 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : La saison des pluies - NE - Pavillons poche (Poche)
Chez Graham Greene alternent deux types de romans, qu'on pourrait qualifier de catholiques et d'espionnage, et là on est dans la veine catholique, mais dans tous ces livres ce qui domine ce sont les questions géopolitiques sur les grands équilibres du monde, et les réflexions philosophiques sur le sens de la vie individuelle (et une forme de rédemption): la foi en Dieu? en l'homme? dans la/les femme(s)?
Le contexte de cet opus (colonisation, missionnaires perdus dans une Afrique primitive, léproserie...) semble bien daté, mais la profondeur du propos (et une intrigue pas si languissante que ça, je ne sais pas un film en a été tiré, mais il y a matière à un très beau "film passion" comme dise les journaux télé) est impressionnante. Ca m'a fait penser aux "racines du ciel " de Gary (mais en moins bien quand même...).


Philips GC4885/30 Fer Vapeur Azur PRO Violet 3000 W
Philips GC4885/30 Fer Vapeur Azur PRO Violet 3000 W
Prix : EUR 89,00

4.0 étoiles sur 5 Bon fer mais molette énervante, 12 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Philips GC4885/30 Fer Vapeur Azur PRO Violet 3000 W (Cuisine)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
fer agréable à utiliser, bonne glisse, pas mal de pression (en mode normal du moins), la tête effilée permet d'être précis et c'est appréciable; ma compagne habituée des centrales vapeur trouve que le défroissage vertical est satisfaisant (quoique nettement moins efficace qu'avec la centrale, mais le fer est nettement moins cher aussi, pour ceux qui ne tiennent pas à cette fonction, le modèle en-dessous qui est identique sauf la pression est peut-être plus économique).
En un mois d'utilisation, je n'ai pas vu apparaître de calcaire dans le système anti-calcaire (à voir à l'usage).
Par contre au niveau ergonomie deux points irritants, en attrapant le fer par la poignée je touche très souvent la molette réglant le type de tissu (coton, lin...) ce qui m'énerve, et la prise électrique forme un angle droit en plastique dur qui n'est pas compatible avec la prise de ma planche à repasser (j'utilise une rallonge, si la prise ne formait pas cet angle droit (ou s'il était dans l'autre sens par rapport à la prise de terre) je n'aurais pas besoin de rallonge.


Je suis noir et je n'aime pas le manioc
Je suis noir et je n'aime pas le manioc
par Gaston Kelman
Edition : Poche

4.0 étoiles sur 5 Rafraichissant mais complexe, 11 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Je suis noir et je n'aime pas le manioc (Poche)
L'auteur traite ici du racisme anti-noir en France (en prenant bien soin d'évoquer aussi le racisme entre africains) essentiellement à partir d'anecdotes vécues (après une introduction et un premier chapitre un peu ardus, mon père par exemple a renoncé à aller au-delà ).
Si j'ai bien compris il défend le point de vue qui pourrait paraître paradoxal en première analyse (mais la question du racisme est très compliquée, les bonnes intentions, dénoncés dans le livre sont tout aussi racistes parfois qu'un racisme assumé) que le noir en France est un français à 100% qui souvent n'a pas plus de racines en Afrique qu'un cadre de la finance vivant à la City n'en a dans la culture paysanne de son grand père ou arrière grand père, mais que pour sortir de la situation actuelle il faut en passer par les statistiques ethniques (raciales avec des guillemets est la formulation de l'auteur) et une forme de discrimination positive.
L'auteur est un sociologue qui a beaucoup réfléchit à la question et avoue avoir changé d'avis (et peut-être aussi depuis) ce qui l'a amené à ce point de vue que je trouve complexe, ne pas distinguer le noir en tant que noir mais le discriminer positivement...Critiquer la "blackitude" importée des modes (et victimisations) étatsuniennes mais souligner la réussite partielle de la politique américaine de promotion des minorités...
Ce n'est pas forcément contradictoire, mais difficile à comprendre en profondeur.
Le succès de cet ouvrage, notamment auprès du public blanc, tient plus à sa partie dévictimisation d'une partie des noirs non assimilés (pour reprendre le terme que l'auteur juge équivalent à "intégrés") : L'auteur appelle le "blanc" à reconnaître que la France est multi-"raciale", ce qui est un discours assez classique mais aussi, et c'est moins politiquement correct, le "noir" à reconnaître que dans bien des cas sa non-assimilation tient en partie à des handicaps (éducation, langue, passage d'un monde rural à une zone urbaine, importation de coutumes inadaptées au pays d'accueil...) autres que le racisme (malveillant et bien pensant) des autres. (C'est là qu'interviendrait une forme de discrimination positive pour compenser ces handicaps).
Un exemple tiré de mon expérience, à deux reprise baladant dans Paris je fus abordé par des noirs qui me demandaient leur chemin, mon premier réflexe fut de leur faire la gueule avant de comprendre qu'il ne voulait qu'un renseignement, et je m'en voulu de ce racisme que je pensais ne pas éprouver, mais est-ce du racisme? Statistiquement, neuf fois sur dix quand un inconnu noir m'arrête dans la rue, c'est pour me demander un peu d'argent. La situation est complexe.
Dernière remarque, cela fait plus de 10 ans que ce livre a été écrit et la situation me semble avoir évolué sur deux points au moins: la représentation des noirs (des minorités visibles plutôt) dans les médias et la politique a quand même bien évolué, et au niveau de l'éducation des moyens importants (deux maîtres par classe, effectifs réduit en REP+) ont été mis sur les zones urbaines concentrant les difficultés.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20