Profil de Absolutwelt > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Absolutwelt
Classement des meilleurs critiques: 7.347
Votes utiles : 260

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Absolutwelt (france)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
We Rock The Nation
We Rock The Nation

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 excellent metal allemand '80's, 10 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : We Rock The Nation (CD)
Manifestement un label a eu l'excellente idée de réediter ce "we rock the nation" en ce début des années 2010, et ce 25 ans après la sortie(assez discrète il faut le dire) de cet album aux airs de classique. Le propos est clairement heavy allemand 80's. Restless ne manquera pas d'évoquer à tout auditeur les grands ACCEPT: au niveau du chant, c'est certain, puisque le chanteur vocifère dans un registre vraiment très proche de Udo Dirkschneider, au niveau du style aussi: rhytmiques hyper carrées, soli à grandes vitesses, choeurs virils, et enfin pour l'inspiration: non seulement Restless n'offre pas un mauvais copier/coller d'Accept, mais le groupe propose des titres qui n'auraient pas démérité sur "restless and wild" ou "balls to the wall". Les deux derniers morceaux sont peut être un peu moins bon (honorables tout de même), mais le reste vous en met plein la gueule. Du coup il n'est pas désagréable de se remettre ce second Restless (le premier album ("heart attack")n'a jamais été réédité et il moins accrocheur) de temps à autre, au même titre qu'un "maniac" (Acid) ou un "skeptic apocalypse" (Agent Steel), et, vous l'avez compris, cet album est un petit bijou de la scène (underground) hard rock des années 80's, et à ce titre il mérite toute votre attention.


Live (in L.A., 19.06.1991)
Live (in L.A., 19.06.1991)
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 36,95

5.0 étoiles sur 5 excellent pirate, 7 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live (in L.A., 19.06.1991) (CD)
Juste un petit mot à l'adresse des fans: ce live, manifestement pas très officiel (les titre des morceaux ne sont même pas retranscrits correctement) est excellent. 72 minutes de concert, pris sur la tournée "real life" à Los Angeles en 91 (du moins c'est ce qui est indiqué). Au niveau du son, c'est manifestement enregistré directement sur la console et repiqué à la radio (on entend la présentatrice entre certains morceaux). Du coup le son est tout à fait satisfaisant, et on passe vraiment un bon moment avec des interprétations excellentes des grands classiques. A noter la présence de "woman", très rare en concert. Pour une quinzaine d'euros c'est vraiment une bonne opération pour le fan.


5 X 5 Live (Coffret 2 CD + Livret 24 pages + Poster)
5 X 5 Live (Coffret 2 CD + Livret 24 pages + Poster)
Proposé par moviemars-amerique
Prix : EUR 15,57

20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 E-NOR-ME!, 28 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 5 X 5 Live (Coffret 2 CD + Livret 24 pages + Poster) (CD)
Que dire? J'ai vu la tournée 5x5 cet été à Vienne et c'était le meilleur concert que j'ai vu des Simple (je les ais vu 7 fois). Ce double live retranscrit la set-list de cette tournée (mode "full set") et la magie est là. Sur le livret les musiciens témoignent de leurs plaisir pris à cette tournée et l'on peut dire que ça s'entend. A la base, il faut dire que l'interprétation, la maîtrise technique et la mise en place des morceaux est parfaite, impécable, et que l'on sent les vieux pros et les trente ans de carrière qu'il y a derrière. Mais il y a plus, il y a la magie, l'ambiance, la symbyiose, l'atmosphère, qui rappelle cette même magie des concerts. On plane, entre les lignes de basses et les plages de claviers, au rhytmes des mélodies vécues de Jim Kerr, en surfant sur les plans grattes typiques de Charlie Burchill. La "set-list" est un régal pour le fan et le famillier des premiers simple minds, et c'est une joie pure et simple de retrouver live, des morceaux vieux de trente ans et qui finalement n'ont pas pris une ride, et qu'on croyait oubliés: certes il y a les vieux tubes, "love song", "new gold dream" et j'en passe, mais on retrouve aussi, émerveillés, des petits bijoux comme "scar", ou encore le magique "this fear of gods". Le choix de la set-list est proche du parfait. Le fan de Simple Minds pourra donc y aller les yeux fermés, sans redouter, je le mentionne enfin, la qualité sonore qui fait débat au sujet du live "paris 1995", laquelle, il est vrai, prêtait à discussion, non, rassurez vous, le son ici est aussi bon que dans les arènes du théatre antique de Vienne, quand Simple Minds illumina un soir de juillet mon été tout entier. Ce live immortalise pour moi ce souvenir extraordinnaire.


Live In Paris, 1995
Live In Paris, 1995
Prix : EUR 10,53

5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 let there be simple minds, 29 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live In Paris, 1995 (CD)
Ce double live est une bonne pièce pour le fan de Simple Minds. Enregistré en 1995, dans le cadre de la tournée "good news from the next world", à Paris, à l'Olympia, il se présente comme un bon concert de Simple Minds. On y retrouve de bonne versions, originales, comme celles de "love song" (magistral), ou encore une version rock de "great leap forward" (c'est la seule tournée où il la joueront). Le son est bon: si vous aimez les live de "the silver box", vous accrocherez le son tout à fait correct de ce concert. Tous les classiques sont au rendez-vous: don't you, belfast child, let there be love, alive and kicking, etc. On sent quand même que ce n'est pas le gros live officiel, avec le très gros son etc., je doute d'ailleurs que les Simple eux-mêmes aient supervisés ce disque (une photo de '83 en pochette d'un concert de '95), en fait c'est la bonne bande son d'un concert qui est ici publiée, mais il y a toujours un bon moment à passer en écoutant ou en réécoutant les versions live d'un répértoire qui ne démérite jamais. Si vous ne connaissez pas Simple mInds, orientez vous plutôt vers le "live in the city of lights" de '85, mais si vous êtes fans d'une discographie qui vous est famillière, vous apprécierez sans doute cet album ma foi fort sympathique.


Demos Remastered Anthology
Demos Remastered Anthology
Prix : EUR 25,90

3.0 étoiles sur 5 pas mal, 2 janvier 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demos Remastered Anthology (CD)
Black n Blue est un groupe de hard-rock américain qui a sorti son premier album en 1984, avec Dieter Dierks (scorpions) à la production, qui est responsable d'un discographie plaisante (avec notament "nasty nasty" et "in heat" (tous les deux produits par Gene Simmons de Kiss), et qui est entré dans l'histoire puisque Tommy Thayer, son guitariste est l'actuel guitariste de ces mêmes Kiss.
Ce CD rassemble les premieres démos de Black n Blue, enregistrées de 1982 à 1984, lequelles étaient d'abord parues sur la compilation "metal massacre" de Metal Blade Records (sur ce même premier Metal Massacre figurait aussi Metallica période Mustaine). Je me souvient d'une interview de Black n blue donnée au fanzine anglais Metal Forces, où le journaliste écrivait : "the démos kills, the lp's crap". Je n'irais pas aussi loin. Certes l'énergie est présente, et les meilleurs titres du premier album sont brut de décoffrage: "chains around heaven", "i'am the king", "hold on to 18", mais les inédits présents sur cette démos ne pèsent pas très lourds. Je préfère, finalement, l'album de 1984. La production est meilleure, et les titres sonnent mieux. Mais cet album de démos reste bien sympa à écouter, c'est un document pour le fan, et l'ensemble passe bien. Belle initiative que de publier ces démos sous forme de CD, d'autres (comme Metallica) pourrait s'en inspirer (mais il ne faut pas trop réver non plus). Une belle pièce pour le fan, avec les limites qu'un package de démos peut comprendre.


Mystery of Illusion
Mystery of Illusion
Proposé par Fulfillment Express
Prix : EUR 23,66

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 épique, 3 octobre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mystery of Illusion (CD)
1985. Mike Varney, chroniqueur dans un canard de gratteux, américain, lance le mouvement des guitars héros: il découvre Yngwie Malmteen, produit entre temps le premier WASP, et fonde un label spécialisé guitar hero, il révèle Marty Friedman, Jason Becker, Greg Howe, et encore David t. Chastain. Chastain est un projet parallèle, David t. Chastain sort en même temps des albums solos, et il collabore au projet C.J.S.S. "Mystery of illusion" est le premier Chastain: du heavy hyper balançé et de première facture. Au chant: "Leather", une chanteuse qui vient du groupe Rude Girl: attention sa voix ferait passer Dorothée Pesch pour Chantal Goya. Une aggressivité inédite, combinée avec des riffs tueurs voire monstrueux, et la recette de ce "mystery of illusion" s'accomplit. "Black Knight", "when the beattle over", "i've seen tomorrow", la machine est implaccable. Petit répit quand même: "endlessly", ballade que même Doro aurait rêvé d'enregistrer avec Warlock. "Mystery of illusion" est une bombe. Si vous aimez le HEAVY, je dit bien le HEAVY METAL et pas le hard-rock classique, vous vous surprendrez à pousser la vocalise sur ce premier Chastain qui déménage définitivement. Et, pour info, vous pourrez pousser le vice jusqu'à acquérir "Ruler of the wasteland", second album de Chastain, qui déménage tout autant. A bon headbanger salut.


Live at Last
Live at Last
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 118,95

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 sympa, 28 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live at Last (CD)
Je ne serais pas très long. Ce live est sympa mais le son est vraiment moyen, et tranche par rapport aux superproductions des albums studios. Tout le répértoire est revisité pour plus de 35 morceaux en 2 cd. Ajoutez à cela un prix exorbitant et vous obtenez ce "live at last". Le fan appréciera des versions live de ses morceaux préféres, avec quelques ralonges parfois, et l'ensemble le satisfera à défaut de le combler.


Heartbreak
Heartbreak
Prix : EUR 20,57

5.0 étoiles sur 5 un must, 31 juillet 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heartbreak (CD)
"Heratbreack" est un classique du hard fm des années 80. Sorti sur un petit label, connu des afficionados, c'est un album culte à ranger, pêle mêle, aux cotés du "4" de Foreigner ou du "big prize" d'Honeymmon suite. Ici, tout est beauté: claviers bien placés, guitares pertinentes, chant mélodique. Le répertoire alterne entre gros tubes fm: "angeline", "just for the moment", ou encore l'existentiel "still alive", et titres plus cartons: "heartbreack" ou encore "new girl in town". Tout l'album est plaisant, on l'écoute et le réécoute avec plaisir, la production est bonne, le son est professionel, et, finalement, ce qui caractérise cet album c'est l'inspiration qui commande l'exécution des titres, et c'est ça qui fait surtout la différence vis à vis de références fm de l'époque. Ici pas question d'un gros tube suivi de remplissage, mais essentiellement un maître album qui aurait du (hélas) tout casser. Si vous aimez le hard fm inspiré et classieux, cet album est pour vous.


Maniac
Maniac
Prix : EUR 19,24

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 un classique du speed 80's, 17 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maniac (CD)
Acid est un groupe belge qui officiait au début des années 80, surfant sur la vague speed-metal de l'époque. On leut compte trois albums, au sein desquels ce "maniac" se distingue particulièrement. Le premier est assez brouillon, en tout cas il ne m'a pas convaincu, le troisième ("engine beast") est bien moins inpiré que ce "maniac" que l'on peut considérer sans difficulté comme un classique. Tous les titres sont bons, et l'on écoute l'album en son long sans décrocher d'un speed hyper mélodique, carré, inspiré, percutant, pertinent. On notera particulièrement "america", "max overload", ou encore dans un registre plus lourd "prince of hell and fire". Signalons aussi que c'est une chanteuse qui officie dans ACID, et que sa voix, loin d'être death comme chez un Cripper par exemple, est fine et limpide, ce qui contribue à la mélodicité de l'ensemble. Ce "maniac" est a mon sens un classique et un album culte de l'époque, un peu comme le premier Running Wild, ou même le second Restless: parfois le génie se saisit de l'âme d'un groupe et nous pond des albums que l'on écoute encore 25 ans après.


Victime Of The Future
Victime Of The Future
Prix : EUR 9,99

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 du très très bon Gary Moore, 8 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Victime Of The Future (CD)
"Victims of the future" fait suite au déja excellent "Corridors of power", et montre un Gary Moore tout à fait excellent dans le registre du hard rock mélodique 80's. Gros riffs, mélodies sublimes, le son est imposant, et il n'y a qu'à s'écouter "victims of the future", ou "murder in the skies" pour ce dire que le génie anime cet irlandais rescapé de Thin Lizzy. Album varié, on trouve aussi de gros tubes sur ce "Victims...": la reprise, vraiment réussie de "Shapes of things", ou encore le sublime "hold on to love". Le chapitre tendresse n'est pas clos pour autant puisque avec "Empty Rooms" Gary signe un de ses plus grands tubes (au coté d'un "parisian walkways"). Cet album, mine de rien, aura vraiment lançé la carrière de Gary Moore, qui dès lors remplira les salles du monde entier, ce qui permettra l'enregistrement du live "we want moore", issu de la tournée de ce "Victims of the future". Cet album est un must de hard-rock mélodique ou gros riffs et solos ravageurs cotoient l'inspiration et la finesse. Entre "corridors of power" et "wild frontiers" (avant la période blues donc), ce "Victims..." figure comme un classique du hard-rock de l'époque.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7