Profil de dixxy > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par dixxy
Classement des meilleurs critiques: 1.217.905
Votes utiles : 16

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
dixxy "rockdoublard" (suisse)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Mellon Collie and the Infinite Sadness
Mellon Collie and the Infinite Sadness
Proposé par Expédition Express
Prix : EUR 25,15

5.0 étoiles sur 5 Une joie infinie, 21 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mellon Collie and the Infinite Sadness (CD)
Les disques alliant douceur et violence sont toujours intéressants. En effet, ils réunissent des contraires et la gageure est évidemment de parvenir à faire cohabiter harmonieusement des frères ennemis.

MELLON COLLIE est de ces disques. Et l'on oscille sans cesse entre le calme et la tempête, et l'on se prend de vouloir rugir à la face du monde pour ensuite le bercer dans ses bras, et l'on écoute un morceau contemplatif avant de bouillonner d'énergie sur une plage rugueuse de guitares et de batterie folles.

Rarement ai-je au autant de plaisir à passer alternativement de la beauté sereine de chansons sensibles au chaos révolté d'hymnes hurlants. Et en ce qui me concerne, le résultat est vraiment convaincant. OUI, on peut effectivement allier dans une même galette la violence sans concession et la délicatesse poétique que l'on n'attendait plus. Et le "mélange" est, contre toute attente, homogène !

Alors, OUI, encore une fois : MELLON COLLIE est une fulgurante réussite, et fait mieux que beaucoup de ses contemporains. Et le quatuor signe là l'un des chefs-d'oeuvre torturés de la décennie du grunge, et simplement l'un des albums les plus intéressants de ces 20 dernières années.

Une tristesse infinie ? Allons donc ! Comment peut-on être triste en écoutant et réécoutant cette merveille...?


Friendly Fires
Friendly Fires
Prix : EUR 19,93

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 User Friendly, 20 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Friendly Fires (CD)
L'électronique peut accoucher de morceaux sans âme et stéréotypés, mais elle peut aussi aller droit aux oreilles et au coeur. C'est ce qui s'est passé pour moi avec cet opus.

Il y a, bien sûr, l'immense PARIS, ses nappes synthétiques rêveuses et son clip kaléidoscopique, qui se clôt sur une séquence quasi-onirique, et dans lequel les musiciens, tout de blanc vêtus, effectuent des chorégraphies saugrenues, proches de séances de fitness (ah, l'excentricité anglaise...!)

Un peu plus loin, SKELETON BOY, au clip inventif (le trio, cette fois tout de noir vêtus, dansent avec des particules blanches collées au costume et figurant des squelettes), présent en version single et d'origine. A noter que cette dernière laisse davantage de place à la batterie, échantillonnée dans la version single.

KISS OF LIFE, plus tribal et festif, donne une furieuse envie de danser, tandis que JUMP IN THE POOL verse dans l'expérimental, notamment avec ses sonorités distordues sur la fin.

ON BOARD, qui commence de façon moyennement convaincante, s'achève en revanche dans un déluge sonore enthousiasmant, qui rappelle le joyeux foutoir de certains morceaux des Flaming Lips, eux aussi adeptes de l'expérimentation musicale.

Et puis il y a BORED OF EACH OTHER, morceau où les claviers le disputent aux percussionx minimalistes façon xylophone (ou est-ce glockenspiel ?), avant qu'une guitare criarde déchire la plage sonore avec une sorte de cloche en background, laissant les sonorités synthétiques achever le tout en un flottement quasi onirique.

Et quant au remixes, elles s'avèrent de qualité, notamment celles de SKELETON BOY et de JUMP IN THE POOL. Celle de PARIS laisse une impression d'inachevé, la première partie étant très réussie mais la seconde s'égarant quelque peu dans l'électro pure.

Au final, à mon sens, un album entraînant, dépaysant, qui nous rappelle que les claviers peuvent produire du qualitatif et qu'ils se marient plutôt bien avec les guitares et autres batteries. Je ne me suis pas ennuyé un instant avec cet album et estime qu'il est de ceux qui peuvent mettre du soleil dans votre esprit et du rythme dans votre vie. Et puis, qui n'est pas tombé amoureux de Paris ? ;)


Through the Windowpane
Through the Windowpane
Prix : EUR 13,00

4.0 étoiles sur 5 Une bouffée d'oxygène, 13 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Through the Windowpane (CD)
Un bien bel album que celui-ci. On navigue entre titres tout en douceur et morceaux entraînants, qui nous démangent les jambes. Le minimaliste LITTLE BEAR est parfait en ouverture et le grandiose SÃO PAULO clôt admirablement le disque, avec son orchestre emphatique. Entre deux, l'auditeur pourra apprécier les dynamiques MADE-UP... et TRAINS TO BRAZIL, le fédérateur WE'RE HERE et ses cordes magnifiques (le clip vaut le détour !), mais aussi le fantômatique ...WORLD ENDS et le nostalgique BLUE WOULD STILL..., deux morceaux de toute beauté, ou encore le débridé ANNIE..., au clip très réussi, basé sur des animations naïves en ombres chinoises.

L'un dans l'autre, une oeuvre attachante qui sait allier intimité et ouverture, sérénité et énergie, portée par la voix subtile de Fyfe Dangerfield et ses claviers inspirés. A découvrir ! Je me demande si le 2e opus, RED, confirme l'essai (je viens juste de lire l'unique commentaire pour celui-ci, et suis un poil perplexe...). Mais d'ores et déjà bonne écoute de THROUGH THE WINDOWPANE à tous !!


X&Y
X&Y
Prix : EUR 6,99

11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une réussite indéniable, 4 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : X&Y (CD)
"A Rush of Blood to the Head" m'avait enchanté, "X&Y" m'a émerveillé. Dès la première vision de "Speed of Sound" à la télé, j'ai été transporté : une de ces mélodies qu'on n'arrive pas à se sortir des oreilles ! Le reste de l'album est tout aussi excellent : que ce soit le très beau "Fix you", le touchant "Swallowed in the sea", le plus rock "A message" ou le sobre 13e titre (caché), Coldplay réussit un mariage harmonieux entre l'électronique - claviers superbes - et les instruments rock traditionnels - guitare inspirée. Tout se complète, au lieu de s'opposer. Et la voix frêle et habitée de Chris Martin apporte à ce disque étincelant une touche d'émotion et d'humanité magnifique. Une des plus belles réussites de l'année !!!


Nirvana : Testament
Nirvana : Testament
par Philippe Ducayron
Edition : Broché

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un testament honorable, 26 juillet 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nirvana : Testament (Broché)
Voici un livre bien écrit sur la vie et l'oeuvre d'un des artistes essentiels des nineties. Il couvre toute la vie de Kurt, raconte avecassez de précision ses états d'âme et ses influences et contacts dans les milieux punks et hardcore, explique comment ont été conçus et produits les mythiques albums. Tout cela est plutôt réussi et aurait mérité une meilleurs note. Mais on peut regretter le manque d'explications quant à la genèse même des morceaux - en tout cas des plus célèbres - et on regrette effectivement les mulltiples fautes d'orthographes oubliées (manuscrit pas relu ?). C'est secondaire, mais quand même... Sans cela, ce livre aurait probablement reçu 4 étoiles, car il se lit aisément et est bien détaillé, avec nombre de photos sympas.


Page : 1