undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de ebolavir > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par ebolavir
Classement des meilleurs critiques: 781
Votes utiles : 646

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
ebolavir
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14
pixel
Mémoires d'un paysan bas-breton
Mémoires d'un paysan bas-breton
par Jean-Marie Déguignet
Edition : Broché
Prix : EUR 12,12

1.0 étoiles sur 5 Ce n'est pas le véritable ouvrage, 12 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires d'un paysan bas-breton (Broché)
Ce livre papier contient seulement l'extrait des cahiers de J.M. Déguignet publié par Anatole Le Braz dans La Revue de Paris en 1904, son enfance et ses aventures militaires. Ce n'est pas inintéressant, mais c'est très partiel. Faire volontairement la confusion avec l'édition intégrale qui existe mais qu'on trouve difficilement, est malhonnête. Cette édition reproduit fidèlement, y compris les imperfections, le texte disponible en ligne sur le site Wikisource (famille de sites de Wikipedia).


Trop vite
Trop vite
Prix : EUR 9,99

6 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 J'en avais entendu parler., 18 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trop vite (Format Kindle)
J'avais entendu parler de Nabilla (comment faire autrement) mais je ne l'avais jamais vue, je ne regarde pas la télé-réalité (la vie est courte). Et puis j'ai vu son livre apparaître dans les listes d'un site de "partage" (de livres piratés, honte sur moi), et j'ai commencé à le lire. Et c'est intéressant dès la première page. Comment vivre avec un papa musulman, qui enseigne à ses enfants qu'ils iront en enfer s'ils mangent du porc, et qui coupe la télévision quand il voit quelque chose d'immoral sur l'écran. Comment dans la Suisse morale et rigoureuse on peut faire l'école buissonnière et finir glandeuse à plein temps. Comment, quand on est pleine de bonne volonté (elle a eu de bons exemples) mais dépourvue de toute morale (personne ne lui a jamais rien expliqué), on se retrouve complice d'un escroc ou marionnette dans une télé-réalité, ou en prison pour ce que les autres prennent pour une tentative de meurtre. Nabilla ne monte pas vers l'âge adulte, elle glisse sur le toboggan de la vie. Pour l'instant la vie n'a pas été trop méchante avec elle, comme pour des quantités de gens de son âge, dans une société riche qui excuse tout. C'est charmant et ça donne un peu le vertige. Le titre est bien choisi.

Ecrire un livre, même peu épais, c'est incompatible avec le personnage. Heureusement elle est entre les mains de quelqu'un qui a une bonne plume. Jean-François Kervéan devrait avoir son nom en plus grosses lettres sur la couverture, comme auteur d'un roman dont le titre serait "Nabilla". Il a bien capté l'esprit de son personnage, on croit vraiment que c'est elle qui parle, qu'elle a du vocabulaire et de l'orthographe en plus de son art de conteuse. Un petit regret: la redoutable pruderie du texte (ou de l'auteur, ou de l'éditeur) qui empêche de savoir ce qui se passe entre elle et les garçons. Ce livre est très immoral mais passerait toutes les censures normées.

Cadeau à la fin du livre: l'album de sa vie, collé sur les pages d'un cahier. Comme le texte, c'est fait par un professionnel, mais on y croit, et on s'attendrit.

Ayant pris beaucoup de plaisir à le lire, en ayant dit du bien, je vais acheter le livre de Nabilla bien que je l'aie déjà. C'est très moral.

Repentir: Je viens de lire la quatrième de couverture. On devrait commencer par là. Nabilla explique pourquoi elle a écrit son livre. Ca finit par ... "Et être moins méprisée par les autres – si possible." Etait-elle si malheureuse ? En tout cas, après avoir lu, plus personne ne devrait la mépriser.


China Love: Comment s'aiment les Chinois
China Love: Comment s'aiment les Chinois
Prix : EUR 12,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'auteur est Occidental et parle chinois, 12 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : China Love: Comment s'aiment les Chinois (Format Kindle)
Ce n'est pas le premier livre sur l'amour dans la Chine moderne. Xinran en a écrit, qu'il faut lire, c'est traduit en français. Mais Xinran est une femme chinoise, et elle oublie de parler de ce qui est banalité pour elle et qu'un Occidental saura voir. Le livre commence sur les sites de rencontre, et dans les marchés au conjoint que les parents inquiets pour l'avenir de leurs enfants fréquentent, continue dans le secret des couples qui vivent ensemble pour de bonnes ou de mauvaises raisons, chez les secondes-épouses, les prostitués homosexuels, les arrangements qui permettent de vivre, et se termine en image attendrissante et ironique sur le couple impérial de Xi Jinping et Peng Liyuan, exemple rayonnant du mariage réussi. Moi qui aurais pu être dans le livre, j'affirme que tout est vrai et que l'auteur a fait le tour de la question autant qu'un livre de témoignages peut le faire.
La révélation pour le lecteur qui n'est pas encore allé en Chine, c'est l'incroyable brutalité de la société chinoise moderne, privée de liberté et de sécurité en même temps, l'obsession de l'argent, la corruption universelle, et comment des gens dont l'idéal moral est bien plus proche de celui des familles catholiques de 1950 que de celui des soixante-huitards assagis d'aujourd'hui arrivent à survivre et éventuellement à être heureux.

Tout est de première main dans le livre: des témoignages, des amis chinois de l'auteur qui racontent leur propre histoire, et même une plongée à la première personne dans l'Internet des agences de rencontres (là j'ai eu un moment d'incertitude; ce n'est pas l'habitude de l'auteur de se conduire ainsi). On apprend ainsi (si on ne le savait pas déjà) que le prestige de l'éventuel conjoint occidental est immense, et pas seulement parce qu'il est censé avoir de l'argent.

Donc, à lire. L'autenr Doran Malovic est un des meilleurs journalistes français parlant de la Chine (avantage déloyal sur les confrères : il parle chinois et le quotidien qui l'emploie n'a pas des lecteurs qui exigent uniquement des mauvaises nouvelles du sujet).


Aimer voir : Comment on regarde un tableau
Aimer voir : Comment on regarde un tableau
par Hector Obalk
Edition : Relié
Prix : EUR 30,35

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Avez-vous déjà rencontré Hector Obalk ?, 4 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aimer voir : Comment on regarde un tableau (Relié)
Il se trouve que j'ai rencontré Hector Obalk, sa personne physique de prédicateur du grand art, difficile à supporter dans la vie ordinaire et merveilleux quand il se met à parler de ce qui l'intéresse. Car il est incapable de dire des banalités. C'est pour cela que son livre est passionnant et difficile à suivre. Car il suppose que son lecteur a déjà tout lu et tout vu, qu'il s'agit de lui faire partager un regard. La quatrième de couverture "Cet ouvrage se veut une introduction à la peinture ... " est illusoire. Le lecteur ignare devra lire chaque sujet (il y en a 92, commandés par les huit notions d'anatomie, physionomie, espace, lumière, texture figurative, texture imaginaire, temps, narration) avec à portée de la main de quoi en savoir assez pour ne pas avoir peur (pour ça, Wikipedia convient très bien). Il est capable de promener son disciple dans les espaces d'un tableau sans le montrer en entier. Il est bon de le suivre, car il n'y a rien de médiocre ou d'obligatoire, ni dans les oeuvres visitées ou appelées à témoigner, ni dans le discours.

Après avoir lu tout le livre (par petites étapes, ce n'est pas un récit ni un essai), mon ignorance a augmenté (je sais davantage que je ne connais pas grand chose) et ma capacité à regarder une oeuvre d'art et à y prendre plaisir a beaucoup grandi. C'était le but de l'auteur.


LE CORAN
LE CORAN
Prix : EUR 0,99

2.0 étoiles sur 5 Ceci s'applique à l'édition Kindle, 4 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : LE CORAN (Format Kindle)
Je précise: je ne vais pas parler de l'édition (papier) de Malek Chebel, dont beaucoup de gens disent du bien, et ils ont raison. Je parle de l'édition Kindle de l'ouvrage de Claude-Etienne Savary (1750-1788) qui réunit sa Vie de Mahomet (très hérétique, il pense que Mahomet a créé le Coran, sans l'aide de Dieu, pour ses projets politiques), et sa traduction du Coran dans le style clair et brillant du XVIIIe siècle, écrite en Egypte et parue en 1783. Avec des centaines de notes historiques, mais les versets ne sont pas numérotés. Le texte provient du site Wikisource (c'est autorisé, et pour une fois c'est indiqué à la fin du livre). Hélas, celui qui a fait le travail est un incompétent. Même pas capable de restituer le nom du traducteur. Les notes ne sont pas reliées, ce qui les rend inutilisables. Les sourates ne commencent pas en haut d'une page. Un euro, ce n'est pas cher, mais il est plus efficace d'aller sur le site Wikisource et de télécharger le livre numérique (en format MOBI aussi, choisir l'édition "orthographe modernisée"), cette fois avec des notes utilisables et un meilleur confort de lecture. Y aura-t-il un éditeur capable pour reprendre ce travail ? (la distribution Amazon est quand même plus pratique).


Et si on arrêtait les conneries (Documents)
Et si on arrêtait les conneries (Documents)
Prix : EUR 11,99

4.0 étoiles sur 5 Le bal des instruits, 29 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Et si on arrêtait les conneries (Documents) (Format Kindle)
Danien Cohn-Bendit aime écrire des livres en compagnie. Le précédent était avec Henri Guaino (la plume du grand chef Nicolas). Celui-ci avec Hervé Agalarrondo, auteur du très mal-pensant "La Gauche et la préférence immigrée" (2011), et journaliste au Nouvel-Observateur (ou ex-, plus rien de lui depuis fin 2014). On ne sait pas quelle est la part de l'un et de l'autre. Oserai-je écrire que le livre m'a un peu déçu ? Rien de libéral ni de libertaire. juste un cours de morale politique illustré par la situation comparée de la France de Hollande et l'Allemagne de Merkel, et comment on est arrivé là. Sur la France, Houellebecq avait résumé il y a un an ("Soumission" chapitre 2, ça se passe entre 2017 et 2022 : "...ce spectacle honteux, mais arithmétiquement inéluctable, de la réélection d'un président de gauche dans un pays de plus en plus ouvertement à droite. Pendant les quelques semaines qui avaient suivi le scrutin une ambiance ... C'était comme un désespoir suffocant, radical, mais traversé ça et là de lueurs insurrectionnelles."). Cohn-Bendit pense que ce sera plutôt un président Les Républicains, et peut-être un Nicolas II, mais à part ça la même chose: un pouvoir minoritaire dans le pays, un électeur sur 4 ou 5, qui va prétendre gouverner, sous la menace de la révolte de tous ceux qui ne sont pas représentés, et donc condamné à ne rien faire, jamais, et ça dure depuis 2002. Donc l'auteur écrit son ordonnance: un gouvernement de coalition entre ceux qui ont tout en commun, la droite et les socialistes, en laissant à l'extérieur ceux qui les rejettent, le Front-de-gauche (y compris les Frondeurs du PS) et le Front-national, qui ont eux aussi tout en commun, non à l'Europe, non au capitalisme, et qui pourraient être au pouvoir ensemble s'ils n'étaient pas divisés sur l'immigration. Suit un cours de Science-po sur ce que c'est que la coalition en politique, et sur les avantages de l'élection des représentants à la proportionnelle. Très pédagogique, il y a de quoi être convaincu, et l'auteur quitte son lecteur en annonçant le referendum qui vient et le jour où le peuple français rouvrira la barrière qui le sépare du chemin du paradis.

(ce qui vient maintenant est mon opinion sur le fond du sujet) C'est là que moi lecteur je me réveille. Pas un seul instant les auteurs n'ont parlé de la majorité des Français, ceux qui savent que l'élite au pouvoir, don Cohn-Bendit est un membre éminent, a oublié qu'ils existent, et sont prêts à tout pour la réveiller, ou la remplacer. Ils ont salué de loin Christophe Guilluy "La France périphérique" sans entrer dans son sujet. Ils n'ont pas lu Emmanuel Todd "Après la démocratie" (ça date de 2008) qui explique que les instruits (études supérieures quelconques, culture Télérama) ont désormais les moyens de vivre entre eux et de mépriser le peuple. Cohn Bendit à 70 ans est encore dans le monde de 1968 (un Français sur 7 faisant des études supérieures), sauf qu'il croit maintenant que la grande liberté mondialisée de l'économie est en train d'apporter le bonheur au monde.

Donc pas d'illusion, même avec le nom d'une star sur la couverture, c'est un petit livre de bonne volonté, écrit par des gens qui sont convaincus mais pas au courant. Peut-être, dans des années, on le retrouvera dans les décombres et on le lira en se disant qu'ils avaient raison mais que ça n'a servi à rien. C'est une bon motif pour le lire maintenant.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 30, 2016 6:10 PM MEST


HISTOIRE DES TROIS ROYAUMES
HISTOIRE DES TROIS ROYAUMES
Prix : EUR 1,02

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Trois Royaumes, rétréci, 3 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : HISTOIRE DES TROIS ROYAUMES (Format Kindle)
Le roman "Les Trois Royaumes" était le livre de chevet de Mao Zedong, et il y a en proportion plus de Chinois qui l'ont lu que de Français qui ont lu "Les Trois Mousquetaires", cela fait du monde. Les traductions en français sont déficientes. Disponible, celle en trois volumes, ouvrage collectif, Les trois royaumes, Tome 2 :, chère (67 euros les trois), et sans version numérique. L'ouvrage proposé ici est la traduction de Théodore Pavie parue en 1845, les 32 premiers chapitres (sur 120, le traducteur n'a pas eu assez de vie pour terminer), avec les introductions et les notes, très pédagogique. Le texte a été prélevé sur le site Wikisource (textes classiques de Wikipedia). C'est permis par la licence Creative Commons, le site est là pour ça, mais il faudrait le dire. Dommage: une fausse manoeuvre technique fait qu'une partie des notes est inaccessible. Faire payer un euro la commodité de la distribution Kindle, c'est légitime. Sinon télécharger sur le site un livre numérique, sans ennui technique, gratuit, mais pas en format Kindle. (si l'éditeur me lit: qu'il remplace son ouvrage quelque peu défectueux par le livre numérique fourni sur le site, il aura aussi la page de licence, sans aucune fatigue).


Au bord de l'eau
Au bord de l'eau
Prix : EUR 2,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Encore un article abusif, 3 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au bord de l'eau (Format Kindle)
Il suffit de jeter un coup d'oeil sur la taille du fichier pour voir qu'il ne s'agit pas du grand roman chinois (deux volumes en Pléiade). Ce sont quelques extraits parus en 1850 dans une revue d'érudition, publiés par Antoine Bazin, sinologue français (1799 – 1863). Le texte a été levé, de façon assez négligente, sur le site Wikisource (partie de Wikipedia). Il est permis de copier, c'est autorisé par la licence Creative Commons, à condition de le dire, et bien sûr cet éditeur abusif ne l'a pas dit. Rien ne justifie de payer 3 euros ce mince texte. Sur le site, on peut télécharger un livre numérique de meilleure qualité, gratuit, mais pas en format Kindle.


Walden ou La Vie dans les bois
Walden ou La Vie dans les bois
Prix : EUR 0,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Edition numérique minimale, 1 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Walden ou La Vie dans les bois (Format Kindle)
Je ne vais pas parler du livre de Thoreau, que tout le monde est censé connaître, c'est comme la Bible. Cette édition numérique est minimale, dans tous les sens du terme. C'est la traduction de Louis Fabulet, avec les notes, mais sans présentation ni illustration. La table des matières fonctionne (c'est le minimum, mais tant de livres pas chers de ce catalogue ne l'ont pas !). Un raté technique: le texte des notes n'est pas dans le même code interne que le texte principal, si bien que les caractères accentués du français sont remplacés par des symboles agités (le B A BA de l'édition numérique pourtant, qu'est-il arrivé à Feedbooks, qui est un professionnel ?). Pour 0.35 euro de plus, on a mieux WALDEN ou La Vie dans les Bois (annoté) VERSION FRANCAISE + VERSION ORIGINALE EN ANGLAIS (le texte français est rigoureusement le même, petites erreurs comprises, les deux proviennent de la même source).
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 1, 2016 3:19 AM CET


WALDEN ou La Vie dans les Bois (annoté) VERSION FRANCAISE + VERSION ORIGINALE EN ANGLAIS
WALDEN ou La Vie dans les Bois (annoté) VERSION FRANCAISE + VERSION ORIGINALE EN ANGLAIS
Prix : EUR 1,34

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La bonne édition numérique, 1 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Je en vais pas essayer de dire du bien du livre de Thoreau, qui a chez beaucoup de gens le même statut que la Bible, aussi vénéré et aussi peu lu (c'est un gros livre). Voir les commentaires de l'édition "La République des Lettres" Walden ou la vie dans les bois. Je dis du bien de cette édition numérique bien réalisée. La traduction de Louis Fabulet avec ses notes, plus quelques illustrations pertinentes. Le texte est celui de ELG (site ebooks-gratuits, ce n'est pas dit, mais l'éditeur a oublié de supprimer quelques notes ajoutées par ELG) Et l'original en anglais, repris ailleurs et médiocrement présenté, mais lisible. La table des matières fonctionne. L'autre édition numérique dont je parlais plus haut, aussi Louis Fabulet avec les notes, est plus chère et pas meilleure.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14