undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de VLV > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par VLV
Classement des meilleurs critiques: 22.615
Votes utiles : 22

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
VLV "VLV" (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
pixel
Les fantômes de Belfast
Les fantômes de Belfast
par Stuart Neville
Edition : Broché
Prix : EUR 9,65

4.0 étoiles sur 5 Rédemption ?, 4 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les fantômes de Belfast (Broché)
« Les fantômes de Belfast » de Stuart Neville
En Irlande du Nord, bien après les accords de 1998 ayant mis fin à la guerre civile, un ancien tueur de l’IRA est harcelé par les spectres des douze personnes qu’il a exécutées. Ils lui réclament la peau des commanditaires de ces meurtres. Rongé par le remord et l’alcool, il commence à traquer ses anciens chefs, déclenchant des réactions en chaîne parmi les ex-terroristes rentrés (ou pas) dans le rang.
Roman passionnant, très bien construit, intéressant pour son intrigue et aussi sa description de la transition qui s’est opérée en Irlande de la lutte armée à l’action politique.


Les oranges ne sont pas les seuls fruits
Les oranges ne sont pas les seuls fruits
par Jeanette Winterson
Edition : Broché
Prix : EUR 8,40

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Beau roman contre l'uniformité et le rejet, 25 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les oranges ne sont pas les seuls fruits (Broché)
« Les oranges ne sont pas les seuls fruits » de Jeanette Winterson
C’est probablement sa propre jeunesse que raconte Jeanette Winterson, élevée dans une communauté de l’église pentecôtiste. Devant la révélation de son homosexualité, elle se voit rejetée par cette même communauté et surtout par sa propre mère.
Ecrit malgré tout avec humour, entremêlant les souvenirs et les rêves de la jeune femme (qui empruntent au fantastique de la légende arthurienne), ce roman dénonce l’intolérance et l’intégrisme (qui devait porter un autre nom à l’époque…).
De très belles réflexions sur le souvenir aussi, quand, partie depuis plusieurs années, la jeune femme revient voir sa mère pour Noël : « les gens vous accuseront d’être indifférent, alors que l’on est simplement différent ».


Les mains du miracle
Les mains du miracle
par Joseph Kessel
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

4.0 étoiles sur 5 Récit passionnant sur un héros anonyme, 18 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les mains du miracle (Poche)
« Les mains du miracle » de Joseph Kessel
J’aime beaucoup les livres de Kessel, et surtout le « Tour du malheur », roman fleuve moderne, d’une grande beauté. Ici il s’agit plutôt d’un récit, celui d’un masseur thérapeute finlandais, Felix Kersten, qui devient le soigneur attitré d’Heinrich Himmler, chef des SS, et exécutant aveugle des ordres d’Hitler. Kersten a le don d’apaiser les souffrances du Reichführer, et en profite pour sauver des vies, en « extorquant » au malade la libération de prisonniers ou la suspension d’ordres d’extermination.
Bien sûr ses ennemis sont nombreux, à commencer par les chefs successifs de la Gestapo, Heydrich (assassiné à Prague en 42) puis Kaltenbrunner. Mais il trouve aussi des alliés dans l’entourage de Himmler, inquiets de l’évolution du conflit et en désaccord avec la politique menée.
Aussi passionnant qu’un roman, ce livre sort de l’ombre un de ces nombreux anonymes qui ont risqué leur vie dans l’Allemagne nazie.


Les Anges de New York
Les Anges de New York
par R. J. Ellory
Edition : Broché
Prix : EUR 8,10

3.0 étoiles sur 5 Passionnant malgré des ficelles déjà vues ailleurs, 14 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Anges de New York (Broché)
Enquête passionnante sur un tueur en série. A rater sa station de métro ou prendre un coup de soleil sur la plage. Bien sûr, on n’échappe pas au cliché du flic alcoolique-divorcé-borderline, qui torpille consciencieusement sa vie de famille en même temps qu’il mène l’enquête. Bien entendu on lui colle un adjoint à qui il apprend le métier. Evidemment il utilise des méthodes peu recommandées. Le coupable est rapidement connu – l’intuition du flic -, le problème n’est pas là, mais bien dans la recherche des preuves pour le coincer. Bref peu de surprise si ce n’est un suspense maîtrisé de bout en bout et le récit de la carrière paternelle au cours d’une psychothérapie imposée.
Une réussite !


La miséricorde des coeurs
La miséricorde des coeurs
par Szilàrd Borbély
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

3.0 étoiles sur 5 Une enfance au bord du désespoir, 1 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La miséricorde des coeurs (Broché)
« La miséricorde des cœurs », de Szilard Borbély
Hongrie communiste, fin des années 60 : une famille de « dépossédés » (anciens propriétaires privés de leurs biens au profit des kolkhozes) survit dans la misère, rejetée par la communauté. L’auteur, alors jeune garçon, vit dans la peur (des autres, de son père – quand il rentre après avoir bu, de sa mère – qui menace de se suicider). J’ai été étonné par l’écriture, qui évoque fréquemment tous les sens, parfois jusqu'au dégoût, mais avec quelques moments de grâce. Étonné aussi par l’omniprésence des animaux, seuls êtres vivants sur lesquels le garçon et sa famille exercent une domination, parfois cruelle.
Un témoignage poignant, souvent au bord du désespoir.


Crime et châtiment
Crime et châtiment
par Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Edition : Poche
Prix : EUR 9,50

4.0 étoiles sur 5 La rédemption pour exister, 17 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crime et châtiment (Poche)
« Crime et châtiment » de Dostoïevski
Rodion Romanovitch Raskolnikov (Rodia pour les intimes) assassine avec préméditation et d’un coup de hache une vieille usurière, et tue également sa sœur (qui se trouvait là alors qu’elle n’aurait pas dû). Rongé par le remord, il est tenté de se dénoncer mais hésite à plusieurs reprises, frappé de l’indifférence que suscite son geste au sein des milieux pauvres de Pétersbourg où il gravite.
Dans ce roman, fluide, riche en personnages et entraînant, il est question de misère, d’alcoolisme mais aussi de foi et de dignité. J’ai lu que Dostoïevski était vu comme un précurseur de l’existentialisme, et effectivement Raskolnikov, errant physiquement et mentalement après son double meurtre, semble « condamné » à la liberté et vit cela comme un fardeau. Mais c’est en croyant que Dostoïevski oriente son héros vers la rédemption : il avoue ses crimes et rejoint la Sibérie pour huit ans de travaux forcés, accompagné par une ancienne prostituée dont il tombe amoureux.
Un très beau livre.


Temps glaciaires
Temps glaciaires
par Fred Vargas
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

3.0 étoiles sur 5 Bazar dépaysant et sympathique, 19 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Temps glaciaires (Broché)
Ce que j’apprécie chez Fred Vargas, c’est le regard chaleureux qu’elle porte sur sa brigade d’enquêteur, le lunatique Adamsberg en tête.
L’enquête en elle-même est un peu foutraque, nous baladant d’Islande à Paris où des agités férus d’histoire revivent chaque année les sessions parlementaires de Robespierre.
A noter quelques décès sordides qu’on oublie rapidement, le cheminement comptant plus que le point de départ ou d’arrivée.
Un roman bien sympathique donc, dont on ne devine pas facilement l’issue (en tout cas pas moi !).


Le confident
Le confident
par Hélène Grémillon
Edition : Poche
Prix : EUR 7,50

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Récit bien construit au suspense réussi, 1 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le confident (Poche)
« Le confident » d’Hélène Grémillon
Une jeune femme reçoit d’étranges lettres anonymes lui racontant l’histoire de deux femmes pendant la seconde guerre mondiale. D’abord étrangère au récit, elle s’aperçoit petit à petit que ces personnes lui sont très proches.
Hélène Grémillon construit habilement son roman, alternant présent et flash-back, et maintenant jusqu’au bout un suspense de thriller dans cette histoire de désir d’enfant, d’amour et de trahison.
C’est entraînant, écrit simplement mais avec maîtrise. On peut quand même regretter un manque d’épaisseur des personnages (on aimerait parfois que les romans soient plus longs). J’aime bien.


La nuit la plus longue
La nuit la plus longue
par James Lee Burke
Edition : Broché
Prix : EUR 10,65

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un JL Burke moyen, dépassé par l'ampleur du cadre (La Nouvelle-Orléans dévastée par Katrina), 26 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nuit la plus longue (Broché)
« La nuit la plus longue » de James Lee Burke
J’aime beaucoup les romans de J.-L. Bruke, trempés dans l’atmosphère poisseuse des bayous de Louisiane. Coup de cœur particulier pour « Dans la brume électrique avec les morts confédérés », au titre magnifique, et superbement filmé par Tavernier (avec Tommy Lee Jones, hiératique, dans le rôle du flic Dave Robicheaux).
En auteur du cru, Burke ne pouvait pas passer à côté du récit de l’ouragan Katrina, qui dévasta la Nouvelle Orléans en 2005. Mais il ne semble pas très l’aise au début, comme il l’écrit d’ailleurs, la réalité dépassant tout imaginaire de fiction. C’est finalement en reprenant le fil de l’intrigue policière qu’il nous accroche à nouveau. Là, on est dans le grand classique, les armes à feu, les petites frappes, les blancs contre les noirs (et vice versa), le méchant mafieux… et ça ne fonctionne pas trop mal.
Il semble très difficile d’écrire sur de grands traumatismes comme le 11 septembre ou Katrina dans la décennie qui suit l’événement. Comme la guerre du Vietnam, la tragédie demande presque une génération de prise de recul. Dans ce roman, il y a bien quelques pages décrivant le retour à l’instinct de survie, et la rapidité à laquelle disparaît tout vernis de civilisation… mais elles cèdent vite le pas à une intrigue policière classique, sans grand relief.


Que ma joie demeure
Que ma joie demeure
par Jean Giono
Edition : Poche
Prix : EUR 6,60

5.0 étoiles sur 5 Une écriture magnifique, 10 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Que ma joie demeure (Poche)
Des paysans des hauts plateaux de Provence voient leur vie monotone transformée par un homme surgi de nulle part.
Ce roman est aussi beau que son thème est simple : Giono chante la proximité de la nature, des éléments. Son écriture est pour moi une des plus belles de la langue française, tout en images et en métaphores. Je ne pense pas avoir lu d’aussi belles descriptions d’un simple feu de bois ou d’un ciel d’hiver… En personnifiant les éléments, Giono met l’homme au centre de la nature (et non pas l’homme agresseur d’une nature idyllique des premiers temps), et élève la liberté en valeur suprême.
Bien sûr la joie ne dure pas, malmenée par les désirs des hommes et des femmes.
L’idéalisme voire l’utopie n’est pas loin dans ce récit écrit en 1935, pris entre la frivolité des années folles et l’appréhension des années sombres à venir.
Magnifique.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5