ARRAY(0xa8ed7eb8)
 
Profil de Eugene > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Eugene
Classement des meilleurs critiques: 1.521
Votes utiles : 422

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Eugene (Clichy, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11
pixel
Le Neveu d'Amérique
Le Neveu d'Amérique
par Luis Sepulveda
Edition : Poche
Prix : EUR 5,99

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Visa et Passeport obligatoires !, 1 août 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Neveu d'Amérique (Poche)
Désireux de retrouver l'Andalousie de son grand-père, Luis Sepúlveda se propose de faire un long voyage. Mais avant de parvenir au terme de son périple, Luis va parcourir l'Amérique Latine, traverser des rivières, survoler des montagnes, franchir des frontières. Et, j'ai la chance de partager ce long parcours aux travers des extraits de ses carnets de notes, retrouvés, rassemblés quelques années plus tard.

Des rencontres chaleureuses, des paysages somptueux, du bonheur mais aussi des dictatures, des prisons et des militaires, de la tristesse...

A la découverte d'un continent, d'un peuple amérindien, d'une culture sud-américaine...


Coeurs solitaires
Coeurs solitaires
par John Harvey
Edition : Poche
Prix : EUR 10,12

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Gastronomie, Jazz et Polar, 1 août 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coeurs solitaires (Poche)
Dans la cité londonienne, un « serial killer » semble choisir ses victimes parmi la rubrique « caeurs solitaires » du quotidien local. Une première enquête de l'inspecteur Resnick présentée par John Harvey va me plonger au sein du commissariat de Nottingham au caeur des années 80. Avec comme arrière-fond les préceptes d'une crise sociale amenée par la politique ferme et sans concession de Margaret Thatcher, Resnick (et sa fine équipe aux talents divers et contestés) va devoir me prouver tout son talent afin d'élucider les viols et meurtres d'innocentes jeunes femmes.

N'oublions pas les fameux sandwiches de Resnick maculés de mayonnaise avec une pointe de Jazz...


Now's the time
Now's the time
par John Harvey
Edition : Poche
Prix : EUR 9,17

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Bonus caché, 1 août 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now's the time (Poche)
En bonus, à l'instar des pistes cachées pas si cachées d'un CD collector remasterisé, « Now's The Time » : 12 scénettes, 12 tranches de vie de ce bon vieux inspecteur Resnick, la cravate toujours maculée de mayonnaise, autour d'une chanson, d'un titre sorti tout droit de sa discothèque personnelle rayon Jazz. Entre deux (voir trois) sandwiches toujours aussi appétissant de légèreté, une petite écoute de Charlie Parker, Duke Ellington ou Miles Davis s'impose, histoire de s'isoler, de se ressourcer, de retrouver sa vie trop accaparée par ses longues enquêtes policières...

Pour les inconditionnels de Resnick...


LES PERES ONT DES ENFANTS. Dialogue entre deux pères sur l'éducation
LES PERES ONT DES ENFANTS. Dialogue entre deux pères sur l'éducation
par Alain Etchegoyen
Edition : Broché

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Discutons..., 1 août 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : LES PERES ONT DES ENFANTS. Dialogue entre deux pères sur l'éducation (Broché)
Ce n'est pas un philosophe et un chanteur qui parle, c'est simplement une discussion entre deux pères autour de l'éducation, de la famille.

On peut se demander ce qu'un chanteur vient faire dans ce genre de livre, mais je crois qu'avant tout Jean-Jacques Goldman se sent père et à envie de confronter ses propres idées sur l'éducation de ses propres enfants.

Pas de conseils à suivre, pas d'indications sur la manière à éduquer ses enfants, juste une discussion comme on pourrait en avoir autour d'une table en prenant un thè noir fumé ou un bon café fumant...


Survivants
Survivants
par Russell Banks
Edition : Poche
Prix : EUR 7,32

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déception - pour une fois..., 1 août 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Survivants (Poche)
Je ne suis pas là pour descendre ce livre qui ne le mérite peut-être pas. Russell Banks est un formidable écrivain, extrêmement talentueux. J'adore (en règle générale). Mais j'avoue que ce recueil de nouvelles m'a été difficile à digérer. Je ne saurai en dire la raison. Simplement, je n'ai pas été accroché. Peut-etre n'étais-ce pas le bon moment pour le lire ?

Mais, chacun a sa propre perception et chacun pourra se faire sa propre idée de ce recueil en le lisant. Ce n'est pas parce que je n'ai pas apprécié que tout le monde n'y trouvera pas son compte.

Personnellement, je le mets sur le fait qu'il s'agit d'une oeuvre de jeunesse. Mais malgré cette déception, je continue à apprécier Russell et à lire ses fabuleuses plongées à travers l'Amérique profonde...


La Musique du hasard
La Musique du hasard
par Paul Auster
Edition : Poche
Prix : EUR 8,27

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Poker, Rencontres & Errances Humaines, 1 août 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Musique du hasard (Poche)
Une première lecture datant de bien des années, j'ai eu envie de [re]découvrir ce roman afin que Paul Auster (écrivain qui au fil de ses romans m'enchante et continue à m'enchanter, à m'impressionner et à me perturber). Et, une nouvelle fois, je me sens plonger dans des errances humaines faites de rencontres, de petits détails du hasard qui peuvent faire de grands ou petits destins. J'y retrouve un homme qui se complait de se voir proche d'une déchéance grâce à un tout petit rien ; un homme qui du jour en lendemain, et sans remord, décide de tout abandonner pour... n'aboutir à rien ou si, plutôt pour aboutir à sa perte. Un autre regard sur le choix et la liberté qu'un homme peut avoir dans sa vie : en se voulant libre, il s'enferme et erre dans un nouveau labyrinthe.

Pour moi, « La Musique du Hasard » est un grand Paul Auster, un de ces (ses) romans qui, même après plusieurs lectures, continue et continuera à toujours me fasciner au même titre que La trilogie New-Yorkaise, Moon Palace ou Le voyage d'Anna Blume.


Dans la dèche à Paris et à Londres
Dans la dèche à Paris et à Londres
par George Orwell
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

8 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'internationale, 31 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dans la dèche à Paris et à Londres (Poche)
Un livre où l'on n'en ressort pas indemne, un livre qui vous parle de la vie des ouvriers, des pauvres, des laissés-pour-compte sans voyeurisme, ni complaisance, juste pour montrer leurs modes de vie, leurs difficultés toujours plus insurmontables qui les amènent le plus souvent vers un point de non-retour. Un livre parsemé de chaleur humaine, de bonté et de solidarité, juste un livre présentant quelques vraies valeurs de la vie telle que George Orwell la conçoit. Un livre que j'imagine très bien dans la bibliothèque personnelle d'une Arlette Laguiller ou d'un Olivier Besancenot tant il a pour but d'expliquer tous les problèmes de la classe ouvrière, l'époque n'est peut-être plus la belle mais les difficultés persistent...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 15, 2011 3:53 PM CET


Marseille, porte du sud
Marseille, porte du sud
par A. Londres
Edition : Poche
Prix : EUR 5,23

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Embarquement Immédiat, 31 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Marseille, porte du sud (Poche)
A la fois loin de Cayenne mais pourtant si proche, Albert Londres nous propose une invitation aux voyages, un véritable tour du monde en 1927. Direction Marseille et son port. Ici on embarque pour toutes les mers, vers tous les ports. Des paquebots arrivent, d'autres partent. Pour où ? Alger, Tunis, Suez, Djibouti, Zanzibar, Madagascar, Colombo, Java, Sydney, Nouméa, Papeete...

Il nous fait visiter les quatre coins du globe terrestre sans jamais quitter le quai, simplement en regardant la gueule des dockers, des marins, des capitaines. Marseille, une ville de passage. Il n'est pas bon d'y rester. On est bien accueilli que si l'on est de passage, entre deux destinations. On n'y vit rarement, on est à Marseille juste en escale en attendant une autre destination.


Au bagne
Au bagne
par Albert Londres
Edition : Broché

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Edifiant !, 31 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au bagne (Broché)
La France, Pays des Droits de l'Homme.
Au regard de cette enquête sur les bagnes en Guyane, je pouvais certainement en douter. Les animaux étaient bien mieux traités que les êtres humains. Cayenne, ville colonialiste où régnait une atmosphère malade, malsaine, où la misère était bien visible et dépassait toute espérance dans la vie de chacun. Je suis entraîné par les mots (mais cela est déjà bien suffisant) dans les plus profonds bas-fonds de la société française. Espérance est d'ailleurs un bien grand mot qui n'a aucun écho pour ces bagnards.

A l'heure où l'on s'interroge sur l'apport positif du colonialisme, sur la double peine, cette enquête datant de plusieurs décennies reste encore (et malheureusement) d'actualité. Est-ce que depuis la fermeture du bagne « à la française » nos prisons sont plus humaines ? Peut-être, quoique...


La Chine en folie
La Chine en folie
par Albert Londres
Edition : Poche
Prix : EUR 6,27

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Essouflé, 31 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Chine en folie (Poche)
De Moukden à Pékin, en passant par Shanghai, Albert Londres, votre serviteur, parcourt en train ou en rickshaw, ce pays qualifié « d'exotique » par l'aeil colonial. A la découverte des simples « locaux », à la rencontre des dirigeants affaiblis et sans pouvoir, entre deux rendez-vous avec de puissants bandits et pirates, il tente de comprendre le nouveau souffle qui est insufflé à cette Chine, encore mystérieuse et incomprise semblant être au bord du chaos pour tous les occidentaux des années 20.

Ce qui me plait dans l'écriture d'Albert Londres, c'est que j'en ressors souvent essoufflé. Ce type ne semble jamais se reposer ou prendre son temps, même pour déguster une excellente tasse de thé noir au goût fortement fumé et terreux, aux vertus apaisantes et anti-oxydantes. Aussitôt arrivé à destination, il pense déjà au départ pour nous abreuver de nouvelles anecdotes toujours aussi truculentes et cocasses. Avec lui, je découvre ce que pouvait être le grand journalisme d'investigations de l'époque, un métier qui depuis, semble s'éteindre à petit feu et qui certainement connaîtra une disparition quasi-totale, conséquence d'une chaude journée ensoleillée et anodine d'un 6 mai 2007.

Par contre, je ne saurai dire pourquoi, mais j'ai préféré mes voyages avec Albert Londre à Cayenne ou à Marseille. Mais peu importe la destination, j'embarquerai toujours avec grand plaisir, avec ce grand voyageur.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11