ARRAY(0xabc688c4)
 
Profil de Nicolas Chenut > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Nicolas Chenut
Classement des meilleurs critiques: 147.681
Votes utiles : 16

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Nicolas Chenut "N. Chenut" (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012
par Joël Dicker
Edition : Broché
Prix : EUR 20,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un début très séduisant, un milieu mitigé, une fin qui peut mieux faire, 29 juillet 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Le début m'a totalement conquis, embarqué dans l'histoire du meurtre d'une jeune fille à l'apparence innocente et ensuite par les aventures d'un jeune écrivain qui vient de goûter au succès et à la gloire. On est vraiment pris par l'aspect polar qui se dégage du roman et qui reste la trame principale à laquelle on s'accroche pour connaitre la fin. J'ai adoré aussi les passages sur les doutes du jeune écrivain à succès et qui rappelle pour beaucoup, par certains aspects assez troublants, l'auteur même du livre en question.
Mais, peu à peu, l'histoire d'amour ancrée dans le passé qui s'est développée entre le mentor majeur et une jeune fille mineure limite psychotique m'a mis très mal à l'aise. De plus, les sentiments amoureux développés entre eux étaient soit étranges à cause de la différence d'âge, soit trop fleur bleue. En bref, cette histoire d'amour sonnait faux et cela m'a gâché en partie le plaisir de la lecture.
Quant à la fin, sans dévoiler des aspects de l'intrigue, elle est franchement tirée par les cheveux. L'auteur a tellement voulu désigner un coupable auquel le lecteur s'y attend pas, que, du coup, on n'y croit pas tellement c'est gros.
Sinon, hormis ces deux défauts qui plombent l'ambiance, la construction de l'intrigue est superbement réalisée et aurait mérité une bien meilleure note qu'un simple 3 étoiles si elle n'avait pas été desservie par les lacunes mentionnées ci-dessus.


Mon parcours du combattant
Mon parcours du combattant
par Mathieu Valbuena
Edition : Broché
Prix : EUR 16,44

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Valbuena, ce héros malgré lui, 14 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon parcours du combattant (Broché)
Après le magnifique but qu'il a marqué ce soir (14/11/2012) face à l'Italie en Equipe de France, on comprend mieux en lisant ce livre pourquoi Valbuena s'arrache autant sur chacun de ses matchs, que ce soit en ligue 1 ou sur le plan international.
Rien n'a été facile pour lui, depuis ses débuts où des gens l'ont souvent découragé à cause de sa taille notamment.
Mais lui n'a jamais renoncé, il s'est toujours accroché à son rêve, sans rien lâcher, avec courage et ténacité, jusqu'à enfin atteindre le but qu'il s'était fixé.
Quel que soit le domaine dans lequel on évolue, ce livre est une très belle leçon de vie pour les grands et les petits.


Ecriture : Mémoires d'un métier
Ecriture : Mémoires d'un métier
par Stephen King
Edition : Poche
Prix : EUR 6,27

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Humour et professionalisme, captivant !, 14 octobre 2010
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ecriture : Mémoires d'un métier (Poche)
J'ai beaucoup aimé l'humour de Stephen King quand il décrit sa vie, de ses débuts jusqu'à la consécration (dans la première partie du livre). Dans la deuxième partie, King donne des conseils fort utiles pour ceux qui souhaitent écrire un roman, une fiction donc. Le seul petit reproche que j'aurais à faire en tant qu'auteur anonyme qui termine actuellement son tout 1er roman, c'est au niveau de la méthode d'écriture. Stephen King a une façon bien particulière de procéder et il nous l'explique : il écrit ses romans sans élaborer de plan au préalable. Sur le papier, on se dit :
"Wouaw, super, ça a l'air si simple! Je vais faire pareil et partir dans un délire créatif plein de rebondissements."
Sauf que, dans la pratique, pour avoir au départ essayer cette technique, je peux vous dire que c'est extrêmement casse-gueule. A moins d'être un génie de la plume, on s'embourbe très vite dans des voies sans issue. J'ai galéré pour remonter la pente et repérer où mon roman a commencé à partir dans tous les sens. Mais c'est aussi un peu ce qui arrive aux romans de King : son synopsis et son début sont bien construits, mais à partir d'un certain moment, on sent que ça part dans une belle envolée lyrique très fantastique propre à King. Après, on aime, ou on n'aime pas. Pour ce qui est de ses conseils sur le style de l'écriture, King a raison : supprimer au maximum les adverbes, ils alourdissent le texte et ne sont pas toujours nécessaires. Un bon achat que je ne regrette pas.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 5, 2012 4:04 PM CET


Histoire d'un scoop
Histoire d'un scoop
par Damien Degorre
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un polar chez les Bleus, 14 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Histoire d'un scoop (Broché)
C'est comme dans un polar, mais cette fois on a le point de vue l'enquêteur/journaliste. Très intéressant pour ceux qui veulent comprendre le métier des journalistes qui se démènent pour nous sortir des infos malgré les obstacles (agents de sécurité autour de l'hôtel des Bleus, communication bridée par le staff, joueurs tenus par un pacte du secret, révolte et prise en otage des joueurs... surréaliste quand on y repense et pourtant vrai !).
Ce livre nous montre la construction de l'enquête des journalistes, avec des anecdotes et une analyse sans langue de bois. On a presque l'impression d'être avec eux en Afrique du Sud, de suivre leur quotidien sur le terrain. On est à mille lieux de ce que nous avons vécu en tant que téléspectateurs derrière notre écran. Comment ce qui devait être une simple info est entrée dans toutes les conversations : des politiques à monsieur et madame tout le monde ? Ce livre est véritable pladoyer pour la liberté de la presse, d'expression et tous ceux qui veulent garder les yeux ouverts.


A bas l'arbitre
A bas l'arbitre
par Bruno Derrien
Edition : Broché
Prix : EUR 17,39

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin la vérité !, 27 janvier 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : A bas l'arbitre (Broché)
C'est la première fois que je lis un bouquin sur le foot qui ne fait pas dans la langue de bois. Dans ce livre on sent le vécu d'un homme d'expérience et de terrain qui a cotoyé les plus grands (pas forcément de grands hommes). Cela change des joueurs qui n'ont même pas 30 ans et qui écrivent des biographies comme s'ils avaient une carrière à la Maradona. J'ai adoré découvrir les coulisses, cachées au grand public, du petit monde du football. J'avais parfois l'impression d'être auprès de Bruno Derrien quand il rentre chez lui tout seul après avoir essuyé le courroux de tout un stade. Pour avoir suivi un peu ce petit monde, Derrien ne s'est jamais tu, même en activité. Quand on voit les erreurs de certains arbitres actuels, on imagine aisément que son éviction est plus dû à des raisons personnelles que pour ses compétences.
A conseiller à ceux qui veulent connaitre l'influence insidieuse et perverse de certains présidents de clubs, dans les plus hautes sphères on se tait de peur de se les mettre à dos, ou les relations étonnantes des joueurs et des arbitres, et aux supporters (les lyonnais aussi) qui souhaitent enfin ouvrir leurs oeillères, et à tous ceux qui envisagent d'embrasser la carrière d'arbitre. Un livre léger et grave à la fois qui se lit facilement et ménage le suspense. C'est très drôle par moment, surtout quand il évoque des anecdotes croustillantes qui sonnent vraies. Certaines répliques n'auraient rien à envier à un bon film d'Audiard. A quand le film ?


Page : 1