undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Profil de Once bitten twice shy > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Once bitten tw...
Classement des meilleurs critiques: 100.913
Votes utiles : 23

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Once bitten twice shy (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Santana IV
Santana IV
Prix : EUR 15,99

9 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un retour souhaité qui s'est fait attendre, 15 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Santana IV (CD)
Une reformation que l'on espérait mais que l'on attendait plus....

16 titres presque 1 double CD ( double album vinyl à l'époque on aurait dit )

Alors une fois passé le plaisir non dissimulé d'entendre la voix chaude, dés le premier morceau "Yambu" de Gregg ROLIE et son Hammond B3 carrèctèrisant si bien le SON Santana et Neal SCHON avec ses parties de guitare si inventives et incisives ainsi que les congas et percussions de Michaël Carabello, l'appui tout en finesse de Michaël SHRIEVE ; l'album n'échappe pas aux tics du genre, c'est à dire un patchwork, un morceau qui aurait pu être sur "Caravanseraï" ou sur un album solo de Carlos; la recherche de un ou deux tubes putassier du type "Europa" ou le mentor du groupe excelle depuis des décennies,morceaux de bravoure où brille de mille feux sa technicité mais nous laisse de glace car trop formaté - on était en droit d'attendre après une rupture de 43 ans , que soit reprise l'histoire là où justement son leader l'avait laissé.....l'album évite le naufrage grâce aux interventions magiques de Gregg Rolie et Neal Schon.

Au lieu de çà, on a droit à un album fourre-tout qui plaira certainement aux aficionados de Carlos Santana et de Journey moins à ceux qui avaient la musique entêtante et lancinante du Santana Original ou des albums solo de Gregg Rolie " Abraxas Pool" et "Roots" et qui espéraient " Dance Sister Dance"

Critique réalisé d'après la première écoute donc je mettrais tr2s estrias sur cinco.
Adios Amigos


IV (Album original Vinyle remasterisé)
IV (Album original Vinyle remasterisé)
Prix : EUR 20,99

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Led Zeppelin contre Deep Purple, 8 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : IV (Album original Vinyle remasterisé) (Album vinyle)
Oui d'accord le IV est le monument idéal de Led Zep, bel album, léché, soigné, superbes morceaux inflammatoires et longue vies dans les charts américains des 70's pendant des semaines et des semaines à cause de "Stairway To Heaven" et Jimmy Page fait bien de remasteriser ses oeuvres, une manière de les rajeunir de les réactualiser; çà en vaut la peine ! La presse Française spécialisée, en a fait ses nombreuses couvertures dans ces années là ! Et même encore aujourd'hui, çà fait les comptes ronds.
Pour tout vous dire, je n'ai jamais été fan du Zeppelin mais je les aimais bien et prenait du plaisir à les écouter régulièrement, je leur préférais les Stooges et autres MC5 ( les furieux de Detroit ) mais aussi dans le même registre les Black Sabbath et les Deep Purple, ceux qui fera hurler certains, comment comparer les prolos de Birmingham ou aux faiseurs de métal que sont les besogneux du Deepl ? ( sans leur maestro, Ritchie more black than purple ) .
Et bien, ormi une reformation en 2007 du Zeppelin à Londres pour "fêter" l'anniversaire du fondateur d'Atlantic, les Sab? EUX , ont eu la bonne idée de se reformer après un passage à vide d'une trentaine d'années ( et encore leur guitariste Tony Iommi se produisait avec d'autres line-up plus éphémère les uns que les autres, quand l'envie de jouer, ne vous quitte plus..) de sortir un album excellent en 2013 rentré directement dans les charts US et Deep Purple de battre le rappel pendant toutes ces années avec des albums tout à fait séduisant et de se produire dans notre beau pays régulièrement pour notre plus grand plaisir.
Alors Robert, cesses de te prendre la tête, "vais-je être passéiste ?" etc .....et réponds, oui à ce bon, Jimmy qui n'a qu'une seule envie, repartir en tournée mondiale pour le plaisir des anciens fans comme des jeunes.


Other Voices / Full Circle - Coffret 2 CD
Other Voices / Full Circle - Coffret 2 CD
Prix : EUR 9,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 l'ultilme album des Doors, 27 septembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Other Voices / Full Circle - Coffret 2 CD (CD)
Introuvable depuis une vingtaine d'années, faisant la fortune des "bootlegers"; souvent ignoré, honni, voir méconnu par les fans, cet album mérite que l'on s'attarde sur lui parce que c'est le premier enregistrement du groupe sans son Roi mais parce qu'il est aussi dans la lignée de "LA Woman" . Il en possède le son, la texture. Les Doors survivants se retrouvent seuls, pas question de chercher un "remplaçant " au Lézard mais sortir un bon album et surtout faire entendre leurs voix, prouver qu' aussi grande soit la perte de leur chanteur charismatique l'aventure doit continuer .
C'est dans ce contexte que Ray, Robby et John débarque dans notre beau pays, à l'Olympia, un certain mois de Mai de l'année 1972 pour donner un concert unique ( bon çà nous rajeunit pas ) devant une salle comble et heureuse de pouvoir les voir et surtout les entendre; c'est ce matériel qui sera joué devant un public en liesse et n'en croyant pas ses oreilles ( l'aura de Jim ? ) pas que, puisque aucun matériel des Doors originaux ne sera joué, ce qui ne sera pas le cas une bonne trentaine d'années plus tard mais c'est une autre histoire.

Une chose est sur en écoutant ce disque, Ray Manzarek et Robby Krieger étaient bien les architectes de la musique des Doors !

Un album attachant et brillant que tous les fans si ce n'est déjà fait depuis longtemps, se doivent de posséder pour enrichir leur collection.....et pour rendre justice aux membres de ce groupe. R.I.P Jim et Ray. We love you.


The Second Chance
The Second Chance
Prix : EUR 14,28

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Law and disorder at Detroit, 2 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Second Chance (CD)
Fred"Sonic" SMITH que l'on ne présente plus mais pour nos plus jeunes lecteurs, sachez qu'il s'agit d'une des guitares tueuses du légendaire MC5, groupe légendaire de la fin des 60'S !!! la seconde étant tenue par Wayne Kramer ). Après la débacle du MC5 et autres Seeds; vers 1972, les deux guitaristes ont continué à se produire avec un autre bassiste et un autre batteur (???) . En 1976, Smith forme le Sonic's Rendez-vous Band avec Scott Asheton aux fûts ( ex-drummer des STOOGES , un autre petit groupe de la scène de Détroit ) Garry Rasmussen (ex-Up) et le vétéran Scott Morgan ( ex-Rationals ), ces derniers vont écumé les bars de la Motor City sans jamais trouver le moindre engagement, il n'y aura que le hurleur des Stooges en 1977 pour les emmener avec lui sur sa tournée Européenne.
Après, les Soncs rentreront au bercail à Detroit ou le magnétophone enregistrera pour notre plus grand plaisir, ce concert At The Second Chance le 22 février 1977. Une vingtaine d'années plus tard, cinq ans avant la reformation des Stooges, tiens, tiens, sortira sur un excellent label Mack Aborn Rhytmics Arts l'excellent "Sweet Nothing" produit par Freddie Brooks, 1er album posthume du géant de Detroit ( par la taille et le talent ) que nous vous conseillons vivement, ici pas d'overdubs, mixage rough mais "High Energy" ....
Pour revenir à ce Live At THe Second chance paru sous le label Apple Bush, une division de Easy Action en 2008, on y trouve sous la forme d'un double CD , peu ou prou avec des morceaux supplémentaires, le même listing que sur "Sweet Nothing" mais avec un son plus approximatif, malgré tout avec une énergie toujours présente et des guitares brouillons et perforatrices avec une version de "Like A Rolling Stone" traité à la manière d'un autre guitare-hero Jimi "Kiss The Sky" . Même si l'officialité de l'édition de ce disque paraît quelque peu douteuse; en effet Freddie Brooks, éminence de la Patti ( smith) et du fils du Sonic, s'était plaint en son temps, de la spoliation des bandes qui confectionnent, justement, ce " live at the Second Chance".....mais dont tout le monde se fout et contre fout . "Everybody in Show Biz " comme dirait ce vieux Ray The Kinksman...
Ne boudons pas notre ^plaisir, car les vétérans sont fatigués quand ils ne sont pas morts, alors profitons de l'occasion pour entendre une des plus grandes guitares tueuses de l'histoire de la Motor City à une époque où leurs chanteurs n'avaient pas en tête de pondre des disques de crooneurs pour les lectrices du journal "Elle".
A bon entendeur, salut !


Episode One/ Live Album
Episode One/ Live Album
Prix : EUR 17,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bel héritage du passé, 15 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Episode One/ Live Album (CD)
A l'époque les ZOO avait eu beaucoup de presse et faisait partie des espoirs Français de la nouvelle génération né de ce que l'on appelait:
"Pop Music Revolution" .
Si l'on peut regretter l'absence de réedition du 3eme albums avec l'incontournable "Hard Times Good Tmes, est-ce une raison de bouder notre plaisir,cette reformation contient 3 membres originaux, ce qui lui donne pleinement la légitimité de s'attaquer à leur propre répertoire. Beaucoup étant mort ....
Revenons à ce disque Live qui a le mérite d'exister et d'entendre jouer en 2010 la musique des ZOO de façon tout à fait fidèle et avec un enthousiasme communicatif, c'est un régal pour les oreilles d'écouter leurs plus grand morceaux revisités et cerise sur le gâteau, deux reprises, l'une de CHICAGO et l'autre de BST leurs modèles dont ils n'ont pas à rougir ,ainsi qu'une reprise de Léo Ferré "La Solitude" eux qui ont eu le privilège d'accompagner l'Anar ( dont en ces temps troubles, on aurait bien besoin, pour éclairer les consciences obscurs de certains)!
Ce LIVE permettra d'attendre et d'espérer une prochaine reformation du groupe ainsi qu'une tournée dans l'exagone.
Allez Joël Daydé encore un dernier, pour la route....


Ready to Die
Ready to Die
Prix : EUR 14,78

8 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Grandeur et Décadence, 29 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ready to Die (CD)
Amis Stoogiens bonjour!
De la reformation des Stooges, l'histoire retiendra un fabuleux groupe de scène avec un chanteur démentiel toujours aussi sémillant .
Que retiendra l'histoire de " The Weirdness " pas un album des Stooges, " Ready To Die " rentrera-t-il dans l'histoire d'Iggy and The Stooges ? quarante ans après? que pouvions-t-on attendre ? que pouvions-t-on espérer en 2013 ? à part une certaine curiosité .....Avec la couverture de ce nouvel opus, çà commence mal....on se demande si c'est le Hezbollah ou le Hamas qui a co-produit le disque.... Comprenez-moi bien, la barre a été jadis si haute que la déception ne peut-être qu'à la mesure de la prétention du niveau auxquels ils s'étaient hissés.
" Ready To Die " n'est qu'un disque de plus du Sieur Iggy accompagnés par de valeureux et talentueux vétérans tels James Williamson et Scott Asheton, je m'explique : "Burn" et "Sex Money" pourrait sortir des chuttes de " Naughty Little Doggie" album solo de l'Ig de 1996, " Job" avec son riff à la TV.EYE n'apporte rien d'essentiel, l'album commence vraiment avec le quatrième morceau avec " Gun " et le titre éponyme " Ready To Die" ou les solos de Williamson ne saliront pas la mémoire de Raw Power , bien au contraire! la voix d'Iggy à force de vocalises sur des albums solos récents que ici on préfera oublier,n'est pas à la hauteur du rendez-vous.....A dire vrai, le dernier vrai album des Stooges est un disque d'Iggy,allez comprendre, c'est "Skull Ring" ou les frères Asheton faisaient leur grand retour et laminaient la concurrence ! Alors comme à la sortie de "The Weirdness", il y en aura toujours pour crier au génie, Nous nous savons que le meilleur est derrière eux, ce n'est pas les insulter que de l'écrire, c'est reconnaître qu'ils ont seulement viellis, qui pourraient leur reprocher......


Page : 1