Profil de moi moi > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par moi moi
Classement des meilleurs critiques: 139.317
Votes utiles : 173

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
moi moi (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Paul Weller - Classic Albums Selection
Paul Weller - Classic Albums Selection
Prix : EUR 28,90

5.0 étoiles sur 5 de l'or en barre, 25 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Paul Weller - Classic Albums Selection (CD)
Ces titres sont indispensables à tout amateur de pop-rock, de folk, de blue-eyed soul et j'en passe. Bien mieux que les Jam et Style Council (ses deux groupes précédents) réunis, ces albums solos foisonnent d'influences maîtrisées par la forte personnalité du Paulo. On va de Marvin Gaye à Neil Young en passant par Oasis, pour faire simple. Dans le genre, on pense très fort aux premieers albums de Rod Stewart, eux d'avant la disco et l'exil outre-altantique, quand Rod the Mod mêlait lui aussi toutes ces influences avec un naturel aussi impressionnant que son énergie infatigable et sa voie éraillée. ruez-vous sur ces coffrets avant d'acheter ces merveilles que sont "As is Now", "wild wood", "Stanley Road", "Paul Weller" (le premier, pastiche soul réussi) , et j'en passe, sans oublier les très bon lives (en CD, la plupart des DVD sont inregardables)... surtout que depuis, Weller le Modfather a un peu perdu la main et ne sort plus grand chose de pertinent.


Sonik Kicks
Sonik Kicks
Prix : EUR 7,38

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 correct sans plus, 25 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sonik Kicks (CD)
Un disque assez nerveux, en mode rock électrique, mieux que le très (inutilement) énervé "wake up the nation", dans un genre assez proche. Un album qui tient la route mais ne laissera pas de traces inoubliables contrairement aux 8 premiers albums solos de Weller, tous très bons voire carrément géniaux. Depuis "22 dreams" et "wake up the nation" Weller semble avoir perdu l'inspiration, il se repose sur son énergie et son savoir-faire faute de mieux.


22 Dreams
22 Dreams
Prix : EUR 18,94

2.0 étoiles sur 5 très mauvais, 25 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : 22 Dreams (CD)
Paul Weller est un de mes artistes favoris de par son éclectisme et sa réinvention permanente du "classic rock" sous influences soul, folk, punk, selon les titres et l'humeur du moment, le mieux étant bien sûr quand toutes ces influences se retrouvent sur le même morceau ! n'y allons pas par quatre chemins : tous ses albums solos sont indispensables jusqu'à "As Is Now", ce sont tous des classiques qu'on écoutera toujours avec autant de plaisir dans 10 ans. Même les faces b et live à la BBC sont bons. En revanche, après, ça se gâte; ni "22 dreams", ni "sonic kicks" ni "wake up the nation" ne valent vraiment l'achat : ce sont des disques qu'on écoute une fois ou deux et qu'on repose pour longtemps sur l'étagère.

22 dreams en particulier est bordélique, confus, mal enregistré, sans conviction. On y trouve de nombreux "effets" particulièrement gadget qui ne font qu'ajouter à l'impression de gâchis ambiant. Aucun intérêt.


Osez Joséphine
Osez Joséphine
Prix : EUR 28,83

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 très bon, 7 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Osez Joséphine (CD)
j'avais été très déçu par le contenu des démos et versions alternatives de Fantaisie Militaire, même si l'objet restait beau et l'idée bonne. En effet ces enregistrements témoignaient surtout de l'errance des musiciens face à un Bashung qui les faisait volontairement travailler séparément, sans aucune indication de mélodie ou d'accords, sur les mêmes morceaux, de manière à mélanger les "accidents" de chacun en les arrangeant sur ordinateur. méthode intéressante mais discutable : il aura fallu 4 mois pour accoucher de démos assez minables dans l'ensemble. Avec "Osez Joséphine", sorti plusieurs années plus tôt, c'est très différent, moins expérimental en termes d'arrangements : ici la plupart des morceaux ont été correctement enregistrés et répétés en mode guitare : voix, dès le départ. Une approche beaucoup plus classique mais qui a donné des résultats exploitables tout de suite. On peut constater que Bashung n'hésitait pas à remixer ses paroles en mode cut-up pour les disperser en chansons finalement très différentes les unes des autres, sur des musiques radicalement différentes des intuitions originelles (de la boite à rythme ambient-new wave à la version folk Nashville). Et c'est vraiment intéressant. Là encore, instru orchestrale de "Madame Rêve" qui (ou même de version démo de celle-ci) pourtant aurait fait des heureux. Mais les autres titres permettent de voir l'évolution des morceaux, parfois radicalement différents d'une version à l'autre, avec des bouts de textes qui referont surface dans Chatterton, totalement remaniés. Bref du bon du très bon même, avec un bon son qui plus est. En prime, la version de "That's Allright Mama" enregistrée aux studio SUN de Memphis (oui, celui d'Elvis, coucou le fantasme ricain à la Dick Rivers), et des versions très surprenantes de "Kalabougie" chaloupée en piano-jazz, sans compter "les amants d'un jour" de Piaf, anecdotique mais appréciable. A acheter les yeux fermés si vous aimez cet album, le début de la trilogie d'excellence de Bashung, celle qui a fait de lui un grand artiste populaire et un crooner de grande classe, loin des blagues de cul vaseuses, de la new-wave et de la voix déchirée qui avaient fait son succès dans les années 80. Alors que beaucoup de ses chansons eighties sont assez gênantes à réécouter aujourd'hui (pour les paroles, les arrangements, le malaise, le son, la vulgarité, la bêtise même de certains calembours mis en avant), ses albums des années 90 sont impérissables et grand public sans perdre leur audace artistique. Pour juger de la différence, il reste dans ces inédits "la foule est beautiful", assez sympa jusqu'à ce qu'on y entende certaines rimes en "-ette" qui font comprendre pourquoi ce titre, infiniment moins subtil que "Madame Rêve", a été écarté, comme une dernière scorie d'une décennie puérile, avant le passage à la maturité.


Green 25th Anniversary Deluxe Edition
Green 25th Anniversary Deluxe Edition
Proposé par ZOverstocksFR
Prix : EUR 8,05

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 REM au sommet de sa puissance, 25 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Green 25th Anniversary Deluxe Edition (CD)
Un excellent album malgré son côté disparate, clairement pour son premier album sur une Major REM a grossi le son et écrit des titres agressifs propres à enflammer les stades, mais aussi de la pop bubblegum parodique (pop song 89), peut être autant pour s'en moquer que pour rassurer les directeurs artistiques de chez Warner avec un tube facile. Pour autant ce ne sont évidemment pas les titres les plus intéressants, et cet album, comme les autres, recéle de nombreuses pépites extrêmement originales et émouvantes dans des styles différents, avec toujours ce côté étrange, surprenant, qui faisait la force de REM et qui ne se retrouve pas sur les trois derniers albums récents "Around The Sun" "accelerate" et "Collapse into Now" qui ne méritent pas plus d'une ou deux écoutes.

Avec son son puissant, parfait pour la radio comme pour les stades, Green est un peu "entre deux chaises", entre les compos indie et la volonté de grossir le son, entre rocks sombres et puissants, pop un peu neuneu (sur un seul titre, ça passe...) et l'introspection mélancolique en mode folk à mandolines (you are the everything, Hairshirt...) qui allait faire le succès de l'album suivant (out of time).

Reste une troisième catégorie de chansons, profondes, sombres et un peu effrayantes sur cet album: le magnifique World Leader Pretend qui inaugurait l'écriture sous influence Leonard Cohen, avec cordes et claviers (qui donnerait l'album "Automatic For The People" un peu plus tard, et "I remember California", vision post-apocalyptique qui ressemble plus aux futures influencs grunge de "Monster". Des titres beaucoup plus expérimentaux et audacieux que ce que l'entrée en matière laissait présager. En fait, personne n'écrit comme ça...

Un album de transition donc, pas aussi homogène que "Document" ou "Automatic"(en fait on voit mal le rapport entre les différents titres mis bout à bout) mais riches de grandes chansons hantées si on passe sur les quelques titres "conquérants". Une sorte de compil annonciatrice des différentes directions qui mènerait droit REM à des chefs-d'oeuvres aux styles très différents.

A l'époque, Green s'inscrit bien dans le sillage de "Life's Rich Pageant" , autre album punk et folk éclaté, et "Document" plus cohérent et déjà plébiscité aux USA avec le succès du tube "The One I love" (sur un malentendu, mais bon). Green ouvre les portes du succès international à REM, tournée mondiale en prime, et prépare l'explosion de "losing my religion" qui les a fait connaître deux ans plus tard auprès de tous ceux qui ne les connaissaient pas encore.

A voir absolument en complément de cet album : le DVD live (au filmage "arty") "Tourfilm", absolument unique. On y voit Stipe (le chanteur) avec un genre de crête iroquois blonde et une tresse, les yeux largement entourés de maquillage noir, dansant spasmodiquement sur les hymnes du groupe. Très différent de l'image qu'on a pu se faire de lui ensuite !

Le CD "songs for a green world" est un bon complément aussi, la set list est différente.

Pour la petite histoire, L'influence du groupe australien écolo Midnight Oil est plus que présente lors de cette tournée comme lors de la précédente, comme eux REM a à l'époque du mal à faire des albums d'un seul tenant (trop d'idées et d'influences différentes pour tenir en place) mais sur scène, c'est une tuerie. Longtemps après, on peut dire (je pense) que les compos de REM ont mieux tenu la route, ça reste passionnant. Et Midnight oil est resté un fabuleux groupe de scène alors que REM n'a pas beaucoup tourné par la suite, se consacrant aux albums studio essentiellement et refusant de promouvoir les tubes.


Songs For A Green World
Songs For A Green World
Prix : EUR 12,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 excellent concert, manque un titre, 25 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Songs For A Green World (CD)
Ce concert est le même que celui publié en bootleg (rarissime) dans les années 90 sous le nom de "Perfect Circle". Un excellent show, très varié, extrêmement énergique, bourré de chansons fabuleuses, très loin du REM "intello" et pourtant toujours un peu étranges et surprenantes dans le bon sens du terme. A l'époque REM explose dans les stades et le son ne plaisante plus : ça envoie du bois, tout simplement le meilleur groupe du monde pour l'époque selon moi ^^. C'est vraiment bien que ce soit à nouveau disponible !

Seul bémol par rapport au bootleg, il manque le dernier titre, une version incendiaire et destroy de "It's the end of the world as we know it (And I feel Fine).

Un live à écouter absolument pour tout amateur de rock qui se respecte. l'autre grand concert de cette tournée est selon moi celui qui avait été publié non-officiellement sous le nom de "The Dream". Je ne sais pas s'il est à nouveau disponible sous une forme plus officielle.


Vol.2-Live on Air:Lost Tapes
Vol.2-Live on Air:Lost Tapes
Proposé par buy smart-24
Prix : EUR 21,95

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 très bon pour les fans, 20 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vol.2-Live on Air:Lost Tapes (CD)
Live non-officiel 100 % électrique , datant vraisemblablement des années 2000. La qualité sonore est très bonne pour un live "non officiel", sans doute une retransmission radio du son de la console de mixage (ou repiqué sur une vidéo). On échappe à l'effet "boîte de conserve" des enregistrements pris par le public. la guitare et la voix sont parfaitement rendues, la rythmique un peu en retrait. Gros son assez compressé, ce qui l'empêche d'être aussi bon qu'un officiel, mais on s'en approche de près : c'est propre, péchu et bien mixé.

En plus les version de ces titres sont intéressantes même quand on en a déjà plusieurs versions. En effet, peu de titres mais que des très très bons (et longs, plus longs que d'habitude même). Les fans seront comblés avec ces magnifiques "Cortez", "Like a Hurricane" (malgré un faux départ qui aurait mérité d'être coupé au montage), "Down By the River"... Que des incontournables, qui durent tous plus de 10 minutes. "Powderfinger" et "Welfare Mothers" , moins connus rappellent de bons vieux souvenir (la tournée 79...) et "Rockin In The Free World", le retour en forme dans les années 90. Cette version n'est pas bouleversante et est loin d'être aussi rentre-dedans que celle de la tournée avec Pearl Jam.

La tonalité générale n'est pas "punk rock" mais plus dans ce rock lent, spirituel et orageux, tout en puissance rentrée, que Neil sait manier comme personne. Quand on y entre, c'est magique !

Petits bémols :
1)les "blancs" entre les morceaux rappellent que ce n'est pas un concert complet et cassent un peu la magie...
2)On aimerait le concert complet, oh que oui !
3) aucune info de date, lieu, setlist... Il semblerait que ce soit le son de la vidéo du festival Rock In Rio.
4) le concert complet est sûrement dispo gratuitement sur le net en téléchargement, c'est sans doute pour celà que le CD ne donne pas les infos !

Dans l'ensemble, je ne regrette absolument pas cet achat ! Et je le conseille vivement à tous les fans qui n'auraient pas la possibilité de se procurer le concert complet sur le net, en audio ou en vidéo. A choisir entre le "volume 1" acoustique, dont le son est moins bon (concert différent)et celui-ci, pas d'hésitation, foncez en priorité sur le volume 2 tant qu'il en reste !
En fait, à ce prix-là, j'ai pris les deux ;-)


Old Ideas
Old Ideas
Prix : EUR 6,99

11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 enfin un nouveau chef-d'oeuvre !, 1 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Old Ideas (CD)
Superbe album (qui sera peut-être le dernier...) détaché des sons cheap et kitsch des années 80-90, Cohen offre enfin un chef-d'oeuvre. Ce n'est plus l'homme à femmes ou le poète ironique qui parle, mais un vieux (pas) sage à la voix grave, chargée de vécu. Voix parlée sur une trame de gospel-folk minimaliste, aérien comme chez Daniel Lanois, parsemé ici et là de bribes de folklore juif. Eloge de la lenteur de la part d'un homme qui n'a jamais perdu son temps et n'a plus rien à prouver depuis longtemps. Un album qui ne cherche pas à séduire, mais frappe par sa force de caractère. Très beau disque zen = dépouillé, méditatif, profond. En un mot : Essentiel.


Astrologie Poche Pour les Nuls (L')
Astrologie Poche Pour les Nuls (L')
par Rae Orion
Edition : Poche
Prix : EUR 12,50

6 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 amusant, 9 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Astrologie Poche Pour les Nuls (L') (Poche)
La confusion entre connaissances réelles et charlatanisme franchit de nouveaux pas chaque jour. Ainsi, si l'astrologie est une pratique divinatoire magique ancestrale, il est important de rappeler que ce n'est QUE ça : une croyance magique irrationnelle et sans aucun fondement, malgré tous les calculs qu'on peut inventer pour "faire scientifique"... Ce genre de bouquin, comme la rubrique "astrologie" des magazines people, contribue à entretenir la confusion entre le savoir vérifiable, scientifique, et la superstition la plus délirante.

A quand "lire l'avenir dans les entrailles d'animaux - pour les nuls", "recevoir la TNT dans une boule de cristal - pour les nuls", "la sorcellerie facile en 10 minutes par jour" ou "comment se réincarner sur Mars en 10 leçons ?"
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 10, 2013 8:25 AM MEST


August And Everything After
August And Everything After

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 incomplet !, 11 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : August And Everything After (CD)
Un des très bons premiers albums des années 90, dans la lignée du retour du Folk-Rock initié par la sortie de "Out Of Time" de R.E.M. ("Losing My Religion", 1er tube planétaire à base de mandoline ?), avant l'explosion grunge. A la réécoute, la rythmique (basse surtout) et la voix très nasillarde "à l'Américaine" font un peu penser aux chansons les plus pop-rock des Red Hot Chili Peppers.

Beaucoup de points communs avec cet album de R.E.M. donc : d'excellentes chansons, basées sur des accords simples et efficaces. Même chose pour les arrangements, économes et bien pensés, et la production impeccable(T-Bone Burnette). L'instrumentation est essentiellement folk-rock sans ajout de cordes symphoniques ou autres artifices. Beaucoup d'énergie et une variété de traitement qui font qu'on ne s'ennuie jamais. Seul bémol, le parti pris parfois un peu trop "gros son" (même si ça reste de l'acoustique pour l'essentiel) et surtout la voix souvent braillarde du chanteur, il faut pouvoir en faire abstraction parfois car c'est pratiquement le seul défaut du disque (dommage, les textes sont bons. Il s'en fout, son modèle c'est Dylan, comme l'atteste le tube "Mr Jones".

Ce qui nous mène au problème de cette réédition qui se veut "complète". De façon incompréhensible, la version live de "Mr Jones", dépouillée à l'extrême, qui était accolée au single à l'époque, est totalement absente de cette réédition !!! Alors que c'est LE tube de Counting Crows, sans lequel ils n'auraient peut-être jamais eu de succès ! Cette version live est pourtant intéressante car elle va à l'opposé du côté parfois "braillard" du groupe.

Une absurdité de plus dans le monde des rééditions bâclées... Dommage.

Une version entièrement live de cet album, enregistrée récemment, vient de sortir en CD et DVD, j'espère qu'elle présentera des versions réellement différentes.


Page : 1 | 2 | 3 | 4