Profil de strummer > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par strummer
Classement des meilleurs critiques: 25.621
Votes utiles : 25

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
strummer

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Larousse junior de la Mythologie
Larousse junior de la Mythologie
par Collectif
Edition : Relié
Prix : EUR 15,15

4.0 étoiles sur 5 Didactique, 28 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Larousse junior de la Mythologie (Relié)
Très bon travail, chouettes illustrations, textes courts, permettant une bonne vulgarisation de la mythologie et donnant l'envie de pousser plus loin.


Le tableau du Maître flamand
Le tableau du Maître flamand
par Arturo Perez-Reverte
Edition : Poche
Prix : EUR 6,60

3.0 étoiles sur 5 Correct, 28 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le tableau du Maître flamand (Poche)
Un tableau d'un maître flamand cache un secret découvert par une jeune et jolie restauratrice d'art. Aidée par son vieil ami, un antiquaire dandy et un bonhomme taciturne cinglé d'échec ils vont tenter de résoudre la question posée par le peintre. Petite incursion dans le moyen-âge, la peinture, la musique et les échecs. Un soupçon de polar, l'ensemble est correct, quoique certains personnages soient un peu caricaturaux c'est un livre assez intelligent une sorte de : le joueur d'échecs vu par Agatha Christie, allons au quai Kate oui, je sais, j'ai honte.


Douze enfants de paris
Douze enfants de paris
par Tim WILLOCKS
Edition : Broché
Prix : EUR 24,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Une fois ça va au delà c'est lassant, 26 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Broché)
Bienvenue dans le 1er livre sang pour cent hack and slash. Beaucoup de sang, beaucoup de vomi, de matières fécales, de violence ridicule à force de redondances et un scénario épais comme un cil de mouche. Ici c'est simple, un gars, sorte de clone d'Arnold Schwarzenegger et de tous nos chers acteurs du film de genre, se retrouve à Paris, non pas pour aller chez Michou, mais le jour de la saint barthélemy, c'est ballot quand même, il doit retrouver sa femme et comme à l'époque y avait ni le métro, ni les portables ben du coup il chope une antenne bien spéciale la spontone et comme le bonheur c'est simple comme un coup de fil, notre héros complément taré et psychopathe ne se lasse pas d'exploser son forfait et par là même ses adversaires qui ô surprises sont tous plus mauvais les uns que les autres au combat.
En 937 pages, notre bonhomme tue et c'est un euphémisme au moins autant de mecs que Stallone dans les Rambo et il ne subit en tout est pour tout qu'une blessure par caillou lancé par une fronde.
Évidemment il tire à l'arc et touche au but à chaque fois.
Bref ça démarre fort, on nous promet Ellroy rencontrant Dumas au final c'est plus Terminator contre les Charlots.
Y a quelques chouettes descriptions, le pire dans ce livre c'est que notre héros est tellement taré qu'il n'a peur de personne, n'a aucun remords et au final il n'y aura aucun affrontement, aucun adversaire à sa taille.
A mon avis au moins 600 pages de trop, une violence qui pourrait faire venir de nouveaux lecteurs de cette littérature et les aiguiller vers de meilleurs auteurs.


Petits suicides entre amis
Petits suicides entre amis
par Arto Paasilinna
Edition : Broché
Prix : EUR 7,90

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 À se suicider tellement c'est redondant, 28 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petits suicides entre amis (Broché)
Surement avez-vous vu ces personnes retraitées qui attendent aux gares routières leur bus pour se lancer sur les routes touristiques à la découverte des lieux connus et reconnus.
Imaginez ces personnes qui enchaînent ce genre de voyage disons durant trois mois non stop. Chaque fois elles vous ressassent leurs souvenirs sur le même mode : on a bien mangé, on a bien bu etc etc.
Ce bouquin tourne en rond, l'auteur le bus et ses passagers ne savent pas où ils vont, on nous promet de l'humour, y a rien, la réflexion mordante sur le suicide, je la cherche encore.
Bref je ne vais pas plus m'étendre c'est franchement pas terrible. J'avais eu une meilleure impression en finissant Le Fils du Dieu de l'orage.
J'imagine que ceux qui ont bien aimé le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire pourraient s'y retrouver, mais je trouve que ce bouquin n'a aucun intérêt, ce n'est pas drôle, pas corrosif et en plus extrêmement répétitif, les personnages n'ont aucun relief, ils passent leur temps en bus à s'arrêter manger et boire des coups, ils veulent se suicider, puis non alors ils boivent des coups, mangent puis ils repartent.
L'idée de départ était rigolote, elle ne méritait pas plus qu'une nouvelle d'une vingtaine de pages.
Sharpe et Lodge je vous aime.


L'Ame du mal
L'Ame du mal
par Maxime Chattam
Edition : Poche
Prix : EUR 7,30

2.0 étoiles sur 5 Rien de nouveau chez les serial killer, 14 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Ame du mal (Poche)
Après les fleurs du mal, les racines du mal, voici l'âme du mal. Premier constat ce livre se lit très vite et c'est déjà ça. On suit ici un jeune inspecteur et son équipe qui traque sans relâche un tueur en série, un serial killer, comme aux USA, il est très méchant, machiavélique, c'est un prédateur, il tue des femmes, il est intelligent, redoutable, il est sans doute impuissant c'et pour ça qu'il tue des femmes car il ne peut les posséder, alors il tue des femmes, car il est sûrement impuissant et il ne peut les posséder, alors il les tue sauvagement, vous avez compris la psychologie de cet être sournois, dangereux et inquiétant ? Bon, ok si vous n'avez jamais lu de cette littérature cela pourrait vous emmener dans les grands tourbillons frissonnants des serial killer, mais si vous êtes des habitués, rien de nouveau sous le soleil.
Les personnages sont pas terribles, le jeune inspecteur boit du thé aux fruits rouges et il a arrêté de fumer, c'est vous dire s'il a de la volonté, il joue aux jeux vidéos violents pour s'extirper de la violence qu'il côtoie quotidiennement et un jour il rencontre une jeune femme (je ne raconte rien pour le respect des futurs lecteurs) qui tient, c'est chouette boit le même thé que lui, alors évidemment vont-ils tomber amoureux ? Y a pas de noirceur dans ce bouquin hormis quelques descriptions qui pourraient être gores pour certaines âmes sensibles.
Bref c'est pas terrible, terrible, je résumerais ce bouquin entre un mixe d'esotherisme, de thriller et de collection Harlequin, malheureusement pour le jeune auteur, il n'y a rien de nouveau sous le soleil, l’assassin laisse des traces D’ADN, des fois c'est un coquin il change de mode opératoire.
C'est du déjà vu tout ça et ce qui gâche l'ensemble c'est que l'écriture est franchement pas terrible.
Je pense que ce bouquin plaira aux amateurs de frissons et de romance qui n'ont jamais lu ce type d'ouvrage en effet on y retrouve toutes les ficelles du genre j'en veux pour preuve toutes les explications des différentes techniques d'investigation qui sont très didactiques, mais pour les purs et durs amateurs de polar, cela reste anecdotique.


Joueurs
Joueurs
par Don DeLillo
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

5.0 étoiles sur 5 De la balle again, 27 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Joueurs (Poche)
C'est un petit ovni ce livre du Grand Don, il y a plusieurs personnages dont un couple de new-yorkais moderne comme l'on pouvait l'être dans les années 70, on suit leurs pérégrinations, celle du mari qui flirte avec le terrorisme, sa femme en vacances bien méritées dans le Maine avec un couple d'amis homosexuels.
Leurs histoires qui les feront dévier de leur quotidien (boire des verres le soir, zapper, parler de tout est de rien) les feront rentrer dans une ère nouvelle, la fin des années 70 pleines d'illusions et d'espérances dans le cynisme des années 80.
Ici l'histoire n'a que peu d'importance, les dialogues sont le grand attrait de ce roman, tantôt poétique voire onirique, complètement loufoque et plein de non-sens.
Encore une fois Don prouve qu'il sait tout faire et tout écrire.


Onze jours
Onze jours
par Donald Harstad
Edition : Poche
Prix : EUR 7,00

3.0 étoiles sur 5 Simple et/mais efficace, 27 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze jours (Poche)
Connaissez-vous l'Iowa ? Manifestement Satan l'habite cet Etat. Oui je sais, c'est moche. Pas de glamour californien, l'Iowa là-bas, il y a des fermes, il gèle à pierre fendre et, transition habile, le groupe de métal Slipknot y est originaire, métal, Satan et tout le saint-frusquin.
Un bon gros quadruple homicide vient frapper les forces de l'ordre locale qui il faut bien le dire sont plus enclin à coffrer les alcoolos et les contrevenants lambda.
Déjà un meurtre, c'est pas mal mais quatre ! et en plus ils sont bien sordides, mystérieux et empreints de mysticisme et allons-y carrément sataniques.
Ici nous sommes plus dans un super rapport de police qu'un grand roman, je salue le caractère ultra rapide du récit. Un chouette bouquin qui a le mérite de voir de l'intérieur comment se passe le quotidien d'un poste de shérifs avec leurs moyens limités.
Lecture plaisante donc, sans fioritures, les faits rien que les faits


Les livres de Roth : Le complot contre l'Amérique
Les livres de Roth : Le complot contre l'Amérique
par Philip Roth
Edition : Broché
Prix : EUR 8,90

4.0 étoiles sur 5 Bel exercice de style, 12 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les livres de Roth : Le complot contre l'Amérique (Broché)
Imaginez que Lindbergh antisemite notoire batte Roosevelt aux élections, les USA ne s'engagent pas dans la deuxième guerre mondiale ; ça c'est pour le tableau général, la focale est posée sur la vie d'une famille juive américaine de Newark c'est un tres beau roman sur la famille, les idéaux, les vindictes populaires et évidemment c'est très très bien écrit


Les Âmes mortes
Les Âmes mortes
par Vladimir Pozner
Edition : Poche
Prix : EUR 7,40

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Avant dostoievsky, 12 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Âmes mortes (Poche)
Waouh ça faisait un bail que je n'avais lu un classique. Les âmes mortes m'ont comblées. Drôle, caustique, tantôt amusant, on suit les déambulations d'un personnage qui sillonne une province en Russie à la recherche de personnel. Au gré des rencontres, Gogol nous présente une vision chouette des classes sociales de la Russie de l'époque. Y a de la neige, de la bouffe de la picole, de la philosophie, des traîneaux , des réflexions sur l'argent, y a toute la Russie dans un bouquin vive Gogol, quand je pense que ce dingue à brûlé deux fois ces manuscrits. En avance sur son temps, magnifique !
Dans cette édition, il y'a un chouette dossier, dans lequel j'ai appris notamment que Gogol léguait une partie de ses revenus à des étudiants, quelle classe !


Le Revenant
Le Revenant
par Michael PUNKE
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Aventures light, 12 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Revenant (Broché)
L'histoire est celle d'une Nemesis, durant le 19eme siècle des comptoirs employaient des trappeurs afin d'aller zigouiller du castor en évitant de se coltiner aux divers peaux-rouges de la régions. Ces chouettes castors se revendaient à prix d'or au moins comme les smartphone aujourd'hui. Un de ses hommes n'a pas trop de bol, il se fait exploser par un ours (la scène fait penser au film "à couteaux tirés", il sera laissé là et réussira à se retaper et à poursuivre les gens qui l'ont laissé mourir presque en slip dans la forêt. Y a du Jeremiah Johnson là-dedans, du little big man, bien que l'on soit plus proche de Yakari par moment que de l'immense Cormac Mc Carth ou de Mason et Dixon de Pynchon. Punke n'a pas l'envergure des stars du natural writing, il n'empêche le livre se lit vite, y a de chouettes moments, la fin est bâclée par contre.
Bonne entrée en matière pour ceux qui n'ont jamais lu de ce genre, car la lecture est rapide.


Page : 1 | 2 | 3 | 4