undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de strummer > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par strummer
Classement des meilleurs critiques: 13.372
Votes utiles : 76

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
strummer

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
pixel
Dernier appel pour les vivants
Dernier appel pour les vivants
par Peter Farris
Edition : Broché
Prix : EUR 18,40

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Noir et orageux, 7 octobre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dernier appel pour les vivants (Broché)
C'est le 1er polar de cet auteur réunissant tous les ingrédients du genre, un membre de la fratrie aryenne effectue un braquage dans une banque et s'enfuit avec le magot en prenant avec lui un otage. Seul problème ces "potes" de la fratrie aryenne n'étaient pas au courant qu'il n'allait pas les convier au partage du butin.

Ça se passe en Géorgie, il fait chaud, le temps est à l'orage.
Belle galerie de personnage errant dans l'alcoolisme, la survie à la petite semaine, le récit est classique alternant les points de vue des différents protagonistes.

Le tour de force de ce premier polar c'est l'extrême richesse des situations rencontrées, il y a une scène hallucinante dans une église remplie de dévots et de serpents à sonnette, des gunfights très bien rendus.

Un polar de bonne facture, avec un petit syndrome de Stockholm en plus, des incursions dans l'univers carcéral et des cliffhangers saisissant, c'est hautement recommandable, l'écriture est nerveuse, vraiment un bon moment de lecture.


Lait de tigre
Lait de tigre
par Stefanie DE VELASCO
Edition : Broché
Prix : EUR 20,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Lait de tigre, Stefanie de Velasco C'est un roman initiatique comme tant d'autres qui a des défauts et des qualités, avant d'y, 17 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lait de tigre (Broché)
Lait de tigre, Stefanie de Velasco

C'est un roman initiatique comme tant d'autres qui a des défauts et des qualités, avant d'y aller plus en avant, juste une précision, pour les héros du livre je suis un vieux con (hihi).

Commençons par le moins, oui j'assume d'être un vieux con.

Ce sont des ados avec tous les clichés que cela implique, les parents sont cons, l'école c'est de la m****, un majeur est en apprentissage alors il peut acheter de l'alcool, les filles sont amoureuses, elles me font peur, car elles se barrent de la maison pour aller faire le trottoir. le style n'est pas la qualité première de ce premier roman est ressemble a beaucoup de coup de gueule de cette génération.
Du coup c'est comme lire un livre contre le racisme, un livre écrit par un amoureux du foot, un livre sur les champignons, sur la peinture etc etc

D'autres auteurs jeunes m'avaient plus impressionnés, je pense notamment à Phil Klay, Tristan Egolf et plus proche de ce bouquin Ismir Prcic.

et pourtant

IL y a du positif, ici on parle de cultures mêlées, bien plus sombre et torturé que chez Zadie Smith, à Berlin, y a aussi la zone, le plein emploi c'est du pipeau, y a donc de gamines qui ont des histoires de gamines, elles aiment, elles détestent, pour des raisons diverses, elles n'ont que des hybrides parentales, soit ils sont morts ou absents, mais ils ne sont pas là, l'enseignante débite des cours et part en vacances tandis que la gosses restent livrés à eux-mêmes, et ca boit, ca fume, ça se prostitue (2 fois) pour le fun.

Même si c'est inégal, je trouve, c'est quand même au-dessus de certaines daubes qui sortent régulièrement.

On est plus dans kids de Larry Clark que dans American pie, plus dans No Fun que dans une production Walt Disney.

C'est sale et poisseux comme un album des Ramones, c'est le portrait d'une certaine jeunesse berlinoise qui a de belles valeurs : l'amitié,l'entraide, la compassion, l'empathie mais qui ne se prend que des modèles abscons et dépassés (à leurs yeux ?) dans la gueule.

Et puis il y a toujours cette injustice, là nous sommes loin des standards du genre, quelqu'un stresse car peut-être il va se faire virer d'Allemagne, la cour de récré s'est agrandie, elle est à l'échelle d'un pays voire du monde.

Gardez cette rage, putain ca fait envie.

Ado est une très belle insulte.


Fin de Mission
Fin de Mission
par Phil Klay
Edition : Broché
Prix : EUR 23,80

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Première oeuvre, chef d'oeuvre ?, 15 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fin de Mission (Broché)
Mon dieu, ce livre est bon !

Constitué de 12 nouvelles, écrites à la première personne, Phil Klay met la focale sur les hommes, les détails dont ne parlent jamais les médias, ici la guerre n'est pas aseptisée, quand on tue un homme son cadavre pourri, on a des remords, on veut voir sa dépouille, les chiens errants lapent du sang, quand on bombarde une maison, il y a des cadavres dedans, ici c'est l'anti guerre du Golfe, première du nom, avec ses frappes chirurgicales

L'aumônier en vient à perdre la foi, les anciens combattants font se pâmer les filles, ils tuent des gens et le soir ils jouent aux Pokémon.

Il y a une brigade qui est chargée de ramasser la viande froide et qui conseille à un jeune soldat de 19 ans, tout juste marié, pour que sa femme touche sa pension. s'il meurt ; de mettre son alliance autour de son cou, car enlever une bague sur le doigt d'un mort, m'est pas une tâche facile.

Il y a une brigade dont le job est de réparer les nids de poule sur la route, une autre qui balance des obus de 65 kilos à 10 km de distance et qui se demande si le mec qui a porté l'obus est responsable de la mort des tués.

Un milliardaire veut venir en aide aux irakiens en leur apprenant à jouer au Baseball.

Et ça continue, et à la fin on est déçu que ça se termine parce que le rythme est tellement soutenu qu'on ne voit pas la lecture passer.

Il y a une nouvelle hallucinante dans laquelle on découvre que des marines se baladent dans les rues en hurlant des insanités à la population pour qu'elle sorte révoltée et qu'ils puissent engager le combat, certains gradés sont réellement tarés, des engagés fuient la misère en s'engageant dans les Marines, c'est tout un pays, une société, un système qui se prend une grosse claque dans la gueule.

C'est réellement très complet, très sombre, très réaliste, très cru et ce jeune auteur est lettré.

Ce n'est pas manichéen, pas d'anti et de pro guerre, chaque homme engagé à des niveaux différents doit vivre avec les horreurs vues et ou ressenties. Du combat sur le terrain, au retour au pays, les hommes tués, les remords, la culpabilité.

Là, il faut foncer, parce que cet auteur livre un premier roman assez exceptionnel et encore une fois Gallmesiter frappe fort, dans la découverte de nouveaux talents.

Pour vous en convaincre, une petite citation, on pourrait citer tout le livre :

"La vraie vie et les autocollants de pare-chocs, ça fait deux, alors, n'oubliez pas : si vous dites trop la vérité, personne ne vous croira."

Allez encore trois :

- Ce ne sera pas un problème, dit-il. L'Irak manque de beaucoup de choses, mais pas de veuves.

On a pris ma prime de combat et on a acheté des tas de choses. C'est comme ça que l'Amérique riposte aux terroristes.

- Vingt siècles de christianisme. On pourrait penser qu'on a retenu quelque chose. (Je tripotais la petite croix). Dans ce monde, Il ne nous promet qu'une seule chose ; que nous ne souffrions pas seuls.


Chien galeux
Chien galeux
par Don DeLillo
Edition : Poche
Prix : EUR 8,70

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Chouette encore, 31 janvier 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chien galeux (Poche)
Le grand Don nous ballade encore dans ce roman, il nous annonce une quête improbable d'un film porno tourné dans le bunker par hitler et ses sbires, une meute de chien galeux se met à sa recherche, des anciens du Vietnam, des journalistes, un antiquaire, cette trouvaille aiguise les appétits d'un sénateur, d'un roi du porno, mais tout ceci n'est qu'une habile mise en bouche, ici il n'y a pas de thriller politico-historique, il y a une bonne surprise à la fin, il y a encore et toujours les interrogations de l'auteur sur l'image, le paraître, le mensonge. Ca part dans tous sens, c'est absurde, décousu, déroutant. Dommage que l'éditeur vende ce livre comme un polar de plus, cela induit les profanes du grand Don en erreur et ils seront forcément déçus.
Ne commencez pas par ce livre donc ou alors si car comme il est court, vous saurez tout de suite si la prose de Delillo vous parle.
Mon Dieu, que j'aime cet auteur.


La Fortune des Rougon
La Fortune des Rougon
par Émile Zola
Edition : Poche
Prix : EUR 4,60

5.0 étoiles sur 5 classieux classique, 18 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Fortune des Rougon (Poche)
Comme le disait Jeanne Mas, c'est une toute première fois, toute, toute première fois pour moi et pour Zola la genèse de son œuvre immense aux 20 romans.
Il y a tout dans ce livre, une très belle histoire d'Amour Miette et Silvère, des intrigues en veux-tu en voilà, un style qui assure (lorsque Hugo et Flaubert vous félicitent ça pose une qualité), une peinture humaine et sociale, des personnages terribles, mention spéciale aux Rougon, arrivistes, calculateurs et à ce fumier de lapin de Macquart, personnage aussi détestable que Thénardier.

N'étant pas plus que ça féru d'histoire, s'il y en que ça intéresse, les Rougon débute sous le second empire.

Miette est touchante, son symbole de la Liberté est magnifique, la fin du livre est superbe, le début du livre est superbe, ce livre est superbe, Zola est un artiste, je suis ravi de l'avoir découvert.


Soumission
Soumission
Prix : EUR 14,99

10 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 So What ?, 18 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soumission (Format Kindle)
Je me suis soumis à Michel Houellebecq et sincèrement il m'a bien fait rire, jaune des fois c'est sûr. L'histoire est connue, tout le pataquès médiatique autour de son livre est un peu surjoué, à mon sens. Avant toute chose, je suis faible mais les livres de Houellebecq se lisent très vite, une absence de style pour certains, un certain rythme pour d'autres dont je fais partie, si vous n'aimez pas cet auteur vous n'aimerez probablement pas celui-ci non plus, on y retrouve tous les gimicks de ses œuvres : la misanthropie, la misogynie, l'errance, la vacuité sexuelle, la perte de sens, bref tout un panégyrique qui donnerait l'air de fête à un prospectus des pompes-funèbres.
Étant athée royal, je ne sais pas s'il insulte les religions ou alors si des religieux se sont sentis insultés, mais à la lecture de ce livre, je n'ai jamais eu l'impression qu'il voulait manquer de respect à une croyance ou alors si le libéralisme en est une c'est la seule qui en prend réellement pour son grade, les passages sur le courrier qu'il trouve dans sa boîte aux lettres, ses repas etc. sont toujours autant désopilants ; et l'auteur aime bien la bonne chaire. (C'est un jeu de mot hein)
Il y a des moments comiques, d'autres plein de questionnements sur la place du religieux dans notre vie, des moments de franche interrogation sur notre système politique, le sens de la vie, finalement au lieu de l'islam le futur président de la France dans le futur aurait été herbivore,hindou, adorant l'astrologie ou les sciences occultes le bouquin aurait eu moins de raisonnance.
Personnellement j'ai préféré la possibilité d'une île et la carte et le territoire, et à mon sens cet ouvrage en est en quelque sorte la suite, mais j'aime quand Houellebecq questionne sur le sens des choses,l'apathie générale bref qu'il ne soit pas que dans la caricature dans laquelle il ou les gens qui ne l'aiment pas semble(nt) se complaire.


Dans le jardin de la bête
Dans le jardin de la bête
par Erik Larson
Edition : Poche
Prix : EUR 8,30

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 A lire, 2 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dans le jardin de la bête (Poche)
Le jardin de la bête, c'est l'Allemagne d'Hitler, mais c'est aussi le Tiergarten dans lequel se croisent diplomates, journalistes, princes, bourgeois.
Ici pas d'histoires romancées à la Philip Kerr, enfonceur de portes-ouvertes, mais un travail drastique minutieux mené de main de maitre par Larson ayant compulsé un nombre incroyable de documents divers et variés.
Une famille, les Dodd suivent le père, universitaire, acceptant le poste dont personne ne veut : ambassadeur à Berlin dans les années 30, on suit cet homme tentant en vain de faire son job, tandis que son fils passe sa vie a faire des tours en voiture, sa fille couche avec tout le monde et sa brave femme s'essayant à l'étiquette.
Ce qui frappe ici c'est la fantastique inertie des diplomates présents, le brave petit pépère Dodd décide de quitter les réceptions somptueuses tôt afin de se ménager du temps de cerveau disponible visant à gérer les vrais problèmes, il est raillé, il signifie à Hitler son désaccord concernant sa politique, il est raillé, on moque sa voiture, son logement, la bourgeoisie américaine trouve qu'il est ridicule et tente à plusieurs reprises de le faire licencier, on lui intime de demander à l'Allemagne de payer ses dettes envers les USA, il est vraiment entre le marteau et l'enclume, quoiqu'il tente de réaliser, rien n'aboutit, comme il le désire.
Ce qui m'a frappé, dérangé dans ce livre, c'est l'incapacité d'un homme se démenant seul dans l'indifférence générale, mondiale, consulaire et familiale.
Un livre dérangeant, nécessaire qui viendra vous défendre quand il n'y aura plus personne de civilisé ?


Les Misérables
Les Misérables
par Victor HUGO
Edition : Broché
Prix : EUR 10,90

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quel chef d'œuvre !, 26 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Misérables (Broché)
Les misérables de Victor Hugo

Y a quelqu’un qui m'a dit que Victor Hugo était un fils de pute. Soit,tout l'égout sont dans la nature et ce ne sont ni Marius ni Jean Valjean et Thénardier qui me contrediront. Lorsque j'ai commandé ce livre, j'ai reçu par la Poste un paquet que j'ai failli jeter à la poubelle, croyant que l'on m'avait envoyé le bottin de la ville de New-York, il n'en fût rien, le livre accuse 1068 grammes et 1648 pages, vingt Dieux, il va m'en falloir du temps afin de venir à bout de ce pavé avec lequel on dresse des barricades comme ça en plein milieu des rues. Et puis la première page lue, on sait que l'on va passer un moment privilégié et que pépère Hugo est pas le dernier des derniers. Les noms se suivent, avec une impression de déjà-vu, l'intrigue se met en place, on y est bien et puis Hugo se permet des digressions de dingo et nous envoie en plein Waterloo, en plein insurrection parisienne et là je dis Bravo.
Depuis que j'avais lu quelques écrivains russes, j'avais toujours pensé qu'ils étaient au-dessus (tout est relatif) des autres, une fois le roman fleuve d'Hugo je me dis, hé ho, pas si évident que ça.
Il nous peint une fresque énorme et nous signe une vraie fin.
Les personnages sont exceptionnels, tellement humains, intemporels, Thénardier est vraiment un fumier de lapin, au temps de Twitter il serait déjà mort.
Les émotions ne sont pas en reste (je ne dévoilerais rien de l'histoire), la situation des personnages, les interactions entre-eux, le découpage narratif, les cliffhnagers font que ce roman est non seulement grand mais très en avance sur son temps, évidemment avant qu'une fille roule une pelle à son amoureux il peut se passer 150 pages, mais n'est-ce pas mieux que d'apercevoir le bout d'un téton ou d'un pénis au bout de 3 lignes ?
A la lecture de ce livre, je soupçonne Tom Wolfe dans son livre Bloody Miami, d'avoir rendu un hommage appuyé à Hugo, lors d'une scène où un flic sauve un homme grimpé en haut du mât d'un immense bateau, lui seul le sait.
Ce livre au-delà du roman est un formidable plaidoyer sur la place de l'enseignement face à la bêtise, aux misères, presque 150 ans après, il conviendrait de rendre sa lecture obligatoire, histoire de s'apercevoir que les problèmes du XIXème siècle ont encore leurs places au XXIème et que malheureusement Hugo s'est trompé en pensant que les richesses et l'enseignement gommeraient les Misérables.
Il est à noté que Hugo pense que l'oisiveté est un vice et que le travail conduit à la réalisation de ses idéaux. Il donne également une très belle place à l'argot dans la langue française.
Pour résumer, vous aimez les romans d'amour : lisez, vous aimez les fresques historiques : lisez, vous aimez les personnages bien faits : lisez, vous aimez les livres coup de gueule : lisez etc etc
Petit regret sur l'édition que j'ai lue, les citations en latin ne sont pas traduites, dommage.


L'Intégriste malgré lui
L'Intégriste malgré lui
par Mohsin Hamid
Edition : Broché
Prix : EUR 6,60

1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 surcôté assurément, 4 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégriste malgré lui (Broché)
Pour les plus néophytes d'entre-nous je vous propose de remplacer les USA et New-York par Paris et le Pakistan par la Bretagne ; le décor géographique ainsi posé, tentons de répondre à cette question, si un breton boursier débarquait à Paris, trouvait ensuite du boulot, une nana inaccessible et qu'ensuite il perdait son travail, sa nana et que mettons par exemple que les agriculteurs aient déversés des radis au pied de la tour Eiffel et qu’en guise de représailles la France donc Paris menace de remettre des portails ecotaxe, cela ferait il de vous un intégriste ? oseriez-vous vous balader dans Paris avec un biniou sous le bras ? est ce qu'il y a plus d'histoire dans l'arc de triomphe que dans un dolmen, les galettes sont elles meilleures qu'une blanquette de veau, l’arrogance des parisiens n'est elle pas pénible à la longue pour les ploucs ?

Voici tout ce que ce livre tente d'ouvrir comme débat. ajoutons à cela que la forme narrative est relativement ennuyeuse, que l'histoire de ce breton, (pakistanais en vrai) n'est pas exceptionnelle, je me demande encore comme 1 millions de personnes ont pu déjà lire ce livre, alors oui en pleine re re guerre contre le terrorisme cela peut-être vendeur, mais alors pourquoi tous les autrichiens qui savent vaguement poser 2 notes sur un bout de table ne vendent pas des milliers de disques ? sont bêtes des gens pourraient les prendre pour Mozart.

Sûrement des gens portés sur le roman a l'eau de rose trouveront leurs bonheurs, si vous cherchez de la géopolitique passez votre chemin.


Larousse junior de la Mythologie
Larousse junior de la Mythologie
par Collectif
Edition : Relié
Prix : EUR 15,15

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Didactique, 28 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Larousse junior de la Mythologie (Relié)
Très bon travail, chouettes illustrations, textes courts, permettant une bonne vulgarisation de la mythologie et donnant l'envie de pousser plus loin.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5