undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Jord > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jord
Classement des meilleurs critiques: 235
Votes utiles : 644

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jord
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Le Royaume des Dinosaures - Discovery Channel
Le Royaume des Dinosaures - Discovery Channel
DVD ~ David Krentz
Prix : EUR 16,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'aventure des dinosaures dans un spectaculaire documentaire plutôt destiné aux plus jeunes., 21 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Royaume des Dinosaures - Discovery Channel (DVD)
"Le Royaume des Dinosaures (Dinosaur Revolution)" est un documentaire américain en quatre parties de 2011 de "David Krentz" et "Erik Nelson".

Le premier épisode, "Les gagnants de l'évolution (Evolution's Winners)", commence lors de l'extinction du Permien. On va suivre les aventures d'une famille de petits "Eoraptors", l'un des plus anciens dinosaures connus qui vécurent au "Trias supérieur", la danse nuptiale d'un "Gigantoraptor", dinosaure supposé à plumes du "Crétacé tardif", la confrontation d'un "Cryolophosaure", lézard à crête du "Jurassique", contre un de ses congénère et les combats d'un "Mosasaure" femelle, énorme reptile marin du "Mésozoïque" (Ère secondaire), pour défendre sa progéniture contre des requins géant.

Le deuxième épisode, "L'abreuvoir (The Watering Hole)", raconte l'histoire d'un petit "Allosaure", au "Jurassique supérieur" et ses déboires avec un "Dinheirosaure", sauropode plus primitif que le "Diplodocus", un "Rhamphorhynchus" (ptérodactyle primitif), un "Torvosaure" (L'un des plus grands prédateurs de l'époque), des "Lusotitans" (espèce de "Brachiosaures") et des "Miragaias" (espèce de "Stégosaures").

Le troisième épisode, "Tactique de survie (Survival Tactics)", montre surtout les méthodes de survie adoptées par plusieurs dinosaures et l'attaque d'un "Beelzebufo", espèce d'amphibien ressemblant à un crapaud, contre des "Majungasaures", petits prédateurs bipèdes du "Crétacé supérieur".

Le quatrième épisode, "Fin du jeu (End Game)",nous fait revivre la fin des "Tyrannosaure Rex" et d'autres dinosaures lors de la chute d'un astéroïde de 10 km de diamètre dans golfe du Mexique, au "Crétacé supérieur", il y a environ 65 millions d'années.

Ce documentaire aux images de synthèse extraordinaires à le mérite de nous faire connaitre de créatures peu connues et issues de récentes découvertes paléontologique du "Mésozoïque", de la fin du "Permien" au "Crétacé supérieur". Leurs reconstitutions sont assez plausibles, avec des dinosaures à plumes et d'autres abhorrant différentes couleurs, mais le gros défaut, même si l'on sait à présent que ces animaux étaient intelligents, est de les représenter d'une façon trop humaines et leur donner des caractères anthropomorphiques assez exagérés en faisant de certains d'entre eux de gentilles et mignonnes petites bestioles qui prennent des airs ébahis et se font des mamours. Pour exemple dans le premier épisode seulement, les "Eoraptors" femelles donnant l'impression d'être maquillées pour paraitre plus féminines, la danse de séduction du "Gigantoraptor" sur une musique hispanisante frisant le ridicule, la femelle "Cryolophosaure" poussant son petit copain à se battre contre son autre prétendant ou le petit "mosasaure" appelant sa momon à l'aide en couinant (l'un des plus grands prédateurs marins de cette période transformé en gentille baleine ?), etc... On se croirait presque dans "Dinosaure" des "studios Disney". Ce manque de sérieux fut d'ailleurs l'une des principales critiques que rencontra ce documentaire qui fut pourtant salué pour la qualité de ses animations et ses qualités pédagogiques.

En résumé, un documentaire avec ses défauts et ses qualités qui en fait un agréable divertissement à caractère éducatif surtout destiné aux plus jeunes.

Se voulant plus proche de leur projet d'origine, c'est à dire le spectacle, les producteurs "David Krentz" et "Erik Nelson" sortirent d'ailleurs un long-métrage en 2012 "Dinotasia" de 80 minutes qui reprenait les séquences du documentaire en éliminant les interventions des scientifiques.

Ce DVD est aussi disponible dans le coffret de Dicovery Channel "Coffret Dinosaures-3 DVD-Discovery Channel" qui contient en plus "LE CHOC DES DINOSAURES VOL 1 : 2 ÉPISODES" et "LE CHOC DES DINOSAURES VOL 2 : 2 ÉPISODES" plus réservés aux adultes par leur contenu scientifique.


Dinotasia
Dinotasia
DVD ~ Lorànt Deutsch
Proposé par cinebox
Prix : EUR 9,80

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 ATTENTION, ce film est un condensé du "Royaume des Dinosaures" sans les séquences des interventions de scientifiques., 21 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dinotasia (DVD)
Se voulant plus proche du projet d'origine des Producteurs, "Dinotasia", long-métrage de 80 minutes sur les dinosaures de 2012 de "David Krentz" et "Erik Nelson", est en fait la reprise du "Royaume des Dinosaures (Dinosaur Revolution)", un documentaire en 4 parties de 2011 dont les critiques saluèrent la qualités des images de synthèse et son caractère éducatif, mais reprochèrent son manque de contenu scientifique et de sérieux, des petits dinosaures bien gentils et très mignons étant montrés notamment avec des comportements humains. Ce DVD n'est donc qu'un condensé des documentaires qui a éliminé toutes les séquences des interventions de scientifiques.

A réserver aux enfants pour ses effets spéciaux extraordinaires plus que pour son contenu pédagogique qui n'est cependant pas absent pour cela. Mais il est quand-même préférable de choisir la version "LE ROYAUME DES DINOSAURES", à présent disponible en VF ou même le "Coffret Dinosaures-3 DVD-Discovery Channel" qui regroupe "LE CHOC DES DINOSAURES VOL 1, LE CHOC DES DINOSAURES VOL 2 et LE ROYAUME DES DINOSAURES".


Buckaroo Banzaï
Buckaroo Banzaï
DVD ~ Peter Weller
Proposé par Base Commerce
Prix : EUR 17,25

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Les aventures de "Buckaroo Banzaï" dans la dimension des "séries B" des années 80, 21 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Buckaroo Banzaï (DVD)
Parodie évidente des série B de SF de l'époque,"Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e dimension (The Adventures of Buckaroo Banzai Across the 8th Dimension)", film de 1984 de W.D. Richter avec Peter "RoboCop" Weller (Buckaroo Banzai), John " La Planète des singes:Les Origines" Lithgow (Dr Emilio Lizardo/Lord John Whorfin), Ellen " Ocean's Thirteen" Barkin (Penny Pridd), Jeff "Jurassic Park" Goldblum (Sidney Zwibel), Christopher " Retour vers le futur I II et III " Lloyd (John Bigboote) et Lewis "Nord et Sud I et II Smith (Perfect Tommy) , m'a tout de suite fait penser, lorsque je l'ai vu pour la première fois, aux romans de "Doc Savage" de 1930 de "Lester Dent" (sous le pseudo de "Kenneth Robeson") et son équipe des surdoués dont les aventures étaient en fait aussi délirantes.

Le sujet: "Buckaroo Banzaï", un homme aux talents multiples: neurochirurgien, rock star avec son groupe: "Les Chevaliers de Hong Kong", aventurier intrépide, inventeur de génie, héros de comics, maître des arts martiaux et de la physique particulaire, etc... parvient à bord d'une DeLorean DMC-12... pardon, d'un véhicule expérimental, de pénétrer dans la 8ème dimension grâce à son invention le "Overthruster". Un interné psychiatrique alien, le "Dr Emilio Lizardo", retrouvant la "raison" par cet exploit réussi, met au point un plan pour dérober cet oscillateur super propulseur et ramener de la 8éme dimension se frères démoniaques emprisonnée dans le but de détruire la Terre. Mais un étrange vaisseau extraterrestre veille en orbite autour de la planète.

Avec de savoureux dialogues bourrés d'humour et des explications pseudo-scientifiques incompréhensibles, des extraterrestres rougeâtres aux comportements anthropomorphiques poussés jusqu'au ridicule, des appareils improbables construits de bric et de broc, un casting de nouveaux venus appelés à devenir des stars et des rôles secondaires d'acteurs habitués aux séries TV, ce film est un petit bijou loufoque qui n'eut pas le succès commercial qu'il méritait. Mêlant tous les genres dans une bouillie de SF, il parait avoir au premier abord un scénario décousu dont les thèmes s'enchevêtrent, mais s'avère en définitive suivre une intrigue logique. Il fut d'ailleurs nominé lors de l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur de 1985 au prix du meilleur scénario et meilleur second rôle masculin (John Lithgow).

Dépaysant, kitch, provocant l'étonnement dans le meilleur des cas et l'incompréhension dans le pire, un film culte et incontournable des années 80 avec de bons effets spéciaux ... Et un générique de fin à ne pas manquer.

Audio DVD 2004 import allemand: anglais 5.1, français 1.0, allemand 2.0, italien 1.0 - nombreux sous-titres.


Père Noël Origines
Père Noël Origines
DVD ~ Onni Tommila

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Réécriture d'une légende pour les enfants sages qui transforme le Père Noël en monstre bien pire qu'une ordure., 20 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Père Noël Origines (DVD)
Coproduction internationale finlandaise, française, norvégienne et suédoise, "Père Noël Origines (Rare Exports: A Christmas Tale)" est un film fantastique de 2010 de "Jalmari Helander" avec "Onni Tommila", "Jorma Tommila", "Tommi Korpela", "Rauno Juvonen", "Per Christian Ellefsen", "Ilmari Järvenpää", "Jonathan Hutchings" et "Risto Salmi".

Le sujet: Dans les montagnes de "Korvatunturi", aux abords de la frontière russo-finlandaise. Un groupe d'ingénieurs et d'archéologues américains effectuent des fouilles à l'endroit où se situerait l'ancien village du "Père Noël". Quelques jours après leur départ, un massacre des rennes, attribué à des loups venant de Russie, provoque la colère des habitant du village voisin. "Pietari" (Onni Tommila), un adolescent persuadé que le "Père Noël" était jadis un être malfaisant qui dévorait les enfants, va découvrir dans une fosse à loups, un vieillard muet et violent qui s'avère être un des elfes du "Père Noël". La présence plusieurs de ces étranges hommes âgés n'est-elle pas liée à la disparitions des enfants du voisinage et le "Père Noël" est-il vraiment un gros bonhomme barbu et débonnaire?

Ce sombre conte fantastique atypique, détruisant l'image d'un "Santa Claus" américain créé par "Thomas Nast", un caricaturiste de 1860, et popularisé par la firme d'un célèbre soda américain dans les années 30, dynamite le mythe du vieillard archétypal barbu, rondelet et jovial, à la houppelande rouge et au ceinturon noir, arrivé en France avec le "plan Marshall". A l'origine, le "Sinterklaas" néerlandais était en fait inspiré de la mythologie nordique, en particulier celle du "Dieu Odin", mais "Jalmari Helander" va encore plus loin en le transformant en monstre dévoreur d'enfants dans une farce déjantée et féroce à l'humour noir à prendre au second degré, démontrant que l'on peut faire un film fantastique original avec un budget modeste. Non exempt de défauts par son histoire improbable et frisant parfois le ridicule, ce film est pourtant un essai réussi d'humour glacé et loufoque, tourné dans les paysages magnifiques du Grand Nord finlandais.

Une très bonne série B à ne surtout pas sortir le jour de Noël pour passer un agréable moment en famille.


Dr Jekyll & Mr Hyde
Dr Jekyll & Mr Hyde
DVD ~ Maurice Phillips
Proposé par ULYSSE Business
Prix : EUR 14,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Dr Jedi et Mr Kill... Une énième adaptation de la nouvelle de "Stevenson", 18 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dr Jekyll & Mr Hyde (DVD)
"Dr Jekyll and Mr Hyde" est un téléfilm britannique de 2003 de "Maurice Phillips" avec "John Hannah" ("Quatre mariages et un enterrement" 1994, la trilogie "La Momie" 1999-2001-2008, "La Dernière Légion" 2007, "Spartacus" série TV 2010 et 2011), "Gerard Horan" ("Frankenstein" 1994, "Oliver Twist" 2005) et "David Warner" ("Titanic" 1997, "Star Trek 6:Terre inconnue" 1991, "Star Trek 5:L'Ultime Frontière "1989, "Tron" 1982, "C'était demain (Time After Time)" 1979, "La Malédiction" 1976)

Situé chronologiquement entre "Mary Reilly" de "Stephen Frears"de 1996 avec "John Malkovich" et "Julia Roberts" et l'excellente télésuite britannique "Jekyll" de Steven Moffat en 2007 (j'oublie volontairement "Dr Jekyll et Mistress Hyde" de "Tony Marsiglia" de 2003 pour des raisons évidentes), ce "Dr Jekyll and Mr Hyde" fait partie de la pléiade d'adaptations inspirées de la nouvelle "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" écrite par "Robert Louis Stevenson".

Le sujet: A l'époque victorienne, alerté par le domestique "Poole" (Brian Pettifer), un avocat londonien, "John Utterson" (Gerard Horan), accoure au domicile du "Dr Henry Jekyll" (John Hannah) où il découvre le corps empoisonné,couvert de sang, de celui-ci et un manuscrit qu'il ramène chez lui. Ces pages lui révèle l'étrange histoire du docteur qui, après que l'hôpital a refusé sa candidature, a commencé d'étranges expériences sur la dualité humaine, financé par un politicien "Sir Danvers Carew" (David Wagner). L'homme qui devait lui servir de cobaye, un patient de l'asile psychiatrique du nom de "Edward Hyde" s'étant suicidé avant son transfert vers le laboratoire, "Jekyll" tente sur lui l'expérience et se réveille le lendemain sans se souvenir de la nuit passée. Avec les temps, "Jekyll" est de plus en plus en proie à des hallucinations où il se voit dans différents lieux de perdition et des endroits glauques des bas-fonds de Londres. "Mr Hyde" prenant le dessus sur lui, il donne rendez-vous à "Sarah Carew" (Elodie Kendall), la fille de "Sir Danvers", et la viole sauvagement. Pour "Jekyll" la descente aux enfers a commencé...

Glanant dans la nouvelle de "Stevenson" des personnages comme "Utterson", "Sir Danvers Carew", le "Dr Lanyon", "Poole", etc..., "Maurice Phillips" fait intervenir ici des personnages secondaires inventés comme le petit domestique "Ned Chandler" (Jack Blumeneau), insolent et avide garnement qui paiera cher sa curiosité, ou la jeune servante "Mabel Mercer" (Kellie Shirley) qui deviendra l'assistante du docteur. Il va même jusqu'à faire des révélations importantes sur l'origine de certains de ces personnages sans apparemment avoir l'intention de s'en servir, donc parfaitement inutiles à l'histoire. A part l'intrigue de base, ce téléfilm n'a pas grand chose à voir avec la nouvelle. Ici, par de transformation surnaturelle ou impressionnante en être monstrueux: Le "Dr Jekyll" et "Mr Hyde" sont physiquement identiques, seul leur comportement peut les différencier. Mais la fusion des deux personnages devient si complète qu'il est progressivement impossible de savoir qui est qui, situation qui rend le suspense que plus intense. "Jekyll" finit même par soliloquer avec l'hallucination de "Hyde" qu'il est le seul à voir.

Une variation de plus sur "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" dans un téléfilm honnête et assez divertissant, avec quelques scènes gores très rares.

DVD de 2004. Audio: Anglais et Allemand 5.1, Français, Italien et Espagnol 2.0


Homo disparitus
Homo disparitus
par Weisman Alan
Edition : Poche

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Les conséquences de l'activité humaine sur l'environnement..., 18 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Homo disparitus (Poche)
Cet essai du journaliste américain "Alan Weisman" imagine l'avenir de notre planète si l'humanité venait brutalement à disparaître. L'auteur en déduit notamment ainsi qu'en quelques siècles, les villes seraient redevenus forêts ou marais et que seules quelques constructions souterraines resisteraient. Il décrit avec précision comment se détérioreraient les vestiges de notre civilisation moderne, infrastructures et constructions diverses, villes, complexes industriels, déchets plastiques, chimiques et radioactifs, armes, etc... et l'évolution des animaux et de la flore survivants qui s'en suivrait.
Un ouvrage des plus instructifs sur les conséquences de l'activité humaine sur l'environnement, les effets pervers de nos choix industriels, comme ceux provoqués par l'utilisation massive de matières plastiques et des engrais chimiques qui étonnent par leur ampleur et leur longévité. Un livre passionnant qui nous fait réfléchir sur notre façon de traiter notre pauvre Terre en essayant de ne pas commettre les erreurs passées.


Dr. Jekyll et Mr. Hyde [Édition Collector]
Dr. Jekyll et Mr. Hyde [Édition Collector]
DVD ~ Spencer Tracy
Prix : EUR 17,00

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ce coffret du "Docteur Jekyll et M. Hyde" des versions de 1931 et 1941 est une bonne et mauvaise idée., 18 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dr. Jekyll et Mr. Hyde [Édition Collector] (DVD)
Ce coffret qui présente la version de 1931 de "Rouben Mamoulian" et celle de 1941 de "Victor Fleming" est une bonne idée car les deux films sont disponibles à un prix raisonnable inférieur à celui qu'ils valent séparés mais c'est aussi une mauvaise idée que j'explique dans les commentaires de la deuxième version ci-dessous.

Première version:

"Docteur Jekyll et M. Hyde (Dr. Jekyll and Mr. Hyde)", film américain de 1931 de Rouben Mamoulian (1897-1987) avec "Fredric March" (Jekyll/Hyde), "Miriam Hopkins" (Ivy Pearson), "Rose Hobart" (Muriel Carew) et "Halliwell Hobbes" (Général Carew), est la 1ère adaptation pour le cinéma parlant du célèbre éponyme de "Robert Louis Stevenson"

Ce chef-d'œuvre intemporel, mâtiné d'érotisme contenu, de "Rouben Mamoulian" ("La Reine Christine" 1933, "Aimez-moi ce soir" 1939, Le Signe de Zorro" 1940) contribua à propager l'image hollywoodienne du mythe du médecin honorable se laissant progressivement submergé par son double maléfique. Son "Dr Jekyll", avouant qu'il peut contrôler ses instincts mais pas ses passions et confronté à la mentalité puritaine de l'époque victorienne qu'il désapprouve, a déjà fait la moitié du chemin qui le mènera à ses recherches. Son "Mr Hyde", plus proche d'un être simiesque de mâle dominant en proie à ses plus bas instincts qu'à un monstre sanguinaire, est plus attiré par la sexualité bestiale que par la violence gratuite. La dualité de l'homme y est parfaitement décrite et la transformation de Jekyll en Hyde, avec des jeux de caméra passant des mains au visage, des regards dans une glace ou des visions du passé récent du docteur se mêlent, est étonnante pour l'époque. Un Londres angoissant reconstitué en studio apporte un surplus à l'ambiance du film.
L'intrigue suit assez fidèlement celle de "Robert Louis Stevenson", bien que plus axée sur la sexualité, le "Hyde" du roman n'ayant rien de sensuel mais cruel.

DVD en VO 1.0 avec nombreux sous-titres avec en bonus, en plus du commentaire audio de Grek Mank, un dessin animé de Bugs Bunny " Hyde and Hare".

Deuxième version:

"Docteur Jekyll et M. Hyde (Dr. Jekyll and Mr. Hyde)", film de 1941 de "Victor Fleming" avec "Spencer Tracy" (Dr. Jekyll/Mr. Hyde), "Ingrid Bergman" (Ivy Peterson), "Lana Turner" (Beatrix Emery) et "Donald Crisp (Sir Charles Emery)", est en fait le remake du "Docteur Jekyll et M. Hyde" de 1931 de "Rouben Mamoulian", réutilisant entre autre le personnage féminin "Ivy", qui passe de "Ivy Pearson" la prostituée à "Ivy Peterson" la serveuse, créé pour le film de "Mamoulian" et inexistant dans le roman. Pour ma part, ce remake doit être en partie redevable à la censure de l'époque qui commençait déjà à se durcir en Amérique, surtout pour les connotations érotiques. Plus puritain, plus correct, plus hollywoodien, le film de "Victor Fleming" est de ce fait plus conforme aux désirs de censeurs moralisateurs cinématographiques des USA, plus souples sur la violence que sur la nudité même partielle ou suggérée.
Je suis donc assez perplexe, venant de visionner juste avant la version de "Mamoulian". Les scénaristes n'ont pas dû vraiment se fatiguer car ils reprennent presque mot à mot les dialogues du précédent et "Victor Fleming" tourne les scènes pratiquement à l'identique, jusqu'à la transformation de "Jekyll" en "Hyde" où il utilise le procédé des hallucinations du passé récent du docteur où apparaissent les deux femmes. Quant à Hyde, peut-être plus proche physiquement de celui du roman, il n'est pas aussi convaincant que le Néandertalien bestial de "Mamourian".

J'ai eu donc beaucoup de mal à faire ce commentaire, ayant eu l'impression de regarder le même film deux fois avec des acteurs différents et des scènes éliminées pour éviter les foudres de la censure sans-doute. Peut-être que la première version était alors interdite, je l'ignore.
La seule erreur que j'ai faite est de les visionner l'un après l'autre.

Reste un bon film bien réalisé et bien interprété avec un casting de choix que je ne peux honnêtement pas démolir.

Audio: VO, VF VE 1.0 sans bonus.

Maintenant à vous de vous décider.... En sachant tout de même que la version de "Victor Fleming" ne semble plus être disponible pour le moment, du moins à un prix abordable.


Dr. Jekyll et Mr. Hyde (1931)
Dr. Jekyll et Mr. Hyde (1931)
DVD ~ Fredric March
Proposé par DVDMAX
Prix : EUR 5,84

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un Mr Hyde plus proche du Néandertalien bestial que de la brute cruelle créée par Stevenson dans son roman., 18 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dr. Jekyll et Mr. Hyde (1931) (DVD)
"Docteur Jekyll et M. Hyde (Dr. Jekyll and Mr. Hyde)", film américain de 1931 de Rouben Mamoulian (1897-1987) avec "Fredric March" (Jekyll/Hyde), "Miriam Hopkins" (Ivy Pearson), "Rose Hobart" (Muriel Carew) et "Halliwell Hobbes" (Général Carew), est la 1ère adaptation pour le cinéma parlant du célèbre éponyme de "Robert Louis Stevenson"

Ce chef-d'œuvre intemporel, mâtiné d'érotisme contenu, de "Rouben Mamoulian" ("La Reine Christine" 1933, "Aimez-moi ce soir" 1939, Le Signe de Zorro" 1940) contribua à propager l'image hollywoodienne du mythe du médecin honorable se laissant progressivement submergé par son double maléfique. Son "Dr Jekyll", avouant qu'il peut contrôler ses instincts mais pas ses passions et confronté à la mentalité puritaine de l'époque victorienne qu'il désapprouve, a déjà fait la moitié du chemin qui le mènera à ses recherches. Son "Mr Hyde", plus proche d'un être simiesque de mâle dominant en proie à ses plus bas instincts qu'à un monstre sanguinaire, est plus attiré par la sexualité bestiale que par la violence gratuite. La dualité de l'homme y est parfaitement décrite et la transformation de Jekyll en Hyde, avec des jeux de caméra passant des mains au visage, des regards dans une glace ou des visions du passé récent du docteur se mêlent, est étonnante pour l'époque. Un Londres angoissant reconstitué en studio apporte un surplus à l'ambiance du film.
L'intrigue suit assez fidèlement celle de "Robert Louis Stevenson", bien que plus axée sur la sexualité, le "Hyde" du roman n'ayant rien de sensuel mais cruel.

DVD en VO 1.0 avec nombreux sous-titres avec en bonus, en plus du commentaire audio de Grek Mank, un dessin animé de Bugs Bunny " Hyde and Hare"

PS: Ce DVD est disponible en coffret avec la version réalisée en 1941 par Victor Fleming.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : May 18, 2014 6:52 PM MEST


Crocodile
Crocodile
DVD ~ Mark McLaughlin
Proposé par valounoa
Prix : EUR 6,38

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Les Crocodiles (Crocodylinae) constituent une sous-famille de crocodiliens de la famille des crocodilidés., 18 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crocodile (DVD)
"Crocodile" est un film américain de 2000 de "Tobe Hooper" ("Massacre à la tronçonneuse" 1974, "Le Crocodile de la mort" 1977, "Poltergeist" 1982, "Lifeforce" 1985, "L'Invasion vient de Mars" 1986, "The Mangler" 1995, "Toolbox Murders" 2004) avec "Mark McLauchlin", "Caitlin Martin", "D.W. Reiser", "Julie Mintz", "Sommer Knight", "Rhett Jordan" et "Greg Wayne". Je les ai mis dans le désordre pour ne pas spoiler...

Le sujet: Sur les berges du lac "Sobek" (tiens, tiens, le nom du Dieu égyptien à tête de crocodile) au sud de la Californie, deux pêcheurs détruisent les œufs d'un croque-monsieur (ou d'un croque-mort) de l'espèce "Crocodylus niloticus". La maman se fâche et les punit. Huit étudiants ont la bonne idée d'aller passer un weekend au même endroit. Résultat du match 10-0 en faveur du crocodile géant.

J'avoue qu'on se perd un peu dans cette honnête série B, réalisée un an après le "Lake Placid" de "Steve Miner", entre les effets animatroniques et numériques, mais dans l'ensemble, même si c'est loin d'être un chef-d'œuvre et ressemble bien plus à un film alimentaire, "Tobe Hooper" s'en sort pas mal. Tout d'abord, il évite de s'éterniser sur les défauts inhérents au genre, c'est à dire une longue introduction avec la présentation inévitable des adolescents qui dialoguent bêtement sur leur existence dont on se fout éperdument: l'action commence assez rapidement. Déjà un bon point, et de plus les jeunes ne sont pas antipathiques et réagissent comme ceux de leur âge partis en virée: ils se marrent, se saoulent, draguent (la routine, quoi!) et surtout ne continuent pas à déblatérer des dialogues creux et sans intérêt lorsqu'ils se retrouvent en situation critique. Ensuite, la femelle crocodile n'agit pas sans raison puisqu'elle cherche à récupérer un de ses œufs qu'une farce assez douteuse a placé dans un sac à dos. Les paysages ensoleillés de Californie changent un peu des univers sombres habituels de Tobe Hooper. Les scénaristes se sont bien renseignés sur les mœurs des crocodiles du Nil (un des seuls sauriens à avoir un instinct maternel) et sur leurs différences avec les alligators de la région. Par contre, qui est le père ?????
Bref, une bonne série B, avec quelques scènes gores mais rien de bien effrayant, qui ne révolutionnera certainement pas le genre mais qui se regarde sans ennui . Et quelle peur j'ai eu avec le petit chien...

"Tobe Hooper" avait déjà réalisé un film d'horreur en 1977 "Le Crocodile de la mort (Eaten Alive)", mais dans un tout autre contexte, qui était d'ailleurs le premier film américain mettant en scène un crocodile tueur.
Le film "Crocodile" eut droit à une suite en 2002 "Crocodile 2 (Crocodile 2: Death Swamp)" de "Gary Jones".

DVD de 2006 en VF uniquement


Shaun of the Dead
Shaun of the Dead
DVD ~ Simon Pegg
Prix : EUR 8,51

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un film à trembler de rire..., 16 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Shaun of the Dead (DVD)
"Shaun of the Dead" est un film de 2004 de Edgar Wright ("Hot Fuzz" 2007, "Scott Pilgrim" 2010, "Le Dernier Pub avant la fin du monde" 2013, "Ant-Man" 2015) avec Simon Pegg, Kate Ashfield, Nick Frost, Lucy Davis et Dylan Moran

Le sujet: Shaun (Simon Pegg), un petit vendeur de la banlieue de Londres, mène une vie routinière entre son travail et son pub favori, "Le Winchester", avec son ami Ed (Nick Frost). Sa petite amie Liz (Kate Ashfield) décide de la quitter et Shaun se paye une soirée de biture. A son réveil, le monde a changé, peuplé de zombies, mais Shaun, qui ne semble pas s'être aperçu de la différence, continue son train train quotidien, les prenant pour des ivrognes. Quand il réalise enfin qu'il est entouré de monstres, il décide se réfugier avec ses amis à se réfugier dans le pub.

Parodie à l'humour très britannique des films de zombies, en particulier ceux de "Georges Romero", dont il reprend certaines scènes de façon décalée, ce film est un vrai régal. Le titre est d'ailleurs un hommage au "Dawn of the dead" de ce réalisateur. Un pastiche hilarant bien réussi dans l'exercice très très périlleux de la parodie des films d'horreur où beaucoup de réalisateurs se sont heurtés au mur du navet. "Edgar Wright" s'en sort grandi....

PS: Avec "Hot Fuzz" et "Le Dernier Pub avant la fin du monde ", ce film fait partie de la trilogie "Blood and Ice Cream" où les personnages de ces trois films achètent dans une scène des glaces Cornetto avec la présence de sang (un cône rouge pour "Shaun of the Dead").


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20