undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Profil de Jord > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jord
Classement des meilleurs critiques: 192
Votes utiles : 650

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jord
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
RUBAN DE MOEBIUS
RUBAN DE MOEBIUS
DVD ~ Mark Hamill
Proposé par MEDIA PRO
Prix : EUR 8,18

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le "Ruban de Mœbius". Un hommage à l'Univers du dessinateur Jean "Mœbius" Giraud., 10 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : RUBAN DE MOEBIUS (DVD)
"Le Ruban de Mœbius (Thru the Mœbius Strip)" est film d'animation sino-américain de "Glenn Chaika" (2005), basé sur l'Univers graphique du regretté Jean "Mœbius" Giraud (La BD-Western "Blueberry" avec "Jean-Michel Charlier", "Arzach", "Major fatal", "Le Garage hermétique", "L'Incal", "Le Monde d'Edena", un "Surfer d'Argent : Parabole" avec Stan Lee), décédé en 2012 qui participa entres autres à la conception des films comme "Alien, le huitième passager" (1979) de "Ridley Scott", "Les Maîtres du temps" (1982) de "René Laloux", "Tron" (1982) de "Steven Lisberger", "Abyss" (1989) de "James Cameron", "Willow" (1988) de "Ron Howard" ou "Le Cinquième Élément" (1997) de "Luc Besson". A noter que le titre de ce film est un jeu de mot entre le pseudo de "Jean Giraud" et la vrai "bande de Möbius", un ruban qui à la particularité d'être un cercle torsadé à une seule face, et dont visiblement le dessinateur s'inspira du nom dans le années 80 pour écrire en marge de "Blueberry" des bandes dessinées de SF aussi tordues que ce ruban.

Le sujet: un adolescent de 14 ans, Jack, se téléporte sur la planète "Raphicca" pour retrouver son père prisonnier. Il arrive dans un royaume peuplé de géants médiévaux qui croient à la magie.

Un film en animation 3D d'heroic-fantasy tous publics sans violence gratuite avec des personnages attachants et un scénario des plus basiques, pour passer un agréable moment en famille. Un hommage aux mondes oniriques issus de l'exceptionnel graphisme du grand "Mœbius" (1938-2012) dont le nom est souvent évoqué dans les films ("USS Alabama" de "Tony Scott" par exemple dans une dispute entre 2 personnes de l'équipage qui se battent à propos du "Surfer d'Argent" de "Buscema" et celui de "Mœbius") et les comics américains (quand Paris est détruit dans le crossover "Fear Itself" de Marvel, une personne s'écrie : j'espère que "Mœbius" a survécu.)

DVD de 2008. VO et VF 5.1.


Les Maîtres du temps - Édition Collector 2 DVD
Les Maîtres du temps - Édition Collector 2 DVD
DVD ~ Frédéric Legros

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Quand un clone du Lieutenant "Blueberry" devient un aventurier de l'espace à la recherche d'un gamin., 10 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Maîtres du temps - Édition Collector 2 DVD (DVD)
"Les Maîtres du temps" est un film d'animation de SF de 1982 de "René Laloux" sur des dessins de Jean "Mœbius" Giraud (La BD-Western "Blueberry" avec "Jean-Michel Charlier ", "Arzach", "Major fatal", "Le Garage hermétique", "L'Incal" , "Le Monde d'Edena", un "Surfer d'Argent : Parabole" avec Stan Lee), décédé en 2012 qui participa entres autres à la conceptions des films comme "Alien, le huitième passager" (1979) de "Ridley Scott", "Tron" (1982) de "Steven Lisberger", "Abyss" (1989) de "James Cameron", "Willow" (1988) de "Ron Howard" ou "Le Cinquième Élément " (1997) de "Luc Besson"), inspiré très librement du roman "L'Orphelin de Perdide" de "Stefan Wul" ("Retour à zero" 1956, "Niourk" 1957, "Rayons pour Sidar" 1957, "La Peur géante" 1957, "Oms en série" 1957, "Le Temple du passé" 1957, "L'Orphelin de Perdide" 1958, "La Mort vivante" 1958, "Piège sur Zarkass" 1958, "Terminus 1" 1959, "Odyssée sous contrôle" 1959 et "Noô" 1977) en ne gardant que l'idée originale.

Le sujet: Sur une planète très hostile, "Claude" se fait tuer par des frelons géants, laissant son fils, le petit "Piel", abandonné dans un univers des plus dangereux. "Jaffar" (clone de "Blueberry" physiquement) reçoit un message de détresse envoyé par son ami "Claude" et en compagnie du prince renégat "Matton" et de sa fiancée "Belle", ainsi qu'un vieux routier de l'espace, "Silbad" qui connait la planète "Perdide" pour y avoir séjourner et qui lui a laissée certaines séquelles, l'aventurier se met en route pour sauver l'enfant avec qui il est en contact permanent par un micro-œuf. Une aventure spatiale qui se termine par coup de théâtre spatio-temporel.

Bien que peu fidèle au roman par l'ajout de races extraterrestres (les "gnomes de Devil-Ball" et les "Maîtres du Temps"), une faune de la planète "Perdide" et un final bien différent, "René Laloux" garde l'idée et l'intrigue originale, pour nous offrir une épopée spatiale qui se termine par coup de théâtre en exploitant le célèbre dilatation temporelle du célèbre "paradoxe des jumeaux" . L'animation hongroise est assez sommaire et à bien vieillie, avec beaucoup de copier-coller (nous sommes en 1982 et pas de studios Disney en France à la disposition du réalisateur), mais l'histoire, maintenant un suspense jusqu'à la fin, est passionnante et l'Univers onirique de "Mœbius" bien restitué. Les plus jeunes se demanderont peut-être à la fin du film où est passé le petit "Piel", ce que les parents auront sans-doute du mal à expliquer. Ce film eut beaucoup plus de succès aux USA qu'en France.

Bonus: Interview de l'écrivain "Stefan Wull", interview du réalisateur "René Laloux", dessins originaux de "Mœbius", cout métrage de "René Laloux": "Comment Wang-Fo fut sauvé" (15 min) d'après une nouvelle de "Marguerite Yourcenar" sur un graphisme de " Philippe Caza"...
Audio: VF en mono d'origine et Dolby Digital 5.1. Film entièrement restauré en haute définition.

PS: En plus de ces "Maîtres du temps", "René Laloux" a réalisé deux autres longs-métrages animés: "La Planète sauvage" en 1973, avec "Roland Topor" et inspiré librement du roman "Oms en série" du même "Stefan Wul", et "Gandahar" en 1988 sur des dessins de "Philippe Caza" adapté du roman de "Jean-Pierre Andrevon": "Les Hommes-machines contre Gandahar".


Ip Man 1 & 2 [Blu-ray]
Ip Man 1 & 2 [Blu-ray]
DVD ~ Donnie Yen

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Non, comme je l'ai cru au départ, Ip Man n'est pas un nouveau super-héros chinois...., 9 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ip Man 1 & 2 [Blu-ray] (Blu-ray)
Je ne suis pas fanatique des arts martiaux, loin de là (la dernière fois que je me suis battu, j'étais spermatozoïde) mais j'ai bien aimé cette série de films qui racontent chacun à la manière et parfois à des époques différentes, la vie du maître chinois de "wing chun", "Ip Man" (1893-1972), dont un certain "Bruce Lee" fréquenta son école de "Hong Kong".
Ces différents films nous plongent dans la période chinoise assez méconnue chez nous de la fin du XIXème au début du XXème et sont de ce fait historiquement intéressants même pour les personnes n'appréciant pas les films d'arts martiaux, ce que d'ailleurs il ne sont pas. De "Foshan" ( ville de Sud de la Chine où serait né le "Kung Fu") à "Hong Kong", de la "Seconde Guerre sino-japonaise" à l'établissement de la "République populaire de Chine" par les communistes, tous ces événements sont pratiquement évoqués dans ces films où la pratique et l'évolution du "wing chun" est l'élément commun avec bien sûr le personnage. Les joutes martiales sont impressionnantes mais dans la limite de la réalité. (Dans tous ces films, on ne voit aucun super-homme s'envoler dans les arbres ou exécuter des mouvements impossibles).
Je n'ai pu faire vraiment de choix dans ces différentes adaptations et c'est pour cette raison que je fais un commentaire global, histoire de ne pas me répéter, car je les ais tous appréciés et il m'ont surtout appris beaucoup de choses sur les origines de cet art martial, sur la vie de Ip Man dont j'ignorais l'existence et sur l'histoire de la Chine.
Ces quatre films sont:
-"Ip Man", film hongkongais sorti en 2008, et "Ip Man 2, le retour du grand maître" sorti en 2010, réalisés tous deux par "Wilson Yip" avec "Donnie Yen" dans le rôle-titre.
-"Ip Man : la légende est née (The Legend is Born - Ip Man)' film hongkongais de 2010 de "Herman Yau" : une préquelle racontant la jeunesse de "Ip Man" à "Foshan".
-"The Grandmaster", film hongkongais de 2013 de "Wong Kar-wai" avec "Tony Leung Chiu-wai" dans le rôle-titre.


Ip man - la légende du grand maître
Ip man - la légende du grand maître
DVD ~ Donnie Yen
Prix : EUR 13,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Non, comme je l'ai cru au départ, Ip Man n'est pas un nouveau super-héros chinois...., 9 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ip man - la légende du grand maître (DVD)
Je ne suis pas fanatique des arts martiaux, loin de là (la dernière fois que je me suis battu, j'étais spermatozoïde) mais j'ai bien aimé cette série de films qui racontent chacun à la manière et parfois à des époques différentes, la vie du maître chinois de "wing chun", "Ip Man" (1893-1972), dont un certain "Bruce Lee" fréquenta son école de "Hong Kong".
Ces différents films nous plongent dans la période chinoise assez méconnue chez nous de la fin du XIXème au début du XXème et sont de ce fait historiquement intéressants même pour les personnes n'appréciant pas les films d'arts martiaux, ce que d'ailleurs il ne sont pas. De "Foshan" ( ville de Sud de la Chine où serait né le "Kung Fu") à "Hong Kong", de la "Seconde Guerre sino-japonaise" à l'établissement de la "République populaire de Chine" par les communistes, tous ces événements sont pratiquement évoqués dans ces films où la pratique et l'évolution du "wing chun" est l'élément commun avec bien sûr le personnage. Les joutes martiales sont impressionnantes mais dans la limite de la réalité. (Dans tous ces films, on ne voit aucun super-homme s'envoler dans les arbres ou exécuter des mouvements impossibles).
Je n'ai pu faire vraiment de choix dans ces différentes adaptations et c'est pour cette raison que je fais un commentaire global, histoire de ne pas me répéter, car je les ais tous appréciés et il m'ont surtout appris beaucoup de choses sur les origines de cet art martial, sur la vie de Ip Man dont j'ignorais l'existence et sur l'histoire de la Chine.
Ces quatre films sont:
-"Ip Man", film hongkongais sorti en 2008, et "Ip Man 2, le retour du grand maître" sorti en 2010, réalisés tous deux par "Wilson Yip" avec "Donnie Yen" dans le rôle-titre.
-"Ip Man : la légende est née (The Legend is Born - Ip Man)' film hongkongais de 2010 de "Herman Yau" : une préquelle racontant la jeunesse de "Ip Man" à "Foshan".
-"The Grandmaster", film hongkongais de 2013 de "Wong Kar-wai" avec "Tony Leung Chiu-wai" dans le rôle-titre.


IP MAN - La légende est née [Blu-ray]
IP MAN - La légende est née [Blu-ray]
DVD ~ Sammo Hung Kam-Bo
Prix : EUR 8,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Non, comme je l'ai cru au départ, Ip Man n'est pas un nouveau super-héros chinois...., 9 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : IP MAN - La légende est née [Blu-ray] (Blu-ray)
Je ne suis pas fanatique des arts martiaux, loin de là (la dernière fois que je me suis battu, j'étais spermatozoïde) mais j'ai bien aimé cette série de films qui racontent chacun à la manière et parfois à des époques différentes, la vie du maître chinois de "wing chun", "Ip Man" (1893-1972), dont un certain "Bruce Lee" fréquenta son école de "Hong Kong".
Ces différents films nous plongent dans la période chinoise assez méconnue chez nous de la fin du XIXème au début du XXème et sont de ce fait historiquement intéressants même pour les personnes n'appréciant pas les films d'arts martiaux, ce que d'ailleurs il ne sont pas. De "Foshan" ( ville de Sud de la Chine où serait né le "Kung Fu") à "Hong Kong", de la "Seconde Guerre sino-japonaise" à l'établissement de la "République populaire de Chine" par les communistes, tous ces événements sont pratiquement évoqués dans ces films où la pratique et l'évolution du "wing chun" est l'élément commun avec bien sûr le personnage. Les joutes martiales sont impressionnantes mais dans la limite de la réalité. (Dans tous ces films, on ne voit aucun super-homme s'envoler dans les arbres ou exécuter des mouvements impossibles).
Je n'ai pu faire vraiment de choix dans ces différentes adaptations et c'est pour cette raison que je fais un commentaire global, histoire de ne pas me répéter, car je les ais tous appréciés et il m'ont surtout appris beaucoup de choses sur les origines de cet art martial, sur la vie de Ip Man dont j'ignorais l'existence et sur l'histoire de la Chine.
Ces quatre films sont:
-"Ip Man", film hongkongais sorti en 2008, et "Ip Man 2, le retour du grand maître" sorti en 2010, réalisés tous deux par "Wilson Yip" avec "Donnie Yen" dans le rôle-titre.
-"Ip Man : la légende est née (The Legend is Born - Ip Man)' film hongkongais de 2010 de "Herman Yau" : une préquelle racontant la jeunesse de "Ip Man" à "Foshan".
-"The Grandmaster", film hongkongais de 2013 de "Wong Kar-wai" avec "Tony Leung Chiu-wai" dans le rôle-titre.


Le vol d'icare
Le vol d'icare
DVD ~ Michel Galabru
Prix : EUR 16,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La très bonne collection "Les Inédits Fantastiques" restaurée et éditée par l'INA continue d'explorer le passé de la télé., 9 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le vol d'icare (DVD)
"Le Vol d'Icare" est un téléfilm (on disait "Dramatique" à l'époque) réalisé en 1980 par "Daniel Ceccaldi" d'après le roman éponyme de "Raymond Queneau" paru en 1968. Avec "Michel Galabru" (Le détective Morcol), "Henri Garcin" (Hubert Lubert), "Caroline Cellier" (Adeline), "Pierre Malet" (Icare), "Evelyne Buyle" (LN), "Roger Carel" (Surget) et "Jacques Legras" (Durandal).

Le sujet: en 1895, "Hubert Lubert" écrit un roman avec comme personnage "Icare" mais ce dernier s'échappe du manuscrit de son auteur. "Hubert" engage un détective privé, "Morcol", pour le retrouver. "Icare", de son côté, va commencer une aventure où il rentrera des personnages aussi extravagants et pittoresques les uns que les autres avant de terminer comme son célèbre homonyme.

Le thème de ce film, l'intrusion de l'imaginaire dans la vie réelle et l'univers loufoque du Paris de La Belle Époque du roman de "Raymond Queneau", est fidèlement adapté par le comédien "Daniel Ceccaldi" avec un casting de premier choix.

Editée dans la très intéressante collection de l'INA "Les Inédits Fantastiques" qui restaure des téléfilms français souvent oubliés, ce DVD est présenté en audio VF stéréo, avec sous-titres pour sourds et malentendants (comme tous les DVD de cette collection) au format 4/3


Rob Roy
Rob Roy
DVD ~ Liam Neeson
Proposé par MEDIA PRO
Prix : EUR 7,11

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Robert Roy MacGregor", le Robin des Bois écossais (ou le Rob des Roy), interprété par Liam Neeson..., 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rob Roy (DVD)
"Rob Roy" est un film britannique de 1995,de "Michael Caton-Jones", qui n'est pas adapté, comme on peut le penser de roman éponyme de 1817 de "Walter Scott", mais, tout comme le livre, s'inspire de la vie du hors-la loi populaire, sorte de Robin des Bois écossais, du début du XVIIIème siècle, "Robert Roy MacGregor" (1671-1734) .
le sujet: Dans les paysages splendides et sauvages des "Highlands", "Rob Roy" (Liam Neeson) et sa femme "Mary MacGregor" (Jessica Lange) doivent subir les dures réalités des clans écossais. Après avoir emprunté de l'argent à "John Graham", Marquis de Montrose (John Hurt), il se retrouve mêlé à un complot monté de toute pièce par l'écuyer du Marquis, "Archibald Cunningham" (Tim Roth) et se voit obligé de devenir Hors-la-Loi et chef de bande.
Cette fresque historique sur la domination d'un pays celte par un envahisseur étranger sans scrupules cherchant à détruire les coutumes ancestrales de ces peuples par la force, ne pouvait que me plaire. Je ne peux donc pas vraiment dire que mon commentaire soit vraiment objectif. Mais bon, comme je n'ai pas commenté les autres films du genre sur l'Irlande, l'Écosse ou la Bretagne pour ne pas me laisser dépasser par un parti pris, je n'ai pu m'empêcher de le faire pour ce film racontant les aventures riches en émotions d'un homme qui se rebelle contre un aristocratie corrompue.
Rapière de "Cunningham" contre claymore de "Rob Roy", les prémices du soulèvement jacobite de 1745 où l'Angleterre écrasera à jamais, lors de la bataille de "Culloden", les highlanders, détruisant le système des clans, expropriant leurs possessions pour en faire des terres désolées à moutons et les forçant à s'exiler à l'étranger.
Le casting est impeccable, "Tim Roth" est exceptionnel dans son rôle de félon sans pitié, "Liam Neeson" joue un honorable chef de bande rebelle, accablé par le sort, faisant souvent preuve de clémence et de générosité, et "Jessica Lange" est parfaite en femme fière, inflexible et résolue.

PS: Cerise sur le gâteau pour les amateurs de musiques celtiques, on peut apercevoir "Karen Matheson" (créditée au générique), la chanteuse du groupe folk écossais "Capercaillie", interprétant une chanson en "Gàidhlig" (gaélique écossais).

DVD de 1995: VO, VF, VA, VI, VE Dolby Digital 5.1. Nombreux sous-titres. Bonus publicitaires comme souvent.


Iron Man l'Intégrale : 1964-1966
Iron Man l'Intégrale : 1964-1966
par Stan Lee
Edition : Album

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Deuxième album consacré à "Iron Man" dans la collection "L'Intégrale", la période 1964-1966., 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Iron Man l'Intégrale : 1964-1966 (Album)
Je ne dirais jamais assez de bien de cette collection "L'Intégrale" qui présente les 1ères aventures des Héros Marvel les plus populaires (bien que souvent, se soient les plus populaires par rapport aux adaptations cinématographiques, mais celles-ci augmentant avec régularité, succès oblige , le problème ne se pose de moins en moins car cette popularité a permis à la collection des "Intégrales" de s'étoffer. Et en plus, ça fait de belles étagères.

Cet album "Iron Man" (1964-1966) continue, comme le premier "Iron Man (1963-1964)", de présenter des épisodes inédits en France, issus de "Tales of suspense" (ici du N° 59 à 176) de novembre 1964 à avril 1966. (certains ont pu paraître en noir et blanc comme le "Tales of Suspense" 64 "Les origines du Mandarin" et le "Tales of Suspense" 67 "Au Rendez-Vous des Gredins" aux éditions Arédit ,mais vraiment très peu). Donc une majorité d'épisodes que je n'avais pas lus, même en ayant commencé "Strange" à ses débuts en 1970 et qui lui publiait les aventures d'Iron Man à partir du moment où l'homme de fer eut droit à sa propre série (C'est à dire en 1968 et omettant ainsi tous les épisodes parus depuis 1963 dans "Tales of Suspense" 39). On peut donc savourer ces épisodes dans les 3 premières Intégrales Iron Man 1963-1964, 1964-1966 et 1966-1968.
Scénarisé par "Stan Lee" et illustré par "Don Heck" (qui ne fut jamais de loin un de mes dessinateurs préférés des "Comics Marvel") et "Gene Colan" (Que j'adorais par contre, pour sa longue prestation sur "Daredevil", puis sur "Dr Strange", "Namor", "Captain America" et "Dracula") qui arrive au "Tales of Suspense" 73 "Ma vie contre la tienne".

Cette intégrale, comme la précédente, se situe un pleine guerre froide (bons Ricains capitalistes, pour qui le reste de l'humanité vit dans le Tiers-Monde, opposés aux malfaisants Communistes). Cette série, aussi engagée militairement (contexte de l'époque oblige) que celle de "Captain America", se laisse lire avec plaisir et nous replonge dans l'univers des "Comics" des années 60 où les bons étaient bons et les mauvais, mauvais. A part sa maladie du cœur qui lui donne un côté vulnérable (la marque de tous les "Marvel Comics" d'antan), "Tony Stark" n'a pas vraiment encore commencé à subir les évolutions qui feront de lui le "Iron Man" moderne (ancien alcoolique, moins sûr de lui quant à son travail sur les armements, dépressif...). C'est avant tout un fabriquant d'armes play-boy qui se bat pour la bannière étoilée.

Iron Man y combat plusieurs ennemis qui resteront célèbres et apparaitront dans biens des épisodes à venir (les siens ou d'autres héros Marvel), "Le chevalier Noir", "Titanium Man", "Le Mandarin", "Ultimo", "Attuma", "Le Penseur Fou" avec son Androïde métamorphe et "Œil-de-Faucon/Hawkeye" qui avait fait son come-back dans l'Univers "Marvel" dans "Tales of Suspense" 57 ainsi que la "Veuve Noire/Black Widow" apparue aussi pour la 1ère fois dans "Tales of Suspense" 52 de l'Intégrale précédente, tous deux alors du coté des criminels.

Donc, je ne dirais jamais assez de bien de de cette collection "L'Intégrale" qui présente les 1ères aventures des Héros Marvel, indispensable aux fans (anciens et nouveaux) des "Marvel Comics". Et qu'importe si le contexte politique a changé lui-aussi et qu'on ne soit évidemment pas tous d'accord avec la mentalité de ces "Comics"...
Et dire qu'on me traitait d'attardé dans ma jeunesse quand je lisais "Fantask", "Marvel", "Strange" et tous leurs dérivés illustrés. Le gaga que je suis maintenant à eu sa revanche...
Et n'oubliez pas pourquoi Fantask (puis Marvel) a été censuré dans les années 70 par la "Commission de Censure sur les Publications destinées à la jeunesse":
"Cette publication est extrêmement nocive en raison de sa science-fiction terrifiante, de ses combats de monstres traumatisants, de ses récits au climat angoissant et assortis de dessins aux couleurs violentes. Et l'ensemble de ces visions cauchemardesques est néfaste à la sensibilité juvénile." Incroyable n'est-ce pas....


La fièvre de l'or (Charleston Heston)
La fièvre de l'or (Charleston Heston)

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un DVD pourri pour un film honnête... Il n'y a pas que l'or qui a de la fièvre., 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La fièvre de l'or (Charleston Heston) (DVD)
"La Fièvre de l'or (Mother Lode)" est un film de "Charlton Heston" de 1982 avec "Charlton Heston", "Nick Mancuso", "Kim Basinger" et "John Marley".
Le sujet: De jeunes aventuriers se rendent dans une forêt de Colombie britannique à la recherche de leur ami disparu et se retrouvent face à face avec un vieux mineur écossais fou joué par "Charlton Heston", prêt à tout pour sauvegarder une caverne mystérieuse "Mother Lode" qui contient le filon mère d'une mine d'or abandonnée depuis la ruée vers l'or.
2ème film de "Charlton Heston" en tant que réalisateur et 3ème film de "Kim Basinger" en tant qu'actrice, j'ai vu ce thriller de bonne facture, mélange d'aventures et de suspense, à sa sortie au cinéma. L'ambiance inquiétante, la silhouette du mineur fou jouant de la cornemuse la nuit, les décors naturels magnifiques, la révélation finale et inattendue de l'existence d'un jumeau du vieux mineur et la destruction de la grotte et de son trésor par les eaux tumultueuses de la rivière qui déferlent dans la grotte en font un film que j'ai toujours gardé en mémoire.

Le problème est l'édition de ce film dans un DVD de très mauvaise qualité d'images, pour ne pas dire pourrie, en VF uniquement (vraisemblement un copie de la VHS). En plus sur "Amazon", présenté sous l'appellation : "La fièvre de l'or (Charleston Heston)" avec vraiment marqué "Charleston" je vous jure, on tombe quand on clique sur le produit sur la jaquette "Children of the Corn" d'après Stephen King.
De toutes façons, je met la note 4 pour le film et 2 (en étant vraiment gentil) pour son édition en DVD, ce qui fait, si je ne m'abuse, 3 étoiles.
En attendant une réédition qui peut-être n'arrivera jamais...


Inter-Celtic
Inter-Celtic
Prix : EUR 18,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une très bonne compilation CD/DVD vraiment Inter-Celtic de musicien galicien sonneur de gaïta "Carlos Núñez", 7 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inter-Celtic (CD)
"Carlos Núñez", musicien galicien sonneur de gaïta (cornemuse à un seul bourdon très en vogue dans les pays hispaniques) et flûtiste hors-pair, a plus d'une dizaine de CD a son actif depuis son premier album de 1997: "Brotherhood Of The Stars (A irmandade das estrelas)". Mais ce sympathique Galicien est surtout connu pour ces participations aux albums d'autres interprètes comme "The Chieftains", "Dan ar Bras" sur "L'Héritage des Celtes" et "Alan Simon" sur son opéra-rock "Excalibur, La légende des Celtes" ainsi que beaucoup de DVD/CD du "Festival interceltique de Lorient" ou les DVD I et II de "Nuits Celtiques" au Stade de France. le Dans sa discographie, c'est souvent le cas. Et il ne faut pas s'étonner quand on écoute un de ses CD de connaitre déjà les morceaux, ceux-ci n'étant souvent que des reprises.

Ce CD/DVD "Inter Celtic" est une compilation excellente en hommage à tous les pays celtiques de ce sympathique sonneur galicien. Indispensable pour toutes les personnes désirant connaître son répertoire musical et à ses nombreux admirateurs aussi car le DVD complète merveilleusement le CD.

Dans le CD, 16 titres enregistrés sur plusieurs années et de différents pays celtiques. Des invités prestigieux comme une gavotte avec Alan Stivell, "Lundu", "The Flight of the Earls" et "Alboderada de Veiga " avec "The Chieftains", "Two Shores" avec "Ry Cooder", "Is the Big Man Within ?" avec le groupe irlandais "Altan", "Jota do Porto do Cabo" avec "Sharon Shannon", musicienne multi-instrumentaliste qui a commencé sa carrière avec "The Waterboys", "Un Galicien libre à Paris" avec Dan ar Braz, etc...

Le DVD, enregistré en stéréo, contient 11 titres avec encore plus de Guest Stars: en vrac et sélectif: "L'orchestre symphonique de Galice", "The Chieftains", "Dan ar Braz", "Dónal Lunny", "Ronan Le Bars", "Nicolas Kemener", "Donald Shaw (Capercaillie)", "Gilles Le Bigot", "Sharon Shannon", "National Youth Pipe Band of Scotland", "Banda de Gaïta de Cea" ainsi que des "Bagadou" bretons, "Pipe Bands" écossais et danseurs de cercles celtiques.

Un très bon CD/DVD vraiment Inter-Celtic.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20