undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Profil de Sunderkayl > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Sunderkayl
Classement des meilleurs critiques: 642.872
Votes utiles : 175

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Sunderkayl "Sunderkayl" (Lyon)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Showtime Storytime (2BLURAY+2CD)
Showtime Storytime (2BLURAY+2CD)
Prix : EUR 35,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Nightwish is Back !!, 28 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Showtime Storytime (2BLURAY+2CD) (CD)
Fan du nightwish première version, j'ai cessé d'écouter le groupe lorsque leur chanteuse d'origine, tarja turunen, a été renvoyée. Avec Anette Olzon comme chanteuse, le groupe prenait un virage plus pop, moins lyrique, peut être pour toucher un autre public, toujours est-il que cette décision ne fit pas l'unanimité. Tarja suivit son chemin avec succès, Nightwish retombant dans ses travers, la pauvre anette étant également remerciée pendant la tournée ( ils avaient eu la gentillesse d'attendre la fin de leur tournée avec Tarja pour la virer ^^).
Et là, oh surprise, voilà que la grande floor jansen, hollandaise de talent aux accents lyrique, ex chanteuse de feu After forever et l'actuel de Revamp, est venu prendre la place maudite.
A la vision du blu Ray, c'est un bonheur de retrouver du vrai métal opéra, il faut dire que Floor marche sur les pas de la belle Tarja, en tout cas son interprétation des gros morceaux comme Ghost love score ou Nemo sont superbes, elle y apporte sa touche personnelle sans dénaturer le style d'origine.
Le groupe se permet même des inédits sur scène comme l'excellent Romanticide, un morceau méconu de Once qui fait suite sur l'album au très bon Dead garden.
j'ai aussi beaucoup apprécié les titres des deux derniers albums de nigthwish comme ghost river, song of myself ou last ride of the day.
mention spéciale à l'instrumental Last of the wild aver Troy Donockley devenu membre permanent.
Pour la partie scénique, Floor ,n'occupe pas l'espace comme tarja, elle chante déja superbement bien et c'est là le principal. On retrouve dans les bonus un documentaire sur le groupe et notamment le changement de chanteuse qui fait douloureusement écho au reportage qui figurait sur le précédent Dvd En of an era.
Pour la partie technique, on bénéficie d'une image plus que correct et d'un mixage sonore en pcm stereo et DTS HD MASTER AUDIO d'excellente facture.
le coffret prend la forme d'un livre avec rangement pour les 2 blu ray et les deux CD du concert accompagné de photos du groupe, le tout venant s'insérer dans un fourreau cartonné, très chouette.
En bref le blu ray qui va réconcilier les fans de l'ère tarja avec Nightwish ;-)
ps : si ce n'est pas déja fait et pour découvrir l'étendue du Talent de floor jansen, écoutez d'urgence le titre 'Dreamflight' sur l'album after forever, une merveille.


racine carrée
racine carrée
Prix : EUR 9,99

1 internaute sur 5 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L'album francophone de la rentrée, du caviar !!!, 17 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : racine carrée (Téléchargement MP3)
Il nous a fait l'album parfait, le petit belge au physique de frite light et à la voix de stentor, quelle puissance ! Les héritiers de la star ac', les artistes du net et les autres bobos de la nouvelle scène peuvent aller se rhabiller : le chanteur français nouveau est arrivé !

Grande évolution à tous les niveaux pour ce deuxième album, person je n'avais pas accroché plus que ça à son premier (hormis deux trois titre dont l'évident 'alors on danse'). Ici on franchi un fossé pour rentrer dans la cour des grands, des très grands mêmes, les textes sont magnifiques, il nous parle de racisme ordinaire, d'amour et d'absence de manière touchante (ah Cesaria....).
En guise d'intro, le très bon 'ta fête' donne le là, le reste glisse tout seul. Si quand même, papaoutai et surtout formidable sont comme le bon vin et dépassent le stade de tubes radios.

Côté instrumental, ça bouge pas mal, les mixeurs du dimanche vont s'éclater sans trop se forcer, le matos de base est très bon.
On le compare déja aux très grands, c'est mérité.
Après plusieurs écoutes, tout est fluide avec un fort gout de reviens-y, et d'ailleurs on y revient, encore et encore, son album est décidement FORMIDABLE !


Colours in the Dark - Edition Collector
Colours in the Dark - Edition Collector
Prix : EUR 17,48

8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le nouvel opus de la reine du métal, dans la continuité du précédent, 7 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Colours in the Dark - Edition Collector (CD)
Pour ceux qui n'ont pas aimé le précédent, passez votre chemin, ce sera pire pour vous. Pour les autres, la belle Tarja nous gratifie d'un très bel album, très mélodique, moins métal que 'What lies beneath', moins speed, plus mélodieux.
j'ai pu lire dans d'autres critiques de l'album que le tout faisait très bande original de film, je n'ai pas du tout ressenti celà, beaucoup moins que sur son premier album solo, sur colours in the Dark les titres se suffisent à eux même, la tonalité de l'album est beaucoups moins sombre que le précédent, d'où le titre sans doute...
Pour le reste dans le désordre et en détail :
-victim of titual, 500 letters, never enough et nverlight sont calibrés pour des passages à la radio (la finlandaise, pas la notre ^^),
- Until Silence et mystique voyage sont deux superbes ballades, je ne m'en lasse pas, planants à l'extrème,
-pour contredire ce que j'ai dit plus haut, la partie centrale de Lucid Dreamer sonne très BO, un de mes titre préféré sur cet album, du velours pendant 7mn29,
- Darkness (reprise d'un titre de Peter gabriel) et neverlight sont les deux titre que j'ai trouvé les moins intéressants par rapports aux autres.
-deliverance à des accents de générique James bondien dans sa première partie(oui elle a récidivé après le très bon 'in for a kill' de son album précédent) pour sonner très opéra dans la deuxième,
- et enfin Medusa, qu'elle chante en duo avec Justin Furstenfeld (blue october) vient superbement conclure cet album sur une ballade de 8mn12 (les paroles sont magnifiques..).

Une belle surprise donc, on aurait pu craindre un essoufflement après son 2e album très réussi, à l'inverse tarja continue sur sa lancée, long live to the metal queen !


Le trône de fer, tome 15 : Une danse avec les dragons
Le trône de fer, tome 15 : Une danse avec les dragons
par George R. R. Martin
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 une danse avec les pigeons !!!!, 20 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le trône de fer, tome 15 : Une danse avec les dragons (Broché)
Comme beaucoup, je trouve scandaleuse la politique éditoriale de l'éditeur, c'est un pousse au piratage, voyez plutôt :
A l'origine, le 5e tome est sorti en poche en édition originale au prix de 9$.
En france, l'éditeur a continué le découpage en 3 tomes, les 13, 14 et 15, au prix de 20 euros chacuns, le calcul est très vite fait...
Au bout de 5 ans d'attente, difficile pour les fans de poireauter d'avantage pour avoir le tome 5 en intégrale, et ça l'éditeur l'avait très bien compris.
Pour ma part j'ai acheté les tomes 13 et 14 en français avant de me rabattre sur le poche original pour la suite, même si un bon niveau d'anglais est requis pour l'apprécier.
En ce qui concerne la version française, j'ai été agréablement surpris par le changement de traducteur, pour ma part j'ai trouvé que le style colle beaucoup mieux à celui de Georges R. martin, la lecture est beaucoup plus fluide qu'auparavant.
Les questions d'édition et de traduction mise à part, la suite de la sage est à la hauteur des attentes et des tomes 1,2 et 3, nous retrouvons nos personnages fétiches, mention spéciale à schlingue (le pauvre...) et quelqu'uns qui se trouvaient dans le tant contesté 4e tome.


Timex - T2M931 AU - Montre Homme Acier - Timex Sport Luxury - Automatique analogique - Coeur Ouvert - Dateur - Réserve de Marche - Bracelet Cuir Noir
Timex - T2M931 AU - Montre Homme Acier - Timex Sport Luxury - Automatique analogique - Coeur Ouvert - Dateur - Réserve de Marche - Bracelet Cuir Noir

2.0 étoiles sur 5 bof bof, 12 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
après deux ans à peine d'utilisation, la plupart des chiffres se sont décollés du cadrant, bloquant le mécanisme interne. La montre perdait retardait également de 5 minutes toutes les deux heures, très pénible à la longue. Pour ce qui est du désign par contre rien à dire.


Dark Souls
Dark Souls
Proposé par JEUXDISCOUNT
Prix : EUR 47,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Indispensable, le top du RPG sur console, 12 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dark Souls (Jeu vidéo)
Une grosse surprise que ce Dark souls, un action-RPG qui ne plaira pas à tout le monde en raison des nombreux contre pieds qu'il prend par rapport à la tendance actuelle.
Difficile de le comparer à des jeux existants, Dark souls réussi l'exploit de créer son style à lui, un death RPG où l'on peut mourir à tout instant, que ce soit de la main d'un boss gigantesque, d'un squelette de base qui vous portera des coups critiques sans crier gare, ou tout simplement d'une chute dans le vide. Et mourir à (heureusement !) des conséquences dans ce jeu, à commencer par la perte des ames durement gagnée, la seule ressource du jeu qui vous permette d'acquérir des XP, d'acheter des objets, etc... Votre unique chance consiste alors à repartir du dernier feu de camp visité pour rejoindre le lieu de votre mort, en espérant ne pas trépasser de nouveau, car à ce moment là votre butin sera irrémédiablement perdu, et autant vous préparer, celà vous arrivera souvent, de quoi s'arracher les cheveux pour beaucoup, personnellement c'est ce qui donne beaucoup d'intérêt au jeu, l'un des rare à l'heure actuelle où l'on se sent en danger.
Pour le reste, l'aventure s'articule autour d'un lieu central donnant accès à d'autres endroits que l'on débloque au fur et à mesure de l'aventure principale, certains étant d'ailleurs purement optionnels.
Autre originalité, votre personnage passera de l'état de carcasse mort vivante à celui d'humain par le biais des 'humanités' des objets trouvé aléatoirement après sur les cadavres des monstres, ou dans des coffres disséminés un peu partout. Et autant dire qu'il va falloir les utiliser à bon escient, les humanités étant plutôt rares.
Mais à quoi sert-il d'être un humain dans ce sombre jeu ? tout simplement à avoir accès à la plupart des fonctionnalités multijoueurs comme aller envahir la partie d'autres joueurs en ligne pour rajouter un peu de difficultés à leur chemin de croix, leur prendre de l'humanité et des âmes, ou également se 'louer' pour prêter main fortes à d'autres joueurs.
le multi dans dark souls se traduit également par un système astucieux de marques laissées au sol, des sortes de tweet donnant des infos et des astuces (fausses parfois !) sur le point faible des boss ou les pièges.
Les armes et armures fonctionnent aussi sur un système bien particulier, les objets se boostant par le biais des ames et de forgerons rencontrés dans le jeu.
Les concepteurs ont créé un univers vaste, cohérent, sombre et mortel, on est à milles lieux de l'univers coloré et enfantin des derniers final fantasy, ici on est plus chez frazetta et consorts.
Bref il y a beaucoup à dire sur Dark Souls, le mieux est encore de s'accrocher et de découvrir ce jeu si particulier, pour moi le jeu de l'année 2012 sur console, qui bénéficie d'une replay value bien au dessus de la moyenne, refaire le jeu avec un perso développé différemment changeant toute la donne.
indispensable !


Act 1 [Blu-ray]
Act 1 [Blu-ray]
DVD ~ Tarja
Prix : EUR 17,65

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 2 magnifiques concerts de la belle pour le prix d'un, 7 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Act 1 [Blu-ray] (Blu-ray)
LA voix du métal symphonique nous propose ici un blu ray contenant l'intégralité des chansons interprétées lors de ses deux concerts donnés le 30 et 31 mars 2012 au teatro el circulo en argentine, soit au total près d'une quarantaine ( !!!) de titres, 235 minutes de bonheur. Nous retrouvons donc la quasi intégralité de ses deux premiers albums de sa carrière solo, y compris les titres exclusifs figurant sur les versions localisées des albums, l'occasion pour certains de découvrir quelques trésors cachés, comme Tired of being alone ou Montanas de silencio. Bref pour un premier dvd/blu ray de concert, la belle ne s'est pas moqué de ses fans qui ne pourront pas faire l'impasse dessus.

En presque 10 ans de carrière solo, tarja a réussi a construire son univers si particulier, sans céder à la facilité. Un titre comme Anteroom of Death trouve ici toute sa place et constitue une très belle introduction au concert. Certaines chansons se révèlent également sur scène, le groupe ayant l'occasion de les peaufiner au fil du temps et des concerts, je pense notamment à Ciaran's Well où les musiciens se font particulièrement plaisir. D'ailleurs en parlant de ces derniers, le groupe s'est épaissi au fil du temps puisque l'on retrouve désormais au clavier Christian Kretschmar (du groupe SCHILLER) et des renforts côté guitare avec Kevin Chown et l'excellentissime Julian Barrett. Les fidèles doug Wimbish, alex Scholpp, Max Lilja et le seigneur Terrana à la batterie sont bien évidemment de la partie.

Tarja a gardé le set acoustique qu'elle a pris l'habitude d'intégrer à ses concerts depuis quelques temps et c'est tant mieux, d'ailleurs I feel immortal file le frisson comme celà. Pour le reste, il n'y a pas grand chose à jeter, j'ai particulièrement aimé Dark Star, Naiad, Lost Northern Star, Still of the night, crimson Deep, underneath. Les nostalgiques de l'époque Nightwish se feront plaisir avec Nemo, over the Hills and far away, The phantom of the opéra. Nous avons aussi droit au très bon 'In for a Kill' qui doit définitivement s'incruster dans le générique d'ouverture d'un prochain James Bond.

Concernant la partie technique et les bonus du blu ray, pas grand chose à signaler, on a le choix entre un mixage dolby digital 5.1, un DTS 5.1, et l'habituel stéréo 2.0, ce dernier offrant la meilleure qualité de mixage sonore. Le concert est bien évidement filmé en HD, de manière plutôt sage et évite les découpages hystériques et autres effets de ralentis, de caméra secouée, qu'on offre d'habitude sur les concerts de métal, ce qui n'est pas plus mal. Après tout rien n'empêche de headbanguer peinard dans son salon pour ceux qui veulent, les autres n'auront en tout cas pas de mal de tête à suivre le concert. Sont aussi présent une interview de Tarja et deux galleries photo pour le plaisir des yeux, à noter qu'une des deux contient des photos envoyées par les fans.

Pour avoir vu Tarja en concert quelques fois, j'ai retrouvé les sensations ressenties en live, la voix de Tarja révélant toute sa richesse sur scène. Non pas qu'elle chante mal sur ses albums, mais l'entendre en live est une toute autre expérience, son magnétisme opèrant impitoyablement, ne la loupez pas si vous en avez l'occasion, le concert est à l'image de la musique de Tarja, riche, varié, un grand écart permanent et réussi entre le métal et l'opéra.


Prometheus [Combo Blu-ray + DVD + Copie digitale]
Prometheus [Combo Blu-ray + DVD + Copie digitale]
DVD ~ Noomi Rapace
Proposé par Edealcity
Prix : EUR 15,62

6 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 enthousiasmant !, 10 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Prometheus [Combo Blu-ray + DVD + Copie digitale] (Blu-ray)
Dire que Prometheus était attendu est un euphémisme, mais dès les 5 premières minutes du film et sa grandiose scène d'ouverture, le ton est donné, on sait que l'on va assister à quelque chose de grand. Rien n'a été laissé au hasard, le film est très malin et mérite bien son titre de vrai fausse préquelle à l'univers d'alien. Sans trop en dire, on est plus dans une histoire parallèle à celle des 4 premiers et c'est ce qui rend le film excitant. A la vue de la bande annonce, on pouvait craindre le contraire car tout laissait à penser que l'on allait assister à un alien 1.5 remis au goût du jour, mais les surprises sont nombreuses et son bien là. Au final, on ressort du film en ayant plus de questions que de réponses, ce qui pour moi est un plus et donne surtout envie de voir la suite. Les images sont sublimes, la partition musicale aussi. j'ai préféré voir le film en 2D mais au vu des réactions positives sur la 3D en ce qui le concerne, je vais me laisser tenter par la version IMAX. Les acteurs ont été particulièrement bien choisi, noomi rapace (parfaite pour succéder à Sigourney Weaver) et Michael-j'ai le vent en poupe-fassbender en tête, il est excellent dans son rôle d'androïde qui court après une humanité qu'il n'aura jamais, une coquille vide déguisée en Lawrence d'Arabie (joli clin d'oeil de Ridley Scott à ce chef d'oeuvre du 7e art). Merci à Ridley Scott pour ce retour réussi à la science fiction, en attendant Blade Runner 2 et la suite de prometheus qui répondra (peut être ?) aux questions laissées en suspend.


Imaginaerum ( 2 CD)
Imaginaerum ( 2 CD)
Prix : EUR 9,68

3 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 R.I.P. Nightwish, 27 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Imaginaerum ( 2 CD) (CD)
Que dire à l'écoute ce ce concept album ? Pas grand chose, ça sonne creux, du début à la fin, on croirait entendre du Danny elfmann en plus énervé. Cet album aura au moins le mérite d'avoir crée le métal Noël, un genre qu'on espère voir disparaitre bientôt. Bien qu'étant fan de l'ère Tarja, j'avoue que Dark Passion Play restait tout de même du nightwish, même si la meilleure chanson de l'album, à mon sens, était le très chouette 'Last of the wilds'. Là sur imaginaerum, ça sent le recyclé à plein nez. Dorénavant, pour les fans du métal symphonique, il ne reste plus qu'à se tourner vers Epica ou encore mieux, la belle Tarja dont la carrière solo prend de l'essor, en témoigne son superbe 'what lies beneath'.
Thuomas, change de chanteuse et reviens à tes premiers amours !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (6) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 22, 2012 7:30 PM CET


What Lies Beneath [Deluxe]
What Lies Beneath [Deluxe]
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 34,00

31 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une merveille du métal symphonique !, 15 septembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : What Lies Beneath [Deluxe] (CD)
Petite mise à jour après plusieurs semaines d'écoute et l'arrivée en France de son album en édition deluxe 2cd ;-)

Et voilà le deuxième album de Tarja Turunen, après le très bon 'My winter storm' sorti en 2007.What lies beneath nous entraîne dans un voyage au delà des apparences.
Toujours aux commandes, la déesse du métal a fait des progrès énormes en matière d'écriture, ce qui fait de 'What lies beneath' un album beaucoup plus équilibré que le précédent, plus classique dans sa structure, plus punchy aussi. On peut noter un retour à sa voix "opéra" qui est loin d'être désagréable et nous rappelle les premiers albums de nightwish.
Mais découvrons plus en détails les chansons du nouvel opus de Tarja :

1 - Anteroom of death 4/5
Une intro à l'album particulièrement originale, baroque et au rythme changeant, ou tarja chante accompagnée du groupe allemand van canto. ça commence doucement au clavecin pour aller progressivement sur une musique beaucoup plus heavy sublimée par les vocalises de tarja.

2 - Until my last breath 4/5
Un très bon single dont le clip s'inspire de la médiatisation qui a suivie la mort de jacskon. Un titre là aussi bien heavy accompagné de bon riffs de guitare.

3 - I feel immortal 4,5/5
Superbe ballade heavy (là aussi sortie en single) où tarja se fait plaisir vocalement.

4 - In for a kill 4,5/5
Une des perles de l'album. Une chanson qui sonne (ce n'est pas péjoratif) comme un générique d'ouverture d'un james Bond. tarja l'a d'ailleurs écrite dans ce sens là, et si le dernier bond se tourne un jour, les producteurs ont là un titre tout trouvé. les violons et les tubas en arrière plans donnent une ampleur particulière et très réussie.

5 - Underneath 5/5
Une des mes chansons préférées sur cet album, on ferme les yeux, on écoute, et on plane, tout simplement. ça commence comme une ballade mélancolique où tarja chante accompagnée au piano pour être ensuite rejointe par une guitare bien heavy. Petit aparté, le texte de la chanson est magnifique, comme d'ailleurs tout ceux de l'album.

6 - Little lies 3/5
la chanson que j'ai peut être le moins apprécié sur l'album, en vue de la qualité des autres bien sur ^^

7 - River of lust 3,5/5
Une ballade chantée sur un air d'opéra, sans guitare mais avec un poil de batterie quand même. Très jolie et reposante avant de partir sur le titre suivante, beaucoup plus nerveux.

8 - Dark Star 4,5/5
titre bien heavy avec des mélodies légèrement arabisantes soutenue par le chant de Phil Labonte en arrière plan, un duo qui nous rappelle les chansons de tarja avec Marco Hietala à l'époque de Nightwish sans nous faire regretter cette époque (j'y reviendrais plus tard).

9 - Falling Awake 4,5/5
Autre single avec là aussi une guitare électrique qui enrobe tout le titre et la voix de Tarja qui ne faiblit toujours pas. la belle sait placer sa voix pour le plaisir de nos oreilles avec en guest Joe Satrianni qui nous livre un très chouette solo à la guitare.

10 - The archive of lost dream 4/5
Très belle ballade mélancolique, deuxième chanson calme de l'album. tarja insuffle de l'émotion à ce genre de chansons comme personne d'autre.

11 - Crimson Deep 5/5
Titre bien heavy dans lequel tarja impose la puissance de sa voix, avec Will Calhoun en invité, qui officie à la batterie en support de Mike Terrana. Excellente conclusion du CD n°1 de cet édition européenne de l'album.

....car il y a en effet un cd bonus qui comprend trois titres, excellents qui plus est, qui sonnent comme un bon rappel après les 11 premiers, ainsi qu'un reportage vidéo de 14 minutes sur la création et l'enregistrement de l'album, fort intéressant. concernant les trois titres présents sur le cd n°2, les voici :

1 - We are 3,5/5
Titre heavy, voix d'opéra, guitare bien lourde, très bon titre.

2 - Naïad 5/5
Pourquoi diable cette chanson ne figure pas dans les chansons principale ? cet en effet une des plus belles de l'album, une ballade où tarja chante comme si elle était une apparition de l'au delà. SUBLIME.

3 - Still of the night 5/5
une reprise des whitesnake avec des vocalises sublimes, la dernière file le frisson..

j'ai particulièrement été touché par le sublime 'Underneath, une ballade mélancolique à laquelle Tarja confère une émotion que seule sa voix peut donner. Si vous aimez le métal symphonique, cet album est indispensable, la déesse du métal s'est surpassée pour nous livrer un bien joli bébé. Petit bémol qui concerne la diffusion de l'album qui a été chaotique dans notre beau pays. Pour moi la seule édition à acheter est la deluxe présentée dans un joli packaging qui plus est avec l'indispensable 2e cd.
Si le comparatif avec Nightwish s'imposait, il n'a plus lieu d'être à présent car la déesse du métal nous a dévoilé ses talents en matière d'écriture.
Si vous en avez l'occasion, allez voir Tarja en concert, c'est sur scène qu'elle dévoile tout son potentiel, en effet ses chansons prennent une autre dimension en live, et sur la set list de la tournée 'What lies Beneath, nous auront droit à un monument jamais joué en live par Nightwish, Beauty of the beast !


Page : 1 | 2