Profil de Alex > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Alex
Classement des meilleurs critiques: 27.488
Votes utiles : 298

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Alex

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Majesty And Decay
Majesty And Decay
Prix : EUR 19,00

5.0 étoiles sur 5 Du grand Immolation !, 26 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Majesty And Decay (CD)
Depuis les fabuleux "Close to a world below" et "Unholy cult", Immolation s'est contenté de faire du Immolation, sans grand relief. Non pas que celui-ci change la donne, mais il possède cette touche particulière qui le distingue incontestablement. Déjà le son est énorme, massif, titanesque. C'est la BO d'un film de guerre où l'on s'en prend plein la tête. Pour faire court, c'est un album abouti, technique, efficace et avec une ambiance belliqueuse hors du commun. L'un de leurs meilleurs.


Death Unveiled
Death Unveiled
Proposé par BUCHER25400/CIGELEC.EU
Prix : EUR 7,00

5.0 étoiles sur 5 Groupe allemand de black metal méconnu et pourtant digne des plus grands du style, 11 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Death Unveiled (CD)
J'ai découvert Mephistopheles à la sortie de leur premier album "Landscapes symphonies" en 1997. Jusqu'à ce 4ème et dernier album, le groupe n'a eu de cesse de progresser, en proposant un black metal complexe, mélodique et avec ce "je-ne-sais-quoi" qui les distingue et les fait entrer selon moi au panthéon des ténors du style, aux côtés d'Emperor. Méconnu à cause de leur nationalité, Mephistopheles mérite vraiment la reconnaissance et leurs albums de figurer dans toute discothèque de black-metalleux !


L'Histoire secrète de l'espèce humaine
L'Histoire secrète de l'espèce humaine
par Richard Thompson
Edition : Broché

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un ouvrage qui fait réfléchir, 14 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Histoire secrète de l'espèce humaine (Broché)
Pourquoi cet ouvrage serait de la désinformation et pas ce que les sciences et les religions nous imposent ? Devons-nous croire ces dernières simplement parce qu'elles font autorité ? Peut-être l'auteur fait-il partie d'une secte mais les religions n'en sont-elles pas et les sciences ne sont-elles dogmatiques quand elles considèrent comme acquises certaines choses qui se révélent être fausses quelques décennies plus tard ? D'ailleurs, la théorie de l'évolution en prend un coup à l'heure actuelle avec les récentes découvertes ! Il existe beaucoup de vestiges et d'artefacts qui demeurent inexpliqués et cela c'est un FAIT. Ils dérangent parcequ'ils viennent contredire les théories officielles. Si ce qu'on nous impose était remis en question, cela blesserait beaucoup d'egos et changerait le monde. Pourquoi les sciences rabaissent-elles ou cherchent-elles à cacher ces pièces d'un puzzle si elles sont sûres de ce qu'elles avancent ?


Méditations
Méditations
Prix : EUR 7,50

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chef d'oeuvre rare !, 10 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Méditations (CD)
A l'évocation du titre de l'album, l'on peut s'attendre à une musique calme, propice au recueillement et donc à la méditation. Et pourtant, quand on appuie sur lecture, c'est tout le contraire qui se produit. Mais il n'existe pas qu'un seul moyen pour extraire son esprit des réalités sensorielles. Le shaman entre bien en trance contemplative par le biais de danses intenses, de rythmes hypnotiques et d'hallucinogènes. Et ce disque, c'est cela. Quelque chose d'intense et d'hypnotique qui permet à l'esprit de s'élever. Durant une quarantaine de minutes, on n'a pas de répit ou presque. Soutenus par une section rythmique infernale et complètement destructurée et par un piano au jeu fulgurant et fantomatique, John Coltrane et Pharoah Sanders poussent leurs saxophones dans leurs derniers retranchements. Ils explorent, expérimentent et proposent des sonorités inédites, dissonantes et atonales, pouvant provoquer une répulsion chez un auditeur non éduqué à ce type de sons. Mais la musique n'en demeure pas moins belle, cette beauté ne répondant pas seulement aux critères imposés par notre culture occidentale. D'ailleurs, qu'est-ce que la beauté ? C'est un terme bien galvaudé de nos jours, un terme dont les critères changent sans cesse et diffèrent considérablement selon la culture, le pays, l'éducation et l'appréciation personnelle. Que l'on aime ou pas, John Coltrane était indéniablement un génie, un génie qui est mort alors qu'il avait encore beaucoup à apporter mais qui a quand même pu laisser derrière lui une incroyable discographie aux nombreux monuments dont celui-ci fait partie. De prime abord, cet album est certes très inacessible. Toutefois, si vous autorisez votre esprit à y pénétrer, vous serez conquis.


June Frost
June Frost

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un funeral doom esthétique et classieux !, 24 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : June Frost (CD)
A l'instar de Skepticism, Funeral et Thergothon, Mournful Congregation est considéré comme l'un des pionniers du Funeral Doom. Pourtant, malgré de nombreuses démos et apparitions sur des compilations, leur premier album intitulé "The monad of creation" n'est sorti qu'en 2005. Je les ai d'ailleurs connus avec ce dernier et ce fut pour moi une révélation. Leur nouvel opus, "The june frost" est un bijou du même calibre, voire un cran au-dessus. La force de Mournful Congregation résite dans le travail énorme qui est fait sur les guitares. L'ennui ne nous gagne pas, même avec des titres dépassant le quart d'heure sur des tempi extrêment faibles. Les parties acoustiques ou en son clair sont variées et sublimes, les nombreux leads sont subtils et peaufinés et les parties rythmiques sont écrasantes. Contrairement à d'autres sur la scène actuelle, les claviers se font très discrets et n'apparaissent qu'à des moments clefs. Quant aux growls, ils sont présents sur la moitié des titres, soit 4, et sont assez en retrait. Il y a donc 4 instrumentaux, de courte durée pour du Doom, mais de toute beauté. Ecoutez le titre "The june frost" et vous comprendrez que ce terme n'est pas galvaudé. Mournful Congregation est à part dans la scène Doom et je vous invite d'urgence à écouter cette oeuvre, la précédente et la compilation de leurs démos. Un grand groupe enfin lancé.


Tragedies/Tristesse
Tragedies/Tristesse

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'un des pionniers du Funeral Doom !, 4 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tragedies/Tristesse (CD)
Avec Thergothon et Skepticism, les norvégiens de Funeral sont les pionniers d'un sous-genre du Doom metal au début des années 90 : le Funeral Doom. De plus, non contents d'être les fondateurs d'un style, ils furent également les premiers à intégrer une chanteuse lyrique, et ce bien avant Shape of Despair. Le label Firebox propose ici la réédition de leurs deux premières oeuvres considérées maintenant comme des classiques : la démo "Tristesse" et l'album "Tragedies", toutes deux agrémentées de bonus excellents. Tout ici n'est que lente agonie et désolation, ténèbres et souffrance. Les accords monolithiques s'enchaînent, résonnant sans fin, supportant la voix caverneuse qui gronde inexorablement. Mais tout n'est pas si noir et désespéré. Les nombreuses parties acoustiques et le chant féminin éthéré tempérent le tout et apportent une touche mélancolique et heavenly très appréciable. Bref, si vous ne possédez pas les originaux, jetez-vous sur cette réédition, vous ne serez pas déçus. D'autant que tous leurs albums sortis depuis sont davantage orientés doom-death. 140 minutes de musique !


Mystical Therapy for Spirirtual Dysfunction
Mystical Therapy for Spirirtual Dysfunction
Prix : EUR 20,57

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Anna-Varney ne finira jamais de nous étonner !, 4 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mystical Therapy for Spirirtual Dysfunction (CD)
Sanatorium Altrosa n'est pas un simple album de titres remixés comme je le pensais à sa sortie l'an dernier. Certes, il y a 5 cinq versions instrumentales et / ou remixées de morceaux figurant sur l'album "Les Fleurs du mal", mais ils sont arrangés de telle façon que l'on peut les considérer comme des inédits. En fait, ils sont magnifiés par des arrangements subtils et transcendants. Ensuite, il y a 4 nouveaux morceaux : "Consider this : the true meaning of love" décliné en 3 versions (instrumentale, originale et chantée). Ce titre, avec son rythme martial, est particulièrement jouissif. "Architecture II" et "The conqueror worm II", tout simplement magnifiques. Et "Collision", morceau sombre et angoissant où Anna-Varney semble agoniser. Bref, cette oeuvre est le complément indispensable des "Fleurs du mal" et nous prouve encore une fois le talent de notre Déesse.


Farmakon
Farmakon
Prix : EUR 28,25

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'un des groupes de doom le plus en avance sur son temps., 26 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Farmakon (CD)
Pour décrire ce troisième album des mystérieux finlandais, je vais utiliser un commentaire que j'avais lu à sa sortie. Il résume très bien son contenu : "Lent comme un escargot essayant d'échapper à une fourchette, froid à choper des engelures, mais beau comme une naïade russe nue sur une peau d'ours, ours dont on entend la voix caverneuse de temps à autre." J'ajoute que ce disque est plus axé sur les guitares que ses prédécesseurs, mais tout aussi expérimental et sombre, avec son orgue tout droit sorti de la cathédrale du néant. Mention spéciale à la piste 4 qui ne possède pas de nom.


Dialogue With the Stars
Dialogue With the Stars
Prix : EUR 16,80

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Blut Aus Nord monte sur le trône, 3 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dialogue With the Stars (CD)
Cette énigmatique entité qu'est Blut Aus Nord poursuit sa remarquable carrière en sortant enfin le second volet de la saga Memoria Vetusta entamée en 1996 avec "Fathers of the icy ages". Pour ceux qui ne connaissent le groupe qu'au travers de ses oeuvres sorties durant cette décennie, ne vous attendez pas à trouver des ambiances industrielles post-apocalyptiques, des expérimentations sordides et des riffs disharmoniques au possible. Blut Aus Nord est en effet revenu aux sources de son art, à son black metal mélodique et planant. Mais pas seulement car il va encore plus loin. Si le magnifique "Fathers of the icy ages" était assez terrestre dans son rendu - on s'imaginait sans peine les vastes étendues glacées des contrées septentrionales -, "Dialogue with the stars" est complètement tourné vers les sphères célestes. Cet opus est mystique, introspectif et peut aisément servir de psychotrope au chaman désireux d'entrer en symbiose avec des êtres supérieurs. Les 9 titres qui le composent se valent tous. L'on peut parler de musique progressive étant donné leur longueur et leur limpidité. L'on passe d'une émotion à une autre sans que le fil ne soit rompu. Passages rapides aux claviers transcendantaux, soli atmosphériques d'une grande beauté, arpèges vraiment sublimes. Cette oeuvre est belle, tout simplement. Pour moi, l'un des meilleurs albums de black metal de cette décennie et de black metal tout court. Je ne pensais pas dire cela un jour, mais j'hésite même à détrôner l'indétrônable "Anthems to the welkin at dusk" d'EMPEROR. Bref, Blut Aus Nord a réussi son retour aux sources avec ce second volet parfaitement complémentaire au premier, un album qui va encore une fois marquer la scène, comme avec "The work which transforms god " et "Mort" dans un autre registre.


Cybion
Cybion
Prix : EUR 21,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Incontournable !, 28 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cybion (CD)
J'avais 15 ans à la sortie de leur démo "Skies" et je me rappelle encore l'effet qu'elle me fit. Comme beaucoup d'autres, je gardai l'espoir d'un nouvel album. Et 13 années après, Cybion arrive enfin. L'attente fut interminable mais le résultat en est à la hauteur. Il serait trop long de décrire cette oeuvre en détails tant elle est riche et complexe, je vais donc seulement vous en donner les grandes lignes. Cybion est un concept-album futuriste de 71 minutes divisé en 20 parties. Musicalement, la base est du death metal auquel viennent se greffer plein de styles différents. On peut dire que c'est du death progressif hybride : soli virtuoses, chants féminins heavenly, ambiances jazzy, futuristes ou proches de bandes originales de films, sans oublier la puissance du death metal. Tout y est pour maintenir l'auditeur en haleine. Kalisia a fait ici un travail vraiment énorme et mérite d'être soutenu. D'autant plus qu'aucune maison de disques n'a voulu signer le groupe. Naïvement, je pensais encore que les labels metal n'étaient pas corrompus... C'est honteux. Bref, que vous aimiez ou non le metal, écoutez ce disque, il en vaut la peine. Assurément l'une des meilleures sorties de l'année. De plus, il est vendu dans un magnifique coffret comportant la fameuse démo citée plus haut agrémentée de reprises de groupes qu'ils citent comme influences majeures. Foncez !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6