Profil de Thomas Faivre-Duboz > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Thomas Faivre-...
Classement des meilleurs critiques: 465.373
Votes utiles : 3

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Thomas Faivre-Duboz (Paris, France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1
pixel
Live in Oslo
Live in Oslo
Prix : EUR 14,70

1.0 étoiles sur 5 Une arnaque ?, 2 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live in Oslo (CD)
On pouvait déjà se procurer depuis longtemps le live à stockholm sur Internet, qui est EXACTEMENT le même : ce live date de 2002 (avec angie stone, les soultronics, etc.) !
Contrairement à ce qu'indique la pochette (photos récentes, visuels, date de sortie), le live ne correspond pas aux derniers concerts donnés depuis 2012. Pas de Chris Dave, pas de nouvelles chansons, ...

Dans l'absolu, c'est un bon album et de la bonne musique, mais le procédé est plus que limite !


Tutu Revisited
Tutu Revisited
Prix : EUR 29,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une tuerie !, 14 juin 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tutu Revisited (CD)
J'ai eu l'occasion de le voir à North Sea Jazz mais le concert était un peu court vu le format du festival. Ce double CD en donne vraiment beaucoup, les morceaux sont longs, développés, avec beaucoup de variations.

Avec les musiciens qu'il a fait venir, le CD ne pouvait pas être mauvais : ce sont tous des killers ! Les battle entre Alex Han et Marcus étaient vraiment magiques lors du concert que j'ai vu. Ronald Bruner envoie ici un beat sans faille, Christian Scott n'est pas en reste mais effectivement plus plaqué sur le son de Miles Davis comme le dit un autre commentaire. Je suis un peu moins sensible au clavier (Federico Gonzalez Pena) mais la musique est déjà bien dense.

Cette version est revisitée en redonnant un coup de jeune aux synthés typiques des années 80. Ils sont un peu plus masqués pour donner la place à l'interprétation de Marcus et des cuivres.

Je suis beaucoup plus convaincu par l'unité de l'album que par le précédent à Monte Carlo avec l'orchestre philharmonique qui était moins cohérent.

J'adore !


Page : 1