Profil de D. Lire > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par D. Lire
Classement des meilleurs critiques: 7.478
Votes utiles : 71

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
D. Lire (Paris)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Histoires pornographiques
Histoires pornographiques
Prix : EUR 7,49

4.0 étoiles sur 5 Le pari du X, 28 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Histoires pornographiques (Format Kindle)
Le titre de ce recueil dit tout, a priori, du pari risqué de son auteure : Mêler la narration (c'est à dire le romanesque, le plaisir du scénario et de l'écriture) avec son exact opposé : la Pornographie (lieu supposé de l'absence d'histoire, de la-baise-pour-la-baise, où les personnages n'ont de sens que par leurs fusions, observées à la loupe et sous toutes les coutures). Le résultat, étonnant, est réjouissant.
Dans ses textes courts, Valentine Abé traite des situations les plus variées, parfois les plus obscènes, dans une langue riche et entrainante. Elle culmine alors à la définition même du fantasme, toujours portée cependant par des histoires brulantes, construites au cordeau, où chaque détail narratif compte dans cette lente montée des plaisirs. De superbes crescendos...
Je surveillerai les prochaines publications de cette jeune écrivain.


L'emprise des femmes
L'emprise des femmes
par Anne Bert
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Quelle emprise ???, 25 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'emprise des femmes (Poche)
Je n'avais jamais eu que de bons échos sur l'auteure de ce court roman, dont le projet, a première vue, m'avait semblé tout a fait intéressant ("Dresser le portrait en creux d'un homme, en croisant les témoignages de ses partenaires"). Par ailleurs, la couleur "SM" du livre, ostensiblement mise en valeur par l'éditeur, avait fini de me convaincre. C'est donc sans crainte que j'ai acheté le livre dans un relai de la gare Montparnasse.
Quelle déception, et quel dommage !... (Mon voyage m'a paru bien long.)
Car d'amblée, le style de l'écrivain (terriblement ampoulé et tarabiscoté, avouons-le) gène la lecture, alourdit le propos. Le roman en devient vite illisible. Et l'on se dit que toutes ces phrases alambiquées (et même pédantes), tout ce clinquant chic-et-toc, sont le signe des difficultés rencontrées par l'auteur pour se hisser a la hauteur de son projet -- sans jamais y parvenir.
Quant aux "accents SM" du roman (en fait, de simples jeux et/ou conflits mesquins), ils ne semblent proposés la que pour attirer le chalant et masquer la pauvreté du propos : vraisemblablement, l'auteure n'y croit pas, n'y connait rien, n'y comprend rien... (S'est-elle seulement informée ?) Alors, elle choisit de s'emporter pour quelques fantasmes naïfs et bien fades, grossièrement décrits, qu'elle enfile comme des perles (sans doute pour masquer son embarras).
Au final, il me semble surtout regrettable que l'éditeur, que l'on a connu plus exigeant, ait laisse passer ce texte mineur, inabouti et si peu maitrisé.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 21, 2014 11:32 AM CET


Carmen, avec des scènes érotiques
Carmen, avec des scènes érotiques
par Prosper Merimee
Edition : Poche
Prix : EUR 6,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Eros est enfant de boheme, 12 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carmen, avec des scènes érotiques (Poche)
Quel beau projet, innovant, ludique et diablement ambitieux : Bravo à La Musardine pour cette nouvelle collection erotique !
On l'aura compris, il s'agit là d'adapter des romans célèbres, tombés dans le domaine publique, et de les augmenter largement de passages pimentés (sans pour autant toucher au texte initial... mais en le violant tout de meme un peu...).
L'auteur du "joyeux détournement" doit donc se fondre secrètement dans le texte, plagier le style de l'écrivain d'origine, et explorer à loisir tous les secrets d'alcôve induits par l'histoire : Un véritable tour de force, très réjouissant et parfaitement pervers.
Pour ce "Carmen", l'exercice de style est tenu de main de maitre : Je défie quiconque de trouver précisément où se trouvent les contours des textes ajoutés. Car si l'on reconnaît (d'évidence) le texte d'origine de son ajout érotique, l'on entre et l'on sort de ces deux univers disctincts par des portes invisibles.
J'avoue d'ailleurs qu'il est très plaisant d'être ainsi manipulée par ce livre audacieux et roublard.
Pour les parties purement érotiques, rien d'extraordinaire toutefois : les habituelles scènes lubriques à deux, à trois, à x participants, font la part (trop) belle aux sempiternels fantasmes masculins. Carmen devient alors tour à tour une joyeuse naïade, un objet sexuel offerte et soumise à tous les hommes lors de partouzes effrénées, et (enfin!) la maitresse femme, libre et fière, que (personnellement) je m'attenais à trouver tout le long du roman. Dans la première partie du livre, le narrateur lui-même (que nous appellerons maintenant Prosper "Youp-la-Boum" Mérimée himself) passe pour un sacré libidineux...
Idée géniale et maline, menée de jolie manière (même si peu inventive sur l'érotisme), ce Carmen vaut définitivement le détour. Je lui souhaite un grand succès, et attends avec impatience les prochains volumes de la collection (en rêvant - pourquoi pas ? - d'une adaptation de "la princesse de Clèves", d'Arsène Lupin, ou mieux, d'un "Docteur Jeckyll et Mister Hyde" revisité a la sauce SM).
Bonne continuation!


Moha m'aime
Moha m'aime
par Alina Reyes
Edition : Broché
Prix : EUR 11,60

5.0 étoiles sur 5 Une merveille, 6 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Moha m'aime (Broché)
Ode absolue à l'amour, texte court d'une rare beauté, au style pur et lumineux : Une réussite totale, que j'ai longtemps offert, par-ci par-là, aux bons amis, comme autant de déclarations d'amour.
Comme souvent dans les livres d'Alina Reyes, il s'agit d'un hymne à la vie et à la beauté, modeste et simple en apparence, mais subtile et passionné.
Ce livre m'a longtemps habité.


Poupée, anale nationale
Poupée, anale nationale
Prix : EUR 3,09

4.0 étoiles sur 5 La rage, parfois salutaire, 6 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Poupée, anale nationale (Format Kindle)
Livre coup-de-poing-dans-la-gueule qui ne laisse pas indemne, d'une virulence absolue, excessive certes, mais diablement salutaire, et qu'il convient de vite redécouvrir par ces temps de brune marine.
A sa sortie, j'ai reçu ce pamphlet comme un cri venant des tripes, d'une rage insensée, une lutte violente dans la boue (mais où ailleurs?) contre la bête immonde. Alors, le grotesque, le vulgaire, le bas et l'ignominieux, la souillure contre quoi l'auteur s'emporte, deviennent des armes a retourner contre l'ennemi.
Pour moi (cela a fait débat à la sortie du livre), le procédé est plus qu'acceptable, il est même bienvenu. Mais une fois seulement. Comme une médecine qui ferait baisser la tension, soulagerait les brulures, avant de reprendre la lutte, à des niveaux de débats différents.
Il est bon que ce texte existe, aussi choquant soit-il.


Osez 20 histoires de sexe avec des pompiers
Osez 20 histoires de sexe avec des pompiers
par Collectif
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

4.0 étoiles sur 5 Allumer, le feu ! Allumeeeer le feu !...., 3 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Osez 20 histoires de sexe avec des pompiers (Poche)
Que celui [ ou celle (??!!), mais je ne peux pas y croire ] qui a sélectionné cette couverture catastrophique se dénonce sur le champ !
Soyons claire : je n'ai rien contre les mecs virils, costumés z-et moustachus façon seventies, mais il y a tout de même des limites au bon gout "vintage" à ne pas franchir, sous peine de rôtir en enfer pour l'éternité.
Car mise à part cette horreur jaune fluo, rien que du bon à dire au sujet de ce recueil très distrayant, drôle et érotique en diable, qui remplit pleinement son contrat : nous allumer, nous faire rougir, souffler sur les braises, attiser le feu, déclencher même, parfois, quelques incendies ravageurs.
Mention spéciale pour la pyromane en chef de cette troupe d'auteurs épatants, Octavie Delvaux, qui propose ici encore quelques textes parmi les plus incandescents du recueil : éclectiques, percutants, flamboyants. Bravo !
Les autres textes ne sont pas en reste, en particulier celui de Daniel Nguyen, qui m'a littéralement soufflé. Une réussite.
Alors félicitations à toute l'équipe des auteurs du recueil, et à bientôt pour de nouvelles aventures au poil !


Osez 20 histoires de voyeurs et d'exhibitionnistes
Osez 20 histoires de voyeurs et d'exhibitionnistes
Prix : EUR 5,49

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A voir !, 16 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Osez 20 histoires de voyeurs et d'exhibitionnistes (Format Kindle)
Les premiers jours d'été arrivants, je voulais revenir à des lectures de pure détente, et me suis naturellement tournée vers une valeur sure pour les vacances : La collection "Osez" qui, jusqu'a présent, ne m'a jamais déçu.
Cet opus, l'un des derniers de la série, ne faillit pas à la règle : Joyeux, divertissant, souvent (ultra) épicé, débridé et pervers, il contient quelques pépites sidérantes, propres à frapper l'imagination (et faire rougir de plaisir) même la plus aguerrie des lectrices.
C'est finalement cela que j'aime particulièrement dans cette Collection : qu'elle me scotche avec la régularité d'un coucou suisse, sans jamais négocier sur la qualité d'écriture.
Il m'a même semblé qu'une des propositions du recueil (laquelle?) contenait des paragraphes entiers écrits en alexandrins (avec césure à l'hémistiche, rimes de mirlitons, et tout et tout) ! Une surprise plutôt inattendue (dans un tel livre) mais dont l'effet entrainant et quasi hypnotique fonctionnait plutôt bien...
Et bien sur, (et surtout), il y a « la » nouvelle d'Octavie Delvaux, auteur (pilier incontournable) de La Muscardine, dont le roman "Sex in the Kitchen" m'a particulièrement enthousiasmé. J'attends toujours ses formidables histoires avec impatience. Et, encore une fois, elle justifie a elle seule l'achat de ce livre.
Bravo donc ! Et a bientot !


Sex in the kitchen
Sex in the kitchen
par Octavie Delvaux
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

21 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Attention, pépite absolue ! Mon coup de coeur de l'année, 30 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sex in the kitchen (Broché)
Sex in the Kitchen est un livre tombé du ciel : Pur roman de divertissement, il déploie (dans un rythme effréné) une intrigue trépidante et addictive, un humour ravageur et un érotisme absolument torride. C'est bien simple, je l'ai lu en une nuit ! Impossible de le lâcher.
Soyez prévenues : Lire ce livre, c'est devenir la victime (consentante) du syndrome bien connu (mais pourtant si rare) de la « tablette de chocolat » : une fois le roman commencé, impossible de s'arrêter... L'on est condamnée. Et l'on poursuit sa lecture dans un état de fébrilité joyeuse, entrecoupée seulement par des éclats de rire incontrôlables.
Mais comment parler de l'intrigue, sans en dévoiler les multiples facettes, les surprises extravagantes, l'érotisme montant crescendo, l'esprit totalement déjanté de cette équipe de filles qui deviennent, au fil des pages, nos meilleures amies ?
Je dirai seulement que dans la vague actuelle des romans de « chick-lit » que l'on nous sert au kilo, le roman d'Octavie Delvaux me fait l'effet d'une bombe thermonucléaire : Cela fait un bien fou !
Les codes habituels du genre sont totalement investis, mais pour être mieux détournés et constamment renouvelés. Le machisme bas de plafond en prend un sacré coup sur la carafe... Et tout cela explose dans un feu d'artifice jouissif et libératoire, qui nous venge avec esprit de bien des clichés...
Mentions spéciales pour les dialogues entre filles : irrésistibles. Pour le style, parfait, inventif et très travaillé (je pense en particulier au jargon franglais ridicule de l'un des personnages). Et bien sûr pour l'érotisme, épicé et pervers (avec meme des accents SM réalistes tout a fait bienvenus), qui se fond dans une histoire dont j'attends maintenant la suite avec une impatience non dissimulée.
Vivement l'adaptation au cinéma !


Eros mécanique
Eros mécanique
par Pierre Bourgeade
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 E r o S M e c a n i q u e, 16 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eros mécanique (Poche)
Petit recueil de nouvelles et de textes de Pierre Bourgeade, parfois très courts, mais toujours agréables et virtuoses.
Dans la nouvelle titre, loin de l'ambition affichée de certains de ses romans, l'auteur semble ici se faire plaisir, et d'une écriture libre et maitrisée, il nous embarque avec lui dans les méandres romanesques du désir et de la séduction, au seuil du fantasme érotique. Et c'est le rêve qui s'invite dans le réel (à l'image de ce tableau inspiré des « 1000 et une Nuits », point d'entrée de la nouvelle), les rencontres s'en trouvent alors fétichisées, subtilement sublimées. Comme souvent chez P. Bourgeade, le sadomasochisme n'est pas loin, avec ses excès certes, mais aussi sa beaute,... éclaboussante ! L'on ne saurait dire mieux.


Cérémonies de femmes
Cérémonies de femmes
par Jeanne Berg
Edition : Broché
Prix : EUR 14,70

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Au commencement etait la verge, 10 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cérémonies de femmes (Broché)
Fascinante série de tableaux que nous offre Jeanne de Berg dans cet ouvrage, d'un style sobre et subtile, sans effet de manche, mais illustrant avec force un univers fantasmagorique puissant, constamment renouvelé, cérébral certes, mais hypnotisant.
Les corps, consentants, fétichisés, sont mis en scène dans des situations sadomasochistes, où la Maitresse de Cérémonie semble tout à la fois diriger ses soumis(es) mais aussi penser, déjà, en écrivain, au texte qui en résultera.
Et c'est du constant rapport entre la langue et le réel, entre le vecu qui se joue devant nous et son image romanesque, entre le fantasme et sa concrétisation vivante, entre le désir de la Maitresse et celui de l'Auteure (au féminin), que se noue l'enjeu du texte, son pouvoir hypnotique sur le lecteur, son érotisme aussi, délicat et terriblement pervers.
Découverte d'un univers passionnant et personnel, texte brillant, « Cérémonies de femme » est l'un des chefs-d'aeuvre contemporains sur le sadomasochisme.


Page : 1 | 2 | 3