undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de Jean-Jacques Monot > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean-Jacques Monot
Classement des meilleurs critiques: 400.981
Votes utiles : 61

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean-Jacques Monot (France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1
pixel
20 ans d'aveuglement
20 ans d'aveuglement
par Economistes atterrés
Edition : Broché
Prix : EUR 8,70

17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De l'étalon-or à la règle d'or, 40 ans d'aveuglement ?, 14 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : 20 ans d'aveuglement (Broché)
Ce livre parle de manière très compétente des dernières péripéties de la longue marche vers la crise financière, sociale et politique qui nous frappe.

Cette crise est le résultat, prévisible et annoncé, de la perte du contrôle de l'émission monétaire par les peuples (ou leurs représentants démocratiquement élus) aux profits d'intérêts financiers privés supranationaux.

Rappelons-en quelques étapes décisives:

1971, (Nixon) Fin de la convertibilité en or du dollar.
1973, (Giscard) Loi interdisant à l'Etat français d'emprunter à la Banque Centrale, mais l'obligeant à emprunter auprès des banques privées.
1992, Traité de Maastricht, introduisant les trop fameux critères de convergence comme préalables à l'intégration dans l'union monétaire.
2002, Entrée en vigueur officielle de l'Euro.
2011, Le duo Merkel-Sarkosy: "Il faut inscrire la Règle d'Or dans la constitution de tous les pays européens".

Nous ne disposons pas de 40 ans pour rebrousser chemin.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 29, 2012 2:11 PM MEST


The English Novel: A Short Critical History
The English Novel: A Short Critical History
par Walter Ernest Allen
Edition : Relié

4.0 étoiles sur 5 Une réflexion longuement murie et affinée, 23 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : The English Novel: A Short Critical History (Relié)
L'auteur nous fait bénéficier d'une connaissance approfondie du roman anglais "classique" et d'une réflexion longuement murie et affinée qui permet de situer les oeuvres dans leur contexte, de saisir leur importance initiale et leur originalité, les influences qu'elles ont subies et exercées, et pourquoi elles demeurent vivaces et pertinentes longtemps après leur élaboration.


Aucun titre disponible

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un cri d'alarme pour nous réveiller de notre torpeur, 23 juin 2011
Toujours aussi actuelle, cette fiction qui évoque si bien la réalité.

Manipulation de l'information et du langage, réécriture de l'histoire, police de la pensée, sous-prolétariat sur-exploité, lutte sans merci de blocs antagonistes, utilisation de l'état de guerre pour assujettir les populations, pénuries artificiellement maintenues, etc.

Vingt ans après l'effondrement du régime soviétique, un cri d'alarme qui doit continuer à nous réveiller de notre torpeur.


La mondialisation, la destruction des emplois et de la croissance : L'évidence empirique
La mondialisation, la destruction des emplois et de la croissance : L'évidence empirique
par Maurice Allais
Edition : Broché

43 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Economie régulée = plus de liberté pour tous, 13 mars 2008
Contrairement à ce que prétend le commentaire tendancieux de l'Expansion utilisé pour le présenter, je n'ai pas trouvé trace d'anti-européanisme dans ce livre qui montre, nombres à l'appui, comment la soumission absurde de la construction européenne à l'idéologie et à l'ordre de marche de ce qu'il nomme de manière parlante le «libre-échangisme» induit des effets catastrophiques.

Maurice Allais, pourtant authentiquement libéral, est lui aussi l'objet de cette fraude intellectuelle permanente qui consiste à accuser ceux qui préconisent que les échanges économiques soient sérieusement régulés d'être hostiles à la liberté et à l'efficacité économiques.

Dans l'ordre économique, comme dans l'ordre social, la liberté sans règles, et sans instances chargées de leur application, n'est qu'un leurre. En démocratie, ces règles (et ces instances) se doivent d'être établies (et révisées) «par le peuple et pour le peuple».


Page : 1