Profil de Daniel Roussel > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Daniel Roussel
Classement des meilleurs critiques: 24.322
Votes utiles : 57

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Daniel Roussel
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
White Jacket; or, the World on a Man-of-War
White Jacket; or, the World on a Man-of-War
par Herman Melville
Edition : Broché
Prix : EUR 14,93

4.0 étoiles sur 5 du pur Melville, 23 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : White Jacket; or, the World on a Man-of-War (Broché)
Melville est un des rares écrivains à rendre intéressants de longues descriptions techniques. comme dans Moby Dick, ces longs chapitres sur les baleines, ici, c'est de longs passages sur l'organisation , le gréement, etc d'un navire de guerre. Et pourtant, par magie, on s'accroche


Le sujet de l'empereur: Traduit de l'allemand par Paul Baudry
Le sujet de l'empereur: Traduit de l'allemand par Paul Baudry
par Heinrich Mann
Edition : Relié
Prix : EUR 11,31

2.0 étoiles sur 5 dommage, 23 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sujet de l'empereur: Traduit de l'allemand par Paul Baudry (Relié)
un très grand livre. Malheureusement, la traduction est pitoyable. Certains passages sont tout simplement incompréhensibles. on dirait une traduction de Google! J'ai du arrêter la lecture, et depuis je cherche une autre traduction pour finir ce très bon ouvrage


A Tale of Two Cities
A Tale of Two Cities
Prix : EUR 0,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 un grand classique, 30 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Tale of Two Cities (Format Kindle)
ayant lu Oliver Twist à 8 ans,puis Nicholas Nickelby et David Copperfield peu après,j'en étais resté à l'idée de Dickens écrivain d'histoires misérabilistes pour adolescents. A 64 ans cette année, je viens de lire coup sur coup Hard Times et
A Tale of Two Cities. Je (re)découvre un écrivain majeur qui s'attaque dans Hard Times à Hume (no less!)et dans "A Tale" aux systèmes politiques et judiciaires liberticides dominés par l'aristocratie (anglaise) ou la populace (de la révolution française) avec bien sûr une préférence pour les moindres maux du systèmConstruits aue anglais. Je comprends qu'il fût l'inspirateur de Orwell et de son idée de "common decency".Ajoutez à cela des romans construits avec la précision d'un architecte (la parfaite symétrie des personnages et événements dans A Tale est superbe), des pages organisées comme une fugue de Bach qui vous les font lire et relire pour se laisser emporter par le rythme et la musique. Superbe


Pulp libéralisme : La tradition libérale pour les débutants
Pulp libéralisme : La tradition libérale pour les débutants
par Damien Theillier
Edition : Broché

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Presque parfait, 8 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pulp libéralisme : La tradition libérale pour les débutants (Broché)
Il faut louer cet ouvrage pour plusieurs raisons
-Son but: dissiper non seulement les malentendus au sujet du libéralisme, mais également les mensonges éhontés de ses opposants (de droite ou de gauche), qui ne défendent que leurs chapelles au nom d'une "justice" et de "vertus" très contestables, et oublient en effet que le libéralisme est le fondement de notre démocratie, a sorti des centaines de millions d'hommes de la pauvreté au XX° siècle, et a triomphé, sans imposer la violence (lorsqu'il y a eu violence, ce n'est pas lui qui l'avait choisi, tant est vrai la maxime de Montesquieu: faites du commerce, pas la guerre-un peu arrangée...)des deux totalitarismes sanglants du XX° siècle
-La clarté de ses arguments. Simple et précis, assez complet, même si un peu à l'emporte pièce; Je suis d'accord sur un commentaire au sujet de Keynes, mais je crois que ce que l'auteur lui même critique, ce n'est pas Keynes, mais le détournement qui a été fait de Keynes par les politiciens anti-libéraux (de droite ou de gauche). Keynes serait il keynésien aujourd'hui?
-La conclusion que l'on doit en tirer: le libéralisme n'est ni de gauche ni de droite. On ne peut pas être libéral économiquement et conservateur socialement (lisez The Economist et vous verrez ce qu'est un journal libéral! Ce n'est ni Le point, ni Le Nouvel Obs)
Ce qui est inévitable avec un projet de cette sorte, c'est de devoir faire court, concis. La conséquence, c'est que si le livre est utile aux libéraux convaincus ou à ceux qui se posent des questions, pour leur permettre de clairement réfuter des accusations insensées (j'ai souvent moi-même dans des conversations avec des croyants de gauche rêvé d'avoir des exemples et réponses simples) il peut être vu par les non-croyants de gauuche ou de droite comme un "petit livre rouge" des libéraux. Autrement dit, alors que l'auteur espère que son ouvrage donnera envie de lire les textes fondateurs et leurs exégètes, je crois que c'est l'inverse qui en fera un meilleur emploi: c'est quand vous aurez lu Locke, Tocqueville, Bastiat, Say et Hayek, Raymond Aron, Pierre Manent, ou Monique Canto-Sperber (sans rien dire de Sophocle et des Evangiles)que vous trouverez ce livre utile
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 30, 2013 8:03 AM CET


La Frégate Pallas
La Frégate Pallas
par Ivan Gontcharov
Edition : Broché

3.0 étoiles sur 5 spécial, 29 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Frégate Pallas (Broché)
J'ai acheté (et lu) "La Frégate Pallas" sur les conseils d'une amie russe suite à une conversation sur Oblomov. Je ne suis pas porté sur les récits de voyage en général, mais celui-ci est spécial, car il reprend beaucoup de thèmes chers à Gontcharov et en particulier ses analyses des sociétés (ici des microcosmes). On y décèle donc beaucoup d' éléments que l'on retrouvera dans Oblomov ou l'Etrange Maladie. Pas à lire absolument, mais intéressant


Middlemarch
Middlemarch
par George Eliot
Edition : Broché
Prix : EUR 13,30

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Attention, chef d'oeuvre, 27 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Middlemarch (Broché)
Ce n'est pas par hasard que George Eliot est considérée, avec Henry James auquel elle est souvent comparée, comme un auteur (abandonnons les "auteures" et autres barbarismes) majeur du XIX°, et Middlemarch son oeuvre maîtresse. Tout en fait un chef d'oeuvre: la structure et le développement, les analyses psychologiques, sociales, politiques, très fines et toujours finalement simples, évidentes et vraies, les descriptions, sans compter très souvent la drôlerie et l'humour. Je l'ai lu en anglais, et la langue est sublime. Il faut le lire lentement (on ne peut faire autrement de toutes façons), mais n'est ce pas le cas de tous les bons ouvrages? Qui voudrait hâter le plaisir lorsqu'il est si parfait? Je suis surpris de commentaires trouvant le roman "lent", comme si la lenteur était un défaut en littérature-voir Proust!- Quant à ceux qui déplorent le manque de suspense, pourquoi ne pas rester avec Da Vinci Code, Musso ou autres Vargas?


Controverse sur Courbet et l'utilite sociale de l'art
Controverse sur Courbet et l'utilite sociale de l'art
par Christophe Salaün
Edition : Poche
Prix : EUR 4,37

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 utile, 9 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Controverse sur Courbet et l'utilite sociale de l'art (Poche)
Utile pour comprendre l'origine des politiques culturelles des totalitarismes du XX° siècle, de Staline, Hitler et Mao etc. Mais également y voir le germe de ce qui caractérise l'art contemporain: l'objet de l'art, c'est maintenant l'artiste lui même. très bien d'avoir mis en parallèle Proudhon et Zola.


Petit lexique de la bêtise actuelle : Exégèse des lieux communs d'aujourd'hui
Petit lexique de la bêtise actuelle : Exégèse des lieux communs d'aujourd'hui
par Christian Godin
Edition : Broché

2.0 étoiles sur 5 assez mauvais, 8 décembre 2011
Assez mauvais. Malgré quelques remarques assez pertinentes et fines sur certains termes galvaudés, l'auteur en fait fait étalage de ses propres idées reçues, ses propres préjudices; On ne sort pas d'un lieu commun à l'aide d'un autre lieu commun.
Bref, n'est pas Léon Bloy, et encore moins Flaubert, qui veut. Dommage. Le titre était alléchant: il y a tant à dire!


Problèmes de philosophie
Problèmes de philosophie
par Bertrand Russell
Edition : Broché
Prix : EUR 21,50

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Génial!, 17 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Problèmes de philosophie (Broché)
Si vous n'avez qu'un livre de philo à lire, c'est celui là. A partir de questions simples: qu'est ce que le "vrai"? quand puis je dire qu'une croyance est vraie? des démonstrations claires et rigoureuses, toujours compréhensibles (il suffit partfois de lire plus lentement); J'ai hâte de lire plus de lui


La tragédie grecque
La tragédie grecque
par Jacqueline de Romilly
Edition : Broché

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Profondeur, 8 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : La tragédie grecque (Broché)
En lisant ce petit livre, on a envie de lire toutes les tragédies grecques disponibles. On comprend toutes les différences et les nuances entre Eschyle, Sophocle et Euripide


Page : 1 | 2