Profil de Lingwilocë-Valandur > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Lingwilocë-Val...
Classement des meilleurs critiques: 1.180
Votes utiles : 177

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Lingwilocë-Valandur

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Les Belles Dames de Brocéliande
Les Belles Dames de Brocéliande
par Sandrine Gestin
Edition : Relié

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Exploration des grands noms de la mythologie celtique, 6 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Belles Dames de Brocéliande (Relié)
Sandrine Gestin est une illustratrice française qui brille surtout dans le domaine de la représentation de personnages féminins plus ou moins fantastique. Il lui arrive également de dessiner des hommes ou des créatures fantastiques, mais ce n’est clairement pas constitutif de la majorité de ses travaux. Dans ce livre relié de 96 pages, l’artiste se penche sur le mythe arthurien (elle est en cela, loin d’être la première et ni la dernière sans doute). Pour ce faire, elle rédige une histoire mise en abîme, soit une intrigue principale dans laquelle elle va intégrer les contes des différents personnages mythiques en y ajoutant l’une de ses peintures représentant le protagoniste dont il est question.

Ainsi, nous pouvons admirer Iseult (qui pourrait faire penser un peu au personnage de Galadriel du Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien par sa posture et l’aura qu’elle dégage), Dahut, Mélusine, Guenièvre, le roi Arthur (qui lui ressemble vraiment à Aragorn du film Le Seigneur des Anneaux – l’auteur a dû clairement s’en inspirer), Lancelot, la Dame à la licorne, Viviane, Merlin, les Dames d’Avalon, et Morgane. Évidemment les illustrations ne se résument pas à celles-là, il y en a beaucoup d’autres qui sont tout aussi réussis. Pour achever le tout, l’ouvrage est merveilleusement mis en forme, regorgeant de détails et donnant une impression de vieux parchemin.


Aleksi Briclot : Worlds & Wonders
Aleksi Briclot : Worlds & Wonders
par Aleksi Briclot
Edition : Relié
Prix : EUR 35,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un puits d'imaginaire flamboyant, 6 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aleksi Briclot : Worlds & Wonders (Relié)
Aleksi Briclot est un illustrateur français de grand talent dans le domaine de la Fantasy, mais pas uniquement. On le croise également dans la Science-Fiction, mais aussi dans Marvel ! Comme il arrive très couramment chez les dessinateurs, certaines de ses productions relèvent du mythe arthurien et des chevaliers de la Table ronde. Il semblerait que ce soit un sujet qui inspire beaucoup et à ce titre, il est très plaisant de constater les différences d’interprétation entre chaque illustrateur ; Briclot nous dépeint notamment un Merlin tout à fait surprenant et original. Autre fait notoire, il a également produit pour Blizzard et d’autres jeux vidéo très connus, et fait la pochette de la version de poche du Livre des contes perdus de J.R.R Tolkien. Par ailleurs, il est assez amusant de constater les inspirations de l’illustrateur dans ses travaux purement personnels comme celui intitulé De4th F4ther qui est en fait un Dark Vador revisité ou encore Naz’Ghouls pour les Nazgûl de Tolkien comme chacun l’aura deviné.

Ce livre présente un sommaire très simple découpé en six catégories – Icone, Avalon, Divin, Enfer, Vision et Demain – qui démarre après une rapide préface d’un confrère du nom de Marko Djurdjevic, d’une introduction d’Aleksi Briclot et de sa biographie. Pour faire simple, j’ai le net sentiment qu’ils se sont complètement planté lors de la classification ; j’en veux pour exemple les nombreuses illustrations de jeux vidéo un peu science-fiction dans la partie « Enfer ». Tout au long du livre, on trouve de nombreux commentaires de divers intervenants, soit des scénaristes, des éditeurs, des illustrateurs, etc. qui ne tarissent pas d’éloges sur les innombrables travaux de l’intéressé. Globalement, il n’y a pas grand-chose à jeter même si à titre personnel, j’ai évidemment bien plus apprécié tout ce qui touchait davantage à la Fantasy. J’aime beaucoup aussi la science-fiction, mais de manière générale je préfère ce genre à l’écrit ou en film plutôt qu’en illustration.

Pour en venir sur la forme, le livre est relié comme tout bon Artbook digne de ce nom. Il présente la particularité d’être bilingue donc nous avons droit aux commentaires en français (heureusement) et en anglais. Au final, on a droit à 236 pages de pures merveilles que je conseille vivement ; Aleksi Briclot a vraiment un style bien marqué et plutôt sombre, voire même quelque fois qui frise vers l’horreur. Bref ! Un grand artiste !


L'univers féerique d'Olivier Ledroit : Coffret 2 volumes
L'univers féerique d'Olivier Ledroit : Coffret 2 volumes
par Olivier Ledroit
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Bonus : Ex-libris, 6 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'univers féerique d'Olivier Ledroit : Coffret 2 volumes (Broché)
Olivier Ledroit est indéniablement un grand maître de l’illustration avec un style très reconnaissable, même pour un profane, de par ses dessins très détaillés et très colorés. Il lui ait arrivé de traiter divers sujets à travers des jeux vidéo et autres BDs, mais ici, il s’agit uniquement du royaume des fées. Et quelles fées ! Il y en a vraiment de toutes les sortes : des sombres, des malicieuses, des bienheureuses et j’en passe. Ledroit nous dépeint deux types d’apparences de fée : l’une que l’on pourrait qualifié de populaire avec un corps d’humaine et des ailes de papillons et une autre avec un corps de papillon et une tête et des bras humanoïdes. L’une comme l’autre donne un rendu des plus singuliers et particulièrement réussit. Toutefois, le portfolio ne s’arrête pas à cela et exploite également d’autres créatures ici et là tels le centaure, le troll, les korrigans, et autres joyeusetés. J’adore tout particulièrement la fée Morgane, le vampire Elfézer, Memnon le maître Loup-Garou et les fées gothiques.

À la plume, on retrouve Laurent et Olivier Souillé qui s’amusent à créer des petites biographies sur chacune des fées et autres intervenants dans un style toujours aussi bon et parfois amusant.

Sur la forme, ce coffret comprend deux tomes – le second plus réussi que le premier, selon mon point de vue – formant un total d’une centaine de pages. En bonus dans cette version : un bel ex-libris de l’une des fées contenu dans l’un des ouvrages. Si certaines illustrations sont reprises dans l’Artbook majeur d’Olivier Ledroit, l’un ne prévaut pas sur l’autre à mon sens ; ils se complètent. Car l’étendue des productions de l’auteur ne se retrouve pas dans ce coffret et à l’inverse, l’Artbook ne reprend pas toute les illustrations de ces deux tomes (loin de là). Néanmoins, il va sans dire que l’Artbook présente un caractère bien plus indispensable que le portfolio pour qui souhaite découvrir ce grand dessinateur.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire | Permalien


Carnet de croquis où Lily et la clef des songes ned
Carnet de croquis où Lily et la clef des songes ned
par Sandrine Gestin
Edition : Relié

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les crayonnés de Sandrine, 5 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carnet de croquis où Lily et la clef des songes ned (Relié)
Comme l’indique son titre, il s’agit là d’un carnet de croquis donc on n’y verra aucune illustration en peinture et/ou en couleur ce qui n’est clairement pas inintéressant. J’apprécie de voir les coups de crayon des grands dessinateurs avant qu’ils ne réalisent leurs dessins sur toile. De ce fait, dans cet ouvrage relié de 72 pages, vous trouverez bons nombre de croquis et dessins (car il y a les deux) apparaissant déjà dans d’autres de ces livres, mais finalisés en peinture. Je trouve ça captivant de pouvoir comparer la base et le rendu final. À la fin du livre, on a droit à une présentation de tous les chats de l’artiste. Comme toujours chez l’éditeur Au Bord des Continent, la mise en page est très soignée, dans un style un peu parchemin et carnet de brouillon du plus bel effet. Les commentaires de l’auteur ajoutent également un plus à chaque croquis.

Il faut savoir que Sandrine Gestin brille surtout dans le domaine de la représentation de personnages féminins plus ou moins fantastique donc il ne faut clairement pas s’attendre à admirer du monstre. Pour ceux qui sont donc plus attirés par les représentations de vilains, je déconseille, mais pour les autres, pas d’hésitation !


John Howe : Artbook
John Howe : Artbook
par David Queille
Edition : Relié
Prix : EUR 42,60

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une Merveille !, 5 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : John Howe : Artbook (Relié)
Ce livre est tout simplement LE livre que tout fan d’illustrations, de fantasy et du Seigneur des Anneaux se doit de posséder dans sa bibliothèque ! Cet Artbook est une pure merveille ! À noter d’emblée qu’il ne s’agit pas ici d’œuvres uniquement autour de l’univers de J.R.R Tolkien, mais d’un panel représentatif de tout ce sur quoi il a pu travailler jusqu’à la publication du livre, qui fait 176 pages dans un format relativement grand et relié. La mise en forme est très travaillée, du grand art sur du papier épais de bonne facture.

On commence par une préface de Viggo Mortensen, l’interprète brillant d’Aragorn dans le film du Seigneur des Anneaux, puis une longue interview très intéressante de John Howe qui nous permet d’en savoir plus sur l’auteur et sur le monde de l’illustration en général. Puis, on entre dans le vif. Et là, on en prend plein la figure immédiatement avec l’image grandiose intitulée The Black Knight qui illustre une scène des chevaliers de la Table ronde. Usant du jeu de la proportion, John Howe nous délivre un arbre absolument gigantesque et en réalité les deux chevaliers s’affrontant à dos de cheval occupent une très petite partie de la taille de l’image. J’ai été vraiment subjuguée par la majesté de l’arbre en question. On remarquera d’ailleurs que l’illustrateur joue assez souvent avec la proportion à ce niveau, accordant finalement plus de place aux paysages qu’aux acteurs en eux-mêmes. Ceci, pour notamment intensifier le dramatique de certaines scènes comme pour The Last Dragon où l’on peut admirer un chevalier à dos de cheval pointant sa lance sur le dernier dragon vivant.

Dans cet ouvrage, on trouvera donc un certain nombre de représentations du mythe arthurien, de celui de Beowulf, de Conan le Barbare, de l’univers de Tolkien (évidemment), de la cathédrale de Strasbourg pour laquelle notre admirable John est tombé amoureux, mais aussi par exemple des illustrations de la grande trilogie A la croisée des mondes de Philip Pullman qui n’ont malheureusement pas été retenus, et bien d’autres choses encore. Tout ceci, agrémenté de commentaires du Maitre et d’un bon nombre d’anecdotes assez amusantes. Les dernières pages sont consacrées aux croquis divers et apportent un petit plus. Il est intéressant de pouvoir se plonger dans d’autres travaux que ceux du Seigneur des Anneaux pour lesquelles il est notamment célèbre.


Sous le signe des fées
Sous le signe des fées
par Sandrine Gestin
Edition : Relié

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L'astrologie féerique, 5 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sous le signe des fées (Relié)
Je suis en possession de presque tous les livres de Sandrine Gestin, illustratrice de grand talent, et celui-ci n’échappe donc pas à la règle. Cette artiste brille surtout dans le domaine de la représentation de personnages féminins plus ou moins fantastique. Il est assez rare de la voir dessiner des hommes et encore moins des monstres. Ici, elle se concentre sur les différents signes astrologiques occidentaux et nous offre deux fées différentes (une au crayon et l’autre en peinture) pour chaque signe, accompagné de quelques textes les concernant.

J’adore tout particulièrement les illustrations accordées pour les signes du Lion (en peinture), de la Vierge (au crayon), du Sagittaire (en peinture). La fée capricorne en peinture, bien sombre, n’est pas mal non plus. Évidemment, comme dans chaque ouvrage de Sandrine Gestin, la mise en page, fourmillante de détails, est tout simplement sublime. Un très beau livre relié de 96 pages d’une qualité irréprochable ! En revanche, il faut savoir que ce n’est pas le livre le plus emblématique de l’artiste, loin sans faux.


Artbook Keith Parkinson
Artbook Keith Parkinson
par Keith Parkinson
Edition : Relié
Prix : EUR 25,00

5.0 étoiles sur 5 Sublime, 5 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Artbook Keith Parkinson (Relié)
Keith Parkinson fait partie de ces très grands illustrateurs (nous ayant malheureusement quittés emporté par la maladie) qui savent nous faire voyager dans l’imaginaire avec un tel talent qu’il est toujours dur de revenir ensuite à la réalité. D’ailleurs, beaucoup ont déjà eu le plaisir d’admirer ses œuvres sans pour autant connaitre le nom de leur auteur, tellement elles sont connues et facilement retrouvables sur le net, ou encore en dégustant les couvertures des romans de Terry Goodkind. Du reste, ce dernier a rédigé l’introduction de l’ouvrage et commente un certain nombre d’illustrations qui le compose quand ce n’est pas le dessinateur lui-même. Outre les couvertures de roman de Terry Goodking, Keith Parkinson a également illustré pour les jeux vidéo Diablo et Everquest par exemple. De manière générale, le dessinateur excelle dans les représentations de monstres divers, mais ses personnages humains sont également de pure réussite.

Je dirais que la peinture qui m’a le plus impressionné est sans doute Lord Soth’s Charge où l’on peut admirer une troupe de guerriers squelettes montés sur des chevaux gris/noirs aux yeux rouges flamboyants en plein galop dans une sorte de plaine. J’ai flashé aussi sur Gods of Lankhmar, représentant aussi des guerriers squelettes, mais à pied cette fois. En réalité, il y a très peu de peinture que l’on pourrait qualifier de moyenne. Elles sont globalement toutes superbes et font véritablement passer quelque chose.

Sur un autre point, j’ai trouvé l’ouvrage assez petit et finalement pas très volumineux en comparaison d’autres Artbooks, mais la mise en forme est absolument superbe : pages entièrement noires avec écriture dorée et le livre est relié. Impeccable. Je le conseille à tous les amateurs de fantasy !


Dark Fantasy : L'univers d'Adrian Smith
Dark Fantasy : L'univers d'Adrian Smith
par Laurent Souillé
Edition : Relié
Prix : EUR 12,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Encore un beau livre, 5 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dark Fantasy : L'univers d'Adrian Smith (Relié)
Dans la lignée des autres livres comme l’Univers des dragons et l’Univers de nains – la collection chez l’éditeur Daniel Maghen – Dark Fantasy n’échappe pas à la règle du beau livre. Cette fois-ci, nous retrouvons les illustrations du grand Adam Smith, qui dès la première image, nous en met plein la vue ! Univers plutôt sombre et passionnant accompagné comme toujours des superbes textes de Laurent et Olivier Souillé, et la qualité d’impression est encore une fois au rendez-vous.


L'univers des nains
L'univers des nains
par Guillermo Gonzales
Edition : Album
Prix : EUR 12,00

4.0 étoiles sur 5 Beau livre, 5 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'univers des nains (Album)
Au même titre que « Dark Fantasy » des mêmes auteurs, « L’univers des nains » est un livre relié pas très épais de 55 pages, mais plutôt sympathique. Les rédacteurs s’amusent à créer une histoire naine et développent les différents aspects qui entourent la vie d’un nain tandis que Guillermo Gonzàlez s’applique aux illustrations qui sont vraiment très réussies et très colorées.

Il n’y a finalement pas grand-chose à en dire si ce n’est que ce livre est loin d’être un incontournable, mais il reste très plaisant.


L'univers des Dragons : Tome 1
L'univers des Dragons : Tome 1
par Jean-Baptiste Monge
Edition : Album
Prix : EUR 12,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Très beau livre, 5 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'univers des Dragons : Tome 1 (Album)
Je dois dire que j’ai été assez surprise par la qualité de ce livre, car de nos jours, on trouve énormément d’ouvrages sur les Dragons, mais l’intérêt n’est malheureusement pas toujours au rendez-vous. Ici, on nous gratifie d’un grand nombre d’illustrations toutes plus belles les unes que les autres issu de plusieurs dessinateurs dont notamment les illustre Olivier Ledroit (la couverture est d’ailleurs de lui) et John Howe qui sont clairement identifiables par le style de leur peinture. J’en ai découvert pas mal d’autres qui m’étaient totalement inconnus et qui n’ont pourtant rien à envier aux deux premiers que je viens de citer, comme Roberto Ricci, Todd Lockwood ou encore Guillermo Gonzalès. En revanche, je n’ai pas aimé les illustrations de Cromwell dont le style ne m’a clairement pas envouté. S’ajoute à tout cela, des textes tout aussi merveilleux contant chacun une histoire particulière. En conclusion, un livre que se doit de posséder les amoureux des dragons, d’autant plus qu’il est à vil prix !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6