Profil de Floral > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Floral
Classement des meilleurs critiques: 1.442
Votes utiles : 429

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Floral (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Le grand Coeur
Le grand Coeur
par Jean-Christophe Rufin
Edition : Poche
Prix : EUR 8,40

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Le boutiquier, 10 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le grand Coeur (Poche)
L'auteur veut réhabiliter Jacques Cœur. Il y échoue.
Il nous présence un personnage complètement factice : il est fabuleusement riche, il vit dans l'opulence. Mais en fait, cela ne compterait pas, tout est dans sa beauté intérieure.
D'ailleurs, c'est ce qui aurait rendu amoureuse Agnès Sorel, avec laquelle l'auteur lui invente une relation factice, et vraiment peu crédible : ils ont une bonne vingtaine d'années de différence, mais il faudrait croire que ce serait des jumeaux d'âme.
Au fond, ce qui manque profondément à ce livre, c'est d'inventer un personnage avec une psychologie crédible : en fait, il faudrait faire un véritable acte de foi pour y croire...
Le style n'est pas mauvais, mais sans grand intérêt non plus.
Au final, Jacques Cœur demeurera un boutiquier, quels que soient les habits dont Rufier eût aimé le travestir.


Droit de la consommation
Droit de la consommation
par Delphine Bazin-Beust
Edition : Broché
Prix : EUR 24,50

5.0 étoiles sur 5 Réussite, 2 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Droit de la consommation (Broché)
Un mémento est souvent un ouvrage un peu austère car il va à l'essentiel, sans fioriture.
Là, j'ai été agréablement surpris : ce livre et bien écrit et agrémenté d'exemples dans des encadrés ce qui rend le droit de la consommation plus vivant. Des schémas concluent certaines parties, ce qui donne une vision synthétique du sujet.
En gros, ce mémento, dont c'est la première édition, est une réussite.


Le Royaume
Le Royaume
par Emmanuel Carrère
Edition : Broché
Prix : EUR 23,90

23 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un grand roman raté, 7 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Royaume (Broché)
Ce livre nous raconte comment Emmanuel Carrère est un chrétien non croyant : non-croyant, car il rejette les dogmes du christianisme (en particulier la résurrection), chrétien parce qu’il en conserve les valeurs.
Emmanuel Carrère n’est pas un essayiste mais un romancier : il tente de naviguer dans un entre-deux, une forme originale qui serait celle qu’il qualifierait lui-même d’enquête. Il aurait ainsi pu inventer un genre situé entre le journalisme gonzo et l’autofiction. Il ne l’a pas fait (il a failli entamer une enquête dans le milieu chrétien), et il a raté son roman en nous gratifiant d’une première partie (sur quatre, comme les évangiles) longue et narcissique.
Les trois dernières parties sont par contre plus intéressantes : mais elles ne le sont que parce que nous vivons dans une société déchristianisée, et qu’en conséquence, M. Carrère nous apprend (à beaucoup, pas à tous) des choses qui eussent pu nous paraître évidentes en d’autres temps.
Emmanuel Carrère prend la pose dans ce roman : non, il n’est pas sincère. Il prétend avoir mis 7 ans à l’écrire ce livre. On l’imagine penché laborieux, sur sa table de travail, en train de bûcher sur les plus obscures exégètes des deux derniers millénaires. En fait, il donne des repères temporels dans le livre, en on s’aperçoit qu’en gros l’écriture est plutôt récente : non, ce livre n’a pas été un chemin de croix. Emmanuel Carrère explique au début de son ouvrage qu’il fait attention à la dépense : le pauvre, c’est donc un prolo comme nous ? En fait, il termine son roman nous écrivant de l’île de Patmos où il vient de s’acheter une maison. Emmanuel Carrère nous éreinte de 10 pages sur une vidéo pornographique : quel rapport avec la vierge Marie ? Page 241, Carrère nous livre le message de Paul aux Thessaloniciens (sur la résurrection) : et le texte qui suit est tiré de la première épître aux Corinthiens.
Si Emmanuel Carrère ne traite pas du cœur du christianisme, c’est-à-dire de Jésus Christ, mais plutôt des premiers chrétiens, c’est parce qu’il s’intéresse en fait à comment cette religion prend corps dans nos sociétés, comment elle s’incarne, elle se prépare à prendre le pouvoir. Il sécularise le christianisme, pour mieux à la fois le rejeter et à la fois en récupérer le message plus spirituel. Pour le dire à la manière de Carrère, en ricaneur, c’est un peu comme si on disait que l’Église, c’est Staline le méchant, et que Jésus, c’est Lénine, le gentil qui n’a pas eu le temps d’agir.
Cela nous donne droit d’ailleurs à dix dernières pages assez pénibles qui versent dans une sorte de mystique concrète : il a commencé le livre par le rejet de la résurrection, pour finalement adopter comme principe que les premiers sont les derniers. Premier/dernier de quoi ? Mystère.
En conclusion, un livre intéressant pour ceux déchristianisés qu’ils veulent un peu apprendre. Par contre, c’est un grand roman raté, non à cause de sa part d’autofiction, mais parce qu’elle est concentrée au début, et qu’elle ne peut plus rentrer plus en résonance avec le reste du livre.
Mais on imagine ce que cela aurait pu donner sinon. Dommage.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 13, 2014 11:16 AM MEST


Thesaurus. Des idées aux mots, des mots aux idées
Thesaurus. Des idées aux mots, des mots aux idées
par Daniel Péchoin
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 A quand une réédition ?, 6 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Thesaurus. Des idées aux mots, des mots aux idées (Broché)
Il est fort dommage que Larousse n'est pas compris qu'il fallait rééditer cet ouvrage très utile : il est bien supérieur à des dictionnaires des synonymes, ou de combinaison de mots, ou encore analogiques...


LOUPE DE JOAILLIER
LOUPE DE JOAILLIER

1.0 étoiles sur 5 Publicité trompeuse, 14 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : LOUPE DE JOAILLIER (Fournitures de bureau)
Descriptif annonçant un x10 alors que la photo indique x30.
Et descriptif annonçant 2 LED, ce qui est impossible au vu de la photo.
Donc, ne commandez pas, vous ne savez pas ce que vous recevrez.


Loupe bijoutier x30 outillage horloger
Loupe bijoutier x30 outillage horloger

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Publicité mensongère, 14 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Loupe bijoutier x30 outillage horloger (Bijoux)
D'une part la loupe reçue n'est pas de marque Triplet, contrairement à ce que laisse présager la photographie, mais d'autre part, le grossissement commercial n'est absolument x30 mais au mieux x10.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 20, 2014 11:55 PM CET


Le trône de fer, tome 15 : Une danse avec les dragons
Le trône de fer, tome 15 : Une danse avec les dragons
par George Martin
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Passez votre chemin... vers la série télévisée., 3 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le trône de fer, tome 15 : Une danse avec les dragons (Broché)
Inutile de lire le trône de Fer découpé à la tronçonneuse par Pygmalion pour vendre trois fois plus cher par rapport à ce que coûtent les livres dans les autres pays.
Oui, c'est inutile : car la série de HBO rattrape la publication médiocre et au compte-goutte de Pygmalion.
Donc, j'aime bien la lecture... mais je me contenterai de la série télévisée, excellente, qui avance, elle...


Discours du manager : comment écrire un discours, parler en public et devenir un leader
Discours du manager : comment écrire un discours, parler en public et devenir un leader
par Rémi Raher
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

3 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Allez les pigeons, tous ensemble : Rou-rouou-rou-rou-ru !, 17 novembre 2012
Non, je n'ai pas lu ce livre. Et à vrai dire, je ne le lirai pas ni jamais ne l'achèterai.

Les autres commentaires dithyrambiques sont le fait de personnes qui n'ont jamais faits d'autres commentaires auparavant sur ce site ou alors seulement... pour les ouvrages du même auteur !

Il y a une claire intention de prendre les gens pour des imbéciles, une manipulation groupée, sans doute parce que ce livre est très mauvais.

Donc, à éviter !

Rou-rouou-rou-rou-ru ! Le pigeon reprend son envol...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 4, 2012 7:51 PM CET


La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Goncourt des lycéens 2012 et Grand Prix du Roman de l'Académie française 2012
par Joël Dicker
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

192 internautes sur 221 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Plaisir, 19 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Il n'est inutile de préciser que l'auteur est suisse, et qu'il ne s'agit pas d'une traduction, mais d'un roman noir, se déroulant aux États-Unis, avec des codes très étatsuniens, mais tournés en dérision.
Car, après lecture d'autres commentaires, je trouve qu'on oublie de dire que, parfois, c'est très drôle (si, si, j'ai éclaté de rire plusieurs fois en le lisant) - à d'autres moments, on est dans une enquête très sérieuse.
Pour tout dire, j'ai parfois eu l'impression de me retrouver dans Fargo des frères Coen : tous les protagonistes se comportent tous à un moment ou à un autre comme de sombres crétins, même si ce qui arrive est tragique. Harry Quebert n'y échappe pas tant on se demande bien comment il a pu tomber amoureux d'une Nola dont on peine à percevoir les qualités tout au long du roman (s'il devait y avoir un côté roman d'amour, de ce côté, c'est raté, mais ce n'était peut-être pas du tout le but...). Outre Fargo, une autre référence pourrait être Twin Peaks.
Le style a été critiqué par certains - à raison pour partie - mais attention, il n'est pas dit que parfois il ne s'agisse pas de formulations volontairement choisies par l'auteur pour parodier une mauvaise traduction (ce qu'est, quand même, censé être ce roman, fait à la va-vite que je te pousse sous l’influence de l'éditeur Schmid & Hanson, dont l'ambition semble être de flinguer la littérature - sans colt).
Par contre, la construction du roman est assez impressionnante, et l'histoire prenante (avec un petit coup de mou vers la moitié, pour mieux rebondir par la suite).

Au fond, ce n'est pas un chef d’œuvre mais un excellent roman, bien supérieur à ceux qu'il parodie.
On a un écrivain qui veut raconter une histoire, et qui le fait très bien.
Lisez-le, avec à l'esprit son côté parodique et pour son côté plus sombre.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (8) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 9, 2014 12:38 PM CET


Insectes de France et d'Europe occidentale
Insectes de France et d'Europe occidentale
par Michael Chinery
Edition : Relié
Prix : EUR 23,50

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Nouvelle édition 2012, 19 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Insectes de France et d'Europe occidentale (Relié)
Voici la troisième édition de ce livre (qui paraît au même moment que sa version anglaise).
La première était très agréable (1988), la seconde présentait un défaut d'impression (2005) (planches trop pâles). Là, l'impression, réalisée en Chine, est correcte.
Cette troisième édition pourrait vous laisser, sur le coup, l'impression qu'il n'y ait aucun changement. Les planches sont semblables et les pages strictement paginées de manière identiques à l'édition de 1988.
Toutefois, à y regarder de plus près, en comparant page à page, il y a bien des modifications : sur le texte.
Prenons comme illustration la page 150 :
- Des insectes changent de nom latin : l'orgyie pudibonde était le Elkneria pudibunda en 1988, et devient le calliteara pudibonda en 2012.
- Des insectes changent de nom français et latin : pour une même planche, le Porthetria dispar dit Bombyx disparate en 1988, devient le lymantria dispar dit disparate ou zigzag en 2012 (NB le dessin n'a pas changé).
- Les notices ont été complétées : ainsi pour la processionnaire du chêne.
Enfin, la planche p. 150 change très légèrement du fait d'une interversion entre deux dessins (en haut à droite).
Cette page 150 paraît un cas extrême, car beaucoup de pages ne semblent pas modifiées (parfois, c'est subtil, ainsi la page 80, dans laquelle la famille des miridae passe de 6000 espèces connues à 10000) - toujours est-il qu'on en vient à se poser des questions sur la fiabilité de la précédente édition...
Donc, il y a eu correction, légère augmentation (du texte), mais planches semblables (aucun dessin nouveau).
On remarquera que l'index des noms français est plus touffu dans l'édition 2012 : dans le corps du livre, c'est notable pour les criquets, qui n'avaient qu'un nom latin en 1988 et là, ont tous un nom français en 2012.

Au final, c'est un livre agréable avec de belles planches, bien lisibles, et une information correcte. Ce livre me sert de référence pour identifier les insectes depuis 1988, et cela continuera avec cette nouvelle édition.
(évidemment, elle ne prétend pas à l’exhaustivité)
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 9, 2013 3:04 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4