undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Profil de omega > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par omega
Classement des meilleurs critiques: 65.095
Votes utiles : 14

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
omega

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Kyr / the Cloud of Unknowing
Kyr / the Cloud of Unknowing
Prix : EUR 22,84

5.0 étoiles sur 5 Polyphonie mystique, 7 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kyr / the Cloud of Unknowing (CD)
Mettre en musique des textes médiévaux d'un mystique anglais et de la religieuse espagnole Sainte Thérèse d'Avila : c'est le pari réussi de Robert Kyr (né en 1952) dans "The Cloud of Unknowing" (2013). Écrit pour un choeur mixte – l'excellent ensemble Conspirare –, un petit ensemble à cordes – le Victoria Bach Festival Orchestra –, une soprano – Esteli Gomez – et un baryton – David Farwig, lui aussi excellent –, l'œuvre mêle les influences des cantates de Bach, des chants grégoriens et de la Renaissance. Alternant de courts mouvements pour solistes puis pour chœurs, textes en anglais puis en espagnol, "The Cloud of Unknowing" parcourt les étapes d'un chemin vers la connaissance et l'amour de Dieu. Il s'en dégage une profonde atmosphère de mystère, de recueillement et de joie mystique.

Cette atmosphère se retrouve dans les "Songs of the Soul" (2011) : des textes d'originies plus variées, des mouvements globalement plus longs, ils invitent à un voyage plus méditatif.

Vocalement, les solistes et l'ensemble Conspirare font de ce disque une réussite incontestable. Quant au style de Robert Kyr, à qui on pourrait reprocher de ne pas manier d'harmonies plus inventives, il parvient parfaitement à faire naître une réflexion spirituelle grâce à une œuvre sobre en apparence, mais en réalité très puissante.

À découvrir !


Janácek: String Quartets
Janácek: String Quartets
Proposé par Englishpostbox
Prix : EUR 11,70

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Deux quatuors sous-estimés, 28 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Janácek: String Quartets (CD)
Ce disque regroupe les deux seuls quatuors à cordes qua Leoš Janáček a écrits. Très inventifs, exploitant les possibilités rythmiques aussi bien que mélodiques des instruments, ils méritent une place de choix dans le répertoire de la musique de chambre. Comme souvent chez Harmonia Mundi, la prise de son est très réussie, et le Quatuor Melos insuffle aux œuvres une bonne dose d'énergie et d'émotions.
Un très beau disque !


Nielsen: The Six Symphonies (3 CD's)
Nielsen: The Six Symphonies (3 CD's)
Prix : EUR 21,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ma version de référence, 28 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nielsen: The Six Symphonies (3 CD's) (Téléchargement MP3)
J'ai toujours été surpris par le nombre relativement restreint d'intégrales des symphonies de Carl Nielsen disponibles. Parmi elles, on trouve celle de Colin Davis (LSO) – assez réussie, même si je trouve la direction un peu trop rapide – ou de Herbert Blomstedt avec San Fransisco, elle aussi très intéressante. Néanmoins, je leur préfère le « souffle nordique » qui se dégage du Göteborgs Symfoniker sous la baguette de Neeme Järvi : des interprétations détaillées, puissantes sans être tonitruantes, qui soulignent parfaitement les accents si particuliers de la musique de Nielsen. La Première, la Deuxième, la Cinquième et la Sixième sont réussies ; le second mouvement de la Troisième, avec les voix d'Isokoski et de Hynninen, est vraiment prenant ; quant à la Quatrième, je la considère comme le sommet de cet excellent cycle.
On notera également la très bonne prise de son ; on pourra juste regretter l'absence d'autres œuvres orchestrales (Pan et Syrinx, Hélios, Aladdin,...).


Bloch : Suites pour violoncelle
Bloch : Suites pour violoncelle
Proposé par moviemars-amerique
Prix : EUR 5,00

5.0 étoiles sur 5 À découvrir !, 28 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bloch : Suites pour violoncelle (CD)
Compositeur assez méconnu, Ernest Bloch puise son inspiration dans les mélodies hébraïques. Son œuvre pour violoncelle est d'une grande inventivité : il exploite toutes les possibilités de ce bel instrument, le fait tantôt chanter, tantôt vibrer de plaintes émouvantes, comme dans le sublime « Jewish Life ». En bref, des incontournables de la musique pour violoncelle, très bien interprétés par Emmanuelle Bertrand.


Bruckner - Symphony N° 6 A Major
Bruckner - Symphony N° 6 A Major

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une version exceptionnelle d'une symphonie plus méconnue, 28 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bruckner - Symphony N° 6 A Major (CD)
La Sixième Symphonie de Bruckner est la seule que le compositeur n'ait jamais révisée. Même si l'on peut regretter le dernier mouvement, un peu « désordonné », le premier mouvement est une réussite, et l'Adagio est – à mon sens – le meilleur que Bruckner ait pu écrire.
Venons-en au disque : la prise de son est d'une très bonne qualité, ce qui rend honneur à l'interprétation exemplaire de Wolfgang Sawallisch. Après avoir emporté l'Orchestre de l'État de Bavière dans un premier mouvement assez rapide, ponctué d'une coda d'une clarté brillante, il aborde l'Adagio plus lentement, avec une solennité savamment retenue.
Une version de référence !


Symphonie Fantastique
Symphonie Fantastique
Prix : EUR 10,06

3.0 étoiles sur 5 Une version trop sage..., 28 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Symphonie Fantastique (CD)
J'avais acheté cette version de la Symphonie Fantastique en pensant retrouver la formidable énergie de Sir Colin Davis dans son enregistrement avec le Concertgebouw (1974). Hélas ! Les accents théâtraux ont laissé la place à une version trop lissée, polie à mon goût. Malgré des premiers mouvements plutôt réussis, cette recherche poussée de l'esthétisme passe sous silence l'atmosphère hallucinée et déchaînée de la Marche au Supplice et du Songe d'une Nuit de Sabbat.
Peut-être ce manque de mouvement est-il en partie dû à un enregistrement un peu « lointain ».


Mahler : Symphonie n° 10
Mahler : Symphonie n° 10
Prix : EUR 9,80

5.0 étoiles sur 5 Une version exceptionnelle du testament de Mahler, 28 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mahler : Symphonie n° 10 (CD)
La Dixième Symphonie : qu'aurait-elle été si Mahler lui-même l'avait orchestrée ? On est en droit de se poser la question, et on a peine à croire qu'elle puisse être encore plus émouvante que la version de Deryck Cooke. De la beauté dépouillée du 1er mouvement aux cordes évanescentes du Finale, on aurait tort de laisser cette œuvre de côté...
L’interprétation du jeune chef – profonde, grave, émotionnelle mais jamais extravagante ou excessive – sublime cette ultime symphonie. Le Philharmonique de Vienne vibre avec une grande délicatesse qui n'est en rien altérée par l'enregistrement, de très grande qualité.
Un disque vraiment exceptionnel.


Symphonie n°1 "Titan"
Symphonie n°1 "Titan"
Prix : EUR 11,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Simplement parfait., 28 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Symphonie n°1 "Titan" (CD)
La meilleure version de la Première ?
Leonard Bernstein fait doucement murmurer le Concertgebouw dans le premier mouvement, le fait danser dans le Second et le Troisième, le fait rugir dans un Finale d'une puissance époustouflante. Rien ne sonne faux dans cette interprétation brillante : cette Titan est un sommet de la discographie mahlérienne.


Symphonie n°5
Symphonie n°5
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 27,93

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 À part, mais très réussi !, 28 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Symphonie n°5 (CD)
Ce qui frappe dès la première écoute, c'est l'interprétation lissée, polie, travaillée jusque dans le moindre détail... Bernard Haitink tire profit du merveilleux Philharmonique de Berlin pour livrer une Cinquième haute en couleurs, riche en émotions, avec un jeu orchestral très fluide, duquel se dégage une atmosphère unique et puissante. Si le choix des tempi peut surprendre – un Adagietto de plus de 13 minutes – cette symphonie n'en reste pas moins une réussite esthétique. Cette version singulière mérite d'être découverte !


Concerto Pour Violon Opus 14, Concerto Pour Violoncelle Opus 22...
Concerto Pour Violon Opus 14, Concerto Pour Violoncelle Opus 22...
Prix : EUR 15,52

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 parce que Barber n'a pas écrit que l'Adagio pour Cordes !, 18 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Concerto Pour Violon Opus 14, Concerto Pour Violoncelle Opus 22... (CD)
Ce coffret regroupe les trois concertos de Samuel Barber : celui pour violon, pour violoncelle, et surtout le concerto pour piano, injustement méconnu bien qu'il ait valu au compositeur le prestigieux prix Pullitzer.
Les interprétations sont d'une bonne qualité sonore ; mais, même si John Browning apparaît comme le "spécialiste" de ce concerto pour piano qu'il a créé, je lui préfère la version de Giampaolo Nuti accompagné par l'orchestre de la RAI


Page : 1 | 2