ARRAY(0xb066590c)
 
Profil de G. Steve > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par G. Steve
Classement des meilleurs critiques: 910
Votes utiles : 486

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
G. Steve
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Teac SL-D290B Radio Réveil CD Tuner AM / FM RDS iPod / USB 15 W Noir
Teac SL-D290B Radio Réveil CD Tuner AM / FM RDS iPod / USB 15 W Noir
Proposé par Schiele
Prix : EUR 158,39

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la qualité semble au rendez-vous., 21 avril 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Je ne suis pas féru de télévision aussi ai-je mis le prix pour une belle radio. Mon choix s'est porté sur ce modèle car il semble allier design et qualité de fabrication.

Il y a quelques jours que je l'utilise et j'en suis pleinement satisfait. Le modèle que j'ai choisi en noir brillant est très beau. Son look rétro-design-moderne se marie très bien avec mon intérieur plutôt classique.

Il dispose de toutes les fonctions que je recherchais C.D., U.S.B., radio ondes courtes et longues. La qualité de son est au rendez-vous, il y a moyen de l'entendre dans tout mon appartement sans problème. Malgré l'épaisseur des murs, je capte les radio sans grésillements.

La télécommande a également son propre design. Je le trouve plutôt moche en comparaison avec le poste. Piles fournies.

Bref, je suis content de cet achat. Certes le prix est conséquent mais je n'ai pas la sensation de m'être trompé. J'espère que sur la durée, je ne rencontrerai pas de problèmes techniques. J'ai choisi ce modèle car japonais, j'espère que c'est encore gage de qualité.

S.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 31, 2013 1:00 PM MEST


Anno 2070
Anno 2070
Proposé par PROGAMES
Prix : EUR 9,70

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon jeu de gestion au background foireux., 21 avril 2013
Amusant:4.0 étoiles sur 5 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anno 2070 (Jeu informatique)
Anno 2070 est un jeu de gestion mâtiné d'un brin de stratégie, héritier d'une longue lignée de jeux éponymes. Contrairement à ces prédécesseurs qui se situaient à une époque médiévale ou Renaissance (je maitrise mal le sujet vu que je n'ai pas joué à ceux-ci), Anno 2070 nous embarque dans un futur relativement proche.

Ce choix permet quelques libertés de scénario, en effet, les développeurs ont pu imaginer à leur gré quel serait l'avenir de notre chère planète. Et force est de constater qu'ils n'ont pas été très inspirés... Il n'existe que trois factions qui se partagent la planète : les vilains industriels, les gentils écolos et les savants hyper-géniaux... Exit donc les nations telles que nous les connaissons au profit de cette répartition caricaturale... c'est un choix qui aurait pu être pertinent s'il avait été amené avec plus de détails et plus de finesse. Ces trois factions vont s'allier pour lutter contre une I.A. devenue complétement dingue et qui menace l'humanité... La campagne sans fort rebondissement se résume à ça : on découvre l'ennemi et ensuite on met tout en œuvre pour le liquider. Bref, le scénario ne vous fera pas vibrer par son originalité ou par son intensité. C'est fort dommage...

Mis à part cet aspect, nous sommes proches du sans faute.

Graphiquement, le jeu peut être splendide à condition d'avoir une machine capable de le faire tourner sans difficulté. C'est détaillé et plutôt travaillé sur le plan de la direction artistique. Chaque faction a son identité propre.

Les sons sont plutôt bons. certaines musiques particulièrement bien choisies. les voix, bien qu'un peu rares à mon gout sont de bonne facture.

Le jeu en lui-même est plutôt complet lorsqu'on se cantonne à la seule construction et gestion de sa ville. le modèle en lui-même est assez standard : vous créez des zones résidentielles et ensuite des bâtiments dont la fonction sera de satisfaire les besoin de cette population. il faudra alors trouver le point d'équilibre entre les besoins, les ressources des cartes et entre les recettes et dépenses liées à l'expansion. Après quelques ratés, les mécanismes de jeu seront très rapidement assimilé et plus aucune carte ne devrait vous poser de difficulté sur le plan purement gestion. la bonne compréhension du système demandera quelques heure et la réalisation de la ville de vos rêves quelques heures de plus.
En revanche, dés qu'on quitte la gestion pour la stratégie, c'est la cata... Le système de combat est lourdingue au possible, et plutôt imprécis. Vraiment pas agréable. je me suis d'ailleurs cantonné aux seuls combats se trouvant dans la campagne.
Comme tout jeu de gestion, on peut très vite avoir le sentiment de lassitude et de répétition. La faute à un manque de fantaisie que je n'ai retrouvée que dans les vieux Startopia et Black and White.

Il y a néanmoins un aspect communautaire plutôt intéressant. Ainsi il est possible de prendre part à des élections en mettant en avant telle ou telle faction. Chaque joueur dispose d'une voix à utiliser à intervalle régulier. Si la faction pour laquelle il vote gagne les élection, il disposera d'un bonus temporaire et appréciable. Bonne idée. Également, de temps à autre, une autre mini campagne vous sera proposée. J'en ai faite une dont le scénario est surtout un prétexte pour proposer des objectifs pas trop difficiles à atteindre une fois qu'on a cerné le jeu et qu'on ne demande pas de combattre.

pas voulu tenter le multijoueur. Le jeu ne m'a pas suffisamment plu pour ça.

je passe énormément de temps sur les défauts de ce jeu mais je tiens à vous assurer que la note de quatre étoiles n'est pas une erreur, je me suis occupé avec ferveur et amusement de la construction de mes villes. Maintenant que je les ai terminées, j'ai juste envie de passer à autre chose.

Également une certaine lourdeur dans les systèmes de sécurité. En effet, n'espérez pas jouer sans connexion internet.

S.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 31, 2013 1:01 PM MEST


Autobiographie ou mes expériences de vérité
Autobiographie ou mes expériences de vérité
par Gandhi
Edition : Poche
Prix : EUR 19,48

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une découverte du personnage., 20 avril 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autobiographie ou mes expériences de vérité (Poche)
Ce livre m'a marqué, Gandhi nous y fait découvrir sa vie entre sa naissance en 1869 et l'année 1929. on peut regretter qu'il ne nous livre pas son propre regard sur les dernières années de sa vie qui furent les plus intenses. D'autre part, la lecture d'une biographie de Jacques Attali vient donner bon nombre d'explications sur ces dernières années mais certains points soulèvent des questions auxquelles j'aurais aimé que Gandhi réponde.

Malgré tout, ce livre demeure très intéressant car plutôt complet sur le parcours de vie de Gandhi durant sa jeunesse et sur comment il s'est construit, ses études en Angleterre, son combat non-violent en Afrique du Sud et son retour en Inde. Plus que sur ces combats, c'est sur le personnage de Gandhi en lui-même que j'ai beaucoup appris, sur l'origine de sa force de caractère inaliénable malgré l'adversité. En effet, j’ignorais que cet homme était si pieux que ça. Sa foi Hindoue fut son moteur, la source de cette énergie si particulière qui lui faisait prôner cette absolue non-violence, l'Ahimsa.

Ce livre n'est pas indispensable malgré tout, sa foi était telle que nombre de ses biographes la retracent dans leurs livres. Mais ici, c'est plus complet, on assiste en détail aux "expériences de vérité de Gandhi". Le titre du livre est on ne peut mieux choisi. Gandhi retrace ici une partie de sa construction personnelle, comment des principes de la religion Hindoue sont devenus pour lui des évidences, des convictions personnelles.

Rien n'est éludé (pas à ma connaissance en tout cas), du végétarisme au vœu d'abstinence sexuelle en passant pas la non-violence. Il exprime aussi son imperfection. Il était un mari autoritaire et dirigiste et un père largement perfectible (son fils ainé a développé un parcours de vie chaotique). Son inflexibilité à tout épreuve l'a parfois coupé un peu du monde. Je suis heureux de l'avoir appris, Gandhi était pour moi un personnage sans tâche avant cette lecture et celle de la biographie de J. Attali, maintenant il me parait davantage humain mais demeure tout aussi grand.

S.


Un long chemin vers la liberté
Un long chemin vers la liberté
par Nelson Mandela
Edition : Poche
Prix : EUR 8,74

18 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une lumière dans la nuit, 20 avril 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un long chemin vers la liberté (Poche)
J'ignore d'où cette idée m'est venue mais j'ai décidé de lire les biographies et autobiographies de certaines personnes ayant reçu le prix Nobel de la Paix. Nelson Mandela me paraissait incontournable, même si je ne connaissait de lui que quelques petites choses.

Ce récit m'a fortement impressionné. M. Mandela raconte sa vie exceptionnelle en toute honnêteté, revient sur les moments historique de la nation sud-africaine sans négliger de nous parler de lui en tant qu'individu. Ainsi, nous assistons à des décennies d'histoire nationale et d'histoire intime. Nous comprenons un peu mieux comment un seul homme, avocat de profession et amoureux du droit avant tout a pu faire vaciller un régime aberrant et cruel envers la majorité noire. Nous le voyons devenir un homme sage, ardent et inépuisable défenseur de sa cause.

Je trouve fascinante l'énergie que des personnes comme M. Mandela peuvent déployer pour lutter, envers et contre tout. Il a passé plus d'un quart de sa vie en prison, des années en procès contre l'état qui l'incriminait, a subi le harcèlement lui aussi inépuisable des forces policières et politiques, ses femmes (il n'était pas polygame mais s'est marié deux fois) l'ont quitté en partie à cause de son implication dans la lutte pour la liberté. En résumé, il a essuyé toutes les tempêtes qu'un homme chercherait plutôt à éviter. Il les a toutes essuyées en gardant la tête haute, en restant fidèle à ses idées. J'admire sa force de caractère et son intégrité inébranlable.

M. Mandela est un modèle pour les générations présentes et à venir. j'invite tout le monde à lire cette autobiographie car elle est riche d'enseignements sur l'histoire de l'Afrique du Sud mais pas seulement, il y a une énergie communicative dans ce livre.

S.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 23, 2013 1:07 AM MEST


Starcraft II : Heart of the Swarm
Starcraft II : Heart of the Swarm
Prix : EUR 37,90

4.0 étoiles sur 5 un bon jeu., 17 mars 2013
Amusant:4.0 étoiles sur 5 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Starcraft II : Heart of the Swarm (Jeu informatique)
Nous voici face au deuxième volet de la trilogie "Starcraft II", le volet consacré aux terribles aliens Zergs.

je suis plutôt satisfait de cet achat, principalement car j'attendais avec impatience la suite des aventures de Kerrigan et de Raynor, le couple phare du jeu. A ce niveau, je n'ai pas eu à me plaindre.

En effet, le scénario est plutôt efficace (SPOILERS) : Kerrigan est au départ redevenue humaine mais est toujours sous haute surveillance. le Dominion et son tyran la perçoivent néanmoins toujours comme une menace et continuent de la traquer. C'est dans cette traque que Jim Raynor meurt et que Kerrigan reprend la direction de l'essaim Zerg. Elle assiégera et détruire les mondes du Dominion pour se venger. Redevenue Zerg, elle est également restée humaine dans ses choix, elle a conservé le libre arbitre qu'elle n'avait pas auparavant lors de sa première transformation Zerg. Et en parallèle se dessine un nouvel ennemi, le Dieu Amon dont on sait au final peu de chose. ce dieu sera sans doute l'affaire des Protoss dans le troisième et dernier volet de "Starcraft II". C'est une campagne plutôt vivant, à l'instar de celle du premier volet. J'ai trouvé les personnages plus attachants, notamment kerrigan qui est vraiment centrale.

Graphismes : Les mêmes que ceux du premier volet. Sympathiques, colorés, la direction artistique est bonne. En revanche, c'est dépassé. ça pouvait passer en 2010 mais maintenant ça commence à faire tâche. les cinématiques sont en revanche magnifiques et les interludes entre les missions sont plutôt bons à ce niveau.

Sons : La musique est bonne, comme souvent dans un jeu Blizzard. En revanche, les doublages français sont plus que moyens.

Gameplay : C'est de la bonne stratégie à n'en pas douter. Tout a été minutieusement réglé. Quelques unités nouvelles font leur apparition dont certaines sont particulièrement originales. Dans la campagne, elles sont plus nombreuses et il existe plusieurs moyens de faire évoluer votre armée. Après, niveau Gameplay, dans les grandes lignes, je pense, ça reste à peu près pareil.

Multijoueur : Pas testé, pas intéressé.

je suis toujours chagriné de devoir sans arrêt être connecté à internet pour jouer, même en solo. Le DVD ne sert à rien et en plus, il est suremballé.

"Starcraft II Heart of the Swarm" est un bon jeu au regard de sa campagne. En revanche, on peut être un peu gêné par la volonté initiale de proposer trois jeux en un. ici, nous nous retrouvons face à un simple add-on, un très bon mais un add-on tout de même. ce n'est pas gênant au niveau du prix qui reste dans les standards. ça l'est plus au niveau du temps qu'il a fallu pour le produire : deux ans et demi !!! C'est beaucoup trop long et c'est injustifié. Espérons que le troisième volet sortira dans un délai plus bref. Certaines infos veulent qu'il soit déjà "bien avancé". A vérifier.

C.


Tomb raider - édition limitée combat strike
Tomb raider - édition limitée combat strike

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une très bonne surprise., 17 mars 2013
Amusant:5.0 étoiles sur 5 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tomb raider - édition limitée combat strike (Jeu informatique)
Avant tout, je tiens à dire que je n'ai jamais joué à un autre "Tomb Raider"-"Lara Croft" que celui-ci. Mon avis ne pourra pas porter sur une quelconque fidélité à la série. En effet, ce jeu se veut être un reboot de la série (c'est la mode), autrement dit, on fait table rase du passé et des aventures déjà écrites dans l'univers pour revenir aux sources, à l'origine. Un nouveau départ en somme.

Par contre, quel pied ! J'ai été très impressionné par ce jeu que j'ai dévoré tellement j'ai été pris dedans.

Scénario (SPOILERS) : Nous incarnons donc Lara Crof, une jeune femme d'une vingtaine d'année, héritière d'un célèbre aventurier. Elle vient de terminer ses études d'archéologie. Nn la retrouve à bord d'un navire en quête d'une île qui aurait abrité un lointain et puissant royaume : le Yamataï, au large du Japon. Sur cette île aurait régné une reine légendaire, Himiko, dotée du pouvoir d'un dieu. A l'approche de l'île, le bateau fait naufrage et s'échoue. sur place, rien ne se passe comme prévu, l'île est peuplée d'hommes formant une secte et qui cherche à ressusciter la reine antique. L'équipage est attaqué et Lara Croft s'échappe. Elle va ensuite arpenter l'île en long en large et en travers afin de découvrir ce qu'il s'y passe et elle n'est pas au bout de ses surprises.
Je m'arrête là, histoire de ne pas trop gâcher l'histoire mais sachez qu'elle m'a bien plu, elle mêle action, aventure, évolution et fantastique. Lara Croft arrive sur l'ïle alors qu'elle n'a jamais connu l'aventure, elle va être obligée de se mettre au pli et nous assistons à son évolution, à son changement. Par exemple, elle tuera son premier homme, perdra des amis, ... Tout ceci viendra forger l'aventurière en devenir et tout est filmé de sorte que nous nous sentions proches d'elle à ces moments.

Graphiquement, il n'y a rien à redire. J'ai pu faire tourner le jeu au maximum (ou presque) de ses capacité et je n'ai qu'une chose à dire : c'est beau. On a vraiment l'impression de voyager, l'ambiance du jeu est idéalement rendue, qu'on soit dans un bidonville, un palais impérial ou en pleine forêt. C'est fluide, je n'ai pas connu de ralentissements même au plus fort de l'action.

Son : Également très bon et qui vient grandement supporter l'ambiance. Les voix françaises sont bonnes. prenez le temps d'écouter les conversations des ennemis avant de lancer l'assaut, vous en apprendrez plus sur l'univers du jeu.

Gameplay : Également très bon. Lara répond au doigt et à l’œil. C'est un jeu qui fait plaisir, on peut arpenter un bidonville ou des falaises en grimpant, tirant des tyroliennes, sautant, ... C'est grisant de se retrouver tout en haut d'une tour et d'en descendre par une vertigineuse tyrolienne. Les combats sont plutôt sympathiques, l'action est bien au rendez-vous, les ennemis se comportent assez bien. je regrette les QTE (obligation de composer des combinaisons de touches selon un timing précis dans certaines conditions) et l'impossibilité de sprinter. Mais dans l'ensemble, c'est un jeu très plaisant à prendre en main.

Après, petit éléments qui me chagrinent mais qui ne remettent pas en cause mon avis très positif. J'ai eu un peu de mal avec l'approche "tout action" du jeu, surtout lors de certains pasages très spectaculaires mais un peu exagéré : du genre les glissades sur un kilomètre en faisant la course avec la carcasse d'un avion, la course sur un pont qui s'écroule, le saut en parachute hautement improbable, ... J'aurais apprécia aussi des approches plus "enquête".

mais tout ça n'est rien à côté du plaisir ressenti en jouant. Je me suis vraiment senti dedans. Je me suis senti un peu aventurier avec ce jeu. une grande réussite, on en redemande et ça tombe bien car les dernières secondes du jeu laisse songer à une suite.

Jouez-y, c'est un vrai bon jeu. Pour les joueurs PC, n'oubliez pas de vous renseigner, une bonne machine vous sera nécessaire.

C.


GTA IV
GTA IV
Proposé par Destockage Games
Prix : EUR 11,88

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 la même recette depuis GTA 3 ?, 27 juillet 2012
Amusant:3.0 étoiles sur 5 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : GTA IV (Jeu informatique)
personnellement, j'attendais beaucoup plus de ce jeu et, en même temps il demeure assez bon malgré les défauts que je lui trouve.

C'est au niveau scénaristique que j'ai le moins aimé. si on enlève l'ensemble des missions ou l'on rend service à des petites frappes ou des barons du crime en tuant l'un ou l'autre personnage ou en livrant telle ou telle cargaison (c'est grosso modo toujours le même objectif), on se retrouve face à une bête histoire de vengeance à la profondeur au final assez moyenne. On a droit à la petite trahison comme on a pu voir dans GTA San Andreas, certaines missions sont exactement les mêmes, dans un décor tout simplement différent. On croise une succession impressionnante de personnages, tous très hauts en couleurs mais au final peu attachants car tous criminels. le personnage principal a parfois été décrit comme attachant, il n'en est rien, c'est une petite frappe comme une autre.

graphiquement, ça commence à dater mais ça reste très impressionnant, c'est beau, fluide, on peu parcourir la ville à pleine vitesse sans essuyer le moindre ralentissement, à condition d'avoir un ordinateur qui tienne la route.

Au niveau son, c'est tout simplement superbe : une multitude de voix, de musiques sur les radios, ... Comme toujours un soin très particulier y est apporté. On pourrait presque regretter que les textes des animateurs radios ne soient pas sous-titrés, j'ai cru percevoir que nos faits d'armes étaient relayés aux informations.

La prise de commandes est très agréable, très classique : on tire, on court, on conduit, ... j'aurais vraiment apprécié qu'on arrête de nous faire piloter ces p****n d'hélicoptères, impossibles à manier (je joue clavier + souris). C'est bien simple, je n'ai pas fini le jeu à cause d'une des dernières missions ou on doit piloter et tirer en même temps. Pratiquement impossible. On aurait apprécié moins de superflu dans le gameplay : quelle importance peut-il bien y avoir à aller jouer au bowling avec son cousin pour entretenir des relations agréables avec lui alors qu'on lui a sauvé les miches une demi-douzaine de fois ? Gérer des mails, des messages téléphoniques, des relations avec les personnages... ça ne m'intéresse pas, je jouerais aux Sims si c'était le cas.

Bref, GTA 4 est un jeu sur lequel on s'amuse parfois énormément, mais aussi sur lequel parfois on s'ennuie et même sur lequel on s'énerve. Au final, ce n'est qu'un recyclage ornemental des précédents jeux.

Connexion internet requise pour sauvegarder en jeu, pas un bon point non plus, ça, d'autant plus que ça m'a compliqué l'installation.

C.


Savon de Marseille à l'huile de palme Marius Fabre
Savon de Marseille à l'huile de palme Marius Fabre
Proposé par ecoproduitpourtous
Prix : EUR 5,33

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Savon de marseille = huile d'olive..., 9 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Savon de Marseille à l'huile de palme Marius Fabre (Beauté et hygiène)
Il faut savoir une chose : le savon de Marseille a de nombreuses propriétés hygiéniques, il peut servir à l'hygiène du corps comme à l'entretien du linge. de plus, il est réputé écolo.

par contre, un savon de Marseille traditionnel se fait à l'huile d'olive, lorsqu'il est fabriqué à l'huile de palme, il n'est pas plus Marseillais qu'écolo, l'Huile de Palme étant un fléau engendrant la déforestation de l'Indonésie et qui doit être acheminée à renfort de pétrole ou de kérosène.

C.


Diablo III
Diablo III
Prix : EUR 25,68

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Blizzard sombre dans la facilité..., 1 juin 2012
Amusant:4.0 étoiles sur 5 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Diablo III (Jeu vidéo)
j'ai reçu le jeu le jour de sa sortie, j'étais ravi du fait de l'attente effervescente qu'il y avait autour de ce jeu. Le communauté Diablo était en ébullition et m'avait communiqué le virus.

J'ai joué, rejoué, déjoué... Je pense pouvoir communiquer mon impression autour du jeu. Elle n'est pas mauvaise mais elle est aussi loin d'être bonne.

Tout d'abord au niveau scénaristique (ATTENTION SPOILS !!!) La trame demeure dans la lignée des diablo d'antan ou les Anges des Cieux symbolisant la lumière affrontent les Démons des Enfers symbolisant le mal et au milieu de cette gueguerre éternelle : Sanctuaire, le monde des hommes dont l'existence demeure fragile. Jusque là, rien d'anormal, c'est fidèle à la série. Après le déroulement de ce troisième opus est parfois un peu maladroit (pourquoi Tyrael s'arrache-t-il les ailes ? cet arc scénaristique est inutile tout autant que l'est le personnage dans cet opus) et un peu prévisible... On a deviné l'identité de l'étranger bien avant que l'histoire ne le révèle, idem pour l'identité sous laquelle se cache l'Archidémon Bélial ou sur la vraie nature d'Adria... bref, scénaristiquement, il y a à boire et à manger (on se laisse surprendre par l'histoire de Léah sur la fin) mais ça reste agréable.

Le jeu appelle une suite, c'est certain.

ce qui me pousse à parler des mécanisme de jeu. ceux-ci restent dans la lignée des purs hack'nSlash, les fans en seront enchantés. Au niveau des combats il n'y a rien à redire : la difficulté va crescendo, même si on peut regretter de devoir obligatoirement passer par le mode "normal". pour ceux qui recherche tout de suite la difficulté, on repassera. je regrette que Blizzard n'ait pas mis plus d'aspects jeu de rôle dans ce jeu, des questions à choix multiples, des influences sur le scénario en fonction des choix, des quêtes secondaires plus profondes que celles proposées, ... ça aurait enrichi le jeu sans nuire, selon moi, à son aspect action. des quêtes par classes ou par rapport aux compagnons auraient été les bienvenues...

Au niveau de la réalisation graphique : c'est beau mais ça tiens plus à la touche artistique parfaite qu'à la qualité de la réalisation. A force de vouloir faire tourner ses jeux sur le plus de configurations possible, Blizzard livre parfois des réalisation en demi teinte. Musicalement, c'est en revanche parfait et les voix sont également excellentes pour une version française.

enfin, le point le plus noir du jeu est le fait de devoir à tout prix être connecté à internet... Certes le fait de jouer en raison facilité les rencontres entre joueurs et l'échange d'objets mais c'est peut-être les seuls avantages que ça procure. d'autant plus qu'actuellement, les joueurs rencontrent des fermetures intempestives des serveurs qui conduisent à des impossibilités pures et simples de jouer.

Il y a aussi cette histoire d'hôtel des ventes. il y aura possibilité d'acheter des objets avec de l'argent réel, je suis absolument contre cette politique de rentabilité à tout prix.

diablo 3 est un bon jeu, très addictif, très agréable. mais il souffre de grandes lacunes qui résultent de la politique qui devient de plus en plus forte chez Blizzard : celle de la rentabilité au détriment de tout le reste. on est loin de la mentalité d'un studio comme CD Projekt.

je ne suis pas déçu du jeu mais presque, je serai à l'avenir moins impatient pour un jeu Blizzard qui dorénavant ne sera plus synonyme d' "achat en toute confiance"

S.


Shame
Shame
DVD ~ Michael Fassbender
Prix : EUR 11,49

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Film juste sur les addictions sexuelles., 12 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Shame (DVD)
Steve McQueen s'est visiblement documenté sur les addictions sexuelles pour monter son film. Moi qui ai recherché un peu sur le sujet pour mon travail, je trouve que c'est criant et que ça rajoute de la valeur au film.

L'histoire est celle d'un vrai drame, simple, celui d'une vie. SPOILERS !!! Le type campé par l'excellent M. Fassbender, Brandon, qui pourrait être votre fils, votre conjoint, votre voisin, ... est tombé dans une spirale infernale dont on parle peu mais qui existe : il est accro au sexe, ce qui a des répercussion sur l'ensemble de sa vie : On nous dit qu'il travaille beaucoup mais son boulot ne semble pas lui importer, il est totalement désocialisé. sa soeur, paumée elle aussi, vient camper chez lui, dans son univers impersonnel et va chambouler son rythme de vie fait de travail, de sexe et de sexe. Leurs relations vont aller de mal en pis jusqu'à ce qu'il réalise ou il en est arrivé. bref, c'est l'histoire de gens simples, brisés par une enfance énigmatique.

Ce qui est intéressant, c'est que le spectateur se voit offrir un réel tableau de ce que peut être l'addiction sexuelle. la seule occupation est la masturbation, le visionnage de films pornographiques, le poids de la solitude des gens qui s'enferment dans ce cercle vicieux, l'incapacité à entrer en relation "normale" avec une femme (dans le cas du héros). La meilleure illustration est la suivante : dans le film, Brandon drague une femme sublime avec qui il tisse un début de véritable relation, mais au moment de lui faire l'amour, dans une chambre d'hôtel, il en est incapable. La scène suivante se déroule dans la même chambre, Brandon "baise" une prostituée, sans difficulté. Son drame est qu'il a rendu objet le corps de la femme.

le film n'explique pas tout, il n'y en a pas besoin. Il offre les pistes pour que le spectateur analyse les personnages et soit sensibilisé à cette addiction. C'est un film noir, triste, mais juste dans son propos.

Les acteurs sont grandioses. M. Fassbender est troublant de justesse dans son personnage, touchant, révoltant, pathétique, ... C'est un acteur à suivre. Carey Mulligen qui campe la sœur du "héros" est elle aussi touchante et tient très bien son rôle de fille paumée.

je regrette que les bonus ne soient pas plus développés. l'avis de psychiatres et psychologues aurait pu enrichir l'aspect pédagogique de ce film. Au final, celui-ci ne demeure qu'œuvre d'art, même si elle est grandiose.

Il est interdit aux moins de 12 ans. J'aurais tendance à le laisser à des adolescents plus mûrs, vers 15-16 ans.

S.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8