Profil de G. Steve > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par G. Steve
Classement des meilleurs critiques: 1.070
Votes utiles : 497

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
G. Steve
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
L'Arche, Tome 3 : S.E.T.I.
L'Arche, Tome 3 : S.E.T.I.
par Vincent Mallié
Edition : Album

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Science-fiction efficace, 30 juillet 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Arche, Tome 3 : S.E.T.I. (Album)
L'arche est un courte saga de S-F, l'histoire se passe dans les années 2045-2050. A cette époque, une entreprise planétaire a la main mise sur une technologie unique en son genre : des implants permettant de mettre en lien esprit et informatique.

Nous suivons les aventures du jeune et maladroit Emilio. ce dernier se mêlera de ce qui ne le regarde pas et se retrouvera au beau milieu d'intrigues économique, politiques et scientifiques qui le dépassent totalement. Tout ça pour avoir une chance de séduire la belle Alice. Le hic, c'est que l'avenir de l'humanité est en jeu...

Le scénario est assez efficace, mais tout est un peu précipité, un ou deux tomes de plus pour étoffer la saga n'auraient peut-être pas été de trop, d'autant plus que toute l'intrigue se déroule sur trois jours. Certains personnages ne sont pas très intéressants, le commodore est peu crédible en personnage machiavélique et sa stratégie un peu tirée par les cheveux. En revanche mention spéciale pour les ados qui ont une personnalité claire et attachante.

le dessin est très agréable même si certains détails sont assez désagréables comme les voitures mal modélisées ou une enclave "Cadillac" ridiculement petite ou des environnement parfois trop lisses. A noter que le dessin ne va pas en s'améliorant au fil des épisodes, devenant plus grossier, surtout au niveau des personnages. le dessinateur, Mallié a néanmoins su rendre ses femmes très belles et saisir les expression importantes sur les visages.

A lire si vous en avez l'occasion car le tout est sympathique, par contre vous n'y trouverez rien d'inoubliable.

S.


Starcraft II : Wings of Liberty
Starcraft II : Wings of Liberty
Prix : EUR 19,90

59 internautes sur 67 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une suite, chouette ! Ou presque..., 30 juillet 2010
Amusant:4.0 étoiles sur 5 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Starcraft II : Wings of Liberty (Jeu informatique)
Starcraft II est la suite d'un mythique jeu de stratégie pondu par Blizzard à la fin des années 90. Ce jeu, bien que désuet graphiquement, a connu un franc succès et est de nos jours encore très largement pratiqué à travers le monde. Autant dire que cette suite, annoncée en 2007, s'est largement faite attendre.

L'histoire reprend quatre ans après le premier volet (y avoir joué est un plus pour la compréhension du scénario).[SPOIL POSSIBLE] Nous suivons les tribulations du Marshall James "Jim" Raynor, leader d'une révolution en panne contre un gouvernement tyrannique et omnipotent. Notre mission est de reprendre en main cette révolution contre l'Empire du Dominion, régi par Mensk et d'œuvrer à la sauvegarde de l'humanité face à la menace Zerg et à notre ancienne amie kerrigan. le scénario est assez convenu mais de qualité, nous somme en pleine science fiction, l'univers Starcraft est plus approfondi que dans le premier volet, ce qui n'est pas un mal. Les personnages également, même s'ils peuvent manquer de charisme et sombrent un peu dans la caricature. A noter que nous n'avons dans ce jeu qu'une campagne, certes complète et assez longue (30 heures pour un semi-novice comme moi) mais qui laisse vraiment sur la faim. En effet, nous ne jouons que la campagne humaine, l'histoire se poursuivra dans deux épisodes à suivre "Heart of the Swarm" et "Legacy of the Void".
(MAJ) Après lecture des forums, quelques incohérences m'ont été pointées entre le I et le II, je n'y avait pas prêté attention. Ces petites incohérences ne troublent en rien le plaisir, enfin pas le mien en tout cas.

Au niveau des graphismes, on peu déplorer que Blizzard n'ait pas vu plus grand. la campagne est assez jolie mais ce n'est pas le cas de tout le reste du jeu, bien plus vide. la modélisation n'est pas très poussée, afin, comme c'est la tradition chez Blizzard, de faire tourner le jeu sur le plus de machines possibles et le plus rapidement possible. Certes le jeu est loin d'être laid mais les graphismes déjà dépassés desservent la qualité générale du jeu. Comme à sont habitude, Blizzard nous offre des cinématiques de qualité.

Au niveau sonore, les bruitages sont plus discrets que dans le premier volet (ouf car pour moi, c'était assez lourd) et les musiques quoiqu'assez discrètes elles aussi, sont très agréables.

Sur la jouabilité, il faudrait voir séparément le solo et le multijoueur.
la campagne solo est très agréable, un modèle de diversité s'il en en est. Les développeurs ont même apporté un petite touche R.P.G. qui aurait gagné à être approfondie : A la fin de chaque mission, nous nous retrouvons au Q.G. de Raynor ou nous pouvons dépenser de l'argent à engager des mercenaires ou à améliorer nos unités de telle ou telle manière, via améliorations achetables ou entreprises en laboratoire. on peu aussi en profiter pour discuter avec divers personnages. Tout ceci, en particulier les interactions ou les choix de missions auraient du être un peu plus approfondi pour donner un réel cachet à ce jeu. A noter la richesse en unités qui ne trouve pas en multi. Certains signalement, à raison, des briefings qui prémachent un peu la mission et certains effets de surprise. Le challenge n'est pas spécialement au rendez-vous.
Le multi justement, parlons-en. Je ne suis pas un grand amateur de ce genre de jeu mais j'ai pu relever deux trois choses : les I.A., du moins en mode normal, sont assez peu malines, elles attaquent pratiquement toujours suivant le même schéma tactique. La diversité d'unités est bien moindre que dans la campagne, elles auraient pourtant apporté un réel plus sur le plan stratégique.
Il est désormais impossible de jouer en LAN, ce qui ennuie à raison (politique contestable) toute une communauté de joueurs. En revanche, le support en ligne, "Battle.net" semble avoir été agencé de façon à satisfaire les joueurs.
Les races semblent bien équilibrée, on sent l'attention que Blizzard y a porté. je pense que les accro du multi devraient très bien s'y retrouver. D'autant plus que le changement, même s'il est relatif, est bien présent, nouvelles unités, nouvelles capacités, le tout est savamment dosé, même si cela réduit la prise de risque.

Starcraft II est, en définitive un très bon jeu. Il brille par son équilibrage et sa campagne solo. Le multijoueur devrait reprendre le flambeau du premier, même si on peut déplorer l'absence de LAN. La réalisation aurait du être un peu plus poussées et l'implication R.P.G. et le charisme des personnages dans la campagne également. Beaucoup s'offusquent d'attendre la suite, je suis un peu moins tranchant sur la question car la campagne, même si elle ne traite que d'une race, est très complète et très divertissante pour un R.T.S. Tout ceci laisse augure du très bon pour la suite, mais il faudra que Blizzard fasse des efforts.

D'autant plus qu'il faudra attendre un an et demi, voire plus.

je le recommande malgré tout. C'est un jeu efficace et agréable.

S.


Friends : L'intégrale Saisons 1 à 10 - Edition 2008
Friends : L'intégrale Saisons 1 à 10 - Edition 2008
DVD ~ Courteney Cox
Proposé par BOUQUIN SHOP
Prix : EUR 149,00

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La forme n'honore pas la série., 17 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Friends : L'intégrale Saisons 1 à 10 - Edition 2008 (DVD)
Qui ne connait pas Friends ? Cette série qui retrace 10 ans d'amitié entre 6 jeunes new-yorkais.

ce qui me plait dans cette série, plus que l'humour potache, c'est l'ambiance : Friends est pour moi l'illustration exacte de ce qu'est l'amitié, faite de partage, d'inaltérabilité, ... La série illustre avec justesse toute la force de ce qu'est l'amitié vraie, l'amitié qui résiste au temps, aux accidents de la vie et aux changements.

les personnages sont riches car tout du long de la série, ils demeurent les mêmes sur le plan psychologique. Monica restera toujours la maniaque, Joey le benêt séducteur et Ross l'intello un peu snob. Leurs réactions sont parfois un peu prévisibles, ce qui est une force et un faiblesse. Force parce qu'on se rend compte qu'on apprend à les connaitre comme on a appris à le faire avec nos vrais amis. Les petits détails qui font que chacun est unique.

L'humour est omniprésent, il repose énormément sur les mots, le graveleux parfois et aussi beaucoup sur les personnages eux-mêmes.

C'est sur le format que cette édition déçoit énormément. Les bonus en sont totalement absents. Je ne suis pas fan de ce genre de suppléments, mais j'aurais sans doute apprécié un bêtiser ou une visite du studio, dommage. L'emploi de DVD double face n'est pas un plus et le tout est un peu trop suremballé.

Le fond y est, il repose sur cette excellente série, la forme est absente, ce qui m'amène à enlever une étoile sur la qualité de l'objet.

S.


Mass effect 2
Mass effect 2
Proposé par 1stvideo-fr
Prix : EUR 7,99

17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 The jeu de ce tout début d'année., 3 février 2010
Amusant:4.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mass effect 2 (Jeu vidéo)
Mass effect 2 est le deuxième volet d'une saga RPG-action de science fiction. Le premier volet avait su au fil du temps s'attirer une confortable communauté de fans (dont moi :) ) surtout grace à son univers riche et vivant, son gameplay agréable et vif et ses personnages charismatique. Il n'était pas exempt de défauts pour autant : quête annexes répétitives, côté RPG peu développé (avantage pour moi, inconvénients pour d'autres), ...

Bon, cessons de ressasser le passé et voyons ce jeu :

Au niveau des graphismes, c'est beau fluide et recherché. Les personnages sont très bien modélisés. Par rapport aux premier volet, on remarque deux choses : fini les grands espaces vides, on a ici affaire à des zones plus détaillées, plus remplies et plus belles, mais laissant moins de liberté qu'auparavant. Ce point est une force et une faiblesse, surtout par rapport aux attentes des joueurs qui espéraient un remplissages des espaces vides et non leur disparition. En revanches, les villes sont beaucoup plus étriquées, on rencontre moins de monte. C'est un peu dommage. Un ton beaucoup plus sombre à été donné à l'ambiance, lumières oranges ou pénombres bleutées, monceaux de cadavres, ...

Au niveau sonore, on approche de la perfection. La musique complète parfaitement le travail fait au niveau de l'assombrissement de l'ambiance et contribue pour beaucoup à la tension que l'on ressent à certains moments. Mais bon, il ne m'en faut pas beaucoup ^^.

Au niveau du scénario, voici le résumé en une ligne : vous recherchez à composez une équipe d'élite, vous parcourez pour ça la galaxie et tout ça pour œuvrer une mission potentiellement suicide. Dit comme ça, ce peut paraitre un peu bateau, mais ce n'est pas le cas. Le scénario est riche et surprenant, on ne s'attendait vraiment pas à ça. Les quêtes relatives aux différents personnages sont intéressantes et très approfondies. La trame de l'histoire passe parfois un peu rentrait, mais demeure très efficace et accrochante. Les personnages ont beaucoup de charisme.
Ce qui fait tout le charme du jeu et met parfois mal à l'aise aussi, ce sont les choix que l'on fait et qui peuvent avoir de lourdes conséquences : mort d'un membre de l'équipe, perte d'une amitié, mort de civils, ... on est souvent surpris, surtout sur la fin.
Les exploits effectués dans le 1 ne sont pas forcément retrouvé dans le 2, surtout par news lues en cours de jeu. Aussi, ce deuxième volet reste-t-il abordable pour ceux qui n'ont pas joué au 1. (toutefois, ce dernier demeure pour moi essentiel pour bien profiter de l'univers).

Le gameplay. C'est pour ça que je ne mets que 4 étoiles à ce jeu. Certes ça reste très jouable et accessible, mais certaines aberrations du premier volet ont été revues, transformées pour demeurer des aberrations. L'exploration est devenue très laborieuse et très lente, très désagréable. Le système d'armes a été revu avec du bon et du moins bon : nous avons moins de choix d'armes et d'armures, mais ces dernières sont personnalisable (de façon un peu sommaire). Les classes ont été revues et simplifiées. Mention spéciale pour l'emploi de la même ouche pour le sprint et la dissimulation qui donne pour résultat de se coller à un mur quand on veut s'échapper, je me suis fait buter pas mal de fois ainsi ^^
Le jeu est résolument plus axé action. Ce n'est pas un mal car le déroulement est plus vivant et prenant, mais ça manque de subtilité parfois, d'un petit côté pratique. Ce serait pour moi l'un des points majeur à revoir pour la suite.
Mais, grosso-modo, ça reste bon sur la prise en main, la difficulté a été sensiblement relevée et les ennemis sont bien diversifiés.

Mass effect 2 est un excellent jeu, un épisode de transition efficace dans une trilogie à l'univers prenant. Il souffre des mêmes défauts que son grand frère, mais ces derniers n'empêchant pas de prendre beaucoup de plaisir à jouer. Il se dresse pour moi un peu au niveau d'un Star-Wars. Je n'ai qu'une seule chose à dire : j'attends la suite avec ferveur. j'ai déjà beaucoup de mal ^^

Amateurs de SF, foncez.

C.


Vicky Cristina Barcelona
Vicky Cristina Barcelona
DVD ~ Javier Bardem
Proposé par plusdecinema
Prix : EUR 6,75

4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Mauvaise surprise..., 24 janvier 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vicky Cristina Barcelona (DVD)
J'ai fait l'acquisition de ce DVD dans l'espoir de passer un bon moment à rire, vu qu'il est estampillé comédie. Quelle désillusion.

Ce film n'est en rien une comédie, j'ai même du mal à le classer tant l'éveil d'émotions chez le spectateur est absent. Il s'agit d'une histoire. Pour tenter de faire passer l'idée, je vais faire une comparaison cuisine : Tous les ingrédients étaient présents pour faire un merveilleux gâteau au chocolat (des acteurs talentueux et charmants, des décors à l'image de Gaudi, un réalisateur que sa réputation précède, ...) Et pourtant, à la fin on a l'impression de n'avoir que la farine et la levure. En d'autres terme, si visuellement c'est beau, au niveau émotionnel, c'est vide, fade. Rares sont les films dont on ne retire rien, VCB est de ceux-ci, rien n'a été éveillé en moi, je dirai même que je me suis ennuyé.

S.


Vénus et Salomé
Vénus et Salomé
par Manara
Edition : Relié

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Planches superbes pour un intérêt limité, 7 janvier 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vénus et Salomé (Relié)
Il n'y a pas beaucoup à critiquer sur cet oeuvre, si ce n'est qu'elle vaut surtout pour ses images érotiques dessinée à la Manara. Ces images, dont certaines se retrouvent dans d'autre œuvres ("le déclic") du même auteur, font la principale richesse de l'album par leur érotisme bien dosé.

En revanche, les courts textes discourant sur l'érotisme ne sont pas d'un attrait particulier, je n'ai même pas eu l'envie de les lire.

Globalement, cette BD est anecdotique, tant dans l'œuvre de Manara que dans la BD en général. A lire avant d'acheter, pour voir si vous y trouvez un intérêt.

S.


Mozart L'Opéra Rock L'intégrale 2CD
Mozart L'Opéra Rock L'intégrale 2CD
Prix : EUR 22,35

5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Manque d'audace, 7 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart L'Opéra Rock L'intégrale 2CD (CD)
Tout d'abord, comme dit par un précédent commentateur, il manque bel et bien quelques morceaux sur ce CD par rapport à l'édition 2 DVD. Comme je ne connais pas ces morceaux, je ne saurais dire s'il y a un réel manque. Mais par principe, je trouve ce manque très limite.

Ensuite, d'un point de vue purement musical, je trouve l'emploi du titre opéra-rock impropre et mensonger. Cela vient surtout de la définition purement personnelle que j'ai de ce titre. Je voyais et j'espérais cette comme un mariage audacieux entre rock et opéra, surtout qu'on parle ici de Mozart. Hors, l'emploi de voix lyrique est très peu exploité, pour ne pas dire pas du tout. C'est pour moi une réelle déception car ça aurait ajouté, à mon avis, le côté baroque et gothique qui manque à l'œuvre. Enfin, je ne ressent pas beaucoup de sympathie pour les personnages et je ne reconnais pas grand du personnage de Mozart

C'est par ailleurs assez inégal au niveau musical, certain hits radiophoniques côtoient d'autres morceaux que je dirai assez mauvais (mention spéciale à l'iconoclaste "opérap" l'un des pires morceaux que j'aie en CD). cependant, malgré ces quelques points noirs, la globalité du CD se laisse écouter, avec des titre séduisants et entrainants ("Assasymphonie" ou "le bien qui fait mal")

S.


Avatar
Avatar
DVD ~ Sam Worthington
Prix : EUR 8,57

9 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un univers magique., 18 décembre 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Avatar (DVD)
Il n'est peu être pas tout à fait correct de ne se baser que sur une séance de cinéma pour évaluer un DVD. En effet, j'ignore avant même la sortie du support CD tout le volet bonus. Mais de toute manière, je n'ai pas autre volonté que d'évaluer l'œuvre en elle-même et non son support technique.

M. Cameron nous livre son dernier petit bijou, avatar, film de science-fiction qui se présente comme révolutionnaire et qui, depuis quelques mois, s'attire les feux des projecteurs. On nous le présente comme le film le plus cher, une révolution technique pour le cinéma.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le film n'est pas beau, il est splendide, tant sur le plan du décor que de la réalisation. Les paysages, personnages, ambiances,... sont visuellement enchanteurs : Les forêts luxuriantes le jour et phosphorescentes la nuit sont une invitation au rêve et à la contemplation. Mais, dans ce film, véritable claque visuelle, ce qui impressionne tout autant que le rendu esthétique, c'est l'ambiance donnée à l'œuvre. Ainsi nous seront étonnés par la culture Na'vi, fascinés par son lien (intelligemment pensé, au passage) avec la nature, on s'étonnera devant un bestiaire coloré, ... On appréciera également les scènes de batailles, très impressionnantes.

La bande sonore se marie parfaitement avec le film, sa beauté et son rythme. La B.O. se laisserait facilement écouter en M.P.3. On reste peut-être un cran en dessous de la bande d'un Star-Wars ou les musique étaient faites pour en imposer. Dans Avatar, j'ai plus ressenti ça comme un mariage du son et de l'image.

Le scénario est prenant, même s'il demeure classique et convenu. On reste dans les valeurs sures et l'idée demeure originale (En gros : Jake dispose d'un Avatar, son équivalent-clone-Na'vi (j'espère être clair) et est chargé d'une mission mêlant diplomatie et espionnage pour qu'une société humaine puisse détruire un village pour en faire un complexe minier. Les Na'vi, très traditionnels et proches de la nature, refusent bien évidemment. Le film montre comment Jake change de camp et comment la situation dégénère entre les deux camps jusqu'à la bataille finale.). C'est parfois un peu prévisible, c'est ici un tout petit peu décevant.

Les personnages demeurent le point fort du film. Ils sont attachants et on se plait à suivre leur évolution. Toutefois la répartition du charisme et de la profondeur demeure un peu inégale pour les personnages secondaires.

Et puis, Avatar se veut comme tout film de science-fiction le terreau pour une réflexion sur certains thèmes philosophiques et de société. On parlera ainsi beaucoup d'écologie, mais il sera possible de dévier sur des thèmes autres tels que le traditionalisme, le progrès, le respect, ... A voir à plusieurs de préférence pour pouvoir en discuter entre amis autour d'un bon café.

Bref, c'est un film à aller voir pour son univers visuel unique et enchanteur, sa réalisation à tomber par terre, sa musique efficace et ses héros attachants. On apprécie l'histoire, peu révolutionnaire mais agréable. Et si, comme moi, on va voir le film dans l'état d'esprit adéquat, on en revient ravi.

S.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 18, 2009 2:26 PM CET


Des fleurs pour Algernon
Des fleurs pour Algernon
par Daniel Keyes
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une histoire juste et touchante., 14 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Des fleurs pour Algernon (Poche)
Ce livre nous conte l'histoire d'un homme et d'une souris qui passent par la chirurgie pour voir leurs capacités intellectuelles passer du simple au triple et comment après un bref vol dans les hautes sphères de la conscience ces deux être retournent peu à peu à l'oubli Nous sommes donc ici en pleine science fiction mais aussi dans une tragédie à la sauce moderne qui m'a évoqué beaucoup de choses sur le plan personnel.

Le style de l'auteur est exemplaire. Il passe d'un orthographe simple et "fauté" à un discours bien plus élaboré (mais cependant à la portée de tous). Les sentiments humains y sont évoqués avec justesse. C'est un livre qui s'aborde facilement et qui se dévore.

Mais, pour peu que l'on creuse un peu, c'est un excellent champs pour entamer la réflexion sur des thèmes tels que notre prise en compte de l'autre, handicapé ou non, sur les relations humaines, sur le poids que peut-être le don d'intelligence. Par mon travail dans le secteur médico-social et par mon vécu personnel, j'ai été confronté à beaucoup d'interrogations par rapport à ce que j'ai connu, professionnellement et même si c'est une fiction, je ne suis pas resté indifférent. Je le conseille pour tous ceux qui veulent approcher ces interrogations (on ne parle pas ici de notion) d'une manière plus ludique. Car ce livre est avant tout une belle histoire.

S.


Assassin's creed
Assassin's creed
Proposé par super-promos
Prix : EUR 7,99

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un très bon jeu., 11 décembre 2009
Amusant:5.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Assassin's creed (DVD-Rom)
Assassin's Creed est un jeu qui vaut le détour.

les graphismes auraient pu être plus élaborés, mais la vitesse du jeu en aurait certainement pâti. L'ensemble reste cependant très agréable à regarder. Mais le plus impressionnant, c'est la fluidité. on parcours une ville à l'architecture complexe, à une vitesse relativement surréaliste et sans le moindre ralentissement ou chargement. Vraiment, je tire mon chapeau car à ce niveau, il y a un modèle à suivre.

La bande son est agréable. je n'ai vraiment rien à dire là dessus. (en fait je me rends compte que je n'y ai pas du tout fait attention)

Le gameplay : je l'ai trouvé à la fois difficile et simple. difficile au sens ou même après avoir fini une partie, je n'ai pas mémorisé l'ensemble des combinaisons de touches pour les combats. pour la suite, je pense qu'il y a matière à réflexion à ce niveau. Et ensuite, le jeu est relativement simple, seul le boss final présente un réel challenge (lui en revanche est un peu trop dur). L'IA est largement perfectible et certaines situation sont invraisemblables (on peut liquider la moitié de la ville et déambuler en toute impunité après s'être caché dans le foin) bref, le jeu gagnerait à voir sa difficulté générale augmenter son aspect tactique, tout en apaisant une prise en main que j'ai trouvée un peu ardue.

Le scénario : manque un peu d'étoffe et d'accroche. Il y a toutefois de très bonnes trouvailles, surtout pour justifier le passage d'une époque à l'autre. La fin est frustrante car elle appelle brutalement une suite et on a la désagréable sensation de n'avoir participé qu'à un prologue. Cependant, les aperçus de la suite semblent prometteurs à ce sujet.

Attention, violence dans le jeu et un léger côté addictif tant les voyages par les toits sont grisants.

S.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8