Profil de G. Steve > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par G. Steve
Classement des meilleurs critiques: 1.847
Votes utiles : 512

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
G. Steve
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Star Wars : le Pouvoir de la Force - ultimate Sith edition
Star Wars : le Pouvoir de la Force - ultimate Sith edition

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 très déçu aussi., 11 décembre 2009
Amusant:2.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Star Wars : le Pouvoir de la Force - ultimate Sith edition (DVD-Rom)
Pour faire bref : j'ai attendu de longs mois la sortie de ce jeu, j'ai passé une heure à l'installer et j'y ai joué 30 minutes pour me jurer de ne plus recommencer.

Pour faire moins bref : les graphismes sont agréables, mais je n'ai rien vu de transcendant. La bande son héritée des films est, vous vous en doutez, exemplaire. Je ne dis rien jsur le scenario si ce n'est que celui-ci nous glisse dans la peau de l'apprenti de Dark Vador. Le gameplay est jouissif, on brise tout le décor en un seul sort, mais ça se résume surtout à un bourrinage sans nom.
On sent le portage console foireux, à moins d'avoir un ordinateur très puissant, vous connaitrez nombre de ralentissements, des décors parfois pas terribles, ... Et une chose qui m'a choqué, c'est le fait de devoir naviguer dans les menus avec les flèches directionnelles. En soi ce n'est pas réellement gênant, mais ça prouve le manque de considération du développeur à l'égard du joueur PC qui a un clavier, mais surtout une souris, et surtout pas une manette.

Bref, très déçu.

C.


Dragon age : origins
Dragon age : origins
Proposé par mariejyd
Prix : EUR 34,00

25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le jeu de la fin d'année, 9 décembre 2009
Amusant:4.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dragon age : origins (Jeu informatique)
Alors, bien que je vais nuancer ces premiers mots : oui, Dragon Age : Origins est bien le jeu de rôle de cette fin d'année.

Scénario : Elfes, nains, humains, Engeances (orcs), ... avec quelques différences, on se sent un peu chez Tolkien. Le jeu vous propose d'incarner un personnage parmi plusieurs races (à chaque race un scénario légèrement différent). Ce personnage est entièrement personnalisable et sera celui par lequel vous définirez vos choix moraux. Très vite, vous serez amenés à devenir garde des ombres et vous serez amenés à unifier toute une nation contre un tyran et un puissant démon qui cherche à détruire le monde. Le scénario est donc plutôt classique mais ce n'est pas réellement ça qui fait l'immersion dans le jeu.
L'immersion se fait principalement par les choix que vous formulerez, par les dialogues vivants et même parfois drôles (on regrettera un héros muet alors que dans d'autres jeux de Bioware, le héros parle). Le panel de choix est impressionnant et les dits choix influencent le cours des événements à suivre, on apprécie la sensation de participer aux intrigues politiques. Autre déception, l'absence d'un méchant réellement charismatique.

Graphiquement : je n'ai pas un ordinateur de toute dernière génération mais j'ai pu faire tourner le jeu sans trop de soucis ou de ralentissement. C'est beau (mais sans plus), immersif et parfois glauque. je trouve que ça manque peut-être parfois d'exotisme et qu'on reste beaucoup dans du classique. les personnages sont réussis et agréables, on apprécie les mimiques qui collent aux mots des protagonistes.

Ambiance sonore : rien de déterminant, agréable.

Game-play : ceux qui sont allergique à la stratégie doivent à tout prix passer leur chemin, ce jeu n'est pas fait pour eux. Les combats peuvent s'éterniser et ils impliquent beaucoup d'attention (même en mode facile, il ne faudra jamais espérer laisser ses personnages combattre seuls). Le jeu est dur et il faut souvent switcher entre les différents personnages pour réussir les combats les plus durs. Je ne me suis pas réellement penché sur l'artisanat qui n'est pas franchement vital. Les classes sont agréables à jouer et bien étudiées.
En revanche, je trouve que le jeu n'a pas un si fort potentiel de rejouabilité que ça. d'une part parce qu'il est long (40 heures minimum pour une exploration acceptable du jeu), je trouve que l'implication temporelle est trop importante pour enchainer les parties. d'autre part, on joue tellement avec tous les personnages du jeu qu'en une seule partie toutes les classes sont pratiquement explorées.

J'ajouterai pour finir que ce jeu est bel et bien réservé à un public mature. C'est un beau et un bon jeu qui est surtout réservé aux pur rôliste, les autres passeront un bon moment mais ne resterons sans doute pas marqués par le jeu.

S.


Conan Doyle : Sherlock Holmes, tome 1
Conan Doyle : Sherlock Holmes, tome 1
par Sir Arthur Conan Doyle
Edition : Poche
Prix : EUR 28,50

16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un personnage qui n'est pas entré dans la légende pour rien., 31 août 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Conan Doyle : Sherlock Holmes, tome 1 (Poche)
Le célèbre détective... on résume trop souvent Sherlock Holmes à ça.

Bien entendu, ces deux tomes (celui que j'évalue ici est le premier) englobent toutes les aventures du couple d'amis Holmes-Watson, plus les quelques écrits dus à son fils et à son biographe, quelques "histoirettes" et une pièces de théâtre relatant une aventure de Holmes dans un autre style.

La traduction est très bien réussie, même si quelques fautes sautes aux yeux, surtout dans le deuxième tome. Le style de Doyle est très agréable, on se laisse emporter sans sourciller dans les aventures du plus déductif des détectives qui est capable de démonter le moindre crime avec sa logique unique. On se trouve ainsi mêlés aux scandales de la haute société victorienne, aux crimes crapuleux de Londres ou tout simplement à de petites énigmes non moins intéressantes. Conan Doyle est aussi très doué pour l'effet de surprise.

En dépit de la richesses des histoires et des enquêtes, rien ne donne plus d'importance à la lecture de Sherlock Holmes que le personnage de Holmes lui-même. C'est un être qui a vu son portrait très approfondi par son auteur et qui est devenu fascinant par sa complexité. Holmes est un excentrique, un bordélique, un virtuose, un farceur, un obstiné, un intello, mais aussi un personnage suffisant, relativement peu amical (même avec son fidèle Watson, parfois), il est capable de raisonner, ... Enfin, la liste est longue.

Je ne m'attendais pas à m'attacher autant à ces histoires et à ces personnages. je recommage vivement la lecture de ces deux livres, riches, distrayants, faciles à lire. Rajoutons que la collection "Bouquins" est très agréable, couverture soignée, papier agréable.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 7, 2011 1:00 AM MEST


No limits  - tome  - No limits
No limits - tome - No limits
par Derib
Edition : Album
Prix : EUR 16,45

4.0 étoiles sur 5 manque d'étofe., 25 juillet 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : No limits - tome - No limits (Album)
cette bande dessinée nous emmène en pleine cité urbaine et nous fait partager la vie d'un jeune adolescent fan de roller et tête brûlée. L'histoire est celle de la descente aux enfers de ce jeune garçon qui n'ayant pas de repère fort (père au chômage et alcoolique, mère dépassée, école rejetante, ...) va se mettre à "déconner" et enfin, comment en rencontrant les bonnes personnes il sera finalement sorti de cette violence.

Derib nous invite une fois de plus dans un conte social, après "Jo" et "Pour toi Sandra", il s'attaque au thème de la jeunesse en difficulté en tentant au mieux de montrer qu'est ce qui amène ces jeune à la violence et c'est d'ailleurs très intéressant car on voit ici clairement que cette violence est un symptôme d'un mal-être. c'est d'ailleurs la véritable richesse de ce livre, si on parvient à saisir ça, on aura alors indéniablement progressé dans notre compréhension de la société.

Le dessin est toujours aussi beau.

Je regretterai seulement une chose : un assez mauvais rythme. c'est trop rapide, certaines situations sont mal approfondies et j'ai eu parfois l'impression qu'une dizaine de pages de plus auraient été les bienvenues. Autre manque, les B.D. comme "Jo" et "Pour toi Sandra" abordaient en fin de livre le thème principale de façon plus didactique (question-réponse, N° d'aides, ...) faire pareil avec "No Limits" aurait bien complété l'oeuvre. dommage, même si l'essentiel est là.

S.


Pour toi Sandra
Pour toi Sandra
par Derib
Edition : Album

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une bonne leçon sur la prostituion., 25 juillet 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pour toi Sandra (Album)
cette bande dessinée raconte la rencontre entre une ancienne prostituée qui a refait sa vie et une jeune fille sur le point d'être intégrée à un réseau de prostitution.

Derib montre avec talent comment, par l'abus de leur confiance, de jeunes filles se font berner par des hommes peu scrupuleux. Il montre également la dureté de la vie d'une prostituée avec lucidité (les images de dizaines d'hommes anonymes autour de la conteuses, l'image est marquante) et il parle de la difficulté de se reconstruire socialement et intérieurement pour les femmes qui tentent de s'en sortir. A la fin, sous la forme d'un question-réponse, les thèmes de la prostitution et de la pornographie sont traité.

le dessin est très beau, comme à l'habitude de l'auteur.

Une très bonne bande dessinée qui illustre avec justesse une aventure humaine et traite avec justice du thème sensible que peut être la prostitution.

S.


Les Sims 3
Les Sims 3
Proposé par Jeux Video Petits Prix
Prix : EUR 19,99

54 internautes sur 58 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 premier morceau., 25 juillet 2009
Amusant:4.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Sims 3 (Jeu informatique)
les Sims... toute une histoire que ce jeu de simulation de vie.

J'étais encore jeune lorsque je jouais au premier volet, début des années 2000 et je n'ai pas joué au N°2.

Tout d'abord, graphiquement, je ne trouve rien à redire, les graphismes sont simples et colorés, très agréables dans leur ensemble. Nous sommes certes loins des canons du genre actuels avec leurs esthétique proche des effets spéciaux hollywoodiens mais le titre garde un graphisme amusant et bucolique. Le seul défaut, je dirait que c'est le manque de détails, certes les possibilités de personnalisations sont très vastes (sims, objets, ...) mais il manque certaines choses. Pour illustrer l'idée, le parc se résume à de l'herbe, une fontaine, une statue, des bosquets et quelques arbres. C'est très léger, je trouve.

Au niveau sonore... C'est la musique des Sims ^^. Simple, rigolote et un peu répétitive. Investir dans une radio in-game est un bon plan car sa diversifie bien les ambiances.

Au niveau jouabilité, c'est simple, très simple, voire trop. Jadis dans le premier volet il me fallait une semaine pour finir une profession (et encore, c'était assez dur) maintenant en deux demi-journées je peux me retrouver chef d'une multi-nationale. les interactions entre sims sont amusantes, mais là aussi très peu complexes. Bref, j'ai l'impression désagréable que tout est trop simple, même l'acquisition des objets les plus coûteux ne pose pas de soucis si on a la patience.
Mais il y a de bonnes idées. la possibilité d'user de ses compétences pour gagner de l'argent, exaucer des vœux à court et long terme ((même si encore ici, c'est pas très compliqué), des carrière qui se divisent en plusieurs branches, la possibilité de faire des courses, de voir des spectables, ...

enfin, point noir du jeu, on a la vilaine impression de se faire prendre pour une vache à lait d'entrée. E.A. est confiant dans le potentiel de son jeu de simulation phare et ne nous propose que le premier morceau d'un jeu en kit. Je me souviens dans les Sims 1 de pouvoir suivre mon personnage dans les restaurants, de pouvoir le suivre dans les magasins, de lui faire acheter un chien, ... Où sont donc passées toutes ces facettes du jeu? Les terrains communautaire se résument à des actions au cours desquelles on perd notre Sim de vue. Passons aussi sur le manque criant d'objet, vous pouvez faire de très belles maisons, très grandes mais vous vous rendrez très vite compte que vous n'avez rien à mettre dedans. Il faut attendre le prochain add-on.

Malgré tout, les Sims demeure un jeu sympathique.

Petit message aux parents : attention au côté addictif de ce jeu qui ne connait pas de fin.

S.


Watchmen, les Gardiens - L'Intégrale
Watchmen, les Gardiens - L'Intégrale
par Dave Gibbons
Edition : Album

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un roman de S-F en images., 28 juin 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Watchmen, les Gardiens - L'Intégrale (Album)
J'ai été voir le film avant d'acheter la B.D. et avant tout ça, je n'avait même jamais entendu parler des Watchmen.

La B.D. traite de super-héros vieillissants et ayant été sommés de stopper leurs activités. Certains ont pris ça avec philosophie, d'autres continuent dans l'ombre des rues ou du gouvernement, d'autres encore érigent des fortunes sur leurs images, ... mais ces super-héros ont une particularité, tous sauf un, presque dieu, sont humains.

Mais voilà, un super-héros est tué et la paranoïa gagne ceux qui restent. Les enquêtes de ceux qui n'ont pas cessé l'activité de justicier tendent à montrer qu'en pleine guerre froide ou les guerre nucléaire peut éclater à tout moment, un gros coup se prépare.

Passons sur le scénario, de peur d'en dire trop. Il est recherché et approfondi, je n'en dirai pas plus.

L'histoire est une uchronie, c'est à dire qu'elle se déroule dans un passé diffèrent de celui qui a été connu, nous sommes en pleine guerre froide dans une Amérique en proie à la paranoïa et dans une ville à l'ambiance pré-apocalyptique très réussie.

Les dessins fourmillent de détail, le trait est un peu lourd (chaque chose est bien délimitée de son environnement, bien définie) mais très réaliste et réussi. Les personnages sont beaux, les expressions qui leurs sont offertes ne trahissent pas les émotions que les auteurs veulent faire passer.

Tous les personnages sont réussis au niveau de la personnalité, passons les détails, il faudrait trois page par héros pour le décrire pleinement.

Histoire bien agencée, personnages attachants, dessins réussis, un soupçon de romantisme, d'humour et de philosophie, ... Que demande le peuple? Le prix?

Ah, oui... le prix... Les nouvelles éditions trahissent un peu les ancienne traductions, les collections Panini n'ont apparemment pas eu les droits de la traduction déjà établie par l'ancien traducteur (le nom m'échappe) et le récit souffre alors de quelques lourdeurs de style. Donc, soit on prend une nouvelle édition à 15€, soit on se tourne vers une ancienne version qui peut frôler les 200€, tout en sachant que ces dernières sont devenues de véritables objets de collection. Si vous avez les moyens, prenez la bonne traduction, sinon l'autre se laisse lire, mais de manière moins agréable.

J'ajouterai que la B.D. a été récompensée du prix Hugo, et que c'est amplement mérité.

S.


Valérian et Laureline l'Intégrale, volume 2 : Le pays sans étoile ; Bienvenue sur Alflolol ; Les oiseaux du maître
Valérian et Laureline l'Intégrale, volume 2 : Le pays sans étoile ; Bienvenue sur Alflolol ; Les oiseaux du maître
par Jean-Claude Mézières
Edition : Album
Prix : EUR 20,50

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Suite de la précédente critique., 28 juin 2009
En relisant la critique que j'ai faite sur le premier album de cette intégrale, je me rend compte que je n'ai pas encore tout dit et plutôt que de compléter cette critique, j'en fait une seconde.

Tout d'abord, on peut voir le dessin et le scénario des histoires (indépendantes les unes des autres) s'affiner, Valérian quitte le visage caricaturé de la toute première histoire pour un visage plus réaliste. Les autres personnages suivent le mouvement. Laureline reste toujours aussi lisse physiquement mais c'est ce qui fait tout son charme. Les personnages ont par ailleurs gagné en maturité.

Rien à ajouter de plus sur l'aspect plaisir/réflexion qui est toujours le même dans cet album.

Venons en maintenant à ce que je n'ai pas dit dans ma critique du premier triptyque. Premièrement, c'est bien présenté : les albums ont des couvertures redessinées très réussies, et dans une bibliothèque, ça fait très présentable.

Ensuite, les petits apports en début de livre sont très intéressants et faciles à lire. Voir comme les auteurs ont travaillé et les petites synopsis qui ouvrent plus ouvertement les pistes à la réflexion apportent un vrai plus.

je regretterai simplement une réédition plutôt lente, je suis collectionneur et j'aurais aimé une réédition plus rapide. Attendre à chaque fois un an pour des albums qui datent de plusieurs décennies, je trouve ça un peu dommage. Une réédition plus rapide aurait été la bienvenue, quitte à publier moins d'intégrale. (mais bon, là j'avoue mon sujet de plainte n'engage que moi).

S.


Valérian et Laureline l'Intégrale, volume 1 : Les mauvais rêves ; La cité des eaux mouvantes ; L'empire des mille planètes
Valérian et Laureline l'Intégrale, volume 1 : Les mauvais rêves ; La cité des eaux mouvantes ; L'empire des mille planètes
par Jean-Claude Mézières
Edition : Album
Prix : EUR 20,50

36 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très bon rapport qualité/prix, 27 juin 2009
Cet album a le mérité d'avoir un prix attractif, il comprend trois titres de Valérian et Laureline pour environ 20 euros. Au prix ou sont les albums individuels de la B.D. en général, je trouve ça attractif.

Sinon, que dire... Nous voici aux prémices d'une série de science-fiction fantastique à l'univers riche et dépaysant. A la fois drôle et invitant au raisonnement.

Les premiers titres peuvent déplaire à ceux qui ont découvert valérian et Laureline par les derniers albums parus. Le dessin est plus grossier, plus caricatural. Si j'osais, je comparerais entre Astérix dans ses premières années et dans ses dernières. L'univers est foisonnant et les personnages beaux, simples et attachants.

Les histoires sont encore peu matures dans ce premier volet de l'intégrale, le méchant ressemble un peu à ceux que l'on trouve dans certains Spirou et Fantasio, l'univers terrien est un peu maladroit. Mais le tout est d'une certaine naïveté très charmante.

Et puis, ceux qui veulent un bon divertissement seront servis en même temps que ceux qui recherchent matière à réflexion. Les auteurs ont l'art d'aborder sans approfondir certaines notions, politiques, écologiques, ... Ils ouvrent la porte à ceux qui veulent bien la franchir et pour les autres, ils offrent un univers plaisant et des histoires qui se laissent suivre sans difficulté et avec intérêt.

Et puis, Laureline, elle est super-jolie.

S.


Le livre de la loi
Le livre de la loi
par Aleister Crowley
Edition : Broché
Prix : EUR 28,00

24 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Lecture obscure, 10 juin 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le livre de la loi (Broché)
Il est très difficile d'appréhender ce livre. La lecture malsaine qui peut en découler m'invite à le déconseiller. Chaque phrase a un double sens et c'est en gros très désagréable à lire.

j'avoue avoir mal compris l'œuvre, l'auteur ne se réservait visiblement pas au regard du grand public.

Je suis athée, pourtant je n'apprécie guère la manière qu'il a de bafouer les religions. J'ai l'impression que Crowley ne souhaitais que choquer.

Dommage que la lecture de ce livre soit si obscure, si inintelligible car l'on sent malgré tout le mal qui peut y être lu qu'il y a un message plus humaniste derrière. Il reste difficilement abordable devant le rideau d'insanités à double sens que dressa l'auteur devant ce message. J'attendais plus de ce livre que ça.

S.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 27, 2011 8:55 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8