Profil de G. Steve > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par G. Steve
Classement des meilleurs critiques: 1.064
Votes utiles : 496

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
G. Steve
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Zeller 18400 Porte-serviettes chromé à fixer sur une porte, 47,5 x 56 cm
Zeller 18400 Porte-serviettes chromé à fixer sur une porte, 47,5 x 56 cm
Prix : EUR 23,78

3.0 étoiles sur 5 Qualité moyenne., 19 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
L'idée de base est bonne, mais la réalisation laisse à désirer. Le métal est fragile et se tord facilement. Les serviettes une fois placées sont collées les unes aux autres. Pas top pour les faire sécher. Réfléchir à un espacement entre chaque suspension aurait été judicieux.

C.


Paire d'haltères en vinyle Rouge - 2 X 3 kg - DIVERSES COULEURS ET POIDS AU CHOIX
Paire d'haltères en vinyle Rouge - 2 X 3 kg - DIVERSES COULEURS ET POIDS AU CHOIX
Proposé par JAGO24 FR
Prix : EUR 9,95

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Qualité et finition moyenne., 19 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Je suis un peu déçu de la qualité de l'objet en question. En effet, le plastique caoutchouc des haltères est assez terne et se craquelle. J'ai l'impression de les avoir achetées d'occasion, alors qu'elles sont achetées neuves et reçues hier.

De plus, il y a une différence de 80 g entres les deux haltères (pesées à la balance alimentaire)... Ce n'est peut-être pas importants pour les exercices mais tout de même.

C.


Le Combat ordinaire, tome 1
Le Combat ordinaire, tome 1
par Manu Larcenet
Edition : Relié
Prix : EUR 13,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une B.D. rare, 14 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Combat ordinaire, tome 1 (Relié)
Je le disais encore à certaines personnes il y a quelques jours. On a beau ne pas aimé la bande dessinée, il en existe certaines qui sont transcendées par leur sujet.

"Le combat ordinaire" de Manu Larcenet est une de celles-ci. l'histoire est simple, le dessin assez enfantin et pourtant, ça fonctionne admirablement ! Nous suivons le héros, Marco, dans les hauts et les bas de sa vie au fil des quatre tomes de la série. Marco a peur de sa vie qui change... Craignant le changement, il se verra pourtant confronté aux grand bouleversements de la vie : l'amour, le deuil, le monde qui change sans nous demander notre avis, ... Et nous le suivons en train d'apprendre à vivre avec, petit à petit.

Le premier tome présente le jeune Marco, un peu perdu dans sa vie, sujet aux crises d'angoisse et qui vit isolé à la campagne. Hasard ou pas, il fera plusieurs rencontres qui le contraindront à s'ouvrir au monde. Quel con de chat !

Le dessin est assez simple mais pourtant très efficace, les jeux de regards sont très réussi, les émotions bien retranscrites.

"Le combat ordinaire" est une bande dessinée très humaine sur la condition et les relations humaines. Elle n'enseigne pas grand chose en elle-même, elle n'est pas très philosophique et ressemble énormément à un parcours de vie très intime. Pourtant il y a bien un message qui transparait, plutôt lumineux : la vie est dure, il faut apprendre à faire avec car après, ça peut être super !

J'ai acheté les quatre tomes, lu et racheté pour offrir à une amie :)

C.


Les cinq légendes
Les cinq légendes
DVD ~ Chris Pine
Proposé par plusdecinema
Prix : EUR 12,98

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 un film d'anim - action, 14 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les cinq légendes (DVD)
Les cinq légende est un film qui m'a agréablement surpris à certains niveaux et légèrement déçu sur quelques autres.

Le scénario en lui-même n'a rien de transcendant : Le père Noël, le lapin de Pacques, la fée des dents et le marchand de sable s'allient à l'immature Jack Frost (personnification de l'hiver) pour lutter contre le ténébreux croque-mitaine ! Enjeu de la lutte : la croyance des enfants. En soi, l'histoire n'est donc pas très novatrice, même pour un film d'animation. Ce qu'il est intéressant de suivre, c'est l'évolution de Frost qui va profondément changer au fil du film.

Ces changements sont tantôt habilement menés, tantôt un peu moins. Par exemple, on appréciera l'idée qu'il doit comprendre quelle est sa nature profonde avant d'être en mesure d'affronter sur un pied d'égalité son ennemi. Frost mènera tout au long du film une quête très intime vers la maturité et "l'adulescence" mais n'échappera pas aux erreurs habituelles propres aux archétypes de ce genre de quête. Genre : oups, j'ai fait une erreur, tout est perdu, je pars m'isoler puis je reviens en grand sauveur... Recette un peu usée à mon gout.

L'animation est exemplaire mais desservie par une action incessante. Tout va vite, très vite, trop vite à mon gout. Et tout a été fait pour en jeter aux yeux des petits garçon, public visé par le film. Ainsi le traineau du père Noël en jette t il un max, le père Noël se bat à l'épée, le lapin ressemble à un ninja australien, ... Pfff la poèsie est passée un peu loin, même la fée des dents et son palais doré ne charment pas tant elle est hyperactive ! rajouter un quart d'heure au film (qui ne dure qu'1h25) aurait certainement permis de diluer cette action quasi-omniprésente.

Son agréable, les voix sont sympathiques (film vu en V.O. les accents des différents personnages sont rigolos).

Bref, ce film m'a moyennement convaincu, sa double lecture se perd un peu dans la mise en scène, les personnages au final peu attachants et les choix scénaristiques. il s'adresse, selon moi, avant tout aux enfants.

C.


Les Mondes de Ralph
Les Mondes de Ralph
DVD ~ John C Reilley
Prix : EUR 10,48

5.0 étoiles sur 5 un film acidulé, 14 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Mondes de Ralph (DVD)
J'avoue que j'étais passé à côté du film "Les MOndes de Ralph" à sa sortie. Le pitch me paraissait relativement grossier pour un Disney.

En effet, la féérie que je recherche dans un Disney me semblait incompatible avec l'univers du jeu vidéo développé dans ce film. Bref, un an a passé depuis sa sortie avant que je n'achète le DVD. Bien m'en a pris car je l'ai trouvé super !

Le film nous raconte l'histoire des vies des personnages de jeux-vidéo une fois que les gamers ont délaissé la salle d'arcade. Ceux-ci (les férus de jeux-video et les incultes en la matières devraient tous en reconnaitre quelques uns) se retrouvent pour boire un verre, partager de bons moments. Cependant, ces ambiances festives sont interdites aux sympathiques personnages qui tiennent le rôles des méchant. Ainsi Ralph colosse sympathique mais boudé par les "gentils" personnages est-il obligé de passer ses soirées dans l'isolement en regardant de loin les autres s'amuser en collectivité. Jusqu'au jour ou, en ayant ras la casquette, il décide de partir en quête de reconnaissance, et brise les frontières avec pertes et fracas...

J'ai été surpris, le film aborde avec une certaine subtilité d'intéressantes notions. Il montre que les gentils bien-pensant ne sont pas toujours ceux que l'on croit, qui s'affichent ou qui appartiennent au plus grand nombre. Il expliquera aussi que chacun peut trouver sa place dans la vie et que certaines places en apparence ingrates n'en sont pas moins nécessaires, que le titre de héros n'implique pas forcément qu'on en soit un, etc...

Toutes ces idées sont distillées dans un mélange réussi d'action (ouf, les scénaristes n'ont pas cédé à la tentation du "tout action"), d'humour et de tendresse. L'histoire d'amitié entre Ralph et la pétillante Vanellope est une des plus sympathique que j'aie vue dans un film d'animation. Le film est très réaliste sur le plan des relations humaines, une vraie réussite à ce niveau. Il y a en parallèle une autre histoire entre deux autres personnages mais moins réussie car légèrement cucul la praline.

L'univers des jeux-vidéo est bien rendu graphiquement, on passe d'un univers rétro à un jeu d'action futuriste à un jeux de course pour jeunes filles avides de couleurs roses et de sucrerie avec aisance. On n'atteint certes pas la profondeur ou la beauté d'un "Raiponce" ou d'un "Dragons" sur le plan visuel mais il y a une véritable patte artistique.

Mention spéciale aux voix (j'ai regardé le film en V.O.) qui sont irrésistibles. La voix de la fillette est prodigieuse : dans un premier temps, elle nous agace et par la suite elle contribue à ce que nous la trouvions attachante.

En un mot : une vraie réussite et une très bonne surprise. A voir sans se laisser rebuter par son univers particulier.

C.


Elric tome 1
Elric tome 1
par Julien Blondel
Edition : Relié
Prix : EUR 14,95

5.0 étoiles sur 5 Une bande dessinée magnétique., 23 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Elric tome 1 (Relié)
J'ai vraiment été bluffé par cette bande dessinée, d'une justesse rarissime...

En une cinquantaine de planches, les auteurs parviennent à rendre palpable la complexité du roman dont la B.D. est inspirée (que je n'ai pas lu, mais le mot de Moorcock, auteur du dit-roman en préface et qui félicite les auteur de cette B.D. laisse à supposer que la fiabilité est au rendez-vous.) Nous entrons presque immédiatement dans l'univers grâce à un dessin magistralement exécuté et qui rend à la perfection les émotions des personnages : Ainsi Elrik nous apparait-il aussitôt comme un personnage las, en complète rupture avec l'empire violent sur lequel il règne. Cette lassitude apparait sur ses traits, mais aussi dans ses mots. Rendre en B.D. une oeuvre romanesque demande un certain esprit de synthèse et les échanges entre personnages, limités à l’essentiel par rapport à l’œuvre d'origine sonnent juste et ne donnent pas l'impression de passer à côté de quoi que ce soit.

La mythologie liée à l'univers est également très bien rendue par le dessin et par le lien que les Melnibonéens (race d'Elrik) entretiennent avec elle.

Vraiment Magistral, j'ai été happé par cet univers, tant et si bien que durant les premiers jours après mon acquisition, je suis fréquemment retourné dessus, juste pour le plaisir du dessin, ténébreux, parfois sensuel, fantastique... j'attends la suite !!

C.


Dr House - Saison 7 - Coffret 6 DVD
Dr House - Saison 7 - Coffret 6 DVD
DVD ~ Hugh Laurie
Prix : EUR 19,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un second souffle pour la série, 23 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dr House - Saison 7 - Coffret 6 DVD (DVD)
j'ai été très agréablement surpris par cette saison. J'avais été très déçu par la saison 6 et sans les quelques épisodes que j'ai vu avant d'acheter, je n'aurais probablement pas investi dans la saison 7. Bien mal m'en aurait pris car elle m'a semblé très bonne.

[Spoilers !!!]

La saison 7 est la continuité immédiate de la saison 6. Nous retrouvons donc House et Cuddy qui se décident (enfin) à fricoter. Leur histoire est le principal fil conducteur de la saison, un petit peu à la Palmade-Laroque, "Ils s'aiment" et "ils se sont aimés". En effet, on les vois dans un premier temps chercher à gérer leur relation et dans un second leur rupture. Le tout permet de donner des situations très croustillantes.

De plus, j'ai ressenti un réel punch dans cette saison, les acteurs sont justes, les scénarii assez pertinents et les arcs scénaristiques rondement menés. Ainsi, l'intrigue autour de l'étudiante incorruptible est très agréable, House la torture psychologiquement pour la faire mentir et lui faire voir les nuances du monde qui n'est ni tout noir, ni tout blanc. J'en passe et des meilleures (l'épisode avec la mère de Cuddy qui vient poser de profondes questions d'éthique). Final assez intéressant qui, me concernant, aurait tout a fait ou être la fin de la série.

C.


LAGUIOLE bol blanc ivoire mat 14cm Ambiance en grès véritable composée exclusivement de grès d'argiles naturelles qui garantit ainsi une hygiène parfaite. design très tendance
LAGUIOLE bol blanc ivoire mat 14cm Ambiance en grès véritable composée exclusivement de grès d'argiles naturelles qui garantit ainsi une hygiène parfaite. design très tendance

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très beau bol., 23 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
J'ai acheté toute une panoplie de bols, assiettes, ... Laguiole, j'en suis très content, les couleurs (il est possible de prendre le même modèle dans plusieurs couleurs différentes) se marient bien. C'est beau et c'est solide. je recommande.

C.


Esmeyer 290-040 / Nostalgie Saladier 5 pièces
Esmeyer 290-040 / Nostalgie Saladier 5 pièces
Prix : EUR 39,20

1.0 étoiles sur 5 Disgracieux et trop volumineux, 23 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Esmeyer 290-040 / Nostalgie Saladier 5 pièces (Cuisine)
J'ai été désagréablement surpris au déballage... le plastique ne rend pas aussi bien que sur la photo et ce saladier, je n'y avais pas fait gaffe, est tout simplement énorme. je ne le recommande pas. De plus, le système de glaçon sous réservoir m'a l'ai un peu bizarre.

C.


Dr. House - Saison 8
Dr. House - Saison 8
DVD ~ Hugh Laurie
Prix : EUR 19,13

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Légère déception, 23 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dr. House - Saison 8 (DVD)
Je suis un fan inconditionnel de Dr House, j'apprécie énormément son humour caustique et sa façon agressive de répandre ses notion d'éthique.

J'ai vu toutes les saisons et celle-ci n'est définitivement pas l'une des meilleures, la pire étant pour moi la saison 6.

[Spoilers !!!] nous retrouvons Gregory House après quelques mois d'emprisonnement. Les premiers épisodes se passent en prisons et sont assez bons, il faut le dire. Quand, enfin, il retrouve son univers hospitalier, force est de constater que celui-ci a bien changé : La doyenne Cuddy a démissionné (L'actrice n'ayant pu renégocier son cachet à la hausse, elle a claqué la porte et laissé un grand vide derrière elle. Piètre pirouette scénaristique pour expliquer ce départ.) Foreman a repris le poste de doyen, les anciens sont partis, ... Bref, il y a du chamboulement... Et la gestion de ce chamboulement n'est pas des meilleures : House repart à la conquête de ses privilèges et, comme dans la saison 6 (le recyclage, c'est pas terrible...) de son ancienne équipe. Viennent se greffer de nouveaux personnages un peu fadasses (la doctoresse Chi Park et la doctoresse Jessica Adams) dont on a le sentiment qu'il a fallu à tout prix faire le tour avant le final...

Mais bon, ça n'aurait pas été si grave si le final avait été réussi, au lieu de ça, nous avons un House complétement déconnecté du monde des idées (bonne évolution du personnage mais trop brutale...) qui délaisse son travail sans tâcher d'enseigner quoi que ce soit. A la fin, il passe pour mort pour échapper à la prison et passer les derniers mois de son ami Wilson avec lui.

Certes, tout n'est pas à jeter, Hugh Laurie demeure fantastique dans son rôle, le personnage de Foreman est assez surprenant en tant que doyen, Chase dispose d'un excellent épisode vers la fin de la saison... Mais on sent beaucoup de précipitation et de manque d'anticipation dans la préparation de cette fin. La saison était déjà bien trop entamée quand la décision d'arrêter définitivement la série a été prise (vers le 10eme épisode, pas pour des raison scénaristique, mais purement financières.) Il manque à cette série puissante un final à sa mesure et dans son registre.

C.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8