Profil de okido > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par okido
Classement des meilleurs critiques: 486.980
Votes utiles : 16

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
okido

Afficher :  
Page : 1
pixel
The Light The Dead See
The Light The Dead See

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout simplement magique, 30 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Light The Dead See (Téléchargement MP3)
J'ai attendu que soit publié le premier commentaire me disant qu'une erreur de jugement était toujours possible et que je devais avoir rêvé lorsque j'ai entendu, je dis bien entendu et non écouté, pour la première fois ce qui, sauf erreur de ma part, est la troisième oeuvre des Soulsavers. Lorsqu'àprès l'avoir entendu, je l'ai cette fois écouté, plus d'erreur possible, je n'avais pas rêvé et de la première à la dernière note de ce nouvel album, rien mais strictement rien n'est à écarter.

Pas de stickers en ce qui me concerne mais l'intérêt de découvrir ce qu'avait donné ce nouveau projet, puisque si j'ai bien compris, il s'agit à chaque fois plutôt d'un projet musical pas forcément achevé dans sa préparation, lorsque l'action des participants se met en mouvement. Cet intérêt ne se trouvait pas autrement justifié que par la connaissance de leurs albums précédants qui m'avaient attiré en raison de la présence de Marc Lanegan dont je trouve la voix exceptionnelle mais pour autant, je dois l'admettre, qu'il soit accompagné, voire supporté soit par une autre voix et je pense bien sûr à celle d'Isobel Campbell dont la douceur donne lorsqu'elle se mélange à celle de Lanegan quelque chose d'une rare sensualité, soit par une musique telle que celle que réussisent, je ne sais d'ailleurs comment, à sortir de leurs instruments, les musiciens de Soulsavers. Je m'attendais donc à le retrouver dans The light The Dead See. N'étant pas particulièrement fan de D.M., je n'ai pas immédiatement reconnu que le chant avait cette fois été confié à Dave Gahan mais je savais que cette voix ne m'était pas inconnue. D'ailleurs, il m'importait relativement peu d'identifier celui qui avait accepté de se laisser aller à la musique puisque l'essentiel était qu'après une deuxième écoute, il m'est apparu que cet album regroupait tout ce que j'aime dans la musique qui est entrée dans ma vie il y presque quarante ans sans que je n'y connaisse grand chose de plus aujourd'hui si ce n'est que je sais ce qui m'indiffère, ce que je ne supporte pas, ce qui me plait, ce que je trouve parfait et enfin ce qui me fait réellement entrer dans un autre univers. Sans avoir la faculté de décrire de manière aussi pointue que mon prédécesseur les immenses qualités que cet album récèle, je ne peux qu'abonder dans son sens. Tout ce qu'il écrit est étonnement proche de ce que me fait ressentir cette musique qui tourne en boucle depuis quelques jours dans mon lecteur et dans la subtibilité de laquelle je m'enfonce de plus en plus profondément. Il a donc mille fois raison lorsqu'il dit STOP.En revanche, celui qui ne recherche que des plaisirs éphémères devra passer son chemin. Sinon il y a de fortes chances qu'il soit contraint de choisir entre l'éphémère et ce THe Light The Dead See qui s'il retient son oreille lors de la première écoute, finira sans aucun doute et à la vitesse de l'héroine, par la rendre dépendante.


Page : 1