undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Miguel > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Miguel
Classement des meilleurs critiques: 5.958
Votes utiles : 52

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Miguel (Naoned)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
Abyss (16 Page Booklet)
Abyss (16 Page Booklet)
Prix : EUR 20,00

5.0 étoiles sur 5 La beauté sombre des abysses, 23 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Abyss (16 Page Booklet) (CD)
Découverte grâce à sa collaboration avec le fantastique trio de Chicago Russian Circles sur "Memorial", j'ai de suite été intrigué par cette voix éthérée et fantomatique. Grand bien m'a pris d'aller creuser le sillon de cette intrigante chanteuse car je suis loin d'avoir été déçu.
A la première écoute de ce disque, passé le choc face à tant de qualité, j'ai été stupéfait par le son, le travail de production mais surtout par l'univers avec lequel je venais de me confronter. En effet, le monde dans lequel officie Chelsea Wolfe est fait de chimères et d'esprits pas forcément malveillants mais terriblement angoissants où la mélancolie y est reine.
Essayer de mettre une étiquette risque d'être difficile mais c'est un mélange de trip hop, de gothique, de Cold wave et de folk. C'est un peu comme si on croisait tour à tour PJ Harvey, Bauhaus, Sunn O et NIN.
Le disque est très riche et les morceaux très doomesques, côtoient des titres beaucoup plus minimalistes et introspectifs. On a affaire à un grand disque et que dire de cette voix...
"Carrion flower": grosse basse et rythmique à la NIN très angoissante et pesante portée par cette voix habitée. Ça cogne dur.
"Iron moon" :guitare doom à l'accent Sunn O qui alterne avec des passages uniquement à la voix. La fragilité.
"Maw" : on navigue dans une ambiance posée fantastique de monde féérique désabusé.
"Grey days" : Rythmique indus et accords de puissance portés par une voix magnifique où les cordes rendent le tout flamboyant, épique.
"Crazy love" : Balade dark folk sans artifice, une petite merveille de beauté mélancolique.
"Hypnos" et "Flame" folk mélancolique qui sonne comme du This Mortal Coil...
Rarement un disque n'aura trouvé aussi bon titre d'album pour en décrire l'essence.


Rooms of the Ho [Lp]
Rooms of the Ho [Lp]
Prix : EUR 25,40

5.0 étoiles sur 5 Touchant, mélancolique et fougueux, 23 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rooms of the Ho [Lp] (Album vinyle)
Rooms of the house est un album très abouti mais qui nécessite plusieurs écoutes pour en estimer sa grande qualité. Pour ma part, je n'ai pas été tout de suite enthousiasmé mais écoutes après écoutes l'évidence m'est apparue : la maturité c'est ce qui se dégage de cet album.
Dans cet opus, La Dispute nous déroule ce qu'ils savent faire le mieux, c'est à dire leur mélange très personnel de post hardcore et de spoken word caractérisé par cette voix si singulière. Dans cet album, l'apport d'une dimension plus indie rock rend l'ensemble encore plus mélodieux et émotionnel. C'est mélancolique et beau. Le gros travail de mélodies de guitares y est aussi pour beaucoup. Elles ne sont jamais bien loin de l'explosion sonore mais elles se montrent beaucoup plus délicates voire intimistes.
Ce qui est génial avec La Dispute c'est que que ce soit avec leurs albums plus post hardcore ou celui-ci, on a toujours l'impression de lire les pages d'un journal intime. Le chanteur y est évidemment pour beaucoup mais ici c'est encore plus évident.


Lego Wear 14220 - Pantalon de pluie - Fille - Rose (Bright Red 356) - FR: 4 ans (Taille fabricant: 104)
Lego Wear 14220 - Pantalon de pluie - Fille - Rose (Bright Red 356) - FR: 4 ans (Taille fabricant: 104)
Prix : EUR 16,16

5.0 étoiles sur 5 Lego wear j'adhère, 19 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lego Wear 14220 - Pantalon de pluie - Fille (Sports Apparel)
On pourrait croire qu'au vu de la couleur ça pourrait faire mal aux yeux mais il n'en est rien. Cette salopette est géniale et très pratique pour pouvoir profiter des jeux en extérieur. Notre petite peut sauter dans les flaques de boue comme sa bien aimée Peppa sans tacher les vêtements il suffit de passer un coup d'éponge et ça disparaît.


VINTAGE GHOSTBUSTERS LOGO II WOMAN GIRLIE FEMME SHIRT - The Real SOS Ghost Insignia Fantômes Movie Slimer Tailles S - 5XL
VINTAGE GHOSTBUSTERS LOGO II WOMAN GIRLIE FEMME SHIRT - The Real SOS Ghost Insignia Fantômes Movie Slimer Tailles S - 5XL
Proposé par Urban Backwoods
Prix : EUR 20,99

4.0 étoiles sur 5 Parfait mais attention à la taille, 19 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Avec son logo originel vintage ce tee shirt est un must have. Il est superbe mais malheureusement un peu petit en terme de taille. Prévoir une taille au dessus.


Ne t'éloigne pas
Ne t'éloigne pas
par Harlan Coben
Edition : Broché
Prix : EUR 7,80

5.0 étoiles sur 5 Quand les prédateurs deviennent les proies, 19 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ne t'éloigne pas (Broché)
Un homme bien sous tout rapport, en apparence disparait un jour à Atlantic city au bras d'une strip teaseuse du Crème. Tous les deux restent introuvables encore 17 ans après. Seulement 17 ans après Broome inspecteur de son état n'a pas laissé tombé cette affaire et celle-ci le hante car il flaire quelque chose d'anormal. Ajoutons à cette obsession qu'une photo anonyme lui est parvenu et qu'une nouvelle disparition a eu lieu à l'identique (même lieu, mêmes circonstances). Est ce le fruit du hasard ou avons nous affaire à un tueur en série?
Une personne Megan pourrait être la clef car cette mère au foyer dévouée a basé sa vie actuelle sur des mensonges et un passé sulfureux.
Une fois de plus Harlan Coben réussit un coup magistral car l'intrigue est parfaite, la galerie de personnages riche et le final inattendu.


Yellow & Green - Standard Edition 2xLP - Std G Black
Yellow & Green - Standard Edition 2xLP - Std G Black
Prix : EUR 26,24

4.0 étoiles sur 5 Baroness a plus d'une corde à son arc, 26 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Yellow & Green - Standard Edition 2xLP - Std G Black (Album vinyle)
Je me rappelle qu'à l"époque de la sortie de ce double album les singles "Take my bones away" et "March to the sea" m'ont immédiatement convaincu. Le parfait équilibre entre la mélodie et l'efficacité mais une évolution certaine vers plus d'immédiateté donc moins progressif et encore moins sludge. Car il s'agit bien de cela, "Yellow and green" risque bien de déconcerter et troubler les fans hardcore qui s'accrochent au bon souvenir des EP bien virils et du prog/sludge du premier et deuxième album (respectivement "Red" et "Blue").
En effet, la sphère sludge géorgienne fait désormais partie du passé et on navigue dorénavant dans un mélange de pop, de métal, de folk et de prog. Ça fait beaucoup et cela peut paraitre indigeste à première vue mais hormis quelques longueurs et imperfections, l'exercice est plutôt réussi.
Par ce côté plus accessible, plus pop dans l'esprit cela me fait penser à du Torche. Pour le risque pris avec cette évolution et par cette recherche poussée sur la mélodie et les ambiances, ce disque marque une rupture. John Baizley, le frontman du groupe s'est assagi et manie plutôt bien les harmonies vocales. A cela s'ajoute un soin tout particulier pour les ambiances progressives et planantes (surtout sur Green) magnifiées par des soli fulgurants.
Plusieurs écoutes m'ont été nécessaires pour apprécier mais que ce soit "Twinkler" folk planant superbe, "Cocainium" aux notes d'intro Floydienne, "Little things" et son rythme de batterie disco, "Sea lungs" et sa basse galopante et son riff spatial, "Stretchmarker" superbe folk instrumental doux et planant ou "Psalms" superbe d'intensité avec un solo fantastique, ce double album nous offre un nouveau visage inspiré de ce que peut être Baroness.


Freddie Mercury : bio officielle
Freddie Mercury : bio officielle
par Sean O'Hagan
Edition : Relié
Prix : EUR 34,95

5.0 étoiles sur 5 The great pretender, 22 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Freddie Mercury : bio officielle (Relié)
Comme son nom l'indique il s'agit de la vie en images de l'inégalable que dire de la légende Freddie Mercury. Alors si vous vous attendez à découvrir un peu plus ce génie vous allez être frustré. Néanmoins ce livre est parfait pour les fans et regorge de clichés magnifiques et rares.
Que ce soit de photos personnelles familiales de Mr Bulsara au Rock à Rio en passant par des instants volés de sa sphère privée, toutes parlent bien plus que de nombreuses lignes.


Le Cimetière du diable
Le Cimetière du diable
par Anonymous
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

4.0 étoiles sur 5 Le chant du cygne, 22 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Cimetière du diable (Poche)
L'hôtel Pasadena perdu en plein désert dans ce recoin nommé le cimetière du diable, le bien nommé, voilà le lieu des méfaits des nouvelles aventures de notre bon vieux Bourbon Kid.
Dans ce prequel, on y retrouve Elvis le tueur à gages porté sur le sexe, Sanchez le barman looser du Tapioca à Santa Mondega et bien sûr l'encapuchonné sociopathe. On y découvre une palette de nouveaux protagonistes qui se retrouvent dans ce palace pour le concours de chant "Back from the dead" qui n'a lieu qu'une fois par an.
On y croise une galerie de sosies physiques et vocaux plus ou moins réussi allant de Kurt Cobain à Janis Joplin ou bien encore Freddie Mercury et James Brown. Dans ce monde fou où nous serions projeté dans un univers parallèle déjanté la patte Rodriguez/Tarantino est toujours présente.
L'humour est toujours aussi grinçant, le rythme sans temps mort et l'intrigue bien entretenue. Entre mourir dévoré par des zombies et signer un contrat empoisonné, que choisir, pour ma part "No sympathy for the devil". Surréaliste et délirant.


L'OEil de la lune
L'OEil de la lune
par Diniz GALHOS
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

5.0 étoiles sur 5 Seul contre tous, 22 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'OEil de la lune (Poche)
Retrouvons le Bourbon Kid qui pendant les festivités d'Halloween doit faire face à toute une équipe de tueurs qui veulent remplir leur contrat, qui n'est autre que sa tête.
Dans cet univers qui nous plonge une fois de plus dans un monde où "Desperado" de Rodriguez copulerait avec "Une nuit en enfer" de Tarantino, on se délecte de ces aventures où des gens normaux côtoient des loups garous, des vampires ou pourquoi pas le seigneur des ténèbres himself.
Ce qui est génial avec le Bourbon Kid, c'est l'humour foisonnant malgré la grande violence et les actes abominables commis. De plus, que dire des flics loups garous corrompus jusqu'aux crocs ; des gangs de vampires rastas ou rockers/bikers, on nage en plein délire géniallisime.
Et l'amour dans tout ça me direz vous, a-t-il sa place à Santa Mondega? Attention vous risqueriez de ne pas être déçu.


Mariner
Mariner
Prix : EUR 27,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 L'union fait la force, 8 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mariner (CD)
Associer les maîtres Cult of Luna à Julie Christmas, chanteuse prêtresse habitée plus connue pour ces groupes noise teinté de métal fut une merveilleuse idée. Tout d'abord, ça marche parce que leurs univers ne sont pas éloignés et comme Julie Christmas est une formidable interprète capable d'exprimer tous le sentiments les plus sombres de l'âme, c'est imparable.
Revenons à nos moutons. Ici, cette collaboration nous livre un concept album "Mariner" sur l'espace qui musicalement est du COL sublimé (est ce possible?) par la voix de Melle Xmas.
"Greater call" commence par une intro mélancolique et froide telle une marche militaire ou le chant guttural hurlé se mêle parfaitement au chant aérien féminin. S'en suit du pur COL ou le scream se mélange au chant parlé de la dame. La guitare a un son spatial et nous propose une envolée futuriste. Puissant et viscéral.
"Chevron" me fait immédiatement pensé à du Battle of Mice (quelle basse) ou Julie narre son histoire avec une voix faussement enfantine et fragile, une de ses marques de fabrique. S'en suit l'explosion et la saturation où la voix d'écorchée vive se mélange aux screams avant qu'une accalmie pointe le bout de son nez. dès lors la comptine se noie dans les abysses. Le chant schizophrénique de Mme Xmax excelle. Superbe!
"The wreck of S.S. needle" nous offre de nouveau ce son spatial et futuriste accompagné d'un chant mélodique avant que le rouleau compresseur ne rentre en jeu et nous crache au visage toute sa rage. Il y a comme un sentiment de spirale métallique saturée avec un chant féminin encore excellent. COL nous livre une B.O. de désolation froide.
"Approaching transition" commence par une intro glaciale voire crépusculaire via une nappe électro et une voix trafiquée sous effets. C'est cotonneux, spatial et lumineux, un peu comme une balade sous un froid polaire dans une forêt au crépuscule.Voyez le tableau! Puis 8 min 40 retentit avec sa saturation et ces growls et screams qui nous refroidissent encore davantage (est ce possible?) et qui déchirent la nuit polaire. Superbe.
"Cygnus" est tour à tour mélodique, doux, puissant et acéré et se clôt par un riff libérateur où les chants se mélangent de nouveau parfaitement. Ces quinze minutes nous surprennent, nous déstabilisent mais quelle récompense.
Le seul reproche que je pourrais faire c'est certaines longueurs mais c'est tout relatif.
Aussi inattendu qu'il soit cet album est superbe.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7