Profil de Alain Cantier > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Alain Cantier
Classement des meilleurs critiques: 823.565
Votes utiles : 11

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Alain Cantier

Afficher :  
Page : 1
pixel
Les Mille et une nuits, tome 1
Les Mille et une nuits, tome 1
par Antoine Galland
Edition : Broché
Prix : EUR 6,40

11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La face cachée de Shéhérazade, 26 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Mille et une nuits, tome 1 (Broché)
Il y a, certes, l'aspect divertissant, mais toutes ces histoires visent un but précis: restaurer l'humain symbolisé par le sultan Shahriar menacé de démence. Et c'est Shéhérazade, le principe féminin tout de sensibilité, d'intelligence, de tact et d'humour malicieux, qui va le sauver. Non, ce n'est sûrement pas un récit misogyne, mais bien un récit qui en appelle à l'éternel féminin en chacun de nous pour que nous ne nous laissions pas enfermer dans une civilisation de l'ordre, du règlement, du "il faut" et "il ne faut pas". Le génie noir qui, au début du récit, sort de la mer, n'est pas seulement l'expression de l'état d'âme des deux sultans assis au bord de l'eau, fulminant contre l'infidélité de leurs épouses; il est aussi l'expression de notre ego masculin et surdimensionné qui prétend tout contrôler, savoir comment un tel ou une telle doit être et se comporter. Cette belle femme, enfermée dans une cage en verre que le génie porte au-dessus de sa tête, nous devons aussi la voir comme l'expression du Féminin qui doit habiter toute âme humaine: à ce titre, la psychologie moderne indique clairement que la femme a une âme masculine et l'homme une âme féminine. Le conte nous invite sans cesse à dépasser le plan des personnages pour l'élargir au niveau de l'âme et de l'esprit. En obligeant les sultans à descendre de leur arbre où ils se sont cachés, pour se lier virilement à elle, la belle femme nous invite à descendre de notre piédestal pour aller à la rencontre de la vie dans son essence profonde. L'érotisme alors devient message de vie, source de sagesse. Reste à définir le féminin. Il est, nous dit Marie-Louise Von Franz, la faculté de mettre de côté l'intérêt personnel pour se lier à une autre réalité, transcendante, féconder ainsi un nouvel univers.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 23, 2012 1:39 PM MEST


Page : 1