undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères
Profil de T. Lason > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par T. Lason
Classement des meilleurs critiques: 2.888
Votes utiles : 594

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
T. Lason "thomaslegyptien" (Lille)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12
pixel
Metal Works 1973-1993
Metal Works 1973-1993
Prix : EUR 27,74

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 best of best, 5 octobre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Metal Works 1973-1993 (CD)
sans aucun doute la meilleure compilation officielle du Prêtre du Métal de la grande époque, avant séparation! Toutes les locomotives du groupe y figurent ainsi que des morceaux plus intimistes (si si c'est possible...). Toute bonne discothèque métal se doit de posséder cette double galette!!!


L'Empire de la terreur
L'Empire de la terreur
DVD ~ Vincent Price
Proposé par DVD_EN_STOCK
Prix : EUR 16,99

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 c'est dans les vieux Poe..., 4 octobre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Empire de la terreur (DVD)
Agréable film inspiré de 3 textes d'Edgar Poe. Vincent Price est parfait dans ces histoires teintées d'humour noir et de surnaturel dans lesquelles il peut varier son registre artistique. Des décors un peu "cheap", des effets spéciaux jouant surtout sur les filtres et les mouvements de la caméra donnent au film un charme rétro unique et délicieux. Un spectacle pour frisonner (légèrement) de plaisir!


Pharaon
Pharaon
DVD ~ Jerzy Zelnik

23 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une référence dans la vision non hollywoodienne de l'Egype ancienne!, 29 septembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pharaon (DVD)
Loins des paillettes et décors somptueux (mais anachroniques) des productions US (qui n'a pas vu la Taylor en Cléopâtre?) ou des "péplums" bricolés en Italie (même si ils sont amusants), "PHARAON" est une oeuvre à part. Inspiré du roman éponyme de l'écrivain polonais Prus, ce film -tout comme le roman- est une réflexion sur le pouvoir, au sens large. Un chef d'Etat est-il vraiment libre de faire toutes ses volontés, même si il est d'essence divine? A l'époque de Prus - fin du XIXe siècle - la Pologne n'existe pas en tant qu'Etat car depuis la fin du XVIIIe siècle elle fut dépécée par la Russie, l'Autriche et la Prusse. Dans certains milieux intellectuels et révolutionnaires le débat est vif sur une nouvelle insurrection ou une entente avec les divers occupants. Pour contourner la censure, Prus -que ce débat politique intéresse- imagine de situer son oeuvre dans l'Egypte ancienne, à une période de déclin politique mais ses lecteurs reconnaissent dans les hésitations pharaoniques, les compromissions et trahisons des protagonistes, la situation de la Pologne de son époque. Ce film date de 1965-1966; à cette époque le pays vit toujours à l'ombre du grand frère, aussi les idées et les débats qu'il véhicule sont encore d'actualité par rapport au roman source.
Voici pour le fond littéraire et contextuel. Le film, par lui-même, donne une excellente idée de ce que pouvait être la vie dans l'Egypte ramesside, celle des puissants (pseudo orgie à Thèbes) et celle du petit peuple (le suicide du paysan au début du film est un grand moment); la mainmise du clergé est présentée de bien brillante façon et le roi peut difficilement leur résister. Au niveau égyptologique, tourné en paysages naturels et décors naturels (temples de Karnak parmi d'autres) le film ne souffre pas d'une accumulation hors propos: on peut plus facilement s'imaginer la vie réelle sur les bords du Nil qu'en regardant "les 10 commandements" ou"la Terre des Pharaons", chefs d'oeuvre du kitsch qui n'ont pas de vocation historique affichée mais restent des classiques d'une certaine époque. Bien qu'austère, "PHARAON" est un excellente oeuvre à voir et cette nouvelle édition le permet dans des conditions optimales!!!


Le Cauchemar de Dracula
Le Cauchemar de Dracula
DVD ~ Peter Cushing
Prix : EUR 8,79

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sa Majesté C. Lee, 18 septembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Cauchemar de Dracula (DVD)
Il y a eu Bela Lugosi, pour le Noir & Blanc, mais pour l'âge de la couleur c'est à Christopher Lee que l'on pense pour le rôle de Dracula! A plus de 50 ans, "le cauchemar de Dracula" fait toujours de l'effet sans recourir aux effets de synthèse ni aux acteurs de la même veine (ex: les derniers "Star Wars" avec le même C. Lee...)! L'acteur donne une nouvelle vie au personnage du comte, plus obscur et plus tentateur, avec une dose discrète d'érotisme. Longue vie à ce film et à son héros,... immortel ou presque!
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 13, 2016 9:21 PM MEST


Coffret Winnetou : La revolte des apaches ; Parmi les vautours ; Le trésor des montagnes bleues
Coffret Winnetou : La revolte des apaches ; Parmi les vautours ; Le trésor des montagnes bleues
DVD ~ Pierre Brice
Prix : EUR 24,99

31 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Apache version teutonne, 18 septembre 2008
Inspirés des romans de l'écrivain allemand Karl May - pratiquement inconnu en France - , ces films furent de superbes coproductions franco-germano-italo-yougoslaves,etc.., des années 60. Winnetou, le héros indien au grand coeur, aidé par le "trappeur" Old Shatterhand lutte contre les mauvais et méchants Blancs qui ne pensent qu'à s'enrichir sur le dos des Indiens... Un canevas simple pour ces westerns teutons qui permirent à l'acteur français Pierre Brice de mener une carrière brillante et prolifique outre-Rhin et qui relancèrent celle de Lex Barker qui tombait dans l'oubli. Un vrai parfum de nostalgie pour un cinoche de série plus que B! Des films à voir par des journées de pluie car ils permettent d'apprécier un ciel bleu de bleu et les paysages naturels montagneux de l'ex-Yougoslavie où les films étaient tournés...


Crest of a Knave
Crest of a Knave
Prix : EUR 11,00

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jethro Tull version ZZTop, 5 juillet 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crest of a Knave (CD)
Créateur d'une musique plutôt sophistiquée, le groupe remporta, aux Etats-Unis avec cet album, le prix du meilleur disque, catégorie... hard-rock!!! A la barbe et au nez de ZZTop qui fait carton sur carton en ce milieu des années 80. D'ailleurs le premier titre, "Steel monkey" et le dernier, "Raising steam", font vraiment penser, à l'écoute, à du ZZTop de l'époque, genre "Legs", "Gimme all your lovin" ou "Sleepinbag"... C'est dire! Pourtant, en faisant abstraction des synthés qui émaillent les différents titres, le style JTull y est: mélodies soignées, harmonies musicales travaillées sans oublier la flûte de Ian Anderson. 2 morceaux se remarquent tout particulièrement: le très tullien "Jump start" avec un jeu de flûte endiablé ainsi que le long et lent "Budapest"- souvent présent sur les playlists des concerts du groupe- qui n'est pas sans rappeler "Private investigations" de Dire Straits (démarrage calme, solos, accélération finale). "Crest of a knave" est un album typique de la production de JT qui sans abandonner complétement son style, dans les années 80, essaie d'innover et continue sa création musicale pour les fans anciens, et nouveaux!!!


Body Love 2
Body Love 2
Proposé par groovetemple77
Prix : EUR 36,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 variations sur un thème, 5 juillet 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Body Love 2 (CD)
Dans le livret d'accompagnement, Klaus Schulze ne s'en cache pas: "Body Love, vol. 2" est une sorte de variation sur les thèmes de "Body Love". Mais ce n'est pas une simple suite de remixes ou autres, c'est un véritable travail de création musicale! Typique de sa production des années 70, KS superpose les couches de synthés, élabore un univers flottant soutenu par une batterie au rythme hypnotique et au son tournoyant. Un vrai régal et du pur bonheur... A ranger dans toute bonne CDtheque avec "Timewind", "Mirage" ou "Black Dance". Pour l'anecdote, "Body Love" est aussi le titre d'un film porno de l'époque dont KS fit la musique. Le film est tombé dans les oubliettes de l'Histoire du 7e Art, pas la musique...


Picture Music
Picture Music

18 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 hypnotissime!!!, 26 juin 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Picture Music (CD)
cette réédition en digipack fait vraiment honneur à un album des plus hypnotiques. 3 titres seulement (2 d'origine + 1 en bonus) mais quel voyage!!! Un rythme lancinant et répétitif très envoûtant; le 3e titre ("C'est pas la même chose") est une version longue du premier titre "Totem" qui ne rentrait pas sur le vinyl. D'ailleurs, les titres étaient un peu mélangés sur l'édition vinyl et les premières éditions CD: "Totem" est le premier titre de la tracklist et non pas "Mental door" qui apparaissait en premier sur les anciennes éditions (KS le signale dans l'excellent livret qui accompagne cette nouvelle présentation). "Picture music" tout comme "Black dance" sont moins connus que les albums suivants de la production Schulze, pourtant ils n'ont rien à envier. Tout artiste a son début, ses recherches; et le métériel électronique du début des années 70 était moins développé et sophistiqué qu'il ne le sera par la suite donc il faut prendre celà aussi en compte lors de l'écoute de cette oeuvre...


Sweet Revenge
Sweet Revenge
Prix : EUR 7,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Faust disco! Suivez-la!, 20 juin 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sweet Revenge (CD)
30 ans déjà et l'écoute de l'adaptation du mythe de Faust par (et pour) Amanda Lear, et surtout sa voix, reste toujours aussi agréable à entendre... "Follow me", tout un programme!!! Cette oeuvre "disco" se demarquait de la majorité de la production d'alors par un son plus élaboré et synthétique - venant souvent d'Allemagne - qui lui valut de surnom de "disco à la Kraftwerk", groupe qui cartonnait alors avec son album "Man Machine". Bien sûr, l'organe vocal de la chanteuse-mannequin-peintre...etc... est pour beaucoup dans l'atmoshère qui enveloppe le tout, créant un univers sonore des plus captivants dans cette suite dont les morceaux s'enchaînent (pour notre plus grand plaisir!). Les morceaux individuels de l'album sont plutôt réussis et amusants, avec des textes incisifs ou coquins... Au final, l'Amour est toujours vainqueur et Amanda toujours là pour nous le confirmer...


Blackdance
Blackdance

7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 début d'un style, 14 juin 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blackdance (CD)
D'emblée il faut avouer que "Black Dance", sorti en 1974, n'est pas une oeuvre facile à aborder. D'où les 4 étoiles. Son écoute peut surprendre ou déranger. Pourtant tout y est de ce qui fera le style KS dans la seconde moitié des années 70 - introductions longues, jeux électroniques divers, rythme syncopé, nappes de synthés, flottement spatial et utilisation de la voix humaine. "Voices of syn", le morceau le plus long est d'ailleurs une mélopée musicale, avec un récitant, construite comme un dialogue, à l'ambiance mystique. "Ways of changes", autre morceau de choix, n'a rien envier aux futurs titres qui feront la renommée de Klaus: "Time wind", "Mirage" ou "Body Love"! Après plusieurs écoutes, l'auditeur-amateur du genre découvrira de vraies richesses sonores...


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12