Profil de Jean Pierre P > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean Pierre P
Classement des meilleurs critiques: 130
Votes utiles : 762

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean Pierre P (Rennes)
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Au coeur du coeur de ce pays : [nouvelles]
Au coeur du coeur de ce pays : [nouvelles]
par William Gass
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un écrivain de "textes étranges" pour Happy few ?, 19 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au coeur du coeur de ce pays : [nouvelles] (Poche)
"Nombre de romanciers américains lui paient régulièrement leur dette. Car c'est lui le patron" (Assouline sur son blog)
"C'était en 1960. Je tombais sur un texte étrange. Il s'intitulait "Le gamin aux Pedersen"... "Le gamin" m'a hanté pendant
près de trente ans. Il accomplit ce que font tous les grands livres : il vous brise le coeur si bien que vous ne vous
remettrez jamais tout à fait de la lecture de ces lignes." (Jérôme Charyn, Le Nouvel Observateur) "

Ce "gamin aux Pedersen" constitue la première nouvelle de ce recueil qui en compte cinq, qui sont autant de révélations.
On peine à trouver des filiations à William Gass (Kakfka ?, Faulkner, mais alors celui du " Bruit et la fureur"..)?
On peine aussi à le situer: romancier, essayiste, ou styliste comme il le revendique ?
On suit ces personnages, à la lueur de leurs pensées fugitives, de leurs mouvements hasardeux, de leurs existences comme suspendues.
On goûte une écriture qui confine parfois à l'expérimentation, et qui, pourtant, ne limite en rien le talent de conteur de WH Gass.
Gass sera reconnu comme un grand. C'est sûr. Pourquoi pas tout de suite ?
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 29, 2013 11:03 AM CET


La Flûte Enchantée (Die Zauberflöte)
La Flûte Enchantée (Die Zauberflöte)
Prix : EUR 17,57

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une flute qu'on n'oublie plus !, 2 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Flûte Enchantée (Die Zauberflöte) (CD)
Pourquoi négliger cette superbe version de la flute, qui n'a reçu aucun commentaire ?
C'est pourtant, à mon sens, une des plus belles, habitée d'une fraicheur, d'une légèreté
d'une gouaille, d'une grâce juvénile et exubérante qui tire l'œuvre d'une gravité germanisante
et moralisatrice pour en faire une sorte de songe d'une nuit d'été.
Pour être quasi inconnus, les chanteurs (Barbara Bonney, quand même), l'orchestre, l'excellent Östman, et la sonorité
chaleureuse du beau théâtre de bois de Stockholm, nous livre une Flute qu'on n'oublie plus
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 22, 2013 7:21 PM MEST


Mozart : Die Zauberflöte - La flûte enchantée
Mozart : Die Zauberflöte - La flûte enchantée
Prix : EUR 23,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une flute qu'on n'oublie plus !, 2 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart : Die Zauberflöte - La flûte enchantée (CD)
Pourquoi négliger cette superbe version de la flute, qui n'a reçu aucun commentaire ?
C'est pourtant, à mon sens, une des plus belles, habitée d'une fraicheur, d'une légèreté
d'une gouaille, d'une grâce juvénile et exubérante qui tire l'œuvre d'une gravité germanisante
et moralisatrice pour en faire une sorte de songe d'une nuit d'été.
Pour être quasi inconnus, les chanteurs (Barbara Bonney, quand même) l'orchestre, l'excellent Östman,
et la sonorité chaleureuse du beau théâtre de bois de Stockholm, nous livrent une Flute qu'on n'oublie plus


L'île des chasseurs d'oiseaux
L'île des chasseurs d'oiseaux
par Peter May
Edition : Broché
Prix : EUR 9,70

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Pas de club'med à Lewis, 31 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'île des chasseurs d'oiseaux (Broché)
L'ile de Lewis est la plus nordique des Hébrides extérieures, au nord ouest de l'Ecosse.
De retour d'une chasse aux oiseaux (mais photographique !) aux Shetlands (macareux, fous de Bassan = gannets , guillemots..), ce livre s'imposait !
Et c'est vrai, tout y est: la nature sauvage (mais hospitalière aux oiseaux de mer), la rudesse du climat
(encore qu'à la naissance des gugas - poussins des gannets, qui jouent un rôle important dans l'intrigue - le soleil puisse
briller et les températures être assez clémentes), la rudesse aussi des paysages, des gens ... un pays où il semble que la présence humaine
soit plus tolérée qu'admise.
L'intrigue tient la route (pour ceci, voir le bon commentaire de Jay), les personnages, taillés à la hache, aussi.
La traduction (à moins que ce soit l'écriture de l'auteur) est un peu poussive mais c'est un bon polar qui vous aidera
sans doute à supporter la canicule.
Je commande la suite (même si les polars asiatiques de Peter May m'avaient ennuyés.)


Mélodies Et Duos Slovènes
Mélodies Et Duos Slovènes
Proposé par Music-Shop
Prix : EUR 11,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très loin d'un voyage d'hiver.. et très interessant, 26 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mélodies Et Duos Slovènes (CD)
Qui les connait, ces compositeurs slovènes des XIX et XXèmes, ces Lajovic, Gerzinic, Skerjanc,
Masek, Jenko, Gerbic ou Ipavec , cousins provinciaux d'un Hugo Wolf, du sud lointain de l'Autriche Hongrie ?

Bernarda Fink et son frère Marcos, nés en Argentine de parents slovènes, n'ont pas oubliés leurs racines européennes.
De jolis poèmes, un piano bien sage, éloignés des révolutions esthétiques viennoises et, pour autant,
rien ne manque à notre bonheur paisible d'auditeurs.
Belle découverte, qui nous repose "des essentiels", et qui donne bien envie d'essayer leurs Canciones Argentinas
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 29, 2013 5:36 PM MEST


Stendhal comme Stendhal   ou le Mensonge ambigu
Stendhal comme Stendhal ou le Mensonge ambigu
par Jacques Laurent
Edition : Broché
Prix : EUR 19,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 SFCDT 3, 4 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stendhal comme Stendhal ou le Mensonge ambigu (Broché)
Décevant, le récent: Dictionnaire amoureux de Stendhal de Fernandez;
moyenne, la petite biographie de Sandrine Filipetti:Stendhal,
avec: Stendhal de Philippe Berthier, et Appelle-moi Stendhal de Gérard Guégan,
on en revient toujours à Jacques Laurent et ce beau livre paru en 1984.
Oui, "Stendhal est écrasé par une légende", et oui encore, "il n'appartient à aucune époque,
ce qui lui a permis de rester le contemporain des générations qui l'ont suivi".
Amis Beylistes qui ne connaissez pas encore ce livre, je vous envie!

NB: Pour SFCDT, devise de Stendhal, voir mon commentaire de:Appelle-moi Stendhal
et pour faire pendant à ce que dit Guégan sur la mort de notre Henri, voici la version Laurent:

"Parmi les singularités qui sonnent vrai, il avait noté celle-ci: "Quand une idée se saisit trop de moi au milieu de la rue,
je tombe". Exemple: rue de Richelieu, près de la rue des Filles-Saint-Thomas, unique chute pendant cinq ou six ans, causée vers 1826 par ce problème:
M.de Beyle doit-il ou ne doit-il pas, dans l'intérêt de son ambition, se faire nommer député? C'est pour lui le témoignage d'une sensibilité
parfaitement originale, donc il insiste: "Quand les idées m'arrivent au milieu de la rue, je suis toujours sur le point de donner contre un passant,
de tomber ou de me faire écraser par les voitures". Quand le 22 mars 1842, à sept heures du matin, il tombe sur le trottoir glacial de la rue
Neuve des Capucines, j'aime à penser qu'en voyant les pavés s'élancer vers son visage, il croit, par habitude, qu'une nouvelle "idée" l'atteint.
C'était celle de mourir."
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 13, 2013 10:36 AM MEST


Edda Moser - Electrola Recitals Oper & Lied
Edda Moser - Electrola Recitals Oper & Lied
Prix : EUR 30,00

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une belle session de rattrapage, 30 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Edda Moser - Electrola Recitals Oper & Lied (CD)
Pour toute une génération, Edda Moser fût, avec Lucia Popp, LA Reine de la nuit. (bien sur, il y a aussi:.....)
Mais, si ces Mozart sont splendides et bien connus (en plus de: Mozart : Die Zauberflöte sawallisch (La Flûte enchantée), voir
aussi, pour ceux qui ne commanderont pas le présent coffret: Edda Moser chante Mozart), on ignore peut-être un peu son travail
dans le lied et dans des répertoires où elle était moins attendue.
Ces disques servent heureusement de session de rattrapage. Voici le menu:
STRAUSS : 6 Bretano Lieder - PFITZNER : 6 Lieder (Erik Werba (piano) - IV.1972, Berlin)
SCHUMANN : Frauenliebe und leben - WOLF : Lieder der Mignon - BRAHMS : 4 Lieder (Erik Werba (piano) - VII.1975, Berlin)
STRAUSS : 8 Lieder - BRAHMS : 9 Lieder (Christoph Eschenbach (piano) - VI.1982, Berlin)
SCHUBERT : 10 Lieder (Leonard Hokanson (piano) - III.1983, Lukaskirche Dresden)
SCHUMANN : Spanisches Liederspiel - Spanische Liebeslieder - Tragödie - Liebesfrühling - Minnespiel (Hanna Schwarz (alto), Nicolai Gedda (ténor),
Walter Berry (basse), Erik Werba (piano) - VIII.1976 & VII.1977, Berlin, Salzburg)
Airs d'opéras : WAGNER : Tannhäuser - WEBER : Oberon - R. STRAUSS Ariadne auf Naxos - BEETHOVEN Fidelio - GLUCK Alceste -
Iphigénie en Tauride - HAENDEL Rinaldo - MOZART La clemenza di Tito (Münchner Rundfunk-orchester / Peter Schneider - IX.1985, Munich)
MOZART : Airs d'opéras : La flûte enchantée, L'enlèvement au sérail, Don Giovanni, Idomeneo, La Clémence de Titus - Airs de Concert : Popoli di Tessaglia! KV 316,
Ma che vi fece, o stelle KV 368 - Musique religieuse : Agnus Dei (Messe du couronnement), Laudate Dominum (Vêpres solennelles du confesseur)
(Chaeur & Orchestre de la Radio Bavaroise / Eugen Jochum - Chor & Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks · Eugen Jochum · Orchestre de l'Opéra d'Etat de Bavière /
Wolfgang Sawallisch & Leopold Heger - Staatskapelle Dresden / Hans Schmidt-Isserstedt - Münchner Rundfunkorchester / Peter Schneider)

le dernier cd est constitué d'interview réalisé avec Edda Moser (en allemand) par Holger Wemhoff (2006, Hambourg) : autour de Mozart,
Henze (tiens donc!), Karajan, son expérience au MET, la Flûte enchantée, Gedda, la scène , ses collègues...

Comprenez 4 étoiles et demie..
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 30, 2013 2:49 AM MEST


Schubert: Licht und Liebe
Schubert: Licht und Liebe
Prix : EUR 22,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Presque parfait, 18 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Schubert: Licht und Liebe (CD)
Voici le troisième disque de cette belle équipe après les excellents: Brahms: Liebeslieder Walzer
et Chants d'amour espagnols op.138 minnespiel op.101. chants espagnols op.74.
Ces deux "disques plaisirs" (précipitez vous!) valorisaient la joie de l'amour et du chant avec un
quatuor de chanteurs de haut vol (Marlis Petersen et Werner Güra à un niveau d'entente musicale rare !)
Brahms, Schumann appelaient sans doute ce Schubert dont le contenu est toutefois plus disparate.
En effet, à côté de liebeslied (mention spéciale pour le beau "Die Unterscheidung"), on entend des pièces plus sombres (et, pour
moi, plus anecdotiques) de thématique religieuse ("Begräbnislied" "Des Tages Weihe"..).
Même le superbe "Licht und Liebe" (quel duo!) ne se départit pas d'une gravité qu'on ne trouvait pas dans les précédents albums.
Christoph Berner, cette fois au piano forte, que j'avais trouvé épatant dans le Brahms, semble, sans démériter,
un peu moins inspiré (je dirai même un peu routinier) dans ce Schubert.
Mais les chanteurs !!!!!
On ne sait qui admirer le plus de Marlis Petersen (dont j'avais chanté les louanges pour cette merveille:
L'eternel feminin, lieder sur des poemes de goethe ives, krenek, liszt, tchaikov),
Werner Güra (peut-être mon ténor préféré dans ce répertoire du lied), le mezzo de Anke Vondung et la basse de Konrad Jarnot,
qui pour être moins connus, n'en sont pas moins de très haut niveau.
Un disque, en somme, plus confidentiel, mais qui va ravir les amateurs de raretés.

On ne peut conclure le commentaire sans dire encore le magnifique travail d'Harmonia Mundi (textes, commentaires.. tout
est, c'est devenu une habitude, parfait!). Merci!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 12, 2014 6:27 PM CET


Les nuits de Patience
Les nuits de Patience
par Tobie Nathan
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Voyage en Guinée et aux tréfonds de l'âme humaine, 17 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les nuits de Patience (Broché)
Depuis son "Guérir", à présent introuvable, en passant par Le sperme du diable : Éléments d'ethnopsychothérapie, et son Médecins et sorciers, je suis un fan de Tobie Nathan.
Dans sa production abondante, il y aussi quelques polars bien troussés, par exemple: Serial eater
Ce nouveau roman est de la même et excellente veine et notre ethno-psychiatre part cette fois pour la Guinée et
pour les tréfonds de l'âme humaine.
C'est intelligent, toujours bien écrit, souvent drôle..
A ne pas rater (et à compléter heureusement par la réédition de Tous nos fantasmes sexuels sont dans la nature: Psychanalyse et copulation des insectes ... pour ne rien dire des mouches).


Ouvrir Venus
Ouvrir Venus
par Georges Didi-Huberman
Edition : Broché
Prix : EUR 24,50

5.0 étoiles sur 5 Ouvrir l'oeil, 10 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ouvrir Venus (Broché)
Didi-Huberman, disons-le, est parfois assez abscons.
A côté du superbe Survivance des lucioles, combien d'illisibles Devant le temps. Histoire de l'art et anachronisme des images
Foin du philosophe "multi-taches", c'est bien dans son territoire de penseur de l'art que notre GDH est à son meilleur.
Cet «Ouvrir Vénus» qui (s') interroge sur la nudité à travers deux oeuvres de Botticelli, est,
par contre lumineux de pertinence, même si l'on n'est pas tout à fait obligé de suivre l'auteur
dans les retranchements où son enthousiasme le pousse au dernier chapitre.
Ouvrir l'oeil sur l'art avec GDH, c'est un grand privilège..


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20