Profil de peter pan , "le mécréant"... > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par peter pan , &#...
Classement des meilleurs critiques: 10.277
Votes utiles : 487

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
peter pan , "le mécréant"... (zaou)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
A serious man
A serious man
DVD ~ Michael Stuhlbarg
Prix : EUR 9,99

8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Incertitude!?..., 5 mars 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : A serious man (DVD)
N'espérez surtout pas la livraison d'un quelconque message à la vision de A serious Man!...
Les frères Coen , profondément athées, nous immergent avec ironie et distanciation dans la culture juive, dont ils sont issus, faisant preuve d'une singulière auto dérision (les personnages sont Juifs, les dialogues de la scène d'ouverture sont en Yiddish...) nous concoctant une comédie réjouissante remplie de leurs souvenirs d'enfance puisque l'action se déroule en 1967, année à laquelle la mise en scène rend scrupuleusement hommage tant par la fidélité des décors, des fringues que par la musique de Jefferson Airplane omniprésente (Hendrix également).
On passe son temps à se gondoler aux dépends du cartoonesque Larry Gopnick, prof de physique sur lequel les malheurs semblent s'acharner!( des lettres anonymes menacent sa titularisation, sa femme veut divorcer, sa fille lui fauche du blé pour se faire refaire le nez, son fils prépare la bar mitzvah, sorte de communion si j'ai tout compris... en fumant des pétards,...) le ciel lui tombant sur la tête, il va demander conseil à sa paroisse, et ici en l'occurrence successivement à 3 Rabbins.
C'est l'occasion dans sa p'tite tête d'une confrontation entre son fonctionnement mathématique censé tout expliquer et les propos délirants des rabbins ( le premier lui demandant de s'extasier à la vision d'un parking de banlieue!...).
Film un tantinet hermétique aux goys, il m'a tout de même réjouit par son propos: rien n'est déterminé, rien n'est prévisible, tout n'est que probabilités ( faut voir la scène dans l'amphi où Larry énonce le principe d'incertitude sur un tableau grand comme un terrain de hand!...).
Bon alors OK, un seul message: "Reçois avec simplicité tout ce qui arrive". C'est pas moi qui le dit c'est dans le film...déconcertant mais fichtrement intéressant!


Invictus
Invictus
DVD ~ Morgan Freeman
Prix : EUR 8,59

6 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Eastwood à l'ouest en Afrique du Sud..., 23 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Invictus (DVD)
Parti voir le dernier Cohen (A serious man), ce dernier absent des affiches dans ma riante sous-préfecture culturelle, je me suis rabattu sur le dernier Clint, une valeur sure...
Zut, je me suis rendu compte au cours du visionnage que lui non plus n'était pas au programme! C'est pas possible, ce ne peut pas être un film de Clint Eastwood, cette surenchère de clichés simplistes, frisant la niaiserie grabataire! Je soupçonne Eastwood d'avoir envoyé sa fidèle équipe de techniciens mettre en boite cette farce sur le pardon (que je respecte et admire sans réserve), faisant fit de notre intelligence en se servant du talent de Morgan Freeman parfait interprète de Mandella et du transparent Matt Damon en blondinet découvrant un ballon de rugby comme une poule picorant une guitare...
Mandella est libéré en 1990 de 27 ans de taule. Il croise en sortant sur sa gauche des blancs nickels pratiquants le rugby et en face d'eux des noirs hirsutes jouant au foot.
Le film veut nous faire croire que durant 5 ans le futur président ne pense quasiment qu'à une chose: gagner la coupe du monde de rugby qui aura lieu en 1995 en Afrique du Sud et ainsi réconcilier les couleurs composantes de son pays.
Pour cela il met la main -mise sur le capitaine de l'équipe , celle-ci à la rue car boycoté et donc pas au niveau depuis des lustres, en l'invitant à boire du thé et l'investissant d'une mission en lui racontant des poèmes!...
La scène la plus risible à mon sens est celle où Damon emmène son équipe en décrassage visiter la prison dans laquelle Mandella a séjourné, où il imagine y voir le prisonnier et surtout les cailloux et le petit tas de sable toujours à la même place et bien rangés sur lesquels s'échinaient les détenus...
Plutôt que de reprendre les images d'époque sur les matchs, le film nous montre des reconstitutions atterrantes soulignées par une bande son piquée à Gladiator qui achèvent ma tendance bon-public et ma profonde empathie pour Clint Eastwood!...Si ce n'était un film historique et donc écrit d'avance, on s'attend toujours à voir les gardes du corps ( hilarants) du président défourailler et vider leur chargeur sur les 65000 spectateurs...
En fait je me suis gouré...J'ai bien vu un film des frères Cohen, un des plus tordants...Sacrés déconneu**!!...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (20) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 2, 2014 10:55 PM CET


Speak Your Language
Speak Your Language
Prix : EUR 35,10

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 WHO?;;;, 7 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Speak Your Language (CD)
Album dont je me fout complètement mais il se trouve qu'il contient un petit bijou pop duquel je suis tombé complètement raide dingue ...
Je ne sais si c'est à cause du clip avec la sublime Agyness Deyn qui se mord la lèvre inférieure dans son perfecto taillé sur mesure déambulant nonchalamment, les cheveux courts coiffés à la punk...Trois accords plaqués aussi bien sur la caisse claire que sur la grosse caisse, le gratteux de profil qui hurle littéralement à la mort...WHOOOOOO!!!!! Le tout filmé dans un noir et blanc classieux...et ces trois accords soulignés par la ligne de basse...Imparable! Sublime! Rock!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (21) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 16, 2010 6:04 PM CET


London Calling : 19 histoires rock et noires
London Calling : 19 histoires rock et noires
par Jean-Noël Levavasseur
Edition : Broché
Prix : EUR 17,25

6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 RIP JOE...!, 22 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : London Calling : 19 histoires rock et noires (Broché)
22 Décembre 2002...Ça fait 7 ans pil poil que Joe nous a quitté...
Hier soir, j'ai reçu en cadeau ce bouquin, recueil d'hommages que 19 auteurs rendent aux 30 ans de la parution de London Calling.
Pourquoi 19? 19 morceaux bien sur!...Que des auteurs de polar Français se soient attelés à la tâche en pondant des nouvelles inédites collant parfaitement à chaque titre démontre le respect et pour la plupart la dévotion qu'inspire encore et toujours ce monument Rock'n Rollien!
Je les cites 1 par 1 pour les remercier: M Akkouche; J-L Bocquet; T Crifo; C Férey; T Gatinet; J-N Levasseur; M Leydier; J-L Manet; O Mau; P Mikaîloff; M Obione; J-H Oppel; J-B Pouy; F Prilleux; S Rouch; A Roux; C Roux; J Thirion; M Villard."
Comme écrit au dos, c'est "tour à tour sarcastique, haletant, burlesque, tragique, engagé, toujours noir-ET TOUJOURS ROCK!"...
Et pour notre plus grand bonheur, nous bénéficions de 19 dessins de Serge Clerc placés en début de chaque nouvelle, tirés de la BD "The Clash, le dernier gang dans la ville", dans un magnifique noir et blanc!
A lire en écoutant à fond les manettes LONDON Calling, Le meilleur disque du monde...Voilà, j'lai dis!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (29) | Permalien | Remarque la plus récente : May 19, 2010 2:25 AM MEST


Something'S Dripping
Something'S Dripping
Prix : EUR 20,75

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bon s'est retourné dans sa tombe.., 7 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Something'S Dripping (CD)
La Suède n'est pas qualifiée pour la coupe du monde?...Ils s'en foutent royalement! Eux, ce qui les branche, c'est de se réchauffer...et pour le réchauffé, tout sauf le café, et pourquoi pas AC/DC? Celui période Bon Scott, quand ça vibrait dans les fosses et pas assis sur les gradins à 150 mètres!...
Un bon riff, 4 accords, une voix passée à la toile émeri, du carré dans la rythmique, des copines canons (les Crucified Barbara) qui fort de leur récent succès viennent filer un coup de main sur un titre ( Straight Shooters), du boogie-hard avec des soli plein de wha-wha, les 4 de Bonafide ont la chance de voir leur 2eme production sortir à l'international, boosté par un son concocté dans un studio que fréquente des sbires comme D.A.D. Influences revendiquées? AC/DC of course, Bad CO, Fre, ZZ top, The Cult, Rose Tattoo...Bien rodés après des 1eres parties de Deep Purple, Y & T, Quireboys...leur Hard Rock/Blues sans la moindre fioriture est sacrément le bienvenue en ce début d'hiver...par tout temps d'ailleurs!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (21) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 12, 2010 11:10 PM CET


Pampered Menial
Pampered Menial
Prix : EUR 8,22

13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Suzan Boyle'Dog..., 29 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pampered Menial (CD)
Tiens, puisqu'on est dans les voix hors du commun et que tout le monde s'extasie sur la voix de Mme Suzan Boyle, jetez une oreille sur celle de David Surkamp, chanteur qui n'est pas sans rappeler Geddy Lee, bassiste et chanteur de Rush, par sa manière qu'il a de rester perché dans les aigus tout en transmettant une sarabande d'émotions!
A sa sortie, en 74, Pampered Menial, 1er album de Pavlov's Dog, a contaminé toute une horde de futurs adeptes de Rock progressif mais est resté unique en son genre.
Baigné de violons, traversé par du mellotron, on fait une expérience saisissante a travers des arrangements et des mélodies que la guitare et la batterie font quelque fois passer pour des montagnes russes par leur puissance virant au lyrisme!
L'orchestration peut virer parfois au Hard Rock comme sur Song Dance ou Natchez Trace, mais ce sont des titres comme Julia et sa merveilleuse intro au piano et ses arpèges envoutants, Late November et sa batterie martiale ou Of Once An Future Kings où la guitare et le violon rivalisent avec la voix déchainée pour aller chercher des notes qui, vous l'aurez compris, ne cessent de me séduire depuis 25 ans!
Bon voyage...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (21) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 12, 2010 10:43 PM CET


No guts...no glory
No guts...no glory
Prix : EUR 9,32

13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 HELLO MOLLY!..., 24 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : No guts...no glory (CD)
Un petit coup de blues le matin? La température vous ramollit les guibolles?
Sans hésitation, Docteur Peter vous fait une ordonnance: Une bonne rasade de Rock sudiste, avec plein de guitares (trois!) une voix épicée avec de la caillasse rougie par le soleil de Floride, de la bonne humeur et pas mal de talent. Les six desperados de Molly Hatchet avec ce que j'estime être leur fleuron, No Guts No Glory, dégoupillé en 83 au nez (de Point Blank, 38 Special, Blackfoot...) et sur les cendres de la barbe (de ces racistes d'Alabama de Lynyrd Skynyrd, avec 4 Y, et 4 neurones répartis anarchiquement pour toute la bande...) sont l'antidote idéal contre la morosité, la grippe C, la grève des PTT et tout ce qui vous casse les pieds...
Pour fêter le retour de leur chanteur originel, le dantesque Danny Joe Brown, ils nous pondent, comme dirait notre ami Brutor, du Southern Rock de haute volée avec en point culminant le démentiel Fall of The Peacemaker, titre de près de dix minutes traversé par un solo totalement maitrisé que se refilent les deux Gibson et la Fender, hymne poétiquement poignant anti-guerre que je verrai bien passer en ouverture de toute investiture présidentielle et pour l'ouverture de la prochaine coupe du monde de Foot, dans ce riant pays de tolérance et de liberté qu'a toujours été l'Afrique Du Sud...
Tout est magistral, rien à jeter le son est énorme, les 9 titres sont autant de brulots, What's it Gonna Take fait écho à What Does It Matter, le son gras et épais des guitares vous fait oublier l'hiver et danser sur Ain't Even Close et Kinda Like Love...
Mieux qu'une cure de thalasso, Molly Hatchet, et vous allez en courant au boulot! Heu,gaffe au verglas quand même...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (23) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 31, 2011 10:55 PM CET


RocknRolla [Blu-ray]
RocknRolla [Blu-ray]
DVD ~ Gerard Butler
Prix : EUR 14,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 London's burning!, 9 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : RocknRolla [Blu-ray] (Blu-ray)
Tourné entièrement en caméra HD à Londres, le dernier délire de Guy Ritchie est à classer dans les films jubilatoires à la Tarantino (j'en vois déjà qui quittent la salle...),
j'entend par là un scénario à tiroirs où les histoires s'imbriquent pour n'en former qu'une, une virtuosité à la caméra pour inventer des plans jamais vus, des dialogues complètement décalés, un casting sans faute à la tête duquel Gérard Butler ( Monsieur 300) parvient à briser son statut de "mâle parfait" au cours d'une scène d'anthologie, le tout "bercé" par une bande son géniale: Clash, Pretty Things, The Subways, Lou Reed, Wanda Jackson, The Hives, The Scientists....
RocknRolla nous apprend que la drogue, la prostitution, la vente d'armes...tout ça c'est has-been dans le Londres 2008!...Le plus lucratif, c'est l'immobilier!
Un mafieux de la vieille école en fait son sport favori en jonglant avec les permis de construire dans une ville en plein boom, manipulant et corrompant les "conseillers" jusqu'à ce qu'un Russe vienne lui apprendre les nouvelles manières portées par le vent d'Est...
Comme souvent dans une histoire de mecs, une femme (la sublime Thandie Newton) va mettre sa séduction et son intelligence au service du grain de sable qui va pulvériser toutes les stratégies masculines!
Forcément, très peu sortiront indemnes de ce cocktail de violence, de sexe, de drogue...et d'humour...et à la manière de Scorsese, Guy Ritchie utilise la ville de Londres comme on joue du Rock:
C'est ICI et MAINTENANT!
Le Blu-ray est le support parfait pour profiter des images et du son enregistrés en HD, nous propose également un commentaire audio du réalisateur, une scène coupée hilarante, les coulisses du film et "Le Londres" actuel et sidérant où vous réfléchirez à 2 fois avant d'y envoyer vos gamins parfaire leur culture linguistique...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (9) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 12, 2009 9:28 AM CET


Crushing Digits
Crushing Digits
Prix : EUR 6,95

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 ELECTRO INTELLIGENTE..., 6 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crushing Digits (CD)
Toujours à l'affut de nouveautés, je vous fait part de ce que j'ai trouvé de mieux dans le genre...
Descendants indirects de Cure ou Joy Division, les 5 Danois de VETO sortent leur 2eme album d'électro-rock comme la face nord de Bloc Party.
Se réclamant indépendants, ils ont crée leur propre label, composent collectivement mais ont fait intervenir un producteur extérieur pour mettre en valeur de façon objective leurs créations.
Celles-ci se caractérisent par une basse omniprésente, des rythmes enregistrés, une guitare riffant à bon escient (ouf!), et la voix semblant enregistrée dans une grotte du chanteur.
Les 5 garnements dégagent une sacrée énergie plutôt inventive, spécialement sur des titres comme "You can't Afford It"," You Say Yes, Y Say Yes" avec sa remarquable ligne de basse, et mon petit préféré restant le reposant "Spit It Out" formidablement interprété , un petit bijou...
Si Red Dog passe par là, je serai ravi de savoir ce qu'il en pense, moi je trouve ça franchement réjouissant!
En espérant que mon com' passe avant la prochaine guerre du Golfe...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (11) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 11, 2009 1:59 PM CET


Cosmic Egg
Cosmic Egg
Prix : EUR 14,00

12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La LOUVE vous salut bien..., 5 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cosmic Egg (CD)
La Louve, le retour!!
Que ce soit bien clair: La musique, ça s'écoute sur une chaine (lecteur, ampli, enceintes), ou dans la bagnole!
Pour se faire une idée de Cosmic Egg au son dantesque, aucune autre alternative!
Le mag' Rock'N Folk a refait un bon inespéré dans mon estime en collant la chevelure bouclée de Andew Stockdale arc-boutée sur sa Gibson en couv' de son dernier numéro."
On y apprend que le leader chanteur-guitariste-compositeur a éparpillé ses louveteaux après la tournée suivant la sortie de leur 1ere livraison, et que le gus en a profité pour s'adjoindre
un rythmique pour épaissir (si c'était encore possible) le mur du son Zeppelino-Sabbatho-Withe Stripsien".
Avec ce disque, Wolfmother enterre définitivement ses "compatriotes" d'AC/DC en les renvoyant jouer avec les gosses de leur rue!
Il parait qu'il existe une version 2 disques, avec donc 4 morceaux en plus...Moi je préfère le concentré, pas le temps de dire "ouf"!
De California Queen à Violence of the Sun, ce sont 12 "tueries" qu'a réussi a enfanté Wolfmother, bien aidé par l'inspiration sans limites (il y a du délire Floydien dans les compositions!!) de leur leader à la Gibson vrombissante!
Si vraiment il faut en sortir du lot, je vote pour California Queen et son tempo turbo compressé, In the Morning qui ne dépareillerait pas dans la disco de Led Zep, 10,000 Feet mid-tempo Kaschmirien et ses chœurs orientaux,le morceaux Cosmic Egg avec son intro au riff démentiel, Pilgrim et sa cavalcade tuante, In The Casttle où l'on croirait entendre Jack White et enfin le monstrueux Phoenix comme un titre qu'auraient rêvé de pondre les Foo Fighters!!
Vous l'aurez compris, ce CD est pour moi un enchantement tombé du ciel que je qualifie sans hésitation d'Album de l'année, le clou étant enfoncé par le "rêveur" Violence of The Sun" pour nous anéantir de bonheur!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (23) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 22, 2011 2:09 PM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8