Profil de Eric OD Green > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Eric OD Green
Classement des meilleurs critiques: 585
Votes utiles : 234

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Eric OD Green (Paris, France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
pixel
Hitler, la propagande et le monde arabe
Hitler, la propagande et le monde arabe
par Jeffrey Herf
Edition : Broché
Prix : EUR 24,50

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'impact de la propagande nazie sur la sitiuation au Moyen-Orient : une fusion des sentiments anti-juifs radicaux, 11 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hitler, la propagande et le monde arabe (Broché)
L’ouvrage de Jeffrey Herf qui enseigne l’histoire contemporaine à l’université du Maryland est un travail remarquable puisqu’il est consacré à la propagande nazie destinée à l’Afrique du Nord, au Proche Orient et au Moyen-Orient sur la période 1939-1945 : les dernières émissions radiodiffusées de propagande allemande en langue arabe se sont terminées en février ou mars 1945.
C’est une chose assez étonnante mais, pour un public francophone, les connivences entre le nazisme et certains penseurs et mouvements arabes et musulmans sont passés sous silence. Silence d’autant plus étrange que la France possède un corps d’enseignant et de chercheurs particulièrement performant concernant l’Islam… Ce qui laisse penser que le silence a été volontaire.

Ce silence a été rompu par la traduction en français de travaux de chercheurs allemands qui ont osé aborder cette question de manière scrupuleuse : il s’agit de Martin Cüppers et de Klaus-Michael Mallmann avec le remarquable « Croissant fertile et croix gammée : le 3ème Reich, les Arabes et la Palestine » publié en 2009 aux éditions Verdier, un autre ouvrage important est celui de Matthias Küntzel « Djihad et haine des juifs : le lien troublant entre islamisme et nazisme à la racine du terrorisme international », publié en 2009 aux éditions de l’œuvre. Il convient aussi de citer le travail d’un français qui a illustré de manière remarquable la carrière de Mein Kampf dans le monde arabo-musulman de l’après-guerre à nos jours « Mein Kampf : l’histoire d’un livre » de Victor Vitkine éditions Champ Flammarion édition corrigée 2013.

L’irruption de la propagande nazie au Proche Orient n’est pas une surprise, elle résulte d’un évènement dont la portée géopolitique a été sous-estimée à l’époque, il s’agit de la déclaration de Lord Balfour de 1917, qui suite à de la première guerre mondiale, envisageait pour la première fois la création d’un foyer Juif national en Palestine. Cette initiative, s’inscrit dans le contexte plus large du mouvement sioniste fondé à la fin du XIX siècle par Théodore Herzl dans un ouvrage intitulé « l’Etat Juif ». La question de l’implantation des Juifs en Palestine a été un élément déstabilisant pour les Britanniques qui exerçaient un mandat sur ce territoire et a conduit à des émeutes Arabes en 1936-1939.

La particularité de la propagande allemande à destination des Arabes et des musulmans est d’avoir été voulue par les plus hautes autorités de l’Etat nazi, Adolf Hitler en personne, Joachim Von Ribbentrop et Heinrich Himmler, avec la participation du RSHA (Office Central de Sécurité du Reich). L’un des collaborateurs arabe les plus influents des nazis était le grand Mufti de Jérusalem Hadj Amin El-Husseini qui deviendra au fil du temps l’un des principaux instigateurs de la propagande nazi à destination des Arabes et des Musulmans. Il a été le leader de la révolte arabe de 1936-1939, époque à laquelle il noua des contacts avec des responsables allemands et italiens. Craignant une arrestation par les Britanniques, il se réfugia au Liban en 1937, puis en Irak en 1939, où deux ans plus tard il prenait part avec Rachid Ali Kilani à un coup d’état pro-axe qui fut à nouveau défait par les Britanniques. Finalement il partit en exil à Berlin.

Sur un plan technique, on sait que les gouvernements Arabes demandèrent une clarification des thèses racistes contenues dans Mein Kampf, en particulier les Egyptiens qui y étaient fort mal lotis. Cette clarification intervint avec l’appui d’Hitler en personne, qui précisa que la thématique antisémite, ne correspondait pas à tous les peuples sémitiques, et qu’il avait le plus grand respect pour les Arabes et les musulmans en général. Les lois raciales de Nuremberg firent l’objet d’une explication laborieuse destinée à montrer qu’elles n’étaient pas défavorables aux égyptiens.

Quoi qu’il en soit, cette explication ne semble pas avoir posé de problème aux collaborateurs arabes des nazis qui percevait tout comme Hitler que la thématique centrale qu’il partageait était bien une haine extrême des Juifs.

Les programmes radiodiffusées sur onde courte par Berlin et Rome ont été particulièrement massifs : l’Italie fasciste diffusa des programmes de 1934 à 1943, tandis que les émissions nazies débutèrent en octobre 1939 et se poursuivirent jusqu’en février/mars 1945. Les deux principales radios allemandes étaient : Berlin en Arabe et la Voix de l’Arabisme Libre (VAL), qui diffusaient nuit et jour un mélange de musique et d’informations. De même, les nazis utilisèrent l’aviation militaire et l’Afrikakorps pour distribuer des millions de tracts et de brochures rédigées en arabes jusqu’en 1942/1943.

Sur le plan pratique, la présence de El-Husseini permit d’avoir recours à une propagande plus intelligente qui fusionnait l’antisémitisme nazi avec une certaine lecture et une appropriation du Coran. El-Husseini joua un rôle déterminant dans la mise au point d’un argumentaire antijuif d’une violence extrême, qui culminera avec le slogan « tuez les Juifs avant qu’ils ne vous tuent », mais soigneusement argumenté à partir des sourates appropriées du Coran et exploitant donc une haine des Juifs islamique, qui fusionna profondément avec une idéologie panarabe et pans islamique résolument antisioniste qui deviendra le credo des Frères Musulmans sous l’impulsion de Hassan El Banna dès 1945.

L’efficacité militaire de cette propagande n’a pas été démontrée, mais de toute manière elle était étroitement associée à une victoire sur le terrain de l’AfrikaKorps. Or la défaite de Rommel a El-Alamein et le débarquement des Alliés en Afrique du Nord compromettaient totalement les visées nazies au Moyen-Orient. On sait toutefois de manière très précise que les nazis prévoyaient l’extermination des 700000 juifs de la région, avec la complicité de collaborateurs arabes…

Le comble de l’obscénité a été franchi par l’infâme Heinrich Himmler qui fit étudier le 14 mai 1943 par le RSHA, sous l’impulsion du grand Muphti de Jérusalem, « les thèmes du Coran qui conduisent les musulmans à croire que le Coran prédit et assigne au Führer la mission d’achever l’œuvre du Prophète ». Le 13 septembre 1943, le Sturmbannführer Von Kielpinski du bureau III C4 du RSHA indiqua que même si le Coran ne prédisait pas la venue d’un prophète comme Hitler « dans toute l’eschatologie islamique, la croyance au Mahdi figure au premier plan. Le Mahdi doit apparaître à la fin des temps pour aider les croyants et faire triompher la justice ». Toutefois, le 6 décembre 1943, le bureau de recherche Orient de la division du renseignement étranger écrivit à Himmler « qu’il n’était pas possible de présenter le Führer comme un prophète ni comme le Mahdi, mais plutôt comme Jésus (Isa) dont le Coran prédit le retour et comme un chevalier qui défait les géants et le roi des Juifs qui apparaît à la fin des temps ». Un tract suggérant comme la citation du Coran une association du Führer et du messie ne présentant Dadjdjal comme l’incarnation du capitalisme Juif mondial fut donc réalisé.

Cet élément a priori ridicule allait prospérer sous la plume de Sayyid Qtub en 1950, dans un ouvrage foncièrement antisémite qui était le pendant coranique de Mein Kampf et s’intitule d’ailleurs « Notre Combat contre les Juifs », et dont un passage indique « Puis les Juifs ont commis d’autres méfaits et Allah a envoyé contre eux d’autres serviteurs, jusque dans les temps modernes. Puis Allah a donné pouvoir sur eux à Hitler… ». Certes, le gouvernement égyptien fit exécuter Qtub en 1966, luttant clairement contre les extrémistes issus des rangs des Frères Musulmans, mais l’on voit bien que le mal était fait, et bien fait et perdure encore de nos jours avec une acuité toujours plus forte.


Conjuring : les dossiers Warren [Warner Ultimate (Blu-ray + Copie digitale UltraViolet)]
Conjuring : les dossiers Warren [Warner Ultimate (Blu-ray + Copie digitale UltraViolet)]
DVD ~ Vera Farmiga
Proposé par BERSERK MEDIA
Prix : EUR 11,95

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une excellent film d'épouvante : l'efficacité de James Wan et casting remarquable, 10 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
The Conjuring met en scène deux chasseurs de fantômes et d''esprits maléfiques dans un cas de figure qui rappel Amytiville et pour cause.

Disons le tout de suite afin de contre-balancer des critiques négatives beaucoup trop nombreuses et irrationnelles (à se demander si les personnes qui publient des avis pour casser un film ont réellement vu ce film...) c'est une excellente réalisation de James Wan qui est un orfèvre en la matière et possède un palmarès de réalisation impressionnant dans le domaine, au combien galvaudé du film de genre, avec notamment l'excellent Dead Silence et la série angoissante des Insidious 1 et 2, sans compter qu'il fut aussi réalisateur d'excellents épisodes de X-Files à l'époque ou cette série avait le vent en poupe.

The conjuring mêle habilement le film de maison hantée, avec un décor de toute beauté, et le film de possession démoniaque. Les films de possession sont devenus moins nombreux, mais leur qualité s'est accrue depuis l'Exorciste (un film surestimé à mon avis).

The Conjuring met en scène les époux Warren (Ed et Lorraine) dans une de leur enquête au sujet d'un couple et de leurs trois filles. La famille vient emménager dans une vieille maison qui possède un lourd passé et des secrets pour le moins morbide. Loin de sombrer dans le grand guignol, James Wan utilise un excellent casting pour distiller une angoisse vraiment forte qui va crescendo. Le résultat est un film avec une action savamment dosée qui est très efficace, et à mon avis supérieur à "l'Exorcisme d'Emily Rose" beaucoup plus lent, même si ce dernier reste un bon film de genre.

Franchement, un bon film de genre américain, qui pourra même vous faire frémir à l'occasion, alors pas d'hésitation vous pouvez acheter ce film sans regret.


La Chute de Constantinople, 1453
La Chute de Constantinople, 1453
par Steven Runciman
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une trés grande clareté narrative : un modèle à suivre pour beaucoup d'historien, 8 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Chute de Constantinople, 1453 (Poche)
Le grand historien Sir Steven Runciman nous livre, dans un livre compact exceptionnellement bien rédigé et accessible à tous, un formidable exposé sur la fin de l'Empire Romain d'Orient.

Beaucoup de personnes prétendument cultivées ignore que la chute de Constantinople date "seulement" de 1453. Date que l'on fait souvent correspondre à la fin du Moyen-Age et au commencement de la Renaissance Italienne. Il faut dire que compte tenu de la chute dramatique de Constantinople, l'Italie a récupéré beaucoup des meilleurs intellectuels de l'Empire Romain d'Orient.

On ne peut pas en vouloir aux Turcs d'avoir poursuivi un objectif géopolitique cohérent, en revanche il est possible de blâmer les pays européens d'avoir abandonné littéralement Constantinople, pour une question de théologie : le christianisme orthodoxe était considéré comme schismatique. De toute façon, les croisades avaient sérieusement molestées Constantinople, puisque l'une d'entre elle s'est terminé par le sac de la ville.

Sur ce point on peut inviter le lecteur intéressé à se reporter avec profit à René Grousset et à son histoire des croisades chez Tempus, à Jacques Heers "Chute et mort de Constantinople" et bien sûr "last but not least" à Steven Runciman et à sa magistrale histoire des croisades de nouveau disponible en deux volumes dans la collection Texto.

Sur l'histoire de Byzance et de l'Empire Romain d'Orient la référence reste pour moi le livre de John Julius Norwich dans la collection Tempus (14) et aussi à un élève de Steven Runciman : Donald M. Nicol "les derniers siècles de Byzance" dans la collection Texto.

On doit noter que l'ouvrage de Steven Runciman contient quelques illustrations sommaires en noire et blanc concernant la situation particulière de Constantinople et un plan relatif aux remparts de Théodose II qui montre l'existence d'une poliorcétique complexe qui a retardé la chute de la ville : mais les forces en présence étaient trop inégales..

A lire et à relire
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 15, 2014 1:12 PM MEST


American Horror Story - Saison 2
American Horror Story - Saison 2
DVD ~ Evan Peters
Prix : EUR 29,90

5.0 étoiles sur 5 Une série américaine au top, 8 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Horror Story - Saison 2 (DVD)
American Horror History est une série que j'aime beaucoup parce qu’elle explore à fond les thématiques récurrentes du films de genre américain, la première saison exploitait la thématique de la maison hantée avec beaucoup de maestria.

La saison 2 est encore supérieure, avec son histoire d'asile psychiatrique sordide, géré par une religieuse à moitié folle, admirablement jouée par Jessica Lange toujours plus barrée dans ses différents rôles, qui cache elle même un terrible secret. L'histoire d'Asylum est une hybridation entre le film d'horreur ou un ancien nazi devenu un respectable médecin dans une institution psychiatrique fondée par l'église catholique procède à des expériences sur les patients et patientes, cette histoire déjà pas forcément évidente est croisée avec l'histoire d'un tueur en série Bloody Face qui découpe le visage de ses victimes (et un peu plus si affinité...) et des épisodes de possession démoniaque et d'exorcisme.

Le vrai succès de cette série est de réussir à fournir un récit cohérent et effrayant qui prend au piège le spectateur. On en redemande encore et encore!!! Vivement la suite... A recommander sans restriction aux amateurs de films fantastiques et même aux autres!!!


American Nightmare [Blu-ray]
American Nightmare [Blu-ray]
DVD ~ Ethan Hawke
Prix : EUR 14,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 un bon film qui ne va pas jusqu'au bout de sa démarche, 8 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Nightmare [Blu-ray] (Blu-ray)
American Nightmare, est un thriller intéressant, qui pose la question de la violence et de la délinquance aux États-Unis d'une manière subversive : les autorités fédérales face à une criminalité de plus en plus forte décident d'instituer un jour par an ou dés la tombée de la nuit peuvent se dérouler des actes de violence sans limite, ce jour est dénommé la Purge.

Il s'agit d'une sorte "de jour des fous", au cours duquel l'américain moyen reçoit le droit de tuer librement, si possible en s'acharnant sur des criminels ou des marginaux. Ce jour de violence représente une sorte de catharsis pour une société américaine bien malade, gangrenée par la violence et l'individualisme. Pendant que les pauvres risques de se faire exterminer dehors, les nantis restent blottis chez eux, protégés par de coûteux systèmes de sécurité.

Le pitch du film consiste à exposer la famille d'un des vendeurs de système de sécurité domestique à une situation inattendue, dans laquelle son fils doté d'une conscience décide d'accorder l'asile à un SDF pourchassé par des tueurs. Dans cette perspective, c'est le vendeur de sécurité, joué par Ethan Hawke qui voit sa famille menacé par la purge. Le film possède d'excellentes scènes de violence réaliste, et le casting est fort réussi.

Toutefois, on peut considérer que la scène finale, qui voit un règlement de compte entre la femme du vendeur et ses propres voisins venus "chasser" par jalousie aurait mérité un déchaînement de violence crépusculaire à la Sam Peckimpah et non une sorte de happy-end un peu tiède... Toutefois, un bon film a regarder pour passer un bon moment.


Gravity - Oscar® 2014 du Meilleur Réalisateur - Blu-Ray + DIGITAL Ultraviolet [Blu-ray] [Blu-ray + Copie digitale]
Gravity - Oscar® 2014 du Meilleur Réalisateur - Blu-Ray + DIGITAL Ultraviolet [Blu-ray] [Blu-ray + Copie digitale]
DVD ~ Sandra Bullock
Proposé par lobigo
Prix : EUR 14,99

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une parfaite réussite technique et des acteurs excellent, 8 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce film conçu pour être regardé en 3D est tout à fait performant en format Blu Ray 2D, la qualité des images reste à couper le souffle.

Nous sommes dans un film de science fiction réaliste, ou la problématique est de rester en vie après qu'une navette spatiale ait été impactée par des micro-débris provenant de la destruction d"un satellite artificiel : il convient de savoir que cette problématique est réaliste, car du fait de la multiplication de la l'activité humaine dans l'espace il existe des milliers de débris en apesanteur (sans compter ceux qui proviennent d'interceptions provoquées par des armes ASAT).

Certes, on peut estimer que les modalités du retour sur terre sont pour le moins optimiste... Mais c'est un formidable spectacle à voir et à revoir en famille (ce qui ne gâche rien). Ce film possède la beauté plastique de 2001 A Space Odyssey, tout en disposant d'une intrigue beaucoup plus haletante qui maintient l'attention du spectateur du début à la fin.


You're Next [Blu-ray]
You're Next [Blu-ray]
DVD ~ Sharni Vinson
Prix : EUR 12,79

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon slasher qui change les codes du genre, 8 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : You're Next [Blu-ray] (Blu-ray)
Le film se présente ostensiblement comme un slasher, avec une intrigue que l'on croît découvrir dés les premières images : des personnes vivant dans des demeures isolées sont assassinées avec violence par des tueurs masqués.

Ce pitch est devenu l'un des poncifs des films de genre américain. Mais, la grande qualité de You're Next est justement de briser la structure narrative très convenue d'un tel film en introduisant un retournement de situation qui change la donne.

Cette inflexion du scénario donne un second souffle particulièrement attrayant du genre "famille je vous hais" mais avec un quota de scènes gores qui conserve les règles du genre. Sans être ultra-novateur, le scénario est intéressant et c'est un film qui mérite largement d'être vu et acheté.


RoboCop [Édition boîtier SteelBook]
RoboCop [Édition boîtier SteelBook]
DVD ~ Joel Kinnaman
Prix : EUR 24,99

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Remake techniquement réussi : résultat largement inférieur à l'original, 8 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : RoboCop [Édition boîtier SteelBook] (Blu-ray)
Lorsqu'un film est un grand succès conçu par un un réalisateur majeur comme Paul Verhoven il est toujours délicat de réaliser un remake. On peut admettre que les effets spéciaux vieillissent et qu'un remake vienne remettre les choses au goût du jour.

Toutefois, le postulat de base du premier Robocop reposait dans un traitement corrosif, voire subversif de la société américaine : on montrait Detroit avec une population réduite à la misère, et une explosion de la criminalité causée par le commerce de drogue.

Si le personnage centrale, reste inchangé : Alex Murphy, tout le contexte narratif perd son aspect subversif et décalé en raison d'un formatage grand public. le corolaire direct de ce formatage grand public est l'élimination de l’hyper-violence de l'original qui était un moyen supplémentaire de choquer et de faire réfléchir le public.

En l'état la mouture 2014 est seulement un film agréable avec de bon effets spéciaux, mais rien d'autre. Il mérite sans doute d'être vu, mais pas forcément acheté.


Les Âmes perdues de Dutch Island
Les Âmes perdues de Dutch Island
par John CONNOLLY
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 John Connolly au mieux de sa forme, 7 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Âmes perdues de Dutch Island (Broché)
Après quelques opus de qualité moyenne, cet ouvrage permet de retrouver le meilleur de John Connolly.

Cet ouvrage n'est en fait pas récent, il s'agit d'un livre écrit en 2004. Dans cet ouvrage, Charlie Parker est cité deux fois et n'est pas le personnage clef de l'histoire. Cette mise à l'écart temporaire me paraît salvatrice, car John Connolly a énormément utilisé le potentiel narratif de ce personnage très sombre depuis "tout ce qui meurt". Les âmes perdues de Dutch Island reprend tous les thèmes chers à John Connolly, une histoire très sombre, avec une île qui cache un terrible secret remontant à la période coloniale américaine. Une fois de plus, l'élément fantastique est omniprésent dans cet ouvrage, avec une gestion intelligente et progressive qui devrait ravir les lecteurs habituels de John Connoly. L'aspect fantastique est bien sûr, comme d'habitude, dans l'univers de Connolly rattaché à une histoire de vengeance et de revanche inexpiable.


Les racines intellectuelles du Troisième Reich : La crise de l'idéologie allemande
Les racines intellectuelles du Troisième Reich : La crise de l'idéologie allemande
par George L. Mosse
Edition : Broché

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un fatras d'idées plus pitoyables les unes que les autres : les préceptes de bases à l'origine du nazisme, 4 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
L’ouvrage de Georges Mosse les « Racines intellectuelles du nazisme » est un ouvrage majeur, peut-être même déterminant pour assurer une compréhension du nazisme, et surtout une compréhension des idées Allemandes Völkish qui reprises par le nazisme vont constituer les structures d’une modèle cognitif idéologique qui va trouver une puissante caisse de résonance au sein du peuple allemand et aboutir au crime des crimes que représente la Shoah. La lecture de cet ouvrage demande un certain investissement de la part du lecteur, toutefois, le livre reste accessible et le jeu en vaut bien la chandelle !

Les idées Völkish sont issus du romantisme allemande du XIXème siècle et s’inscrivent dans une tendance à l’irrationnel et à l’émotionnel en réaction au rationalisme du XVIIIème siècle (période des lumières : Aufklarung allemande). Le cœur de ce système de pensée confus qui puise sa source dans le mysticisme germanique et la théosophie, est l’exaltation d’un Volk germanique avec un peuple nordique-germanique enraciné dans un paysage ancestrale, un paysage fait de petites villes et de villages, en harmonie avec la nature, dans lequel un homme germanique qui puise ses racines dans une histoire fantasmée : on évoque même l’ouvrage de Tacite Germania pour exulter les vertus présumées des peuples germains originaux (thème que l’on trouve déjà chez Lagarde), dotés d’une grande force morale autant que physique, qui ont survécu à l’âge glaciaire et ont triomphé de la puissance de Rome.

Ces aryens de sources indo-germaniques constituent une race pure en relation directe avec des forces « brumeuses » et mal définies qui sont qualifiées aux termes d’une terrible logorrhée de force cosmique. On met en exergue une paysannerie germanique héroïque, qui doit faire face aux manœuvres vicieuses du maquignon Juif. Ce peuple germanique idéalisé au moyen des canons de la beauté plastique Romaine et surtout grecque est menacé par le développement d’un monde moderne en voie d’industrialisation. Cette industrialisation est une source d’aliénation et de déracinement du Volk germanique et l’un de ces agents corrupteurs est bien sûr le Juif, d’abord présenté comme déraciné et creux sur le plan spirituel, qui joue un rôle d’intermédiaire entre le Volk harmonieux et les grands capitaines d’industrie. Il est donc un agent insidieux qui sert de vecteur à un déracinement.

Bien sûr le Juif est présenté d’une manière croissante comme un corps étranger à la germanité, et les penseurs racistes les plus violents, comme Houston Stewart Chamberlain, et dans une moindre mesure selon George Mosse, Arthur de Gobineau et Georges Vacher de Lapouge, font pouvoir édifier des préceptes d’hygiène raciale destiné à préserver la race aryenne de la souillure que représente un apport de sang Juif, le Juif qui est autant un étranger au Volk germanique qu’un parasite. Ces théories néoromantiques, alliées aux théories racistes les plus virulentes vont se diffuser en Allemagne d’une manière considérable via le corps enseignant, et les mouvements de jeunesse.

L’antisémitisme ne s’est pas développé d’une manière monolithique, il a fait l’objet de controverse au sein même du mouvement Völkish, mais finalement c’est la version ségrégationniste qui va l’emporter, avec divers appels à l’élimination des Juifs, au moins par leur expulsion du territoire germanique. En fait, tous, les éléments qui seront repris par les nazis préexistent en Allemagne depuis les années 1815/1848, avec une radicalisation croissante et le développement de mouvements utopistes et sectaires dans les années 1880/1917.

Les nazis vont éliminer l’aspect élitiste de la doctrine Völkish pour se tourner vers les masses, mais ils vont intervenir en direction d’un corps social allemand déjà bien contaminé par des théories fumeuses sur la vertu germanique, l’antisémitisme et l’hygiène raciale.

Tout cela est édifiant, à la fois grotesque et terrifiant, on prend bien conscience d’un problème allemand dans la construction d’une identité nationale irrationnelle fondée sur la pureté mythique de la race et l’élimination impitoyable de la contamination Juive… A méditer sombrement, quelle peut être la rémanence de tels concepts en 2014 ? Il y a 20 ans, j’aurai répondu aucune, aujourd’hui je suis tout de même inquiet de voir que c’est justement la misère intellectuelle des préceptes décortiqués dans le livre qui sont à l’origine de leur succès…
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 29, 2014 12:55 PM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8