Profil de "AIRBORNE" JEFF > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par "AIRBORNE&...
Classement des meilleurs critiques: 140.186
Votes utiles : 9

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
"AIRBORNE" JEFF (France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Unrepentant Geraldines Edition Limitée
Unrepentant Geraldines Edition Limitée
Prix : EUR 19,99

5.0 étoiles sur 5 Chef d'oeuvre, point final...., 20 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Unrepentant Geraldines Edition Limitée (CD)
Il m'a fallu trois écoutes, les deux premières pas trop attentives, faute d'un rythme de vie peu posé, avant de capter la qualité de cet opus, mais là ca y est... Je l'ai laissé tourner en entier, et j'ai adoré. Je ne vais pas vous jouer le rock critique diplômé, juste dire que je ne suis pas fan spécialement de Tori, en dehors de son premier album choc, mais là c'est sublime...

Il faut avoir vécu un peu pour comprendre, ressentir, et puis saisir bien la langue anglo-saxone, mais franchement, comparé à la m**** infâme dont les medias nous abreuvent jour et nuit, concours télévisés pathétiques inclus, c'est à des années lumières...

Bravo Tori, on ne te demande pas de refaire à chaque fois les mêmes choses, chaque album peut passer ou casser, celui-ci n'a pas que des perles dessus, mais là, globalement, il explose tout sur son passage, face aux autres albums très divers trouvés ici depuis plus d'un an...


Argy Bargy (Remastered+2bonus Tracks)
Argy Bargy (Remastered+2bonus Tracks)

5.0 étoiles sur 5 At the top of the pack among new wave popsters !!!, 30 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Argy Bargy (Remastered+2bonus Tracks) (CD)
If any one album were responsible for sowing the seeds of Chris Difford and Glenn Tilbrook's reputation as the new Lennon and McCartney, it's Argybargy, Squeeze's third album and undisputed breakthrough. Squeeze made a great leap forward between their awkward debut and its great sequel, Cool for Cats, but that distance is small compared to the gap between Cool for Cats and Argybargy. Cool for Cats was the work of a rock & roll band -- one that lathered on the keyboards and herky-jerky rhythms, but these were kind of variations on one sound (if not quite one theme). Argybargy doesn't stay in one place; it's restless and crackling with colors, bursting into life with "Pulling Mussels (From the Shell)," a vivid portrait of a seaside vacation where Difford's vignettes are made all the more vivid by Tilbrook's bright, invigorating pop. As the band's chief melodicist, it's easy to place much of the weight of Squeeze's progression on either Tilbrook or perhaps the band as a whole, as one of the lingering impressions of Argybargy is its brilliant sparkle, how the pop gleams yet is muscular, yet Difford's storytelling and character sketches are improving at a rapid rate, too. This is not foreign territory for Difford -- the previous album's "Up the Junction" was a remarkable story in miniature and it finds a near explicit single in this album's "Vicky Verky" -- but he's honing his wit and sharpening his observations, heard clearly on the clutch of singles that drive the album: the aforementioned "Pulling Mussels (From the Shell)," the nervy breakup tune "Another Nail for My Heart," and the wonderfully wry "If I Didn't Love You," where Difford anticipates Nick Hornby's High Fidelity with his summation "Singles remind me of kisses/Albums remind me of plans." Singles may give Argybargy momentum but this isn't just surface; the group stretches into some spacy territory on "I Think I'm Go Go," "Misadventure" bristles with pent-up excitement, "There at the Top" bounces to a Motown beat, and "Separate Beds" is one of Difford and Tilbrook's best tunes, capturing the awkwardness of staying at a girlfriend's parents' house for the first time. Not the typical subject for a pop song and the best indication of how Squeeze were deepening. They had not yet left their rock & roll roots behind -- they can kick out agreeable throwaways like "Farfisa Beat" without missing a step, and they give Jools Holland some time to play the boogie-woogie on "Wrong Side of the Moon" -- but with Argybargy it was clear that Squeeze were at the top of the pack among new wave popsters, and that their sardonic yet lively voice was unique among any pop group before or since.


Argy Bargy
Argy Bargy

5.0 étoiles sur 5 At the top of the pack among new wave popsters !!!, 30 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Argy Bargy (CD)
If any one album were responsible for sowing the seeds of Chris Difford and Glenn Tilbrook's reputation as the new Lennon and McCartney, it's Argybargy, Squeeze's third album and undisputed breakthrough. Squeeze made a great leap forward between their awkward debut and its great sequel, Cool for Cats, but that distance is small compared to the gap between Cool for Cats and Argybargy. Cool for Cats was the work of a rock & roll band -- one that lathered on the keyboards and herky-jerky rhythms, but these were kind of variations on one sound (if not quite one theme). Argybargy doesn't stay in one place; it's restless and crackling with colors, bursting into life with "Pulling Mussels (From the Shell)," a vivid portrait of a seaside vacation where Difford's vignettes are made all the more vivid by Tilbrook's bright, invigorating pop. As the band's chief melodicist, it's easy to place much of the weight of Squeeze's progression on either Tilbrook or perhaps the band as a whole, as one of the lingering impressions of Argybargy is its brilliant sparkle, how the pop gleams yet is muscular, yet Difford's storytelling and character sketches are improving at a rapid rate, too. This is not foreign territory for Difford -- the previous album's "Up the Junction" was a remarkable story in miniature and it finds a near explicit single in this album's "Vicky Verky" -- but he's honing his wit and sharpening his observations, heard clearly on the clutch of singles that drive the album: the aforementioned "Pulling Mussels (From the Shell)," the nervy breakup tune "Another Nail for My Heart," and the wonderfully wry "If I Didn't Love You," where Difford anticipates Nick Hornby's High Fidelity with his summation "Singles remind me of kisses/Albums remind me of plans." Singles may give Argybargy momentum but this isn't just surface; the group stretches into some spacy territory on "I Think I'm Go Go," "Misadventure" bristles with pent-up excitement, "There at the Top" bounces to a Motown beat, and "Separate Beds" is one of Difford and Tilbrook's best tunes, capturing the awkwardness of staying at a girlfriend's parents' house for the first time. Not the typical subject for a pop song and the best indication of how Squeeze were deepening. They had not yet left their rock & roll roots behind -- they can kick out agreeable throwaways like "Farfisa Beat" without missing a step, and they give Jools Holland some time to play the boogie-woogie on "Wrong Side of the Moon" -- but with Argybargy it was clear that Squeeze were at the top of the pack among new wave popsters, and that their sardonic yet lively voice was unique among any pop group before or since.


Toutes nos envies
Toutes nos envies
DVD ~ Vincent Lindon
Proposé par [mediapromo]
Prix : EUR 6,09

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Profondément touchant, 30 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toutes nos envies (DVD)
Un film que j'ai ressenti fortement, au meilleur sens. Que d'humanité ! J'ai bien fait de ne pas regarder ce soir jusqu'au bout le film américain stéréotypé et peu naturel qui passait à la télé. Je ne vois pas l'intérêt de le citer, mais disons que j'ai alors regardé ce DVD par besoin de naturel et d'émotions non sucrées et aseptisées.

Vincent LINDON est formidable, ainsi que Marie GILLAIN et les autres acteurs. Le réalisateur est à féliciter et suivre, j'avais aussi aimé ses précédents films.

Quand je vois ce genre de film, je rêve d'avoir un jour un petit rôle et la confiance de personnes comme Messieurs LINDON et LIORET sur une prochaine oeuvre d'aussi belle qualité. Ces gens là ont des choses à dire, et là, quand le film prend fin, je sais à nouveau pourquoi j'aime autant le cinéma...

Bravo à toute l'équipe...


The Future Is Unwritten
The Future Is Unwritten
DVD ~ Joe Strummer
Prix : EUR 17,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Profond, remarquable, riche, poignant !, 16 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Future Is Unwritten (DVD)
J'étais adolescent à l'époque des Clash, et c'était mon groupe préféré. Mon intérêt pour le groupe ne m'a pas permis d'être préparé au choc à la vision de ce film, profondément humain. Fabuleux hommage à ce leader, pas juste artistiquement. J'étais scotché, à 100% dans l'émotion, et les larmes n'étaient pas loin, souvent.

Putain, Joe, tu nous manque tant ! Je suis heureux d'avoir appris plein de choses en plus sur toi, bien sur surtout sur la fin de ta vie. Bravo, encore une fois...

Un ami qui jamais n'oubliera ce que tu nous a apporté...


Van Halen
Van Halen
Prix : EUR 10,64

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Chef d'oeuvre hard rock, réedition remarquable coté son...., 8 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Van Halen (CD)
Super, et je suis pas fan de hard pourtant... C'est que là, c'est une oeuvre d'art, dans son style propre. Ca envoie tres lourd... Jamais ce groupe ne fera mieux ensuite, j'avais 18 ans quand le vinyl est sorti et parle de ce que j'ai vecu en direct ! Ce CD est comme un best-off.


Parallel Lines
Parallel Lines
Prix : EUR 11,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Chef d'oeuvre pop, réedition remarquable coté son...., 8 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Parallel Lines (CD)
Excellent coté musical, ce disque remasterisé m'a mis une grosse claque coté son... Whao ! Comparé au CD habituel, c'est le jour et la nuit.

Ca pulse, c'est propre et puissant. Et surtout, mille fois plus musical et fun que les daubes "marketées" qu'on voit se vendre bien depuis des années.

INDISPENSABLE SI VOUS AIMEZ LA POP, ANNEES 80 OU PAS !


Steve Mcqueen
Steve Mcqueen

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le chef d'oeuvre pop des années 80, 15 mars 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Steve Mcqueen (CD)
Whao !!!! Enfin, cette pièce maîtresse est rééditée en version remasterisée par Thomas Dolby lui-même. Le deuxième CD correspond à la version actuelle des titres, enregistrés à nouveau par Paddy très récemment, sans le groupe de l'époque. Les titres sont "dégraissés", axés sur les inflexions de la voix plus mure de Paddy, et semble t-il fabuleux de nouveauté émotionnelle s'il est possible de parler ainsi. Je n'ai pas eu encore la chance de les écouter, mais d'autres oui, et c'est fantastique d'après eux. Qui que vous soyez, achetez ce disque, vous ne pouvez pas le regretter ...


Page : 1