Profil de Petrus Comestor > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Petrus Comestor
Classement des meilleurs critiques: 210
Votes utiles : 1348

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Petrus Comestor (France)
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Automatik Kalamity
Automatik Kalamity

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 pépite du reggae dub français indépendant, 29 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Automatik Kalamity (CD)
Anouk en cache une autre. Celle qu'on entend partout exploser les micros (canadienne ou hollandaise, on ne sait plus trop sur les ondes des radios d'écoute massive) et Anouk, celle de 1997, chanteuse de feue la Mano Negra, et qui continue (ouf!) de graver son sillon discrètement (trop).
J'ai longtemps cherché cet album. Une chanson ou deux m'ont fatigué, sans doute parce qu'elles sont parfaites pour faire la fête dans la voiture, et que j'étais trop fatigué. "Mauvais sang", chef d'oeuvre d'écriture, de chant, compo et mixage est sur cet album. J'ai acheté l'album pour cette chanson. Et bien les autres sont du même tonneau, grand cru, superbe plume, interprétation subtile, ambiance reggae dub authentique. Les textes sont dans le livret, lui-même magnifique. De la super bonne chanson française que vous n'entendrez pas sur les radios nationales ou en streaming (introuvable!). Il ne faut pas s'étonner: Anouk est l'égale de Manu Chao qui l'accompagne à la guitare, à la basse ou aux choeurs (amicale courtoisie, c'est beau) et c'était encore l'époque d'EMI Virgin qui prenait des risques (maintenant il faut chercher chez Naive, les petits labels indépendants comme Boucherie Productions qui ont été rachetés...) et d'autres, bien avant cet âge de glace actuel musical où les oreilles sont usées par les mêmes tempos, les mêmes phrasés, les textes (sic) écrits sur un téléphone portable en SMS. "De guerre et de trépas" est une chanson superbe toujours actuelle sur les médias complices voyeurs. Anouk aborde des thèmes universels comme la rupture avec une désinvolture désenchantée "Une après-midi de chien","Mauvais sang", "Ce jour-là", "Politik" est une bonne charge à la François Villon mode 1997 contre le cynisme, et qui donne toujours dans le mille.
Pour le coup, qu'Anouk K. soit toujours aussi peu reconnue est vraiment minable. Immortel album!


Old Hearth
Old Hearth
Prix : EUR 16,67

5.0 étoiles sur 5 le Taliesin de la harpe galloise, 16 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Old Hearth (CD)
Découvert trop tard à mon goût, au Festival Interceltique de Lorient de 2014, Robin Huw Bowen m'a fendu l'âme comme le diamant du cristal.
Je connaissais Patrick Ball sur la harpe irlandaise, et notre incontournable Alan Stivell Cochevelou (qui a suscité la vocation de Robin Huw Bowen) sur la harpe celtique, ainsi que Loreena Mac Kennitt. Robin Huw Bowen ne chante pas, et n'a pas le physique d'un elfe; il donne à la harpe celtique galloise triple (trois rangées de cordes...) sensualité, chaleur, chair, pierre, flamme. Toute son âme, par le biais de ses doigts que l'on donnerait pour ceux d'un menuisier, transcende le répertoire gallois pour harpe triple. Je reprochais aux harpistes féminins de proposer souvent des jeux trop éthérés (Patrick Ball, pour moi, a ce défaut). C'est oublier qu'un instrument à cordes peut aussi être guilleret, badin (dans les gigues avec une pinte), taquin, triste comme un vieux pêcheur, et pas forcément une pleureuse de 15 ans. J'ai donc acheté ce CD et l'émotion à Lorient (via la TV, certes) est intacte. De 2007, tous les morceaux sont sublimes; la prise de son offre chaleur, brillance, présence acoustique et pureté au jeu humain et surhumain de Robin Huw Bowen qui interprète et réinterprète, réinvente et renouvelle le répertoire gallois. Il apporte rondeur et chatoiement, du corps à cet instrument. On s'étonne d'avoir quasiment tout raté de la harpe (Alan Stivell excepté, qui a tout compris, c'est à dire que la harpe celtique est masculine autant que féminine, comme tout instrument), et Robin Huw Bowen nous l'offre en toute discrétion et humilité. A découvrir, sans se lasser. La harpe galloise, triple. Divine, féminine et masculine.


AmazonBasics Housse en néoprène  pour tablette Nexus 7/Kindle Fire/Samsung Galaxy Tab 3, 7" - Noir
AmazonBasics Housse en néoprène pour tablette Nexus 7/Kindle Fire/Samsung Galaxy Tab 3, 7" - Noir
Prix : EUR 6,99

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 découpe parfaite, bonne protection, 10 juillet 2014
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Pour un prix supérieur à la version du fabricant français TnB Amazon Basics propose une belle housse noire dans laquelle ma tablette Android 7 pouces Icecream Sandwich de 2012 rentre très bien, ainsi que son stylet (au fond, pour ne pas écraser l'écran capacitif). La fermeture glisse vite et bien, ferme de même. La tablette ne se balade pas dans la housse. Un bon point pour la glissière à grosse tirette profilée en plastique épais. Deux sachets de dessicant sont livrés, utiles pour l'électronique. Reste à voir dans la durée.
L'emballage consomme trop de carton, sinon il est pratique et protecteur, et limite le gaspillage d'encre.


iTALKonline Nokia E61 Brun PREMIUM PU cuir verticale exécutif Side Pouch Housse étui avec clip et boucle de ceinture Fermeture magnétique
iTALKonline Nokia E61 Brun PREMIUM PU cuir verticale exécutif Side Pouch Housse étui avec clip et boucle de ceinture Fermeture magnétique

3.0 étoiles sur 5 bel article bien fini ...à recoller à la cyanocrilate, 21 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Cuir véritable finement grainé surpiqué, intérieur doublé suédine anti-rayures, élégant et apparemment solide. On appréciera le clip métallique dans sa gaine de cuir, et le large aimant du rabat, ainsi que le clip de renfort pour la ceinture anti-chutes. La découpe des empiècements est remarquable. Introuvable dans les commerces habituels pour qui veut un étui holster élégant, neutre et habillé pour son smartphone. Le brun est magnifique. J'espère qu'il tiendra dans la durée.
Les trois côtés élastiqués sont cousus sur les deux bords dans le cuir.
Le rabat aimanté est rembourré.
PS: cet été et un usage intensif ont eu raison des coutures supérieures de l'élastique latéral. Avant la catastrophe, de la colle cyanocrilate a suffi. Petit homme: apprends de l'homme sage qu'il FAUT TOUJOURS avoir un tube de cyanocrilate 1/ dans la boîte à gants de ta voiture, 2/ dans ton attaché-case ou ta serviette ou ta malette de travail.


Petits contes de printemps
Petits contes de printemps
par Sôseki
Edition : Poche
Prix : EUR 5,60

5.0 étoiles sur 5 quand la nouvelle se noue avec le kakemono, 21 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petits contes de printemps (Poche)
Avec "Je suis un chat" que je dois encore commenter, j'ai découvert en SOSEKI un auteur majeur du Japon, qui maîtrise autant le roman, le haïku, que la nouvelle. La nouvelle était, pour moi, le gisement de Stefan ZWEIG et Hermann HESSE, de Gustave FLAUBERT et de mon cher Guy de MAUPASSANT et certainement des Anglais avec Oscar WILDE, genre délaissé ou mal servi par les auteurs français (quand on trouve Musso et Lévy nuls et Amélie Nothomb en progrès).
Ici la peinture de kakemono fusionne avec l'écriture sensuelle, prompte de SOSEKI. Son texte "Le brouillard" évoque "La tempête" ou "le train" du peintre anglais TURNER (que SOSEKI a certainement vus lors de son séjour de 3 ans en Grande-Bretagne) mais sans en être un pastiche japonisant. SOSEKI amène le cinématographe au Japon de l'ère Meiji dans ses "Petites contes de printemps". Il amène le fog, le charbon, le kilt; mais il n'est pas venu chez nous les mains vides.
Fluidité du récit, précision des mots, vivacité du trait. "La Pension" , dans le non-dit, est un vibrant hommage à l'enfance exploitée, sans descendre dans sa description clinique. SOSEKI apporte son empathie sans sentimentalité; il ne craint pas l'étonnement; il recherche même la surprise. Une tendresse infinie, pour terminer ce recueil de "haïkus visuels" (pour reprendre l'heureuse formule de Roland JACCARD sur un site web) dans "Le cortège".


Transcend 32 Go Carte mémoire SDHC 200x Classe 10 TS32GSDHC10E [Emballage « Déballer sans s'énerver par Amazon »]
Transcend 32 Go Carte mémoire SDHC 200x Classe 10 TS32GSDHC10E [Emballage « Déballer sans s'énerver par Amazon »]
Prix : EUR 19,90

5.0 étoiles sur 5 Fiable, rapide, 17 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
J'ai filmé des vidéos en full HD sur mon Canon Powershot 12 mégapixels de plus de 30 minutes, et mis une multitude de photos dessus. Le transfert à chaque fois se fait rapidement, sans erreur; la classe 10 est donc justifiée. Cette carte SDHC m'a servi aussi à transférer 32 GO de musique en mp3 de mon PC sous Win 7 Home 32 bits sur mon increvable et toujours excellent en qualité sonore PC Portable HP Pavilion dv 1000 sous Win XP Sp3 de 2006. Elle sert aussi à doper le disque dur de ce dernier, qui par son âge ne contient que 80 GO.


La civilisation byzantine
La civilisation byzantine
par Bernard Flusin
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 le premier livre à lire pour découvrir Byzance, 17 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La civilisation byzantine (Poche)
Il faut en convenir; à l'Université, on ne m'a pas spécialement aidé à découvrir l'histoire de la civilisation byzantine, sans doute parce que provincial, je ne pus entrer en Sorbonne. Probablement aussi en raison de la discorde imbécile entre les médiévistes de l'Occident chrétien et les médiévistes de l'Orient (qui a entendu parler de Claude CAHEN? Mais tout le monde connaît Michel BALARD! Pourtant les deux méritent autant d'être reconnus), dont j'ignore l'origine. Passons, vous n'en ferez pas les frais grâce à votre passionné serviteur, et surtout grâce à Gütenberg.
Je ne cours pas après les "Que sais-je"? Celui-ci en vaut la peine pour son auteur. Bernard FLUSIN enseigne à la Sorbonne, et dirige la section religieuse à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes. Il compte, avec Jean-Claude CHEYNET, Michel KAPLAN, Alain DUCELLIER, Cécile MORRISON, Pierre MARAVAL, Jean-Marie Martin, A.E. Laiou parmi les meilleurs byzantinistes français au monde. Chose rare dans un si petit livre, l'art et la religion ne sont pas traités séparément, et Bernard Flusin a lu Lynda Safran et son très bon Heaven on Earth de 1998 (pas la première fraîcheur, mais il vaut toujours avec le catalogue de WIXOM et EVANS Glory of Byzantium, régulièrement réédité, et LOWDEN que j'ai ici commenté).
Ouvrage excellent, de lecture agréable tout en étant solidement documenté, avec des cartes (oui!) et des plans. Problème de cette collection: l'absence d'index. A relire sans cesse pour se le faire en fonction de vos recherches ou centres d'intérêt.
Voici la table des matières juste brossée, qui révèle la démarche anthropologique centripète du grand chercheur.
Introduction
Chapitre 1: l'empereur, la cour et les cérémonies (nécessaires connaissances de base de l'Empire romain)
Chapitre 2: le christianisme byzantin
Chapitre 3: Constantinople et la province: de l'âge des cités au monde médiéval
Chapitre 4: Églises, objets, images: l'art byzantin (à lire de toute urgence pour comprendre l'héritage byzantin en Occident: un exemple de méthodologie pour tous les historiens)
Chapitre 5: L'hellénisme: langue, éducation, lettres.
Conclusion
Bibliographie
3e édition mise à jour en 2012.
Tout étudiant médiéviste (histoire ou histoire de l'art et archéologie) doit l'avoir lu!


Julien dit l'Apostat : Histoire naturelle d'une famille sous le Bas-Empire
Julien dit l'Apostat : Histoire naturelle d'une famille sous le Bas-Empire
par Lucien Jerphagnon
Edition : Broché

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 excellente biographie par un helléniste et latiniste émérite, 17 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Je reste perplexe devant le peu de reconnaissance en France envers Lucien Jerphagnon. Est-ce parce que l'historien des religions a pris la défense posthume de l'empereur Julien 1er qui essuie sous la plume canonique de Jacques de Voragine, auteur de la Légende Dorée dans les années 1250-1270, les plâtres du christianisme triomphant (sinon totalitaire avec l'Inquisition naissante). Dans la Légende Dorée, c'est très simple: la plupart des martyrs l'ont été par la volonté soit des empereurs Domitien, Dioclétien ou Julien. Et bien sûr, en ce temps-là, c'était très simple aussi: le martyre était pour les chrétiens, pas les païens. Quant aux juifs, on se rappelait parfois du Livre des Macchabées.
Mais pourquoi Julien 1er a-t-il fait l'objet de tant de haine posthume? L'apostasie parbleu! Car Julien 1er est de la famille de Constantin le Grand (plus chrétien empereur tu meurs), élevé au lait chrétien dans une terre christianisée A.O.C. Lucien Jerphagnon offre un meilleur style, et bien plus de science que moi dans la biographie de cet empereur qui voulut remettre la philosophie de Socrate, Platon, Aristote, Pythagore au cœur de la culture de l'Empire romain encore un. Il reprit le titre de Pontifex Maximus, et exerça fidèlement et assidûment son sacerdoce. S'il reprit des églises aux chrétiens tout frais, c'est en raison de leur récente christianisation et les réédifia pour les rendre aux divinités locales (car Julien 1er fut un empereur voyageur infatigable, dormant peu, écrivant lui-même ses Lettres et ses Décrets souvent, toujours sur le pied de guerre), par exemple en Macédoine ou en Anatolie. Il reprit les dieux de Rome pour l'Empire romain, en laissant les évêques chrétiens de quelque obédience (et il y en avait beaucoup) exercer librement tant que la Pax Romana n'était pas brisée. Entre les Perses, que seul l'empereur byzantin Héraclius vaincra au 7e siècle, les Barbares et les tentatives innombrables d'assassinat de son oncle Constant 1er, Julien 1er vécut sans respirer à l'aise, et seul le culte, vécu en mystique, d'Athéna, et d'autres divinités, il n'éprouva que rarement le réconfort, essentiellement dans l'amitié. Comme empereur, il sut calmer les Gaules, éteindre divers incendies, rétablir les impôts à un niveau supportable, c'est à dire en les diminuant, et en faisant payer ceux qui ne les payaient plus depuis longtemps, soucieux de la santé physique et morale de ses peuples (c'était cela, l'Empire romain, aussi, pas seulement des Jeux et du pain). Sous la plume érudite, alerte, emplie d'empathie et convaincue car solidement documentée (M. JERPHAGNON a lu les lettres de la main de Julien 1er, et les critiques posthumes de première main, saint Grégoire de Nazianze par exemple). Lucien Jerphagnon ne peut être soupçonné d'amateurisme bienveillant, puisqu'il a, tout de même (!!!) traduit les Œuvres de saint Augustin dans la Pléïade et appartient à l'Académie d'Athènes. Latiniste et helléniste, Lucien Jerphagnon ose prendre la défense de l'empereur apostat dont les successeurs chrétiens se hâtèrent de faire disparaître les restes et toute représentation (cela s'appelle un mémoricide). Mort? Combien de fois mourut Julien 1er? Enfant, il vit ses parents assassinés par ses oncles chrétiens fils de Constantin le Grand; élevé avec son frère aîné dans la foi chrétienne, surveillé par des eunuques à la solde du cher oncle chrétien Constant 1er, connaissant les déménagements, séparé de son frère, il grandit en voyant les pratiques familiales à la sauce chrétienne et lentement mais irrévocablement s'en défait; il donne le change, fait le dévot chrétien, pour survivre. Pour vivre, tenir, endurer, il apostasie, et se console avec Marc Aurèle; la vie est un songe, il faut être altruiste, rassembler et proscrire les excès. Le pouvoir n'est pas un jouet, il doit bonifier les hommes, et le plus élevé en puissance et dignité doit donner l'exemple à chaque bouffée. Son frère aîné est finalement, à son tour, assassiné par son oncle. Il se marie, a un enfant, il est heureux; l'enfant meurt dans des circonstances fort troublantes. Julien perd son épouse. Il n'en aura pas d'autre, et se réfugie dans l'amitié, à ses yeux la plus sincère et profonde relation. Dans le travail, aussi. En tant que co-empereur, il n'exige pas beaucoup, sinon des moyens d'assurer la sécurité et se confond en actes de loyauté envers cet oncle monstrueux. La confrontation militaire est inévitable avec le bougre; chance, il meurt dans son voyage, de maladie qui plus est. Il ne reste que Julien qui n'a encore pas trop de sang pour un homme de son époque, à la tête d'une armée. Son cours règne en tant qu'empereur de plein droit ne permettra pas de juger sur sa perspicacité. Il meurt l'épée à la main ayant oublié, pour une fois, sa cuirasse, parmi ses hommes, lui qui détestait verser le sang inutilement, et qui était vaillant.
Reconnaissance éternelle à Lucien Jerphagnon pour avoir rendu justice à un homme d'Etat qui essaya surtout d'être un homme. Le plus difficile, en somme. A lire et relire.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 19, 2014 6:21 PM MEST


La... sottise ? : (Vingt-huit siècles qu'on en parle)
La... sottise ? : (Vingt-huit siècles qu'on en parle)
par Lucien Jerphagnon
Edition : Broché
Prix : EUR 9,10

5.0 étoiles sur 5 Inépuisable source d'émerveillement, 11 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La... sottise ? : (Vingt-huit siècles qu'on en parle) (Broché)
Lucien JERPHAGNON est Historien des Religions et grand connaisseur des mondes grec et romain (non, ce n'est pas la même chose). La sottise...Si seulement ce pouvait être une source d'énergie renouvelable. Car le gisement est abondant, au-delà même de nos rêves les plus fous, à portée de main, si universelle, si commune à toutes les sociétés et civilisations, si propres à nous-mêmes. Et elle demeure ce comédon, cette pustule que l'on voit tel un immense mélanome chez le voisin. Cela commence par "c'était mieux avant". Avant quoi? L'atome ou le boson de Higgs? Et quel enchantement de lire Sophocle, et tant d'autres jusqu'à nous-mêmes, déplorer l'ampleur de la sale sottise, sa permanence, sa malfaisance.
Avec élégance et en mettant toujours les auteurs en avant, lisez ce précieux ouvrage de Lucien JERPHAGNON. En toute saison et de génération en génération...


Lettres
Lettres
par Julien
Edition : Poche
Prix : EUR 9,20

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pour Julien l'Apostat! Introduction désastreuse, mais ses Lettres sont à lire et relire!, 11 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lettres (Poche)
Le problème des spécialistes ès Lettres Classiques, c'est qu'ils se permettent d'émettre du tréfond de leur chaire à la Sorbonne des jugements qui ne relève pas de leur chaire: a-t-on vu un Historien se piquer de linguistique ou de stylistique? Non. Les Agrégés et Professeurs ès Lettres se piquent d'Histoire, et dans le cas présent, ils méritent des tomates pourries et un passage par les fourches caudines.
De quel droit le traducteur juge-t-il l'apostasie de l'empereur Julien? Sa personnalité, ses actes? On le louera pour avoir mis l'original transcrit du grec de la main de Julien (et oui, cela scie les jambes, un empereur romain hellénisant, apostat, relaps, anti-chrétien (mais si peu de sang sur les mains au regard de celles de son oncle Constant, empereur chrétien qui fit assassiner ses parents sous les yeux de Julien et de son frère aîné, qui fit plus tard assassiner ce même frère aîné et tenter d'assassiner Julien lui-même, étonnant que Julien ait changé de religion!!!) avec la traduction qui ne cherche pas à cacher la sensibilité à vif et les contradictions de cet empereur méconnu. Aussi il faut avoir lu l'excellente biographie de Lucien JERPHAGNON, Historien de la philosophie, helléniste et auteur brillant:"Julien dit l'Apostat", et connaître le Bas-Empire. L'introduction du Professeur de Lettres Classiques est un calvaire pour l'historien. Jugements moraux sur l'antichristianisme de Julien sans en connaître les causes, ni les effets; la répression anti-païenne de Constant, de Théodose 1er et surtout de Justinien 1er ne l'a pas écoeuré. Il n'a pas lu les historiens de Rome John SCHEID ou Ramsay MACMULLEN pour submerger feu Julien 1er l'Apostat des décombres de ses calomnies et de son mépris.
Achetez-le, lisez-le pour sa traduction des Lettres de cet empereur méconnu, solitaire, timide, pudique (pour cause! Toute sa chère famille chrétienne voulu le tuer dès les langes...et ensuite!). De splendides et intemporelles lettres sur l'amitié, le sens de la vie, la vanité du pouvoir, la détestation de l'hypocrise, le refus de biaiser; que faire du pouvoir suprême sans se demander si tel décret impérial est vraiment bon et juste pour le plus grand nombre? C'est aussi un homme d'Etat qui est à lire et à méditer. On me fait les gorges chaudes avec Confucius que je n'ai pas lu et que je ne veux pas lire, car je le juge inadapté à ma société et à ma civilisation; s'il avait écrit des poèmes je le lirais. Mais de gauche à droite beaucoup de personnes de pouvoir, élus locaux ou plus, tout citoyen soucieux de la Chose Publique et du Vivre-Ensemble, feraient bien de lire avec attention les Lettres de Julien. Qu'ils se dépouillent de leur sûreté d'eux-mêmes, de leur permanente complaisance envers eux-mêmes, leurs actes ET leurs intentions. Une leçon de stoïcisme vécu ne fera de mal à aucun de nous. Si Julien 1er ne fut pas aussi bon philosophe que Marc-Aurèle, peu importe! Son rêve désuet a échoué, mais ses lettres sont toujours vibrantes d'humanité en quête de bienfaisance pour l'humanité. On croirait qu'elles ont été écrites hier.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 7, 2015 2:27 AM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20