ARRAY(0x106b5528)
 
Profil de antigone > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par antigone
Classement des meilleurs critiques: 2.442
Votes utiles : 864

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
antigone "http://antigonehc.canalblog.com"

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Toutes choses scintillant
Toutes choses scintillant
par Véronique Ovaldé
Edition : Broché

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un roman éprouvant, mais beau !!, 9 avril 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toutes choses scintillant (Broché)
Nikko est née au Pôle, sur une île polluée, le jour où tous les bébés sont arrivés, bien trop tôt, dans la cabane de Kumiku, la plus chaude et la plus solide, "nés dans un grand tonnerre, perplexes d'apparaître en même temps au jour, à la glace et à l'humanité". La colère des pères fait fermer l'usine, coupable du décès des enfants contaminés. Seule, Nikko survit, au milieu d'un peuple abasourdi par l'alcoolisme, les subventions et le pouvoir des hommes "blonds"...

Mon avis...
Après Et mon coeur transparent, lu précédemment, voici un roman de Véronique Ovaldé dont le point commun avec ce dernier est de traiter également d'écologie (la femme du héros de "Et mon coeur transparent" était une fervente militante), mais d'une manière bien différente, plus largement. Ici, le récit est au coeur de la pollution, elle colle au corps et aux âmes des habitants du Pôle, au propre comme au figuré. L'usine est au centre de tout, du mystère et de la fascination, qu'elle soit fermée au départ du roman puis finalement réinvestie par les "hommes blonds", plus tard. Objet de malheur, elle pourrait tout de même être la clé du départ, pour une petite Nikko miraculée, devenue femme, départ vers un ailleurs que l'on espère meilleur.
J'ai été chamboulée par ce récit, fort et violent, voire même éprouvant, que je n'ai pu lâcher !!


Le Soir du chien - Prix Renaudot des Lycéens 2001
Le Soir du chien - Prix Renaudot des Lycéens 2001
par Marie-Hélène Lafon
Edition : Poche
Prix : EUR 5,42

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une histoire d'amour à plusieurs voix, 28 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Soir du chien - Prix Renaudot des Lycéens 2001 (Poche)
Laurent, la trentaine, vit avec Marlène, plus jeune, dans un petit village du Cantal. Ils se sont installés en hauteur, dans une maison isolée et y connaissent de grands moments de bonheur, doux et paisibles. La vie de la jeune femme semble seulement rythmée par ses visites régulières au bibliobus du village. Un soir, leur chien se fait renverser par une voiture et Marlène rencontre le vétérinaire...

Ce roman à plusieurs voix est fascinant. Marie-Hélène Lafon a une manière bien particulière d'utiliser les points de vue, fragments de narration, monologues, lettres, morceaux de journaux intimes, et c'est sans doute ce qui donne à ce texte une richesse certaine. Parmi les nombreux protagonistes hétéroclites de ce drame, le couple Marlène et Laurent est attachant et le lecteur regrette amèrement cette rencontre, ce fameux "soir du chien", qui brisera tout, qui éclatera cette harmonie délicieuse que l'on devine. Alors, voici de beaux personnages, une belle histoire, un style agréable, et un livre que l'on ne regrette vraiment pas d'avoir lu !!


Privée
Privée
par Véronique Olmi
Edition : Poche
Prix : EUR 6,27

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Sans concessions..., 28 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Privée (Poche)
"A bonne école !" : vivre à travers les yeux d'une enfant la tension d'une salle de classe... "Privée" : retrouver sa grand-mère, perdue dans l'enfer d'une chambre commune d'hôpital... "Paris-prestige" : le métro dans sa crudité quotidienne... "Cernée" : les misères d'une actrice en mal de rôles... etc...

Je découvre Véronique Olmi avec ce recueil de nouvelles, et je pense qu'on ne peut être qu'étonné par sa vision sans concessions des êtres. Cela donne à son écriture - de qualité - et à ces courtes nouvelles une force surprenante. Chaque récit est un petit coup de poing contre les certitudes et contre le bien-penser. Nous accompagnons donc ses personnages dans leurs cris, leurs douleurs et leurs dégoûts. Voici donc une lecture qui loin d'être apaisante, ne laisse pas indifférente !


Ceux qui restent
Ceux qui restent
DVD ~ Vincent Lindon
Prix : EUR 11,70

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un joli moment !, 26 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ceux qui restent (DVD)
Bertrand et Lorraine se croisent dans un couloir d'hôpital, se retrouvent à la cafétaria près du marchand de journaux, sympathisent, s'entraident. Ils sont "ceux qui restent", ceux qui ne sont pas malades. Bertrand vient tous les jours depuis cinq ans voir sa femme, atteinte d'un cancer du sein, Lorraine, elle, est nouvelle dans ce lieu dans lequel elle ne se sent pas à l'aise, trop pétillante peut-être, trop légère, son ami est hospitalisé pour un cancer du colon. Ils prennent l'habitude de s'attendre - Lorraine accompagne Bertrand en voiture jusqu'à son RER - ils prennent l'habitude d'être ensemble, entre culpabilité et attirance...

Mon avis...
D'une manière sobre et émouvante, sans en faire de trop, ce film nous parle de ceux qui restent, de ceux qui arpentent les couloirs, viennent à heure fixe, connaissent par coeur les mécanismes de ce microcosme qu'est un hôpital, de ceux qui restent en dehors, continuent de vivre, parce qu'il le faut bien. Nous ne pénétrons jamais dans les chambres, nous ne voyons pas les malades, leur présence est symbolisée par une porte numérotée, derrière laquelle on ne fait que deviner une présence. J'ai beaucoup aimé ce film, doux, triste et gai malgré tout, d'une écriture presque littéraire. A voir !


Les P'tites Poules - La petite poule qui voulait voir la mer
Les P'tites Poules - La petite poule qui voulait voir la mer
par Christian JOLIBOIS
Edition : Poche
Prix : EUR 4,66

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une adorable petite poule rebelle !, 26 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les P'tites Poules - La petite poule qui voulait voir la mer (Poche)
Voici un album poche que l'on a offert à ma grande fille de 6 ans, et que je me suis régalée à lire à mes deux enfants.
Forcément, j'ai adoré le caractère de cette petite poule rebelle qui décide de vivre sa vie telle qu'elle l'entend. Carméla refuse de pondre, elle veut voir du pays, ou plus exactement la mer... Elle rencontre Christophe Colomb, découvre le nouveau monde, tombe sur un groupe de poules rouges et trouve l'amour !! Ouah !

Un petit album plein d'humour, joliment illustré, qui ouvre des horizons insoupçonnés aux jeunes lecteurs...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 30, 2012 1:35 AM CET


Balayer, fermer, partir
Balayer, fermer, partir
par Lise Beninca
Edition : Broché
Prix : EUR 12,54

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un coup au coeur !, 22 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balayer, fermer, partir (Broché)
Fermer une maison suite au décès de son père n'est jamais facile, mais cela l'est encore moins lorsque l'on revient dans ces lieux après tant d'années de rupture. Lorsque notre narratrice se retrouve seule dans son propre appartement, son compagnon parti en déplacement professionnel, la solitude s'empare d'elle, se mélange à ses souvenirs et rejoint la folie de son père pour cette maison construite de ses mains et de sa sueur, les murs deviennent ennemis, l'angoisse prend toute la place. Le soulagement ne pourra venir que de cette idée, imaginer des enfants "dessiner sur les murs de (son ancienne) chambre des bonhommes avec un gros ventre et une bouche qui sourit."

J'ai très vite été touchée par les émotions de cette narratrice, presque dès le début de ce petit roman. Ses étranges manies m'ont semblé si familières : celle de compter les carreaux de la cuisine et de tenter d'en comprendre la logique, celle de rester des heures à observer les détails d'une tapisserie, celle de demeurer songeuse, mouillée, assise sur le bord de la baignoire, apparemment sans rien faire, celle de laisser mon imagination s'emparer des lieux, des ombres et des possibles, celle de parfois me laisser doucement sombrer dans ce qui m'émeut et me bouleverse. Et puis, il y a ces allusions, parsemées au fil du récit, aux contes et peurs enfantines, cette fameuse pièce interdite, par exemple, du château de Barbe-Bleu qui m'a moi aussi toujours marquée. Je ne sais pas si ce livre vous atteindra de la même manière que moi, mais je ne peux que vous le recommander !!


Leçons de choses
Leçons de choses
par Bruno Roza
Edition : Poche

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Je n'ai pas été touchée..., 22 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Leçons de choses (Poche)
Le narrateur se penche sur son enfance, et sur les objets du quotidien qui ont marqué ses souvenirs. A l'âge supposé de l'enfant qu'il était, peut-être cinq ou six ans, les détails anodins prennent une force et une dimension considérable. L'imagination est en marche, le "presse-purée devient une araignée métallique géante, le vinaigrier, l'antre d'un monstre visqueux gardien de la cave, les deux boîtes (à outils et à couture), deux coffres, aux mécanismes fabuleux." (extrait de la quatrième de couverture)

Mon avis...
Malgré la belle idée de ce livre, je n'ai guère été touchée par cette énumération d'objets et de lieux du quotidien provenant d'un passé apparemment révolu, enfantin. L'auteur n'a rien su réveiller chez moi, et pourtant je suis sensible aux écrits de Delerm... Je me suis parfois même un peu ennuyée à la lecture de ces paragraphes courts qui se terminaient tous par une "phrase couperet" dont j'ai trouvé la présence souvent surfaite et parfois maladroite.
Voilà, sans doute suis-je un peu passée à côté !


Les Amants de Marie
Les Amants de Marie
par Leslie Kaplan
Edition : Poche
Prix : EUR 7,51

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un roman au charme certain !!, 19 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Amants de Marie (Poche)
Et voilà, je suis tombée sous le charme de ce livre à l'écriture particulière ! Comment vous expliquer ? Il s'agit ici d'une sorte de roman choral. Des personnages se baladent dans Paris. Nous les suivons chacun, un à un, et alternativement. Ils ont la particularité d'avoir tous, un jour ou l'autre, rencontré Marie, l'héroine de cette histoire, jeune fille libre et libérée qui cherche l'amour mais ne peut s'empêcher de le fuir lorsqu'il devient trop présent. En filigrane, un mystère se joue, un exhibitioniste parcourt la ville et fait perdre la tête à ses habitants. La rumeur et les journaux s'emparent du sujet. Mais qui est-il ? Marie, elle, tournoie dans ce petit monde qui ne pense qu'à elle... Une écriture inventive, une intrigue qui prend le lecteur presque malgré lui, un roman à plusieurs voix qui m'a vraiment beaucoup plu.


Hairspray
Hairspray
DVD ~ Sonny Bono
Prix : EUR 15,00

5 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une excellente comédie !, 16 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hairspray (DVD)
Ce film est une comédie, mais une comédie intelligente... Loin de l'aspect anecdotique d'un John Travolta grimé (et excellent !) et des allusions parodiques à une certaine Britney (Vous retrouverez facilement quelques images travesties de son premier clip dans quelques scènes), cette farce musicale nous entraîne presque malgré nous dans une réflexion sur les différences.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 9, 2009 3:50 PM CET


Ruptures
Ruptures
par Gisèle Fournier
Edition : Broché
Prix : EUR 13,11

5.0 étoiles sur 5 Un très beau voyage, immobile !, 16 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ruptures (Broché)
Ce roman commence étrangement, par trois points de suspension...et je n'étais pas certaine au tout départ de tenir le fil de cette écriture, rapide et dense, remplie d'adjectifs, un peu déconcertante. Et bien si, j'ai tenu, et je me suis régalée... Je ne sais pas vous mais j'adore quand les personnages construisent leurs petits abris, à la manière d'un robinson, et il est plaisant de suivre Jean-Marie dans son installation, aux côté de son chat adoptif, Chalilas. Et puis, il y a ces passages, extrêmements forts, ceux qui expliquent l'exil : la femme qu'il a quitté, sa vie terne et surtout son ancien métier qui menait des centaines de personne à une mort certaine. Gisèle Fournier met ainsi le doigt sur un des grands danger de notre société, ce mal qui nous ronge, la modernité, le profit au détriment de la santé de milliers de personnes, et elle le fait très bien. Il y a encore d'autres mystères qui parsèment ce récit, dont je vais garder le secret ici. Alors, effectivement, les allers et retours entre présent et passé, les changements de focalisation inattendus (Jean-Marie puis Adrien le cafetier puis à nouveau Jean-Marie) peuvent dérouter le lecteur de ce roman, mais le voyage est bien intéressant !!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20