Profil de Hachin > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Hachin
Classement des meilleurs critiques: 22.868
Votes utiles : 71

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Hachin "SyD_the_BeAt." (France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Carrie - La vengeance
Carrie - La vengeance
DVD ~ Chloë Grace Moretz
Prix : EUR 9,99

5 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Une copie nullissime, 29 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carrie - La vengeance (DVD)
Là on est même pas dans le remake mais on a vraiment affaire à une copie 100% intégral de Carrie, film d'horreur de 1976, que se soit au niveau des scènes et des dialogues (le peu de répliques qui ont été rajoutées sont consternantes). Rien qu'avec la scène d'ouverture où la mère accouche de Carrie toute seule sur son lit, on frôle déjà, euh non, on est déjà dans le ridicule. De plus les acteurs sont bidons. On ajoute quand même une petite touche de modernité pour que ça sonne 2013 lorsque les garces du lycée qui persécutent Carrie filment la scène de la douche et la balancent sur facebook. Et maintenant la scène finale que l'on attend tous qui normalement d'après l'original de Brian De Palmas est grandiose. Là, même l'actrice principale qui incarne Carrie est nullissime. Pour décrire son interprétation d'une adolescente esprit du mal qui désire se venger, on pourrait penser soit à une marionnette des guignols (avec ses bras en l'air et le visage contorsionné) ou à une figurante de la "Nuit des Morts Vivants". En plus de téléporter les objets à distance, elle peut en SE TÉLÉPORTER et donc voler!!!!

Donc, encore une fois, arrêtez ces remakes bidons, moi on peut me traiter de vieux-jeu mais je m'en resterai aux classiques car depuis longtemps, je trouve que la m*** en pellicule (ou en divx) qu'on nous sert est de plus en plus indigeste!


Mick, Sexe et Rock'n'roll
Mick, Sexe et Rock'n'roll
par Christopher P. Andersen
Edition : Broché
Prix : EUR 20,90

5.0 étoiles sur 5 SIR-TISFACTION, 28 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mick, Sexe et Rock'n'roll (Broché)
J'ai dévoré cette biographie en très peu de temps tellement c'est passionnant. Certes, certains passages donnent l'impression de lire un tabloïd genre Gala, Paris Match... avec des histoires de coucheries et d'enfants illégitimes mais là, on a affaire à Mick Jagger, donc normal quoi!!! Quelle vie!!!
Un petit bémol sur le fait que l'auteur ne s'est pas consacré plus profondément aux talents de compositeur et d'interprète de cette légende qui a collaboré à des hymnes rocks intemporels comme Jumpin' jack flash, Sympathy for the devil...
Sinon à part ça, je ne pense que l'on ne pourrait pas faire mieux donc je conseille vivement cet ouvrage!
Du grand cru!!! (dans tous les sens!)


Undercover
Undercover
Prix : EUR 6,99

4.0 étoiles sur 5 L'album "gore" des Stones, 2 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Undercover (CD)
Les Stones ont débuté les eighties avec leur fabuleux vide-grenier "tatoo you" (bonne place dans les classements et tournée lucrative et sponsorisée..). Deux ans plus tard en 1983, en plein ère MTV vidéo clip, les Stones s'apprêtent à sortir leur album le plus trash et violent (rien qu'à en juger la laideur de la pochette). Les critiques incendièrent l'album pour la faiblesse des morceaux et une tendance douteuse de la part de Mick Jagger dans la politique concernant l'Amérique Latine. Pourtant les Stones de 1983 ont encore la flamme et sont encore soudés.
Au menu dans les paroles de Jagger, du sang, du crime, de la dictature (Undercover of the night, Too much blood, It must be hell) et du sexe crade et sadomaso (She was hot, Tie you up). Le contexte de l'époque (Amérique Latine, Nicaragua...) permet un peu de comprendre ce soudain intérêt de la part de Jagger vers la politique afin de dénoncer la violence et la politique dictatoriale de certains pays "chauds".
Côté musique, dès que Undercover of the night débute, le ton de l'album est donné ; la VIOLENCE, la violence partout : des percussions, des effets d'échos agressifs et un rythme lourd sonnent comme des coups de feu. Nous avons aussi des riffs à la Keith Richards (Too tough, It must be hell), un reggae assez réussi (Feel on baby) et une ode amoureuse assez sincère de la part de Keith Richards pour sa belle Patti (Wanna hold you) qui nous extirpe un moment de ce climat de violence et de sexe. Une attention particulière pour Too much blood qui monte ce climat malsain un cran encore au dessus via une improvisation de Sir Jagger en état d'ébriété au studio fantasmant sur des idées de meurtre et de cannibalisme... Marylin Manson n'aurait pas fait mieux. "All the way down" mérite aussi une bonne écoute pour son refrain assez réussi.
Attention aussi côté video clip, si Undercover of the night met bien en situation le climat de cet album, Too much blood fait penser à une blague dans la vague Thriller de Michael Jackson (Keith Richards poursuit Mick Jagger avec une tronçonneuse.......)

Bref, un album des Stones assez expérimental tout en gardant le son stonien, assez critiqué par la presse et les fans, peut être trop si l'on considère la suite discographique du groupe mais qui contient quand même quelques moments inspirés, expérimentant diverses trames musicale mais cohérents.


Forever Changes
Forever Changes
Prix : EUR 19,83

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un classique, 15 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forever Changes (Album vinyle)
Que dire de plus de ce chef d'oeuvre psychédélique, folk, pop et rock maitrisé par le génie Arthur Lee adulé par de jeunes musiciens comme les Doors à l'époque (1967) qui avaient pour première ambition d'être aussi connus que "Love" dans les boîtes branchées du Sunset Strip de Los Angeles. Une avalanche de perles musicales "Alone again or" "A house is not a motel" "Andmoreagain" "The red telephone" et j'en passe. C'est tellement bluffant et riche que plusieurs écoutes sont nécessaires (pour ma part). Intemporel et puissant. LOVE !!!


Christine
Christine
DVD ~ Keith Gordon
Proposé par odyssees-numeriques
Prix : EUR 7,99

5.0 étoiles sur 5 Adolescence, amour et voiture, 15 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Christine (DVD)
Ces trois thèmes "adolescence, voiture et amour' sont dans ce film superbement bien combinés, maîtrisés, joués et tournés.Normal, c'est John Carpenter le réalisateur inspiré par un best-seller de Stephen King : une collaboration entre deux génies. L'histoire ; un jeune ado complexé tombe amoureux d'une vieille voiture et l'achète mais une fois retapé grâce à l'amour de son propriétaire, défend celui-ci de ses tortionnaires du lycée... Le scénario pourrait en faire rire plus d'un mais détrompez-vous. C'est parfaitement joué et ciselé : des acteurs convainquants, la métamorphose du jeune Arnie surprend autant que celle de sa voiture "Christine", des effets spéciaux très à la hauteur pour l'époque, un suspense haletant et une réflexion très pertinente et aussi angoissante sur le passage de l'adolescence, les parents et l'amour.
Bref, un film à voir et à conserver!


Gravity - Oscar® 2014 du Meilleur Réalisateur - Blu-Ray 3D + Blu-ray + DVD + Digital Ultraviolet (Ultimate Edition) [Ultimate Edition - Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD + Copie digitale]
Gravity - Oscar® 2014 du Meilleur Réalisateur - Blu-Ray 3D + Blu-ray + DVD + Digital Ultraviolet (Ultimate Edition) [Ultimate Edition - Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD + Copie digitale]
DVD ~ Sandra Bullock
Prix : EUR 25,00

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Attention aux estomacs sensibles!, 27 février 2014
Un film de 1 heure et demie 100% en apesanteur vaut franchement le détour. On pressent vraiment une sorte de révolution en regardant ce film. Tous les clichés blockbusters habituels sont ici balayés. La performance physique de Sandra Bullock est à la fois sensationnelle et bouleversante. L'ambiance spatiale est authentique (aucune musique rajoutée ou dialogue superflue),mais aussi un climat très pesant, impitoyable et à vous faire tourner la tête... L'image est tout à fait saisissante. Bref, un grand moment cinématographique très audacieux mais aussi une grande leçon de courage.


Stars of CCTV
Stars of CCTV
Prix : EUR 5,17

5.0 étoiles sur 5 Brut de décoffrage!!!, 25 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stars of CCTV (CD)
5, 10, 15,20 étoiles s'il le faut!!! Un album rock comme celui-là, ça fait vraiment du bien. Pour moi il fait partie des essentiels de la décennie, même du rock. "Cash machine", "Hard to beat" "living for the week end" "middle eastern holiday" et j'en passe ne sont que des bombes pur rock sans fioritures et la voix ou plutôt la gueule de Richard Archer ne fait pas de détails. Incontournable. "Better do better" est pour moi LA bombe, une perle, un chef d'oeuvre ("I couldn't eat for days, I cry so much my face...". Dommage qu'il n'ait pu renouveler l'exploit. Voilà, écoutez et vivez le pur rock!!!


Petits moments d'ivresse
Petits moments d'ivresse
par Gustave Kervern
Edition : Broché
Prix : EUR 22,30

4.0 étoiles sur 5 "Mini" moments d'ivresse, 25 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petits moments d'ivresse (Broché)
Idée très original. Connaître et raconter les déboires de tel ou tel acteur ou chanteur était à faire! Il y a quelques passages à se rouler par terre. Par exemple les "aveux" de Jean Pierre Mocky sur Eddy Mitchell, les anecdotes de Gérard Depardieu sur Jean Carmet sont bidonnantes. Certains, sans tabou, s'étalent sur la différence entre alcoolique et épicurien, pour quelles raisons un acteur, un écrivain ou un chanteur boit à un moment donné, avant ou après un concert, ou une scène ou encore en quête de l'inspiration, ou tout simplement pour se désinhiber. Mais malgré tout ça, je suis resté sur ma soif. Certain(e)s protagonistes, un peu trop "sages" à mon goût ont rien à faire dans cet ouvrage et du coup certains passages sont moins intéressants (Lio ou Bénabar par exemple). C'est pour ça que j'ai hâte de lire le volume 2 avec uniquement de vrais "soiffards" avec une réputation à la hauteur de leur prestige.
En bref, je le recommande vivement mais pour ma part j'ai dû survoler quelques passages purement "biographiques" et qui donc n'avaient rien à voir avec le sujet : L'IVRESSE.


Pop
Pop
Prix : EUR 12,55

2.0 étoiles sur 5 Bâclé, 25 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pop (CD)
Quatre années après Zooropa, l'album tant attendu de U2 arrive enfin dans les bacs. Je me souviens encore de la pochette de l'album publiée dans d'énormes affiches publicitaires dans les rues. Après cette attente interminable, U2 nous offre un album de "démos". En écoutant cet album, on a l'impression que la plupart des chansons ne sont pas finies. D'ailleurs le groupe a tenu à remanier et réenregistrer les titres choisis comme singles. Dommage car "Pop" aurait pu être un très bon album si tous les autres morceaux avaient été remaniés de la sorte. A part "Staring at the the sun", l'album semble long, soporifique, sans âme. Je suis fan de U2 et pourtant j'ai essayé plusieurs écoutes par respect. On sent qu'il y a du potentiel "gone" "god will send his angels" mais malheureusement gâché, peut-être due à la maison de disque qui tenait à sortir cet album dans les temps.


Rattle and Hum
Rattle and Hum
Prix : EUR 16,17

3.0 étoiles sur 5 HUM..., 25 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rattle and Hum (CD)
Avec l'album "Joshua Tree", les quatre irlandais sont devenus les dieux du stade. Enfin ils atteignent un but qui leur était très chers, conquérir les Etats-Unis, chose faite avec brio. Et pour montrer leur amour, leur fascination pour ce pays et son histoire, le groupe propose de sortir dans la foulée de leur tournée "Joshua Tree" un album-documentaire, une voyage musical comme dirait Larry à travers l'Amérique! Une initiative honnête avec tout le respect pour témoigner leur passion pour la culture musicale américaine, notamment le blues et le gospel. Pour montrer que ces quatre élèves irlandais ont bien assimiler ces références qui les obsédaient, le résultat final est malheureusement bancal et fourre-tout. Mi-live, mi-studio. De plus, de l'autre côté de l'atlantique, il y a gros quiproquo. Certains américains et magazines perçoivent ces musiciens d'à peine 27 ans en moyenne, avec leurs chapeaux et lunettes noires comme présomptueux, ayant la prétention de reprendre sans vergogne les classiques des Beatles, Jimi Hendrix et de porter à eux seuls le flambeau américain. Certaines déclarations du groupe peuvent paraître parfois pompeuses dans le film du même nom (retiré des salles seulement 10 jours après).
Il y a quand même quelques classiques "Desire","Angel of Harlem,"All I want is you" qui semblent être juste une prolongation du travail effectué dans "Joshua Tree".
J'adore U2 mais là, ils se sont peut-être pris trop au sérieux. Du rock utilisé pour "prêcher" dans les stades entre deux chansons n'est pas forcement bien vu par tout le monde.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6