Profil de Oriane > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Oriane
Classement des meilleurs critiques: 1.199.645
Votes utiles : 17

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Oriane "romanovore" (France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Les hirondelles de Kaboul
Les hirondelles de Kaboul
par Yasmina Khadra
Edition : Broché

8 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Noir, c'est noir, 3 janvier 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les hirondelles de Kaboul (Broché)
A travers les destins croisés de deux couple habitant Kaboul, l'auteur démontre avec brio l'horrible inhumanité du régime des talibans. Il y a quelque chose de la littérature de l'absurde dans cet ouvrage puisque vivre à Kaboul sous les talibans, c'est d'abord mourir à l'amour - les deux couples se déchirent à force de tenter de se retrouver malgré les circonstances - , avant de mourir tout court. Le roman s'ouvre sur la lapidation d'une prostituée, se clôt sur le lynchage d'un homme éperdu d'amour, et nous inflige, dans les quelques pages finales, l'exécution d'une épouse moribonde à l'abnégation admirable et l'étrange disparition d'une femme résignée à ne plus vivre après avoir accidentellement provoqué la mort de son époux. On se demande d'ailleurs ce qu'il faut penser de cette disparition : Zunaira survivra-t-elle, comme le pauvre fou qui s'est résolu à quitter Kaboul ? Cela semble en tout cas être la morale du roman, soutenue par un style qui sait passer de la poésie au terre à terre le plus brutal en l'espace d'une phrase : survivre à Kaboul sous les talibans, c'est quitter Kaboul... Mais cela-même est-il encore possible ?
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 15, 2014 11:08 PM CET


Dix façons d'assassiner notre planète
Dix façons d'assassiner notre planète
par Alain Grousset
Edition : Broché

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A frémir d'horreur, 30 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dix façons d'assassiner notre planète (Broché)
Alain Grousset regroupe dix nouvelles de science-fiction imaginant le pire... Et ce n'est pas un vain mot. Autant le dire tout de suite : si vous n'avez pas le moral, évitez de vous plonger dans ce recueil ! Les nouvelles sont toutes terrifiantes par leur scénario, mais les pires mettent l'accent sur l'inhumanité des êtres humains : celle sur la surpopulation, où des parents qui ne peuvent - ne veulent ? - s'empêcher de procréer assassinent leurs enfants à l'âge de cinq ans aussi consciencieusement qu'ils se débarraseraient d'un déchet devenu encombrant. Une humanité génétiquement modifiée qui a trouvé le moyen de s'immuniser contre toute pandémie mais a muté en d'horribles monstres réfugiés sous terre et qui, ne supportant plus que l'ingestion de leur propre chair, sont condamnés à se dévorer les uns les autres pendant qu'ils ont abandonné la surface de la planète aux robots qu'ils avaient eux-mêmes créés... A côté, les nouvelles de Danielle Martinigol sur une humanité redevenue préhistorique après une glaciation et qui s'empoisonne à la beauté de déchets radioactifs, ou celle où des hommes sont condamnés à désosser des robots pour s'éclairer grâce à leur huile de lubrification, feraient presque figure de sympathiques bluettes. Je conseille ce livre à tous ceux qui s'intéressent au futur de notre planète, ou qui désespèrent de la bêtise de l'humanité.


Harry Potter, Tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix
Harry Potter, Tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix
par J. K. Rowling
Edition : Poche

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Epoustouflant !, 29 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Harry Potter, Tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix (Poche)
J'aurais presque honte de l'avouer : je n'étais pas, à l'origine, une grande fan du petit sorcier de Poudlard; le premier tome m'avait même franchement ennuyée... le troisième (eh oui, j'ai sauté le deuxième !), beaucoup moins. Quant à celui-ci, il m'a carrément conquise. Malgré son épaisseur, on ne s'ennuie pas une seconde, le monde imaginaire créé par J.K.Rowling ne cesse de s'enrichir -j'ai, en particulier, adoré les Sombrals, ces étranges animaux squelettiques, mi-chevaux, mi-reptiles, que seuls peuvent voir ceux qui ont croisé la mort sur leur chemin -, les atmosphères, en particulier celle du bureau de Dumbledore à la fin du roman, sont merveilleusement rendues; enfin, la bataille de l'Ordre du Phénix contre les Mangemorts dans les locaux du Ministère de la Magie est carrément un morceau d'anthologie ! Je me suis empressée d'acheter le tome suivant, qui, dès le début, semble tenir toutes les promesses de celui-ci !


Le Secret du templier
Le Secret du templier
par Brigitte Heller-Arfouillere
Edition : Poche

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Pauvres Templiers, 7 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Secret du templier (Poche)
Séduite par l'idée d'un roman jeunesse plongeant au coeur de cette complexe histoire qu'est celle des Templiers, je suis déçue par la lecture de ce petit roman. Certes, le Moyen Âge y est bien évoqué, c'est plein de bons sentiments, bien écrit... Mais je doute que de jeunes lecteurs comprennent grand chose à ce qui est arrivé aux Templiers. Pourquoi ne pas voir joint au moins un supplément pédagogique la résumant brièvement ? Comme l'intrigue ne semble pas achevée, j'espère que l'Ordre jouera un rôle plus important dans une éventuelle suite.


Les Chiens de l'hiver
Les Chiens de l'hiver
par Dan Simmons
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Quelle déception !, 20 novembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Chiens de l'hiver (Poche)
Quelle déception ! J'avais dévoré Nuit d'été et je suis vite allée m'acheter la suite. J'avais vraiment frémi aux aventures de cette bande d'enfants, adoré me faire peur avec le camion d'équarissage, le soldat-zombie, même les topoi comme l'eau bénite et les hosties comme armes de guerre contre les échappés de l'enfer m'avaient vraiment plu... Eh bien, après tout cela, Les Chiens de l'hiver sont d'une platitude indescriptible : le fantôme du soldat est toujours là, mais c'est tout, l'école qui a brûlé ne joue plus aucun rôle, même les chiens ne sont explicités qu'à l'extrême fin et on ne peut pas dire que cela crée un superbe effet de surprise. J'espère que les autres romans de l'auteur que j'ai achetés en même temps ne me décevront pas autant.


Page : 1