Profil de fifi59 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par fifi59
Classement des meilleurs critiques: 779
Votes utiles : 5028

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
fifi59
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)   

Afficher :  
Page : 1-10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21-30
pixel
De Serge Gainsbourg à Gainsbarre (Coffret Long Box 3 CD)
De Serge Gainsbourg à Gainsbarre (Coffret Long Box 3 CD)
Prix : EUR 23,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Serge Gainsbourg, un génie de la chanson française !!, 20 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : De Serge Gainsbourg à Gainsbarre (Coffret Long Box 3 CD) (CD)
Aujourd'hui, dans le domaine de la chanson française, de nombreux Artistes nous manquent, parce qu'ils avaient un immense talent, qu'ils pouvaient intéresser, fasciner tout le monde, au-delà des préférences musicales et des modes. Citons notamment Piaf, Brassens, Brel...et Gainsbourg.

Pour ma part, même si ma passion musicale c'est le Metal, il m'arrive toutefois d'écouter, de me passionner pour d'autres musiques, pour des Artistes qui me font vibrer.
Je suis fan de la musique de Serge Gainsbourg depuis 1984, date à laquelle j'ai découvert l'album "Love On The Beat", mais j'avais déjà eu l'occasion de l'écouter assez fréquemment avant, avec beaucoup de plaisir, déjà lorsque j'étais bien plus jeune, notamment lors de ses passages dans les émissions de variétés.
Outre la musique et les multiples collaborations (avec des chanteurs mais surtout avec des chanteuses), n'oublions pas le cinéma, dans lequel il a énormément travaillé en tant qu'acteur, réalisateur ou compositeur

En dehors de l'album précité et de "You're Under Arrest", je me suis surtout intéressé à ses Live (en cd et dvd) et me suis procuré ce magnifique coffret incluant 3 cd, aux titres parfaitement remasterisés, contenant 66 compositions réparties sur trois périodes :
CD 1 : 1958 (premier album, "Du chant à la une !") /1964,
CD 2 : 1966 / 1977,
CD 3 : 1976 / 1987 (dernier album, "You're Under Arrest").
Tous les titres sont des incontournables (voir liste dans la présentation du coffret), ils nous permettent d'écouter des titres mythiques ("Le Poinçonneur des Lilas", "Je suis venu te dire que je m'en vais", "Aux enfants de la chance"...), de (re)découvrir de magnifiques duos, avec Brigitte Bardot ("Bonnie And Clyde"...), Jane Birkin ("Ballade De Melody Nelson"...) et Charlotte ("Lemon Incest").

Serge Gainsbourg était un génie de la mélodie, il ne recherchait pas la facilité car, tel un peintre, il colorait ses compositions avec des éléments liés à divers genres musicaux, incluant notamment le Reggae, le Rock, la Musique Classique, le Rap ou le Jazz. Tout ceci nous a apporté de superbes et passionnantes chansons, au sein d'une discographie riche et variée.

S'il est certain qu'il y a d'excellents chanteurs en France (personnellement, j'apprécie beaucoup Renaud notamment), je pense que nous sommes à une époque où le milieu de la chanson française nous amène régulièrement des interprètes qui proposent des chansons qui se ressemblent ou sans saveur, où il me semble que le "mieux vaut quantité que qualité" domine, et je trouve par conséquent important de ne pas oublier nos Grands Artistes disparus dont le talent était incontestable et les chansons magnifiques !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (35) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 1, 2011 9:34 PM CET


Zombie 4  Afterdeath
Zombie 4 Afterdeath
DVD ~ Jeff Stryker
Proposé par [mediapromo]
Prix : EUR 6,48

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un navet un peu "nanarisant" !! 1,5/5, 29 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Zombie 4 Afterdeath (DVD)
- Nanar : mauvais film, involontairement amusant, qui peut donc réussir à divertir.
- Navet : mauvais film, qui ne procure aucun plaisir.

"Zombie 4" navigue un peu entre ces deux définitions !

Les films de zombies, on en mange à toutes les sauces si j'ose dire !!
Ça va de l'excellent au catastrophique !
Je citerai notamment les films de G.A. Romero, avec sa saga des morts-vivants ("The Night Of The Living Dead", "Zombie", "Day Of The Dead", "Land Of The Dead" et "Diary Of The Dead", à mes yeux le moins bon, et de loin), qui font partie des incontournables du genre.
Au rayon "comédie horrifique", il y a deux joyaux à voir absolument, "Shaun Of The Dead" (de Edgar Wright) et "Braindead" (de Peter Jackson...à quand une édition dvd digne de ce chef d'oeuvre ?!). On rigole de bon coeur malgré les situations !
Enfin, question remake, il y a celui de "Zombie", "Dawn Of The Dead" (de Zack Snyder), une réussite incontestable.
Il y en a bien entendu beaucoup d'autres et ce "After Death", rebaptisé "Zombie 4" (le "3" étant un film de Lucio Fulci), fait partie des catastrophes du genre ! On notera que le mot "zombie" est bien commode pour attirer le spectateur, en référence à Romero !!
Je connais beaucoup d'Amazonautes qui auraient stoppé le film au bout de, allez...2 minutes maxi...et ils auraient eu raison !!
Cependant, même si l'envie d'en faire autant était présente, j'ai eu le courage d'aller au bout. Ce ne fut pas évident dois-je dire !
De la première à la dernière seconde, c'est consternant. Mise en scène, montage, dialogues, acteurs, musique, doublages français, rien n'est à sauver !
Les poncifs habituels du genre sont bien entendu présents mais rien n'est fait pour accrocher le spectateur. On pourra noter que le budget est minuscule, ce qui peut (légèrement) plaider en sa faveur et rendre ce film (un peu) sympathique !
Cette histoire de porte de l'enfer ouverte, liée à la magie vaudou, fait preuve d'un comique de situations involontaire et d'incohérences qui peuvent éventuellement être les raisons de le regarder (même si l'ennui est souvent présent), histoire de rigoler un peu ou de voir ce qu'il ne faut pas faire lorsqu'on veut réaliser un film !!
"After Death" est donc une indiscutable série Z pur jus !

Il est cependant à indiquer que l'image et le son, sans être parfaits, sont de qualité très satisfaisante et qu'un effort a été fait sur les bonus (avec notamment un commentaire audio et un long making of).
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (20) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 12, 2009 7:39 AM CET


Live At Wacken Open Air
Live At Wacken Open Air
DVD ~ Emperor
Prix : EUR 7,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Fin de règne !!, 23 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live At Wacken Open Air (DVD)
1991 : Naissance d'Emperor, groupe culte et pionnier du Black Metal Symphonique.
2001 : Le groupe se sépare.
2005 : Emperor annonce sa reformation, uniquement dans le cadre de concerts. Ce sera une tournée d'adieu, qui passera par l'Europe et les Etats-Unis.
2006 : Il se produit au Wacken et le show est filmé.
2009 : Le dvd sort enfin !
Notons que diverses éditions sont sorties, qu'il y a également la version cd, avec également le live de l'Inferno.

Je m'intéresserai ici au dvd.
Durant environ 73 minutes, Emperor livre une excellente prestation devant un public nombreux. La setlist est fantastique, faisant la part belle à "In the Nightside Eclipse" (1994), chef d'oeuvre fondateur du Black Metal Symphonique.
Le groupe est en forme, l'interprétation est remarquable, Ihsahn, en leader incontesté du groupe, assure et parle régulièrement au public. Samoth et Trym sont irréprochables, tout comme les deux musiciens qui les accompagnent (Secthdamon à la basse et Einar aux claviers, qui secondent parfois Ihsahn pour certains vocaux).

J'espérai un dvd parfait, ce ne fut malheureusement pas le cas.
De nombreuses caméras sont présentes, la qualité de l'image est très satisfaisante. Quelques passages en noir et blanc et effets de ralentis sont ajoutés, ci et là, sans que cela ne soit gênant.
Cependant, le montage est problématique. Les plans se succèdent trop rapidement, ce qui, conjugué à un nombre conséquent de plans rapprochés, peut un peu gâcher le plaisir. Les caméras s'attardent bien plus sur Ihsahn, certes frontman du groupe, mais je trouve qu'il aurait été sympa de détailler un peu plus les prestations de ses collègues !
Par contre, au niveau du son, c'est parfait. La stéréo (pas de DD5.1) est très efficace, équilibrée et puissante, les instruments sont bien mis en valeur !

Au niveau des bonus, pendant 66 minutes, nous découvrons des coulisses, interviews, dédicaces et titres bootlegs live, tout ceci capté en 2006 et 2007. Nous passons au Hellfest, en Norvège (Inferno Festival), à Londres, Chicago, New York, Los Angelès, au Tuska Festival, et nous assistons à une "guitar session" avec Ihsahn et Samoth, qui interprètent des extraits de quelques titres. Bien entendu, il n'y a aucun sous-titre et on était peut-être en droit d'attendre un peu plus !

Ce dvd était une sortie très attendue pour les fans et je trouve qu'il aurait pu être un peu plus travaillé, le montage n'étant pas un modèle du genre et les bonus étant insuffisants !
Cependant, je ne regrette pas de l'avoir acheté, car voir une excellente performance d'Emperor immortalisée sur dvd ne se refuse pas !

Liste des titres :
1. Infinity Burning (Medley)
2. Cosmic Keys to my Creations & Times
3. Thus Spake the Nightspirit
4. An Elegy of Icaros
5. Curse You all Men!
6. With Strength I Burn
7. Towards the Pantheon
8. The Majesty of the Nightsky
9. The Loss and Curse of Reverence
10. In the Wordless Chamber
11. I am the Black Wizards
12. Inno a Satana

+ Bonus

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (19) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 14, 2009 7:27 PM MEST


DORO-20 YEARS:A WARRIOR SOUL -DVD-
DORO-20 YEARS:A WARRIOR SOUL -DVD-
Proposé par momox fr
Prix : EUR 10,92

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une Grande Artiste, un anniversaire totalement réussi !!, 12 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : DORO-20 YEARS:A WARRIOR SOUL -DVD- (CD)
Dorothee Pesch (alias Doro), est une chanteuse allemande officiant dans un Heavy Metal traditionnel. C'est une Grande Dame du genre !
Elle a commencé sa carrière avec le groupe Snakebite avant de rejoindre Warlock, excellent groupe fondé en 1983, au sein duquel elle a enregistré 4 albums, entre 1984 et 1987.
Cependant, suite à différents problèmes, elle décide de ne pas poursuivre l'aventure et, après un album avec le nom Doro § Warlock (1989), elle commence une carrière solo, commencée en 1990 avec l'album "Doro".
Entre 1990 et aujourd'hui, elle a enregistré 9 albums, plus des Live, compil, DVD, EP et singles !
"Doro, 20 Years Of A Warrior Soul" (2006) est son troisième DVD, après "Für Immer" (2004) et "Classic Diamonds" (2005), sur lequel elle était accompagnée d'un orchestre.
Nous sommes en présence d'un double dvd, mettant à l'honneur les 20 ans de carrière de Doro (le concert date de 2003), particulièrement généreux, accompagné (également sur cette édition ?) d'un cd contenant 1 inédit et 4 titres live.

- DVD 1.
Nous avons droit à deux documentaires agrémentés de nombreux titres Live.

* "Warrior Soul - On The Road" nous emmène, 90' durant, sur la tournée liée à la sortie de l'album "Warrior Soul" (2006). On a des titres live de l'album, plus quelques autres issus de la discographie de Doro. Ces titres sont entrecoupés de coulisses (backstages, courts entretiens...) issues, notamment, des passages à Hambourg, Madrid, Barcelone, sans oublier la Russie.
Concernant le son et l'image, c'est très bon !

* "20 Years Anniversary - The Movie", pendant 90' environ également, nous propose une partie du concert lié à cet anniversaire, entrecoupé d'interventions de Doro et de ses amis, notamment les invités qui chantent en sa compagnie. Le concert est présent en intégralité sur le second dvd, cela fait donc un peu doublon, je pense qu'il aurait été plus judicieux de proposer de simples extraits live et des coulisses beaucoup plus conséquentes !
Notons que les titres interprétés sont d'une qualité sonore globalement satisfaisante mais moins convaincante que celle des titres présents dans le premier documentaire.

Technique du DVD 1.
---) image de belle qualité.
---) audio : DD 5.1 ou Stéréo (meilleure !). Rendu sonore supérieur sur le doc. 1 (titres Live).
---) sous-titres : allemand ou anglais (seulement lorsque la langue employée est l'allemand, Doro, notamment, s'exprime uniquement dans sa langue natale, ses musiciens plutôt en anglais).

Ce qui marque dans ce dvd, c'est la personnalité de Doro, elle est attachante, sympathique, disponible, sensible, bref, l'idéal pour un artiste ! Ses musiciens ne sont d'ailleurs pas en reste et ça fait plaisir de voir tout ce petit monde à fond sur scène, qui fait preuve d'un grand professionnalisme, tout en restant décontracté !

- DVD 2.
Le concert-événement, enregistré à Düsseldorf, ville natale de Doro, en 2003, est présenté intégralement, soit 33 titres pour environ 2h55 de musique placée sous le signe du Heavy Metal !
Il s'agit d'un véritable best of, dans lequel les titres que j'ai toujours plaisir à entendre (qu'ils soient de Doro ou de Warlock) et qui font partie de mes incontournables, sont présents ("I Rule The Ruins", "Hellraiser", "Für Immer", "Love Me In Black", "All We Are", en particulier).
Des reprises (excellentes !) sont également présentes, avec "White Wedding" (Billy Idol), "Egypt - The Chains Are On" (Dio), "You've Got Ano­ther Thing Co­ming" (Judas Priest), "A Whi­ter Shade Of Pale" (Procol Harum), "Born To Be Wild" (Steppenwolf).
Et puis il y a les amis, les illustres invités : Blaze Bayley (ex-Iron Maiden, Blaze), Lemmy et Mikkey Dee (Mötorhead), Udo, Saxon, Claus Lessamn (Bonfire), Jean Beauvoir (ex-Plasmatics, ex-Crown Of Thorns, ex-Voodoo X), sans oublier Circle II Circle, présent uniquement pour le titre final. Seul Dio n'a pu être présent...mais a laissé un message à Doro !
Enfin, Doro a interprété 3 titres avec son ancien groupe Warlock.
Le final, avec l'hymne "All We Are" (présent sur "Triumph And Agony" de Warlock), voit tous les invités revenir pour interpréter ce titre.

Technique du DVD 2.
---) image de belle qualité.
---) audio : DD 5.1 ou Stéréo (bien meilleure !).
Petit bémol toutefois, qui confirme ce que j'avais indiqué au niveau du DVD 1, le rendu sonore du concert, tout en étant satisfaisant, aurait toutefois pu être meilleur !

Même si je ne suis pas un inconditionnel du groupe, j'ai un profond respect pour Doro, sa carrière et j'aime bon nombre de ses titres.
J'ai passé un formidable moment avec le visionnage de ce DVD, dont le concert est énorme, intense, avec une setlist très réussie, une excellente ambiance, chaleureuse, une interprétation parfaite (je répèterai simplement ce que j'ai indiqué plus haut, le groupe est à fond, c'est pro et décontracté !) et des invités prestigieux, heureux d'être là.
Tout fut donc réuni pour célébrer cette Artiste incontournable du Heavy Metal d'une manière optimale !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (13) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 12, 2009 7:09 PM CET


Strinkadenn' Ys
Strinkadenn' Ys

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un immense album à découvrir d'urgence !!, 7 août 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Strinkadenn' Ys (CD)
"Strinkadenn' Ys" (2001) est le premier album de Seven Reizh, groupe breton fondé par Claude Mignon (compositions, guitares, claviers) et Gérard Le Dortz (concept, design, textes).
Il s'agit d'un concept album, le premier d'une trilogie, que l'on peut qualifier d'Opéra-Rock, et chanté en langue bretonne.
Notons que le second album, "Samsara", est sorti en 2006.
L'histoire contée est celle d'Enora, une tailleuse de pierres capable de donner vie au granit, qui va effectuer un voyage dans un monde peuplé de créatures, bonnes ou mauvaises, s'achevant dans la cité d'Ys.

"Strinkadenn' Ys" nous propose un superbe Rock Progressif, enrichi par la présence d'instruments traditionnels (cornemuses, binious, bombardes, flûtes).
Attention cependant, il ne s'agit pas d'un album folklorique. Si ces instruments apportent, certes, un aspect "musique celtique", on ne trouvera qu'un seul passage strictement folklorique, à la fin du titre "Kan Kêr'ys", où l'on découvre une intervention du Bagad Penhars.
Dans le cadre des influences liées à la musique progressive, on peut parfois penser, notamment, à Mike Oldfield, Camel, Pink Floyd, Marillion (premiers albums), voire Genesis, mais il est toutefois important de dire que cet album possède une identité propre et une originalité forte.
On assiste à une succession de formidables passages atmosphériques, orchestraux, ou plus "agressifs".
Si les claviers sont fondamentaux dans l'exécution des magnifiques mélodies présentes tout au long de l'album, les guitares le sont tout autant, proposant de somptueuses parties acoustiques ou électriques.

Concernant le chant, nous trouvons trois chanteurs et une chanteuse.
Côté chanteurs, il y a Claude Le Dortz, Cyril Froger, et la participation du chanteur kabyle Farid Aït Siameur apporte une richesse supplémentaire à l'album, incluant quelques sonorités orientales particulièrement agréables (le magnifique "Liñvadenn").
Le chant féminin est occupé par Bleunwenn Mevel, connue pour avoir chanté dans Tri Yann. Son sublime timbre de voix, pur et fascinant, est un atout (de plus !) considérable pour l'album !

Qualité des compositions, des arrangements, interprétation, production, tout est parfait !
"Strinkadenn' Ys" est un album impressionnant, riche, varié et passionnant, c'est un chef-d'oeuvre auquel je ne trouve aucun défaut, l'écouter est un plaisir absolu !!
Pour finir, indiquons que le livret propose les textes en breton et leur traduction en français.
Le mot de la fin : INDISPENSABLE !!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (18) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 26, 2010 11:39 AM MEST


Karkelo
Karkelo
Prix : EUR 20,25

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un excellent album avec une évolution musicale très intéressante !!, 5 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Karkelo (CD)
Korpiklaani est un groupe finlandais adepte du Folk Metal, dont les instruments traditionnels, et en particulier l'accordéon, ont une place fondamentale dans sa musique.
Le premier album date de 2003 et le rythme de croisière du groupe est élevé car "Karkelo" est leur sixième album.
Korpiklaani est parfois décrié car le reproche qui revient souvent est de toujours enregistrer des albums qui se ressemblent.
Le Metal du groupe se veut festif, rapide, efficace et de qualité et, pour ma part, j'aime ce groupe, même si je reconnais que, parfois, je souhaiterais percevoir, pour quelques titres, une petite évolution.
Et bien "Karkelo" ("fête" en finlandais) a répondu de la plus belle des manières à mon souhait !!
Orion, dans son excellente chronique, a trouvé les mots justes pour définir cet album, qui est plus Metal. Bien entendu, on retrouve ce chant éraillé caractéristique, efficace, l'accordéon omniprésent, mais les guitares sont plus à la fête, les titres sont plus variés, Korpiklaani risque de trouver de nouveaux fans (et de conserver les siens !).
"Vodka" ouvre le bal, c'est un excellent titre, bien dans la tradition festive du groupe, sans doute l'un des "tubes" de l'album ! Puis, quelque chose se passe, "Erämaan Ärjyt" arrive, apportant un riff de guitare qui me fait un peu penser à Amon Amarth. Korpiklaani a mis les guitares, l'aspect Heavy, un peu plus en avant.
Les autres titres défilent en apportant également leur lot de surprises, certains morceaux, incorporant des passages plus lents et un aspect un peu plus sombre, tout en restant efficaces sont, comme l'a dit Orion, "un peu moins joyeux" (le génial "Uniaika", "Huppiaan Aarre", avec ses éléments quasi Doom, les superbes "Mettänpeiton Valtiaa" et ""Kultainen").
Fan, en particulier, de l'album "Voice Of Wilderness" (2005), je le suis également aujourd'hui de "Karkelo", seul album du groupe qui passe très souvent chez moi ! La production est excellente, magnifiquement adaptée à cette évolution, qui, j'espère, sera encore présente (voire pourquoi pas accentuée) sur le prochain album !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (11) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 14, 2009 5:54 PM CET


Confrontation Street +2
Confrontation Street +2
Proposé par Japan-Select
Prix : EUR 17,75

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une belle réussite !! 4,5/5, 2 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Confrontation Street +2 (CD)
Squealer, excellent groupe allemand de Heavy/Power Metal, a été fondé en 1984.
J'ai découvert le groupe en 1999 avec la sortie de "The Prophecy", troisième album sur lequel j'avais immédiatement accroché. En 2000 sortait "Made For Eternity", très bon également, sur lequel arrivait Mike Terrana (Artension, Axel Rudi Pell, Yngwie Malmsteen, Rage...) à la batterie, auquel le fantastique "Under The Cross" (2002) succéda.
En 2005, le chanteur du groupe, Andreas "Henner" Allendörfer décède dans un accident de voiture. Le groupe décide de continuer sous le nom de Squealer A.D. en sa mémoire.
Il est alors à la recherche d'un chanteur, qu'il trouve en la personne du formidable Gus Chambers, qui vient de terminer l'aventure Grip Inc., qui avait splitté (4 albums, 4 tueries !!), Dave Lombardo étant reparti dans Slayer.
C'est le seul album de Squealer A.D. enregistré par le regretté Gus, qu'il quittera en 2008 (il décèdera la même année à l'age de 52 ans).
"Confrontation Street" (2006) se fera donc avec Gus, mais sans Mike Terrana qui avait quitté le groupe.
Indiscutablement, le précédent chanteur était excellent mais Gus réussit à rivaliser, avec une interprétation différente (plus agressive), bien en phase avec une orientation musicale qui avait évolué, le groupe œuvrant désormais dans un Heavy/Power/Thrash agressif, mais qui n'oublie pas les aspects mélodiques.
Vous ne serez pas surpris d'apprendre que l'ombre de Grip Inc. plane pas mal sur cet opus !
Cet album est assez varié, puissant, moderne, superbement interprété (la technique des musiciens est irréprochable et on notera notamment un batteur d'une efficacité redoutable !) et produit.
Même si l'originalité n'est pas trop de mise, cet album est très efficace et pourra, notamment, ravir les fans de Grip Inc.
Ce fut également le dernier album enregistré par Gus Chambers, qui avait commencé dans un groupe Punk en 1977 (The Squad) et qui est devenu un chanteur réputé et incontournable avec Grip Inc. (1993 - 2004).
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (6) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 17, 2013 1:20 PM CET


Warszawa
Warszawa

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Live incontournable et indispensable (part 2) !!, 1 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Warszawa (CD)
En 2001, Porcupine Tree tourne dans le but de promouvoir l'album "Lightbulb Sun". Dans ce cadre, il enregistre ce Live retransmis par une radio polonaise en 2001.
Fans de "Stupid Dream" et de "Lightbulb Sun", ce live est pour vous, dans la mesure où, sur les 11 titres présents, 9 sont tirés de ces albums.
"Warczawa" est, après le fabuleux "Coma Divine", un live à posséder pour ceux qui souhaitent poursuivre leur découverte du groupe (et qui apprécient les enregistrements Live) sans acheter tous les albums, ainsi que pour les fans. En effet, cette prestation live jouit d'une interprétation remarquable, qui retranscrit parfaitement les divers aspects de la musique fascinante de P.T. et elle magnifie les versions studio ! Quant à la production, elle est excellente !
L'album est sorti en 2004 mais l'enregistrement datant de 2001, ne vous étonnez pas de l'absence de titres du formidable "In Abstentia" (2002) !

Voici la liste des titres et les albums correspondants.

1 - Even Less (Stupid Dream).
2 - Slave Called Shiver (Stupid Dream)
3 - Shesmovedon (Lightbulb Sun).
4 - Last Chance To Evacuate Planet...(Lightbulb Sun).
5 - Lightbulb Sun (Lightbulb Sun).
6 - Russia On Ice (Lightbulb Sun).
7 - Where We Would Be (Lightbulb Sun).
8 - Hatesong (Lightbulb Sun).
9 - Stop Swimming (Stupid Dream).
10 - Voyage 34 (Voyage 34 : The Complete Trip).
11 - Signify (Signify).

Notons pour finir que le titre "Tinto Brass" (de l'album Stupid Dream) est manquant sur le CD par rapport à la prestation du groupe.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 7, 2012 10:24 PM MEST


Coma Divine En Live : Rome (1997)
Coma Divine En Live : Rome (1997)
Proposé par actionrecordsfr
Prix : EUR 18,30

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Live incontournable et indispensable (part 1) !!, 1 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coma Divine En Live : Rome (1997) (CD)
"Coma Divine" a été enregistré en Italie (pays dans lequel Porcupine Tree avait alors le plus de succès), à Rome, en 1997.
Le groupe était très respecté et son influence grandissait car on l'entendait de plus en plus dans les médias, ce avec la sortie de l'album "Signify" (1996). Celui-ci proposait un Rock Progressif de haut niveau, avec des passages atmosphériques beaucoup moins longs que sur les précédents albums.

"Coma Divine" est indispensable car il constitue, pour ceux qui aiment les Live et souhaitent découvrir le groupe sans se procurer les quatre premiers albums, une formidable introduction à l'univers de P.T. car ces albums, et les divers attraits musicaux du groupe (éléments Rock, Prog, Atmosphériques), sont bien représentés et les titres sont bien choisis (voir liste).
Il l'est également pour les fans car l'interprétation des versions Live apporte un "plus", une efficacité, une énergie plus importante que sur les versions studio. La cohésion du groupe est incontestable, l'interprétation est parfaite, et le chant de Steven Wilson est au diapason.
Cette édition date de 2004, elle comporte 2 CD pour 14 titres. La remasterisation date de 2002. C'est celle qu'il faut se procurer !

Voici la liste des titres et les albums correspondants.

Sur le CD 1 :
1-Bornliveintro (Signify).
2-Signify (signify).
3-Waiting phase one (Signify).
4-Waiting phase two (Signify).
5-The sky moves sideways (The Sky Moves Sideways).
6-Dislocated day (The Sky Moves Sideways).
7-The sleep of no dreaming (Signify).
8-Moonloop (The Sky Moves Sideways).

Sur le CD 2 :
1-Up the Downstair (Up The Downstair).
2-The moon Touches your shoulder (The Sky Moves Sideways).
3-Always never (Up The Downstair).
4-IS...NOT.
5-Radioactive Toy (On The Sunday Of Life).
6-Not beautiful Anymore (Up the Downstair).
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (10) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 5, 2013 4:55 PM CET


Le Vieux Fusil
Le Vieux Fusil
DVD ~ Philippe Noiret
Proposé par SUNDISCOUNT
Prix : EUR 22,94

40 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un Monument du cinéma français !!, 28 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Vieux Fusil (DVD)
Le Vieux Fusil est un film réalisé par Robert Enrico en 1975, il s'inspire librement du massacre d'Oradour-sur-Glane.
Je commencerai par un rappel historique.

Le 10 juin 1944, le débarquement de Normandie a eu lieu il y a quatre jours.
Les troupes allemandes sont harcelées par la Résistance qui fait tout pour les empêcher de rejoindre le front.
Une section Waffen S.S., pour se venger, va choisir un village paisible et massacrer ses habitants, hommes, femmes, enfants. 642 victimes. Le village est pillé et détruit. Il n'en reste que des ruines et est le témoin de ce crime immonde.

Dans "Le Vieux Fusil", nous sommes en 1944. Le chirurgien Julien Dandieu (Philippe Noiret) vit à Montauban avec son épouse Clara (Romy Schneider) et sa fille Florence. Malgré la guerre, ils ont une vie plutôt agréable et sont heureux. Julien aide la Résistance en soignant les blessés. Mais il s'inquiète de plus en plus des risques qui pourraient peser sur sa famille. C'est pour cela qu'il demande à son ami François (Jean Bouise) de les emmener à la campagne, dans le château familial, pour les mettre en sécurité.
Mais une section S.S., appelée en renfort en raison du débarquement, traverse le village et massacre tout le monde, dont la famille de Julien.
C'est parce que sa famille lui manque qu'il va partir les rejoindre et découvrir les horreurs commises par ces "hommes". C'est lorsqu'il va voir les corps de son épouse et de sa fille qu'il va décider de se venger.
Mettant à profit sa connaissance du château, dans lequel les S.S. se sont installés, il va s'armer du vieux fusil de chasse de son père et exécuter sa vengeance de manière implacable, massacrant un à un les S.S.

Ce drame poignant, dur, violent, qui prend aux tripes de par cette ambiance terriblement pesante est rendu encore plus terrible en raison des multiples retours en arrière, moments où Julien repense au bonheur passé, brutalement interrompus par l'horreur de la réalité présente.
Le contraste entre cet homme adorable, heureux avec sa famille et le justicier froid et méthodique qu'il devient est saisissant.
Et les acteurs. Que dire des interprétations magistrales de Philippe Noiret et de Romy Schneider, comédiens fabuleux, qui nous immergent avec un talent indescriptible dans cette histoire, sans oublier le formidable Jean Bouise, parfait également. Ces immenses acteurs nous manquent beaucoup !
La mise en scène est au diapason, monumentale, qui ne nous laisse pas une seconde de répit, nous entrainant dans la souffrance de cet homme rongé par la douleur, et ce jusqu'à la fin du film.
Quant à la musique de François de Roubaix (décédé peu de temps après la sortie du film), elle est sublime, inoubliable, poignante et colle à la perfection au film.
"Le Vieux Fusil", la première fois que je l'ai vu, a installé un nœud dans mon estomac, qui est restée là tout le long du film...et après. J'étais rivé sur mon siège, le malaise, l'émotion, étaient omniprésents car le réalisme était total.
A chaque fois que je le revois, je ressens cela. Je pense à Oradour-sur-Glane, au fait que les exactions perpétrées par les nazis, les crimes abjects, étaient fréquents durant cette terrible période.

Les récompenses obtenues par le film ont été amplement méritées :
- César du meilleur film.
- César du meilleur acteur (Philippe Noiret).
- César de la meilleure musique.
- César des César (1985).

Je finirai en disant que le dvd est scandaleusement limité, qu'un tel film devrait bénéficier d'une réédition qui lui rendrait hommage, au niveau de la technique (image et son) et des bonus !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (24) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 16, 2012 5:31 PM MEST


Page : 1-10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21-30