Profil de CoupdeSoleil > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par CoupdeSoleil
Classement des meilleurs critiques: 1.824
Votes utiles : 235

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
CoupdeSoleil

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
La psychosomatique de l'adulte
La psychosomatique de l'adulte
par Pierre Marty
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Destiné aux spécialistes, 8 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La psychosomatique de l'adulte (Poche)
Un court commentaire pour dire que j'ai acheté ce livre en espérant y trouver des informations qui pourraient m'aider à mieux comprendre mes troubles psychosomatiques. Il n'en est rien au final, le contenu est bien trop compliqué pour le lecteur lambda (l'auteur signale d'ailleurs en début d'ouvrage que le livre s'adresse aux professionnels et aux étudiants).


De beaux lendemains
De beaux lendemains
par Russell Banks
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Talentueux, humain, et terriblement triste, 8 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : De beaux lendemains (Poche)
Je n'ai pas vu le film adapté de ce roman (grand prix du festival de Cannes en 1997), l'histoire relatée dans le livre était donc une entière découverte pour moi. Pour résumer en deux mots mon ressenti à la fin de cette lecture : réussi mais pesant. L'histoire de ces enfants emportés dans un accident de car est bouleversante, d'autant plus que l'auteur dresse un portrait attachant (psychologique et sociologique) des victimes et de leurs familles, et que la description des évènements qui précèdent l'accident est faite dans le détail ; nous suivons les petites victimes pas-à-pas avant leur embarquement pour leur dernier voyage, ce qui n'en est que plus pénible (émotionnellement). Nous découvrons également un drame individuel parallèlement au drame collectif que connaît la communauté. Ce drame c'est celui de Nicole qui a survécu à l'accident et qui porte un lourd secret dont elle se servira pour modifier la suite des évènements. Ce livre soulève la question de la responsabilité (qui est responsable, y a-t-il seulement un responsable ?) ainsi qu'une question morale : a-t-on le droit de mentir et de porter injustement préjudice à quelqu'un au nom de quelque-chose que l'on croit juste. Chacun jugera. Cette oeuvre tragique, très réaliste, ne plaira pas forcément à tout le monde, bien qu'elle soit écrite avec beaucoup de talent.


Éloge de la fuite
Éloge de la fuite
par Henri Laborit
Edition : Poche
Prix : EUR 7,90

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur de la science, 5 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Éloge de la fuite (Poche)
Voilà un essai passionnant, décapant, dérangeant ! et ardu... dont le contenu est d'une telle richesse qu'il est difficile d'en faire un résumé. Il faut déjà dire un mot de Laborit, neurobiologiste et personnalité hors du commun, libre (pour autant qu'on puisse l'être dirait-il !) et subversive, qui a réussi la performance de faire de la recherche fondamentale sans aucune aide financière des pouvoirs publics. Il l'aura payé par une mise à l'écart de la part du milieu universitaire et scientifique français, alors que Laborit était par ailleurs mondialement connu, invité jusqu'en Chine pour y faire des conférences, et qu'il a reçu le prix Albert Lasker (équivalent du Prix Nobel).

Cet essai traite de la biologie des comportements, il a pour objectif d'expliquer dans des termes accessibles au grand public les bases de notre fonctionnement neurobiologique et ses conséquences sur nos comportements à la fois individuels et en groupe, depuis notre naissance jusqu'à l'âge adulte. Laborit part de faits basics (comment fonctionne un organisme, quel est sa finalité, comment se construit notre système nerveux, qu'est-ce qui nous différencie des autres animaux) pour éclairer sous un jour nouveau de vastes sujets comme l'amour, la liberté, le bonheur, le plaisir, etc. "La seule raison d'être d'un être, c'est d'être", voilà en substance le message de l'auteur.

Pour résumer les grandes lignes on peut dire que :
- dès la naissance notre organisme est programmé pour maintenir sa structure biologique, satisfaire ses besoins fondamentaux et assurer son bien-être
- pour ce faire, notre cerveau mémorise les expériences agréables (qu'il cherchera à reproduire - c'est le principe du plaisir) et désagréables
- notre cerveau est par ailleurs imprégné par l'action des autres sur nous. C'est l'apprentissage que nous recevons dès notre plus jeune âge (des règles, des valeurs etc) et dont on se défait difficilement tant les automatismes acquis restent ancrés dans notre système nerveux de façon inconsciente
- en société, l'Homme est en compétition avec les autres pour l'appropriation et la conservation des êtres et des choses "gratifiants". Là apparaît la volonté de dominance, l'établissement des hiérarchies sociales par les dirigeants qui élaborent par ailleurs tout un tas de stratagèmes pour contrôler et endormir les masses, de la "culture" jusqu'aux loisirs
- l'Homme moderne est donc malheureusement un outil de production puisque sa promotion sociale dépend avant-tout de la plus-value qu'il peut apporter au système
- l'Homme doit par ailleurs agir selon des règles établies par la société, l'environnement. Lorsqu'il ne peut pas agir selon ce que lui commande son système nerveux, il entre en inhibition de l'action, mécanisme découvert par Laborit et à présent mondialement connu. L'inhibition de l'action est à l'origine du stress et des maladies psychosomatiques
- l'Homme, contrairement aux autres animaux, a un cerveau qui lui permet d'anticiper, d'imaginer. L'imagination est selon Laborit ce qui nous distingue des autres animaux.

L'éloge de la fuite, c'est donc un appel à utiliser notre imagination pour inventer notre vie, une vie en dehors des systèmes hiérarchiques de dominance imposés par la société, en dehors de la compétition. La conclusion de Laborit n'est pas très optimiste : "Tant qu'on n'aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l'utilisent et tant que l'on n'aura pas dit que jusqu'ici cela a toujours été pour dominer l'autre, il y a peu de chance qu'il y ait quoi que ce soit qui change"


Lélia
Lélia
par George Sand
Edition : Poche
Prix : EUR 7,90

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 A mal vieilli, 4 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lélia (Poche)
Avant 'Lélia' je n'avais lu que les romans "champêtres" de G. Sand ('la mare au diable', 'la petite fadette'). Celui-ci n'a rien à voir. Il est probablement une oeuvre magnifique pour les passionnés du genre ou les étudiants en littérature, mais pour moi lecteur lambda, qui veux modestement passer un agréable moment de lecture en compagnie d'un bon écrivain (d'une autre époque certes, mais certains vieillissent mieux que d'autres), 'Lélia' est un roman qui a vraiment subi les assaults du temps, imprégné de religion et de tourments de l'âme à n'en plus finir et un peu niais : Lélia, Sténio, Magnus, tout ce petit monde hystérique se torture à plaisir sur les passions charnelles ! Il faut néanmoins souligner la richesse des réflexions existentielles qui constituent le coeur du roman, réflexions sur la nature humaine, sur la religion, sur la vie ascétique. Voici un extrait des paroles de Lélia concernant sa retraite monastique : "Et pourtant, me disais-je encore, à quoi sert la retraite, à quoi sert la réflexion ? Ai-je moins souffert parmi ces tombeaux en ruine qu'au sein des pompes humaines ? Qu'est-ce qu'une philosophie stoïque, qui ne sert qu'à créer à l'homme des souffrances nouvelles ? Qu'est-ce qu'une religion expiatoire et gémissante, dont le but est de chercher la douleur au lieu de l'éviter ? Tout cela n'est-il pas le comble de l'orgueil et de la folie ?".
Je tiens à souligner un détail pratique concernant les notes de bas de page. Le livre en est plein ! et on y apprend le suicide de Sténio avant même qu'il ne soit révélé par l'auteur... Mauvaise note à l'éditeur donc pour dévoiler l'histoire avant qu'on la découvre en lisant le roman (j'avais volontairement évité de lire la présentation de l'oeuvre pour ne pas connaître la fin de l'histoire, mais je n'avais pas prévu de la découvrir en tombant sur une note de bas de page !).


Les chaussures italiennes
Les chaussures italiennes
par Henning Mankell
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

5.0 étoiles sur 5 Beau roman sur le poids du passé, 4 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Poche)
Qu'est-ce qui peut pousser un homme à vivre en reclus, à se couper du monde ? Au-delà de cette question qui nous intrigue dès le début, ce roman dépeint avec beaucoup de finesse la douleur de l'isolement, le poids de la culpabilité et des erreurs passées. Le passé qui revient faire surface un jour dans la vie de Fredrik Welin sous les traits d'Harriet, son amour de jeunesse, abandonnée sans un mot d'explication des années auparavant. Cette rencontre intense apportera son lot de révélations et de bouleversements, et permettra à Frederik de renaître douloureusement à la vie et d'affronter -enfin- ce qui le ronge depuis longtemps.


Risquer la liberté : Vivre dans un monde sans repères
Risquer la liberté : Vivre dans un monde sans repères
par Fabrice Midal
Edition : Broché

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La liberté n'est pas chose facile, 3 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Risquer la liberté : Vivre dans un monde sans repères (Broché)
Cet ouvrage est décapant, il retire tout le vernis de la pensée préconçue et pré-vendue, pour aller à l'essentiel de ce que devrait être l'existence humaine. F. Midal est philosophe et fondateur de l'Ecole Occidentale de Méditation, et bien que la parole du Bouddha l'accompagne le lecteur ne trouvera aucune doctrine, aucun conseil pour bien vivre ou être heureux : là n'est pas l'objet. La trame du livre, ce sont les vies hors du commun (et douloureuses) d'esprits libres comme Nietzsche, Rainer Maria Rilke, Cézanne, Chögyam Trungpa, qui ont eu le courage de s'extraire des chemins tout tracés, des certitudes et croyances réconfortantes de leur époque pour envisager une autre voie, moins sécurisante. F. Midal aborde des thèmes variés comme le matérialisme, notre rapport à l'argent, au travail, au sexe, sa conception de la philosophie, de l'enseignement, les dégats causés par les institutions religieuses (bouddhisme compris). Cet ouvrage est une invitation à ouvrir notre esprit, à refuser le conformisme, la facilité, à mettre de la beauté dans notre quotidien, mais aussi à savoir affronter et endurer les épreuves. Magnifique hymne à une vie "libre" donc, même si le "chemin d'excellence" est exigeant et périlleux. On peut donc se demander si la liberté n'est pas un prix (trop) cher à payer, notamment au vu de l'immense solitude qu'ont dû endurer ces "héros".


Le vol du corbeau
Le vol du corbeau
par Ann-Marie MacDonald
Edition : Poche
Prix : EUR 13,00

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Trop long, 3 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le vol du corbeau (Poche)
Il est certains romans qui bien que n'étant pas inintéressants sont pénibles à lire. Je ne suis pas parvenue à entrer complètement dans cette histoire, à la fois saga familiale et thriller, qui se déroule majoritairement dans l'univers de l'armée de l'air canadienne sur fond de guerre froide. L'écriture et la narration ne m'ont pas emballée, notamment parce qu'on ne sait pas toujours si il s'agit de dialogues ou de monologues intérieurs. La deuxième partie est devenue pesante, j'ai carrément survolé des passages entiers. Il y a profusion de descriptions et de détails sur les états d'âme des uns et des autres qui n'apportent pas grand-chose et retardent trop le dénouement final. Conclusion : une histoire tragique, bien ficelée, qui questionne le lecteur sur les choix moraux que l'on fait, mais qui ne valait pas 800 pages d'une écriture en tout petits caractères !


Victime des autres, bourreau de soi-même
Victime des autres, bourreau de soi-même
par Guy Corneau
Edition : Poche
Prix : EUR 7,80

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pour accompagner (ou déclencher) le changement intérieur, 9 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Victime des autres, bourreau de soi-même (Poche)
Cet ouvrage très agréable à lire est criant de vérité(s). C'est le premier ouvrage de "développement personnel" que j'ai lu et probablement le meilleur. La trame du livre est basée sur le mythe d'Isis et Osiris interprété et analysé sous l'angle psychologique/psychanalytique de façon très didactique, sans jargon. C'est passionnant, riche, bien écrit. L'auteur nous montre comment chaque personnage possède une part d'ombre et de lumière, et comment toutes ces facettes de leur personnalité sont utiles à leur cheminement. Le livre commence par poser un constat : nous vivons souvent étrangers à nous-mêmes, enfermés dans une image, gouvernés par des peurs et des besoins. Il pose ensuite les bases d'une vie épanouie : écouter nos élans vitaux (créer, participer, s'unir...), apprendre à ne plus nous identifier à notre passé, cesser de rendre les autres responsables de ce qui ne va pas dans notre vie, etc. Les compensations (excès d'alcool, de télé, de sexe etc) sont aussi analysées comme autant de moyens de nous réconforter. L'auteur nous montre un chemin pour ne plus être esclave de nos schémas inconscients, intégrer et gérer au mieux notre part d'ombre, toujours en accompagnant ses propos d'exemples et d'interprétations du mythe d'Isis et Osiris. Excellent outil de réfléxion et d'accompagnement pour celui qui est en processus de changement intérieur ou qui connaît un passage dépressif puisque la dépression est présentée comme un passage douloureux mais constructif, pas du tout sous l'angle pathologique.


Abdominaux, arrêtez le massacre ! : Méthode Abdologie de Gasquet
Abdominaux, arrêtez le massacre ! : Méthode Abdologie de Gasquet
par Bernadette de Gasquet
Edition : Broché
Prix : EUR 15,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Ardu mais très utile, 8 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Abdominaux, arrêtez le massacre ! : Méthode Abdologie de Gasquet (Broché)
Ce livre n'est pas facile d'accès pour ceux qui ne pratiquent pas déjà une activité physique ou qui connaissent mal leur corps. Il fournit cependant des conseils et des exercices précieux même si certains ne sont pas faciles à mettre en pratique. Il faut être motivé et lire plusieurs fois certains passages, bien regarder les photos, pour reproduire les exercices. Ceux qui manquent de motivation ou qui ont besoin d'un programme encadré peuvent se sentir découragés. Quoiqu'il en soit il s'agit d'un ouvrage sérieux et professionnel qu'il est bon d'avoir dans sa bibliothèque.


La mort à nu
La mort à nu
par Simon Beckett
Edition : Poche
Prix : EUR 7,90

4.0 étoiles sur 5 Disparitions dans un petit village anglais, 6 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La mort à nu (Poche)
Le démarrage sordide du livre m'a fait craindre un instant un thriller où meurtres et découvertes macabres se succèderaient jusqu'au dénouement final où le coupable est identifié, le tout sans grande originalité. En fait il n'en est rien : il y a une véritable histoire, bien construite et alimentée par une enquête policière auxquelle le personnage principal participe malgré lui à cause de son passé (qui est progressivement dévoilé). Le cadre (un village anglais) est intéressant, on y découvre l'Angleterre profonde, un milieu rural fermé aux 'étrangers' de la ville, avec ses notables, très ancré dans les traditions, où tout le monde se cotoie. Comme dans tout bon thriller les rebondissements ne manquent pas. L'auteur, journaliste spécialisé dans les enquêtes policières, met à profit ses connaissances dans le domaine de la médecine légiste pour nous livrer une description impressionnante de la décomposition des cadavres, ce qui donne une base scientifique et réaliste aux évènements. Seul bémol : la relation sentimentale du personnage principal est trop cliché, sans intérêt. Un bon moment de détente quand même.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7