Profil de Heliodorae > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Heliodorae
Classement des meilleurs critiques: 875.390
Votes utiles : 3

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Heliodorae

Afficher :  
Page : 1
pixel
Gusti Cuir nature "Holly" Sac à Bandoulière en cuir de chèvre Sac Collège Sac porté épaule Petite Pochette Sacoche Vintage Besace Sac en Cuir véritable Pratique Petit élégant chic Sorties Soirées Disco Party Concert Rétro Travail Business IPad Taille Petite-Moyenne Femme Homme Unisexe Marron H4
Gusti Cuir nature "Holly" Sac à Bandoulière en cuir de chèvre Sac Collège Sac porté épaule Petite Pochette Sacoche Vintage Besace Sac en Cuir véritable Pratique Petit élégant chic Sorties Soirées Disco Party Concert Rétro Travail Business IPad Taille Petite-Moyenne Femme Homme Unisexe Marron H4
Proposé par Gusti Cuir
Prix : EUR 26,95

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Parfait, 23 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Petit sac à main super joli et super pratique avec à l intérieur 3 poches dont une zippée et une poche zippée au dos.De plus , livré avec à l'intérieur une boîte de cirage incolore pour son entretien. Classe et j'adore. Très beau cuir!


Robert Parker : Les Sept Péchés capiteux
Robert Parker : Les Sept Péchés capiteux
par Benoist Simmat
Edition : Album

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 il faut savoir lire, 8 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Robert Parker : Les Sept Péchés capiteux (Album)
Les critiques adressées à Parker dans ce livre comme ailleurs ne sont pas sur ces talents de dégustateur émérite. L'histoire est sympathique telle qu'elle est présentée. Mais s'en prendre à Parker est trop simple pourquoi ne pas s'en prendre à la foule de gens qui l'on suivit en se contentant de regarder des notations plutôt que des commentaires de dégustation. Non la dégustation ne peut-être totalement objective, elle l'est encore moins lorsque l'on sait ce que l'on boit. Oui les grands vins bordelais ne sont aujourd'hui plus que des produits financiers dont les titres de propriété passent de main en main dés la commercialisation en primeur, aprés certains font encore quelque fois le tour du monde. Celui qui se fait avoir dans tout ça c'est le dernier maillon de la chaîne. Aprés pour nous modestes Français il devient quasi impossible de se payer un 1er de Bordeaux une fois dans sa vie. La spéculation n'est pas le fruit de Parker mais bel et bien le fruit de ceux qui se sont servis de Parker pour faire leurs prix. Des buveurs de notes, des buveurs d'étiquettes.


Page : 1