Profil de John > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par John
Classement des meilleurs critiques: 95.802
Votes utiles : 14

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
John "cheval de Rooster"

Afficher :  
Page : 1
pixel
Les enfants de Hurin
Les enfants de Hurin
par J.R.R. TOLKIEN
Edition : Poche
Prix : EUR 7,30

5.0 étoiles sur 5 L'enfance gâchée, 16 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les enfants de Hurin (Poche)
Un chef d'oeuvre absolu. Je n'ai aucune remarque sur la forme que je laisse à l'appréciation des connaisseurs et surtout, de ceux qui peuvent le lire en anglais.
Sur le fond, cette histoire est d'une tristesse incroyable, mais d'une tristesse tournée vers la terreur et la pitié (au sens aristotélicien) : empathie envers Hurin, condamné par Morgoth à une contemplation pure et impuissante devant les mahleurs de sa descendance, empathie envers le destin tragique de Turin. La force de ce récit est de nous rendre plus tolérant, plus sensible envers les mahleurs de nos frères humains, de leur tentative de s'en sortir, envers la jeunesse aussi: comment peut naître ou s'expliquer une délinquance juvénile? Comment expliquer que des enfants peuvent se retrouver seuls, sans repère et foyer dans un pays dévasté par les guerres? Ce livre tente de répondre à ces questions. Et ce qui le rend d'autant plus fort, comme ce qui rend forte toute l'oeuvre de Tolkien d'ailleurs, c'est que la méthode empruntée pour susciter toutes ces interrogations et toute cette prise de conscience n'est pas la froide raison d'un sociologue moderne, l'action tactique d'un politique, ou la morale d'une religion, mais la fantasy, c'est-à-dire ce support de la bienveillance, façon d'exprimer la vérité humaine par détachement de soi-même à son propre quotidien et à sa condition: moyen le plus efficace de comprendre la condition des autres. On sent l'amour de Tolkien pour ses héros Turin et Niniel, symbole d'un sentiment de respect universel pour la jeunesse à qui on lègue un monde chaotique et qui est seule en mesure de le changer.
Un grand livre qui constitue, avec La misère du monde de Bourdieu, l'un des derniers soubresauts d'un humanisme que la civilisation occidentale a perdu et qui constituait pourtant le moteur nécessaire de cette dernière, moteur à défaut duquel elle sombrera bel et bien.


La Porte du paradis [Édition Double]
La Porte du paradis [Édition Double]
DVD ~ Kris Kristofferson
Prix : EUR 21,70

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Excellent film mais..., 11 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Porte du paradis [Édition Double] (DVD)
...contrairement à ce qui est dit, l'épisode relaté est inexact, du moins partiellement. La situation explosive relatée dans le film a été stoppée par l'armée avant qu'il n'y ait un massacre. Quelques personnes seulement ont trouvé la mort, ce qui est déjà trop, certes, mais il n'y a pas eu un grand massacre comme évoqué dans le film qui demeure d'une beauté stupéfiante. Pour cette erreur historique qui ponctue une époque entamée depuis les années 60, au cours de laquelle, sous prétexte de démythifier la conquête de l'ouest, on va jusqu'au mensonge qui n'a d'équivalent que celui ayant eu pour but de la glorifier, je ne mets que trois étoiles.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 7, 2014 3:32 PM MEST


Droit du travail 2012 - 6e éd.: HyperCours
Droit du travail 2012 - 6e éd.: HyperCours
par Elsa Peskine
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Excellente prestation, 5 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Droit du travail 2012 - 6e éd.: HyperCours (Broché)
Question livraison, je l'ai reçu en 2 jours, conformément à ma commande et le livre était en parfait état. Prestation excellente, donc.
Question ouvrage, celui-ci constitue naturellement un très bon outil pour réviser un examen, type CRFPA. Mais le livre ne donne qu'un point de vue de la matière sociale, celui du salarié, ce que les auteurs revendiquent d'ailleurs par honnnêteté selon certains ou par partialité selon d'autres. Disons simplement que ce parti pris peut nuire ici ou là à la clarté de l'explication.


Moby Dick
Moby Dick
par Herman Melville
Edition : Poche

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 J'en salive d'avance, 25 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Moby Dick (Poche)
Je cherchais une bonne traduction de ce roman, celle que j'avais à ma disposition me paraissant dépassée.
J'attaque donc celle d'Armel Guerne qui me semble correspondre à tous points de vue à ce que j'attends.
Un petit doute cependant: la première phrase a été traduite par "Appelons moi Ishmael" pour "Call me Ishmael". Je suis peut-être un peu vieux jeu, mais en tant que lecteur, je suis prêt à croire tout ce que me dit le narrateur pendant le temps de ma lecture...pour peu qu'il s'adresse directement à moi. Alors dire "Appelons-moi Ishamel", c'est dire en gros: "on va jouer à un jeu, on va créer un personnage et on va l'appeler Ishmael". Pourquoi ce clin d'oeil et cette distance d'observateur scientifique?. C'est évident que le roman est une invention de toutes pièces, alors pourquoi en rajouter une couche? Si le roman est à la première personne, c'est le personnage de l'histoire qui parle et le lecteur se met dans les conditions pour croire qu'il existe, même s'il sait bien que c'est faux. Donc quand un narrateur me dit qu'il s'appelle Ishmael, j'attends qu'il me dise "Vous qui me lisez, appelez-moi Ishmael" et non "on va dire que je m'appelle Ishmael". Melville a écrit "Call me Ishmael" et non "Let's call me Ishmael" ou un truc dans ce genre.
C'est à mon avis un contresens, mais bon, je continue cette lecture dont le style par ailleurs est loin d'être désagréable.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 16, 2014 8:23 PM MEST


Sam peckinpah un realisateur dans le systeme hollywood
Sam peckinpah un realisateur dans le systeme hollywood
par Gérard Camy
Edition : Broché
Prix : EUR 21,35

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Pas top, 8 octobre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sam peckinpah un realisateur dans le systeme hollywood (Broché)
On sait la fascination de bon nombre de Français et j'en suis le premier, pour ce réalisateur visionnaire. Fallait-il pour autant que l'auteur du présent ouvrage vise à ce point à côté de la plaque? Le livre est un condensé d'informations analysées de façon bâclée et superficielle avec un enrobage universitaire qui donne l'apparence du sérieux.
Ce qu'a oublié de dire l'auteur, c'est que Sam Peckinpah était un Américain, donc un être complexe, pétri de morale et d'autant plus désenchanté et amer qu'il observait la contradiction entre la réalité de cette Amérique et la morale qu'elle était censée porter à travers son projet de civilisation. Si Peckinpah montre la violence des anti-héros comme les brigands de la Horde, l'intellectuel pétrifié des Chiens de paille ou les deux vétérans de Coups de feu dans la Sierra, c'est qu'à la base, il y a un enjeu moral, une tromperie sur les valeurs, tromperie d'autant plus insupportable qu'elle annonce la fatigue et le nihilisme de ses héros tardifs de Pat Garrett..., d'Apportez-moi la tête..., et de Croix de fer.
Or, le Peckinpah de ce livre est décrit comme un pur anarchiste en guerre contre toutes les institutions et toutes les églises, bref comme un révolutionnaire français ou un tenant de la french theory, ce qu'il n'a jamais été.Voilà ce qu'on aurait aimé trouver dans ce bouquin. Peckinpah, à l'instar d'Orwell était un anarchiste conservateur.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 26, 2008 12:35 AM MEST


Page : 1