Profil de Coin-coin le trekkie > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Coin-coin le t...
Classement des meilleurs critiques: 1.427
Votes utiles : 1207

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Coin-coin le trekkie "Lol_O" (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Rushup Edge
Rushup Edge
Prix : EUR 17,01

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 CAT189CD, 22 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rushup Edge (CD)
Un mystère quand à l'auteur de cet album entoure ce dernier depuis sa sortie. Publié sur l'excellent label d'Aphex Twin, la légende voudrait que l'auteur soit Richard D. James lui-même. Il est vrai que l'on retrouve les nappes et les rythmes syncopés de l'artiste. Il paraitrait même que le sieur aurait interprété en live certains morceaux. Ce dernier point semble donc confirmer que ce "Rushup Edge" ainsi que l'ep "Confederation Trough EP" qui l'accompagne soient deux productions signées par le papa des "Selected Ambient Works".

Nappes analogiques et beats rageurs s'entremêlent au cœur d'une fiesta proprement jouissive. On ne s'ennuie pas un seul instant durant la trop courte durée de l'album. Depuis que les deux galettes sont sorties il y a de cela maintenant quatre années, on attend avec impatience le retour de ce héros de la musique électronique qui, décidément, parvient chaque fois à nous cueillir et à nous étonner.


Die Antwoord - $O$
Die Antwoord - $O$
Prix : EUR 14,00

1 internaute sur 17 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Z, 14 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Die Antwoord - $O$ (CD)
C'est à peine croyable. Après avoir lu les deux premiers avis sur cet album et le Descriptions du produit faite par Amazon, je me suis dit qu'enfin un groupe allait me réconcilier avec un courant qui m'est totalement étranger et avec lequel je n'ai aucune affinité. Et bien non, ça n'est pas encore pour cette fois-ci. Il faut avouer que le mélange Hip-Hop et rythmes africains est une idée plutôt ingénieuse mais le résultat est catastrophique.

Le look du leader est particulièrement gratiné et pas loin (et même très près) de la caricature. Un genre qu'il se donne et qui va très bien avec la musique que produit ce groupe. Plus ragga que Rap, elle se trouve être totalement indigeste. Die Antwoord n'est rien de moins, rien de plus qu'un groupe certain de connaître le succès. Les sonorités employées ainsi que la boite à rythme épileptique sont à l'image de ce que les médias proposent: Indigentes, spectaculairement kitchs, et commerciales dans ce que le terme à de plus péjoratif.

Une musique aux paroles qui se veulent sans doute réactionnaires mais qui passera, au mieux, en fond sonore dans votre supermarché favori.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : May 19, 2012 11:41 PM MEST


L'Essentiel
L'Essentiel
Prix : EUR 6,95

4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Les trésors de la chanson française 6, 7 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Essentiel (CD)
Si à une époque l'Angleterre eut l'ingénieuse idée de pondre parmi les groupes les plus inventifs de l'histoire du rock et de la pop (The Beatles, Pink Floyd, Genesis (période Gabriel) pour ne citer qu'eux), ce pays pourvoyeur d'autant d'artistes de talent que de groupes formatés eut, par contre, la très mauvaise idée de lancer les Take That et les Spice Girls. Premier girls et boys band qui allaient bien entendu provoquer un raz de marée chez les bas du front que nous sommes en France et indirectement générer des boys band de la trempe des 2BE3.

Trois robustes jeunes hommes aux biceps et aux pectoraux intelligemment exposés aux jeunes jouvencelles de notre pays. Attirant les foules, ces types dont on ne saura sans doute jamais s'ils furent de vrais artistes ou bien de simples mannequins de podiums embauchés pour la circonstance, connurent un succès fou dans nos contrées grâce à deux albums "Partir un jour" et "2Be3", un album de remixes sobrement intitulé "Remix Collector", un live "Bercy 98", la compilation (et oui, déjà !!!) "L'essentiel ' 2be3" ainsi qu'un album de chansons interprétées dans la langue de Shakespeare.

Musique passe-partout, fast-food et immature, elle sonne le glas d'une certaine musique commerciale qui jusqu'alors se permettait encore d'avoir un semblant d'intérêt. Sorte de hamburger sonore dont beaucoup se délectent sans vraiment savoir ce qu'il y a à l'intérieur, la musique des 2BE3 fait mal aux oreilles en particulier et à la musique en général. Traumatisant les réels amateurs de musique et créant par là même une génération de trépanés qui ne jure plus que par l'image à défaut de réaliser combien ce qu'ils écoutent est insipide, ce trio de beaux gosses marque, de mon avis, les début d'une descente aux enfers dont pas un seul d'entre nous ne semble s'inquiéter.

Et c'est bien normal puisque les vrais amateurs de musique se tourneront toujours vers leurs artistes préférés, omettant ainsi de pencher une oreille sur celle qui aujourd'hui rend le terme "commercial" des plus péjoratifs. Quand aux autres, ils resteront à jamais sourds aux alertes que nous leur prodiguons et maintiendront que NOTRE musique ne ressemble à rien et que rien ne vaudra jamais la soupe qu'ils assènent à leurs petits cerveaux de néophytes...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (6) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 16, 2012 2:10 PM MEST


Smak 1-10 Issue 1+2  - Edition limitée
Smak 1-10 Issue 1+2 - Edition limitée

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 SMAKCD001, 5 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Smak 1-10 Issue 1+2 - Edition limitée (CD)
A l'instar des labels WARP et REPHLEX, SKAM fait partie de ces labels qui proposent une musique électronique pointue. Mais à la différence des deux premiers, celui-ci demeure encore un objet de culte dû à la grande confidentialité dont font preuve chacune de ses sorties. Et ce n'est certainement pas encore cette double compilation qui rameutera les foules car même si certains titres demeureront digestes aux oreilles des moins avertis ("Auberginetix Pingamix" de Posthuman), il faut reconnaître que la musique de Tattamax, qui propose ici un carré angoissant ("Cipher"), bruitiste ("Armatage Shunks", "Figurines Sold Seperately") et même "aphex-twinien" ("Hill Jogging"), est plutôt intransigeante. Un artiste qui nous vient du micro-label Uchelfa dont est également issu l'excellent producteur Quinoline Yellow qui offre ici quatre titres dans une veine IDM déconstruite et mélodieuse qui lui est chère.
SMAK fête le mariage inégal entre le délice et l'indigeste. Rien de vraiment flamboyant dans ce que produit Made. Entre Electro saupoudrée d'un Beat Hip-hop poussiéreux ("1st Break") et Post-Trip-hop moribond sans intérêt ("Land"), ne surnage que l'hypnotique et inquiétant "Type Tactical". L'honneur est sauf. Le duo String Theory semble avoir digéré toute la vague electronica mélodieuse des années quatre-vingt dix et notamment les productions estampillées Aphex Twin et The Black Dog ("Bloopalong" sonne comme un mix du "Selected Ambient Works vol.2" du premier et du "Bytes" des seconds). Rien de vraiment folichon, même lorsque l'on n'a rien à se mettre sous la dent, autant se replonger dans ses classiques.

A dire vrai, l'écoute de cette double compilation s'est faite un peu tardive. Il faut donc sans doute remettre le tout dans un contexte vieux de dix ans. Ce qui parfois est une assez longue période en matière de musique électronique. Mais au regard de nombreuses œuvres qui leur sont antérieures et qui ont su, malgré les années, garder tous leurs charmes, on peut se poser la question quand à l'intérêt d'une telle acquisition.

PS: pas le courage de faire la critique du reste de cette double compilation...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 6, 2011 8:52 PM MEST


Artificial Intelligence Vol.1
Artificial Intelligence Vol.1

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 WARPCD6, 29 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Artificial Intelligence Vol.1 (CD)
Avant WARP, il y eut Frédéric Taddeï et sa chronique musicale dans l'excellente émission Nulle par ailleurs sur Canal+. Avant lui, il y eut, Tangerine Dream, Klaus Schulze, Can, Faust et Neu, et bien plus loin encore, Depeche Mode, OMD, Art Of Noise et même Jean-Michel Jarre. Plus de vingt cinq années durant lesquelles j'ai toujours cru être à la page. En avance sur mes compagnons de route qui ne croyaient qu'en la sainte trinité Rock, Métal et Punk. Écouter de la musique électronique leur apparaissait tellement improbable que je devais le faire en me cachant.

Puis vint cette fameuse critique de Monsieur Taddeï sur l'ambient et notamment sur le groupe The Future Sound Of London. Une claque et le début d'une remise en question totale. C'était en 95 et après avoir collectionné les albums vinyles de tout un tas de groupes electro-pop et soit-disant avant-gardistes, il m'a fallut me faire une raison. J'étais très en retard. Du moins par rapport aux anglo-saxons qui produisaient déjà à l'époque une musique en avance sur tout ce que notre pays comptait d'artistes électroniques. Après un tour dans l'un des magasins de disques d'une grande enseigne et surtout après avoir mis la main sur deux albums d'artistes qui m'étaient jusqu'alors totalement inconnus ("Amber" d'autechre et "I Care Because You Do" d'Aphex Twin) et qu'un type pas très sérieux avait rangé au mauvais endroit, j'ai changé ma façon d'aborder la musique électronique. Tout ce que j'avais pu entendre jusqu'à maintenant me semblait alors bien fade.

C'est très exactement à cette période aussi que je suis définitivement devenu accro au label WARP. D'ailleurs, depuis ces seize dernières années, j'ai n'ai eu de cesse de me procurer les références qui me manquaient. A l'époque, et ce donc, six ans après la naissance du label, des vieilles références, il ne restait pas grand chose à se mettre sous la dent. A petit label, distribution minimaliste. Il ne fallait donc espérer que ces quelques compilations et une dizaine d'albums majeurs réédités pour pouvoir profiter du son WARP.

Cet "Artificial Intelligence" fait partie de ces galettes fondamentales sans lesquelles la musique d'aujourd'hui ne serait probablement pas tout à fait la même. Il suffit d'entendre les sublimes mélodies produites par Dice Man (Aphex Twin) et Speedy J. Les "Crystel" et "The Egg" du duo Autechre qui bien avant de devenir un ascète du courant IDM produisait des merveilles planantes et mélodieuses. "Preminition" lorgne quand à lui du coté des premières productions du label.

"Artificial Intelligence" est donc une merveille. Une pierre angulaire du label WARP en particulier et de tout un pan de la musique électronique en général...


Theory of Evolution, the
Theory of Evolution, the
Proposé par Giant Entertainment
Prix : EUR 18,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 WAPCD29, 28 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Theory of Evolution, the (CD)
Avec les deux volets de la série "Artificial Intelligence", "The Theory Of Evolution" est une pièce maitresse du label WARP. Et pourtant, ce qui reste aujourd'hui comme une compilation de très haute tenue n'a aucun rapport avec le moindre artiste que produit alors le label anciennement basé à Sheffield. Cependant, à l'écoute de certaines œuvres, il n'est pas rare de confondre leurs auteurs avec quelques-uns des plus brillants représentants de l'écurie WARP. Effectivement, comment ne pas confondre l'obsédante nappe de "Peschi" signée Reload avec la techno mélodieuse du Black Dog d'avant le clash entre Handley, Turner et leur ancien acolyte Ken Downie, période à laquelle les trois hommes produisirent le chef-d'œuvre "Bytes". D'ailleurs, à l'écoute de "The Theory Of Evolution", cela devient très vite une évidence.
Au point de nous demander qui des uns ou des autres sont les inspirateurs de ces dizaines de merveilles numériques sorties des fourneaux des labels WARP et EVOLUTION.

On reconnaitra la présence de Mark Pritchard (l'un des deux hommes planqués derrière le pseudo "Africa HITech") sur une grosse majorité des titres. Seize années après sa sortie, "The Theory Of Evolution" est la preuve évidente du jeunisme persévérant dont sont pourvus certains courants électroniques qui ne veulent (ou ne peuvent) pas vieillir. Et c'est tant mieux...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 28, 2011 4:32 PM MEST


Blen
Blen
Prix : EUR 8,65

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 WAP283, 27 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blen (Album vinyle)
Nouvelle signature pour le label WARP (si l'on excepte les interventions solo de Mark Pritchard à travers ses projets "Music For Film, Television And Radio Volume 1" sous pseudo Harmonic 33, le décevant "When Machines Exceed Human Intelligence" signé cette fois-ci Harmonic 313 ou bien encore le génialissime ep "Antacid" (dont une bonne majorité des titres est encore disponible sur l'excellente compilation "Theory Of Evolution, toujours sur WARP). Le bonhomme aime s'entourer chaque fois d'un partenaire et avec son nouveau projet fièrement intitulé Africa HITech, il s'acoquine avec Steve White que certains prétendent être un grand monsieur de la soul mais sous-estimé.

Le nom "Africa-HITech" porte en lui une source intarissable d'espérance. De ce pseudonyme se dégage bien les influences des deux hommes. Car oui, si l'on tend bien l'oreille, on devine les rythmes africains... Mais sans les tam-tam. On croit entendre du dub là où la reverb semble exclue. L'électronique prédomine évidemment l'ensemble du projet ce qui est loin d'être un vilain défaut. Ce que ne manqueront pas de faire remarquer les plus vieux fans du label...


Soul Static Bureau
Soul Static Bureau
Proposé par cultureprix
Prix : EUR 14,03

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Hydrogen Dukebox, 25 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soul Static Bureau (CD)
Puisqu'en ce moment il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent en matière d'electronica, autant se jeter goulument sur ce "Soul Static Bureau" signé Norken. Un disque qui date d'une douzaine d'années mais qui reste encore aujourd'hui une référence en la matière. Si le beat n'a que peu de rapport avec le courant mélodieux cher aux BoC et consorts, ses merveilleuses nappes synthétiques méritent que l'on s'y plonge sans retenue... Comment alors, ne pas tomber sous le charme d'un "Southern Soul" absolument magnifique ?


Eye Contact
Eye Contact
Prix : EUR 11,10

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 GGD-4AD, 20 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eye Contact (CD)
Ils ont osé quitter WARP. Il fallait s'y attendre puisqu'ils n'en sont pas à leur coup d'essai. Déjà ils avaient abandonné leur précédent hébergeur "The Social Registry" pour l'écurie qui abrite Autechre, Boards Of Canada, Plaid et consorts.
Aujourd'hui les voilà signés sur 4AD, une occasion donc pour critiquer leur nouvel album. Le tuer dans l'œuf. Assassiner le groupe, et ce, sans la moindre objectivité. Juste parce qu'ils ont choisi d'abandonner le label qui m'est si cher...
Sauf qu'après avoir écouté le premier titre du nouvel opus "Eye Contact" nommé "Glass Jar", il devient moins évident de formuler le moindre avis négatif sur cet album. Car effectivement, il s'agit là, encore une fois, d'une merveille. De ces albums qui cultivent leur intérêt à travers une profusion d'idées mises en œuvre à l'instar d'un Jodorowski dont la filmographie est exemplaire tant sur le plan de l'image que sur celui de scénarios labyrinthiques littéralement vomis par son esprit débordant d'inventivité.

De cet album sensationnel, on retiendra bien évidemment la voix "bushienne" de Lizzi Bougatsos sublimée par une instrumentation intelligemment agencée. Les claviers mêlent leurs troublantes harmonies aux guitares, aux percussions et même parfois à l'accordéon. Si "Saint Dymphna" était déjà superbe, "Eye Contact" ajoute à la musique des Gang Gang Dance un soupçon de mélancolie, allant souvent piocher dans la tradition hindou. La voix de Lizzi, parfois incantatoire, subjugue par sa beauté et évite les écueils liés à certains choix difficiles. Comme deux ou trois sonorités électroniques qui nous rappellent qu'il est délicat de ne pas tomber dans l'ubuesque. Mais ici, rien de grotesque.

Le dernier album des Gang Gang Dance se révèle être au final un album fantastique, bigarré, festif. Le groupe s'amuse et cela s'entend. Il est surtout beaucoup plus aisé de s'y attarder quand "Saint Dymphna" demandait à ses auditeurs un réel effort d'accoutumance...

A acheter, les yeux fermés...

A écouter, les oreilles grandes ouvertes...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 5, 2011 1:43 PM MEST


Mind Bokeh
Mind Bokeh
Prix : EUR 17,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 WARPCD209, 17 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mind Bokeh (CD)
La première écoute fut difficile. Voire carrément insupportable. Au point que je me suis demandé si j'allais un jour glisser à nouveau la galette dans la fente du lecteur tant "Mind Bokeh" m'a tout d'abord déçu. Ce n'est en fait qu'après quelques écoutes tendues que le charme a agit. Peut-être pas aussi passionnant que le précédent "Ambivalence Avenue", le dernier album de Bibio révèle ses charmes au fil des écoutes.

Il s'effeuille, chaque morceau étant comme un vêtement qui tombe pour laisser libre cours à l'imagination. Comme c'était déjà le cas avec "Ambivalence Avenue", "Mind Bokeh" offre un large panel d'influences, allant de la pop naïve et mélancolique au "rétro-disco" poussiéreux. Si l'agencement des titres parait n'avoir aucune cohérence, il ne faut pourtant pas s'attendre à se perdre dans les méandres d'un grand fourre-tout. Bien au contraire, lorsque la magie opère, on s'étonne d'y trouver une certaine logique.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20