undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Cliquez ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Jean-loup Sabatier > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean-loup Sabatier
Classement des meilleurs critiques: 388
Votes utiles : 1000

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean-loup Sabatier
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Par bonheur, le lait
Par bonheur, le lait
par Neil Gaiman
Edition : Broché
Prix : EUR 12,50

5.0 étoiles sur 5 rigolo, 4 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Par bonheur, le lait (Broché)
Marrez vous en le regardant en famille. Cet auteur est souvent très rigolo. Je vous le recommande si vous aimez les énigme en meme temps que de rigoler. M. (10 ans)


Belle Rose Brillant Diamant Coeur Rouge Pendentif En Cristal Collier Pour Maman Cadeau Festival
Belle Rose Brillant Diamant Coeur Rouge Pendentif En Cristal Collier Pour Maman Cadeau Festival
Proposé par Jiayiqi Trading Co.,Ltd
Prix : EUR 8,29

5.0 étoiles sur 5 j adore, 4 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
C'est super rien a re dire. Se porte super bien je vous le recommande!!!! Très contente de ce collier pour ma mere comme pour moi! M (10 ans)


Le livre sonore à enregistrer pour offrir à sa maman
Le livre sonore à enregistrer pour offrir à sa maman
par RAPHAELE VIDALING
Edition : Album
Prix : EUR 14,95

4.0 étoiles sur 5 super, 4 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le livre sonore à enregistrer pour offrir à sa maman (Album)
Enregistrer pour sa maman c'est super! Ma maman a été très contente. Quelque bug vers quelque page mais je vous le recommande!!!!!! M. (10 ans)


Love in the Age of Mechanical Reproduction
Love in the Age of Mechanical Reproduction
par Judd Trichter
Edition : Relié
Prix : EUR 24,23

5.0 étoiles sur 5 Un excellent roman cyberpunk, 6 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Love in the Age of Mechanical Reproduction (Relié)
Une nouvelle voix tout à fait intéressante dans le cyberpunk pur et
dur. Ca n'est pas de la hard-science mais c'est pas mal de crans plus
technique que le cyberpunk en général, à part quelques "flous
artistiques" et autres implausibilités laissées en suspens. L'univers
dystopique est très sombre mais bien rendu et crédible, l'intrigue a
des côtés romans noirs qui sont bien sentis. Enfin, les personnages ne
sont pas archétypiques, ils sont fins, bien développés, tout en
nuances (par exemple: le commercial désabusé qui sert de
héros/anti-héros ; ou l'enquêteur de police cultivé, littéraire et
plutôt raffiné, tient des conversations savoureuses et approfondies
sur des sujets variés qui sentent le vrai, alors que la discussion
porte sur des points de détail de cet univers imaginaire).

Les androïdes sont partout, ils remplacent une bonne partie des
travailleurs humains dans leurs anciens boulots (du coup les humains
sont souvent devenus chômeurs), et ces êtres artificiels sont aussi
dans les endroits où les humains ne peuvent pas travailler (lunes de
Jupiter, astéroïdes, ...). Les androïdes sont conscients et ont une
bonne dose de libre-arbitre. Pour autant, ils sont traités comme des
esclaves, ou, lorsqu'ils parviennent finalement à acquérir/racheter
leur liberté, ils sont traités comme du sous-prolétariat corvéable à
merci et parfaitement dispensable (un de perdu, cent de retrouvés) :
même dans ce cas, ils ne valent alors guère mieux que des objets et
sont très peu protégés par la loi. L'androïde fonctionne ici comme
l'archétype du sous-prolétariat exploité, du pauvre méprisé et vivant
dans un gettho. Mais ça c'est la toile de fond, pas l'histoire.

Les androïdes sont extrêmement humanoïdes dans leur écrasante
majorité, au point qu'il faut les examiner de près pour savoir si on a
affaire à un androïde ou un humain... (Pourquoi? On ne sait pas, c'est
l'un des points flous sur lequel l'auteur/créateur-de-monde ne s'étend
pas).

Dans ce cadre, un homme assez quelconque au départ (un commercial un
peu paumé un peu drogué) tombe amoureux d'une androïde "créative"
affranchie, qui, apparemment, l'aime en retour. Mais cet amour est
tabou, ou du moins c'est très risqué (les extrémistes androïdes type
"black panther" les exécuteraient volontiers ; tandis que les humains
anti-androïdes les tortureraient probablement aussi à mort si ça se
savait). Arrive par dessus tout ça, des chasseurs d’androïdes traquent
notre héroïne (comme tous ses semblables) pour tenter de la voler et
de la réduire en pièces détachées qu'ils pourront ensuite revendre au
marché noir. Les pièces "tombées du camion" s'écoulent très bien, que
ce soit à des androïdes affranchis désespérés qui ne peuvent pas
s'acheter des pièces ; ou en direction de compagnies peu scrupuleuses
ou peu désireuses de réparer à bon prix les membres endommagés de
leurs forces de travail...

Le 4ème de couverture dévoile largement le pitch, je me contenterai
donc de soulever un coin du voile sur une partie : il pourrait arriver
que la fille-androïde soit volée et réduite en pièce détachée, notre
héros pourrait tenter de la rassembler et de la ré-assembler. Mais
dans un univers aussi dur que celui là, ça conduira à des aventures
extrêmes. Bref, c'est une vraie descente aux enfers qui constitue
quelque part une redite moderne du mythe d'Orphée tentant de récupérer
Euridyce... Dans les mythes grecs, les tentatives pour arracher
quelqu'un à son destin sont souvent vouées à l'échec, mais nous ne
sommes pas ici dans un mythe grec. Bref, cet Orphée là va t'il se
retourner à la fin? Ou la fin recèle t'elle un retournement de plus
que le mythe grec? Vous le saurez en lisant le livre ;)


Le code de la conscience
Le code de la conscience
par Stanislas Dehaene
Edition : Broché
Prix : EUR 25,90

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Livre indispensable si le sujet vous intéresse, 4 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le code de la conscience (Broché)
Un livre passionnant qui éclaire de manière extrêmement rigoureuse et scientifique le thème de la conscience, et qui apporte des réponses éclairantes. Dehaene part des expériences anciennes et moins anciennes de la psychologie cognitive et des neurosciences, mais il intègre les percées et les découvertes capitales des neurosciences de ces dernières années pour former un tableau de ce qu'on sait de la conscience, d'une manière scientifique qui n'avait jamais pu être pratiquée sur le sujet jusqu'à aujourd'hui.

Bien sûr, le livre part des niveaux les plus simples et les plus "bas" de la conscience: la conscience d'accès, le fait de remarquer quelque chose ou pas, les expériences de psychologie cognitive qui permettent de déterminer les conditions de la prise de conscience d'un stimulus visuel ou auditif... Mais le livre monte rapidement dans les "niveaux de consciences" pour éclairer des choses plus élaborées et pour nous donner une idée plus claire que ce que sont l'attention et la conscience, entre autres choses.

Le style de Dehaene est, comme d'habitude, vif et passionnant, facile à lire et clair.

Tout ça confirme pas mal la position philosophique et les intuitions de Dennet et Hoffstadter -positions qui étaient déjà très argumentées mais pas très empiriques- et leur redonnent un fondement expérimental et vérifiable. Bref, c'est un domaine passionnant et qui bouge... Les révolutions s’enchaînent, et les conclusions qu'on peut en tirer éclairent largement la nature même de ce que nous sommes et de ce qu'est notre expérience.


Asmodée - COK09N - Jeu de Stratégie - Catane Junior -  -
Asmodée - COK09N - Jeu de Stratégie - Catane Junior - -
Proposé par ClicGames FR
Prix : EUR 33,51

5.0 étoiles sur 5 Adaptation très réussie, 13 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Asmodée - COK09N - Jeu de Stratégie - Catane Junior - - (Jouet)
L'adaptation de Catane aux enfants marche très bien. Il y a un tout petit peu de simplification, et le résultat garde bien l'esprit du jeu original (qui est un grand classique!). Le jeu original est déjà un jeu de compétition sans agression entre les joueurs, il se prête donc particulièrement bien à l'adaptation enfant.

Dés 7 ans, ce jeu marche très bien, et il permet aux adultes de bien s'amuser aussi. Bref, un jeu à recommander dans le cadre familial.


Ose
Ose
par Farmer Philip José
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Revisite d'un classique, 1 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ose (Broché)
Ose, c'est une grande saga, avec une guerre, plusieurs contacts (E.T. et humains oubliés depuis longtemps), des voyages, de l'aventure... Tout ça en ... 245 pages (de nos jours, on écrirait 6 volumes de 600 pages sur la même histoire). Du coup le rythme est un peu frénétique, le récit un peu "comprimé", et la mise en scène un peu chaotique.

Voici la situation en gros: des super-extra-terrestres (qu'on ne voit jamais) ont enlevé des humains sur Terre à travers toute l'histoire humaine pour les amener sur la planète Ose. C'est une planète sans métal (sans fer notamment) où ils auront beaucoup plus de mal à se faire la guerre. Les humains sont des fermiers et des colons au niveau technologique qui rappelle la conquête de l'ouest (mais sans les colts et sans le fer). Ils cohabitent sur la planète avec une autre race qui, jadis, s'est presque autodétruite par la guerre et qui s'efforce d'être pacifique depuis. (la super-race-extra-terrestre-qu'on-ne-voit-jamais a fait exploser le fer et tous les métaux lourds de la planète pour mettre fin à cette guerre, et, bien plus tard, elle a amené des humains sur la planète pour tester ce que ça donne sans fer, et en cohabitation avec une autre race).

Les rapports sont très tendus entre les humains et les horstels (le préfixe Hors- se comprenant comme cheval en anglais, puisque ce sont des humains avec des traits d'équidés pour faire rapide). Les humains et les horstels sont toujours à la limite de la guerre, il y a des groupes humains style Ku Klux Klan qui assassinent des horstels comme les KKK du Mississipi assassinaient des noirs...

Et dans tout ça, il y a quelques humains compréhensifs pour l'autre race. Dont un humain particulièrement attiré par les courbes aguichantes d'une jeune horstel. Mais les humains véhiculent par ailleurs une religion obscurantiste et totalitaire, et les relations avec une horstel sont vues comme une abomination (en plus du fait que c'est "coucher avec l'ennemi"), et finissent souvent sur le bûcher, ce qui refroidit un peu (si vous me pardonnez cette collision d'images contradictoires).

Dans les rapports entre ces bouseux bigots et les "gentils E.T." quasiment revenus à l'état de nature, il y a quelque chose du "Ku Klux Klan et du film Mississipi Burning" ou de la colonisation de l'Amérique du Nord qui a mis fin à l'existence des indiens. Au niveau des thèmes donc, c'est peut être un peu daté: ségrégation raciale, bigoterie, violences raciales, ... Mais toujours intéressant aujourd'hui donc, puisque (malheureusement) c'est un thème d'actualité.

Le dernier tiers recommence à être un peu chaotique au niveau intrigue ; certaines loyautés de personnages (et changement de loyautés) sont peu crédibles ; certains agissements de certains groupes un peu étranges aussi... L'histoire d'amour est très en pointillée, commencée au début, interrompue au milieu, et brièvement renouée à la fin. En tous cas, c'est dense au niveau de l'intrigue et des retournements. Au total, c'st un livre qui a des qualités, qui a plein d'aspects intéressants, inventif, mais qui -à mon avis- n'est pas aussi bien qu'il aurait pu être...


Les amants étrangers
Les amants étrangers
par Philip José Farmer
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

3.0 étoiles sur 5 Revisiter un classique, 1 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les amants étrangers (Poche)
Un texte que j'avais lu il y a entre 35 et 40 ans et que je relis aujourd'hui. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis l'époque, voyons comment ce texte se revisite aujourd'hui..

Alors, ce qui frappe en premier quand on lit un texte de SF de cette époque, c'est le peu d'attention qui était porté à la forme. Le style est plus du niveau de la "rédaction de collégien" que du style littéraire. La SF de l'époque est vraiment une littérature d'idée, qui se soucie plus de "grands événements" que de la vie intime. Mais Farmer change un peu la donne de ce coté là avec ce roman et quelques autres.

Farmer fait au moins l'effort de faire des personnages crédibles et qu'on a tendance à bien aimer (même si il ne creuse jamais leur psychologie sur plus de trois centimètres de profondeur).

Le côté scandaleux de son histoire d'amour (et de ses évocations de scènes de sexe) a complètement disparu (c'est plus sage que la plupart des choses qu'on trouve sur nos rayons aujourd'hui). On discerne cependant ce qui lui a valu cette réputation dans l'Amérique puritaine des années 60 et dans la SF encore plus puritaine/asexuée de l'époque, mais cette Amérique là est déjà comme une autre planète.

Le côté scandaleux de sa dystopie religieuse (scandaleux par le fait qu'il y a une nette connotation juive dans le vocabulaire et le "décors" de la religion de ce nouveau prophète) est toujours discernable. Et ça ferait probablement même grincer encore plus les dents aujourd'hui.

J'avais loupé plein de choses "lorsque jje l'ai lu quand j'étais petit" dans cette dictature religieuse, et comment elle s'insinue insidieusement jusque dans le privé, jusqu'au coeur du couple, pour oppresser tout le monde et leur instiller une forme "d'amour" qui ressemble plus à de la haine vue de l'extérieur. Cet aspect m'avait échappé à 80% dans ma première lecture (les rapports de couple à l'époque me passaient probablement loin au dessus de la tête).

Lorsqu'il arrive sur la planète et rencontre Jeanette, l'histoire d'amour, quoiqu'un peu schématique, est plutôt réussie. Et la révélation fonctionne toujours (le lecteur s'y attend maintenant, mais c'est au moins une révélation pour le personnage). La fin est courte, mais d'un autre côté, tout avait été dit. Il ne pouvait plus faire monter la tension au delà du point où il l'avait déjà amenée, il n'y avait plus qu'à arrêter là.

*** attention: légers spoilers sur la fin ***

Il y a toujours des côtés très artificiels même (et surtout) à la fin (toujours liés à l'aspect "littérature d'idée" qui s'intéresse peu au développement). Par exemple quand Hal, effondré, va relancer artificiellement la discussion (alors qu'il est sur le point de perdre Jeannette!), ça sonne faux psychologiquement, et c'est un temps mort qui détruit l'effet de surprise quand à la véritable nature de Jeannette (bref, il avait une idée, et il l'expose, mais ça n'est ni "character driven" ni avec un rythme qui optimise l'effet de cette exposition).

*** fin des spoilers ***

Bref, l'idée est bonne, le synopsis est bon, le rythme et l'écriture nécessitent de "changer de mode" pour être lues de nos jours, il faut pousser le bouton "âge d'or" et se mettre au diapason de cette époque effervescente bourrée d'idées qui a mis la SF en orbite haute d'une seule poussée de ses moteurs-fusée, mais sans trop se soucier de la forme et de l'écriture.


Fantasy Scroll Magazine Issue #2 (English Edition)
Fantasy Scroll Magazine Issue #2 (English Edition)
Prix : EUR 3,77

4.0 étoiles sur 5 Un nouveau magazine de SF très intéressant, 31 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fantasy Scroll Magazine Issue #2 (English Edition) (Format Kindle)
Contrairement à ce que le titre laisse supposer, il s'agit essentiellement d'un magazine de science fiction. Il est disponible en version électronique aussi (ce qui permet de lire un magazine américain d'autant plus facilement ici, quoique sur liseuse).

Il y a dans ce numéro 14 nouvelles, plutôt du côté "format court", qui se prennent entre 3 et 30 minutes à lire.

Certains textes (4 textes si mes souvenirs sont bons) sont à peine des textes d'ambiance, quelques pages pour poser une atmosphère, introduire à un nouveau monde ou une situation bizarre, et la nouvelle est terminée. Il y a par exemple un texte de SF de guerre dans la jungle (qui semble être un chapitre du milieu d'un roman de Lucius Shepard), mais il manque tout ce qu'il y a avant et tout ce qu'il y a après.

Les textes sont tous bien écrits, d'un bon niveau littéraire et agréables à lire. Certains m'ont touché (la nouvelle de Ferrett Steinmetz par exemple) et/ou sont particulièrement forts (celui de Mike Resnick qui donne une interprétation inattendue de Merlin par exemple). En général, les auteurs les plus connus "ne se foulent pas" dans ce recueil, à l'exception de Resnick, donc mais par contre les "petits jeunes" se donnent à fond...

Le dernier quart est occupé par des interview et des articles, avec notamment une très bonne interview de Mike Resnick.

Bref, une revue pleine de paquets surprises à déballer en prenant son temps, les surprises en question sont de qualité inégales, mais souvent sympathique et parfois vraiment intéressantes.


Drôle d'endroit pour des vacances
Drôle d'endroit pour des vacances
par Jo Hoestlandt
Edition : Poche

5.0 étoiles sur 5 Un livre qui joue sur tous les registres, 15 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Drôle d'endroit pour des vacances (Poche)
Une histoire pleine de rebondissement et d'humour, bien écrite (sans être simpliste ni trop complexe) qui se lit facilement. Ces 116 pages découpées en chapitre de longueur moyenne sont bien vite lues.

Le début est hilarant. Cette famille au comportement décalé qui a un don pour se mettre dans des situations cocasses qui ont bien fait rire toute la famille. On lit à tour de rôle avec ma fille de 8 ans, un chapitre chacun, et on s'amuse autant l'un que l'autre. Elle m'a fait relire certains passages 3 fois d'affilée pour la faire marrer, et on se re-raconte même des blagues extraites de ce livre.

Le milieu développe un mystère autour d'une possible jeune revenante, qui est très bien amené. Il y a toujours quelques épisodes d'humour, mais l'ambiance devient plus mystérieuse.

Le dernier tiers est émouvant. Le mystère est en partie résolu par la révélation des secrets familiaux de la maison voisine (mais il reste des choses inexpliquées), l'histoire devient claire et joue sur les émotions. Il y a toujours quelques bons traits d'humour. Il y a toujours une aura de mystère. Le texte joue sur tous les registres à la fois.

Même si beaucoup de choses ont été expliquées à la la fin, la conclusion est en partie ouverte, laissant une chance au mystère de perdurer au delà de la fin du livre.

Une très bonne lecture à mon avis.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20